Venise : Histoire

Histoire de Venise

 
 

421

On donne traditionnellement comme date de fondation de Venise le 25 avril 421. Mais c'est aujourd'hui contesté. On pense que cette date fut choisie en hommage à saint Marc, patron de Venise, dont la fête est le 25 avril.
 
 

726

Les communautés de la lagune, de plus en plus organisées, élisent leur premier doge : Orso Ipato. La cité appartient alors à la sphère d'influence byzantine.
 
 

IXe siècle

La flotte commerciale et militaire vénitienne est la plus puissante de l'Adriatique. La basilique Saint-Marc est érigée pour accueillir les cendres de saint Marc, patron de la cité.
 
 

991

Pietro Orseolo est élu doge. Habile diplomate, il obtient pour Venise la protection et les faveurs de l'Empire byzantin. Forts de ce soutien, les marchands vénitiens, qui rechignent à s'aventurer vers l'ouest de l'Europe et ses grandes puissances (Pise, Gênes), font d'une large portion de l'est de la Méditerranée leur bastion commercial.
 
 

XIe-XIIe siècles

La Sérénissime, désormais une grande puissance et consciente de l'être, participe aux croisades, soutient l'Empire byzantin contre les Normands et affirme son rôle en Europe, toutes choses dont elle tire des avantages commerciaux. La cité affine par ailleurs sa forme de gouvernement en créant des contre-pouvoirs à celui du doge.
 
 

1203

Prouvant leur absence de philanthropie, les autorités vénitiennes font détourner la quatrième croisade vers Constantinople (Istanbul), où elles souhaitent étendre leur influence. La ville est mise à sac et une part de l'Empire byzantin passe sous le contrôle de la Sérénissime, qui place un empereur latin à sa tête. Venise en profite pour imposer son autorité sur de multiples comptoirs le long de la voie maritime vers Constantinople.
 
 

1261

Aidés des Génois (ennemis jurés de Venise), les Byzantins renversent l'empereur latin de Constantinople. C'est un premier revers pour Venise, jusqu'alors reine incontestée du commerce à l'est de la Méditerranée.
 
 

XIVe siècle

Malgré de nombreux et longs conflits avec Gênes, Venise étend son pouvoir sur le continent, de la Lombardie au Frioul.
 
 

1453

Chute de Constantinople et de l'Empire byzantin sous les coups de l'Empire ottoman du sultan Mehmet II. Venise commence à perdre un à un ses comptoirs d'Orient.
 
 

1499

Le navigateur portugais Vasco de Gama rentre à Lisbonne après avoir atteint l'Inde via le cap de Bonne-Espérance. Mauvaise nouvelle pour Venise : la découverte de cette route commerciale scelle la fin d'une importante part du trafic maritime marchand en Méditerranée.
 
 

1571

Bataille de Lépante : victoire de la Sainte Ligue, qui rassemble sous l'égide de Venise l'Espagne et les États pontificaux, contre les Ottomans.
 
 

1576

Épidémie de peste.
 
 

XVIIe siècle

Début du déclin de la Sérénissime : érosion de son hégémonie maritime, concurrence européenne et ottomane. La société vénitienne se désagrège également de l'intérieur (corruption, intrigues).
 
 

1683

Venise prend part à l'expédition navale contre les Ottomans. La victoire est de courte durée : les Ottomans reprennent les terres perdues dans les années qui suivent.
 
 

1797

Bonaparte, dans son avancée en Europe, prend Venise et l'offre à l'Autriche. Le 12 mai, le Grand Conseil vote la fin de la République.
 
 

1846

Venise est reliée à Milan par le train.
 
 

1866

Venise et la Vénétie intègrent le royaume d'Italie.
 
 

1920

La Vénétie s'industrialise (création du port de Marghera) en même temps que la vocation touristique de Venise se précise.
 
 

1966

Grandes inondations provoquant de graves dommages et des débats sur les mesures à prendre pour protéger la ville.
 
 

1969-1996

Une centaine de monuments et près de 900 œuvres d'art sont restaurés sous l'égide de l'Unesco.
 
 

1996

Incendie de la Fenice. L'opéra historique est détruit à 80%.
 
 

2003

Venise fête un double anniversaire : la Biennale d’Art contemporain a 50 ans et la Mostra 60 ans. Après des années de débats, le Modulo Sperimentale Elettromeccanico (Mose, Module expérimental électromécanique) est mis en place à Venise afin de prévenir les inondations provoquées par l'élévation du niveau de la mer.
 
 

2007

Venise cherche des sponsors pour financer de coûteuses infrastructures. Le maire, Massimo Cacciari, imagine qu'un nouveau pont, amené à remplacer le Ponte dell'Accademia, pourrait s'appeler Ponte Gates (en référence à Bill Gates, le type de donateurs que la ville aimerait toucher).
 
 

2010

Giorgio Orsoni est élu maire pour 5 ans. Il remplace Massimo Cacciari.
 
 

2011

Suite à la crise économique qui touche toute l'Europe, Silvio Berlusconi, dont le pays est menacé par la crise de la dette tout comme la Grèce et le Portugal, annonce sa démission en novembre. Mario Monti, ex-commissaire européen chargé du marché unique, le remplace au poste de Premier ministre.

2014

Scandale autour du projet MoSE. Giorgio Orsoni, le maire de Venise, est arrêté, le conseil municipal est suspendu et la vénérable institution du Magistrat des eaux est dissoute.
 

Mis à jour le : 21 mars 2018

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le nord de l'Italie

Paramètres des cookies