Ou partir en Juin

Où partir en Juin ?

© Ingus Kruklitis - iStock

Partir au mois de juin est synonyme de soleil et de journées qui semblent s'étirer à l'infini. En Europe du Sud, les plages accueillent les premiers baigneurs, et les marchés débordent de produits frais et colorés. En Europe du Nord, les montagnes et les forêts se découvrent sous un ciel d'un bleu infini, invitant à des randonnées revigorantes. Quant aux premiers couples ayant convolé en justes noces, ils s’envolent pour une lune de miel paradisiaque à Bali, à l’île Maurice ou à Zanzibar. Que vous optiez pour un séjour de quelques jours ou des voyages lointains, découvrez les meilleures destinations de juin en fonction de vos envies et de votre budget ! 

Filtres :
Type de voyage
Durée

Pays

Région

Région

Région

Région

Ville

Région

Ville

Pays

Ville

Région

Où partir en juin ? Nos destinations préférées !


Où partir en Europe en juin ?

  • Juste avant la pleine saison, les Cyclades offrent des paysages verdoyants, dialoguant avec l’azur de l’eau et des célèbres coupoles des villages perchés.
     
  • Et pour avoir le soleil de la Méditerranée pour vous tout seul, cap sur la Sardaigne. La deuxième plus grande île d’Italie est surtout connue pour ses plages, leur sable blanc immaculé et leur palette de jade-turquoise azur. La région la plus réputée est la Costa Smeralda, terrain de jeu des milliardaires. Juin est parfait pour s’adonner aux plaisirs balnéaires, par temps agréable mais avant le déferlement estival. Où poser sa serviette ? Au sud de la capitale Cagliari, Chia compte cinq belles plages, la péninsule de Sinis abrite de bons spots de snorkeling et des ruines grecques, et Alghero est également très populaire.
     
  • Le solstice d’été permet de découvrir la splendeur de l’Islande, de la Norvège, de la Suède et de la Finlande à la lumière du soleil de minuit.


Le top des destinations pour partir en juin dans le monde

La côte Pacifique des États-Unis

Si les États de l’Oregon et de Washington sont surtout connus pour leur littoral, leurs forêts  et leurs volcans époustouflants, il faut aussi mentionner leur café, leur bière et leur vin… Bien sûr, les trésors naturels de la région vous tendent les bras : ascension du mont Hood ou du mont Rainier, randonnée dans le parc national de Crater Lake ou pêche dans la rivière McKenzie – mais avant toute aventure au grand air, une dose de caféine s’impose. Les petits torréfacteurs se sont multipliés, garantie d’un bon café. Côté bière, avec la vogue de la brasserie artisanale, aujourd’hui plus de 85% du houblon américain est produit dans le nord-ouest du pays. Faites la tournée des pubs et bars de Seattle ou Portland et vous découvrirez des cuvées provenant de près de 500 microbrasseries. En juin, les journées douces et ensoleillées sont idéales pour visiter les vignobles : autour de Walla Walla pour le cabernet sauvignon et le merlot, Yakima pour le chardonnay et le riesling, ou la vallée de la Willamette, pour le pinot noir.


Bora Bora, en Polynésie Française

Bleu, turquoise, azur, indigo… les adjectifs viennent à manquer pour décrire toutes les nuances que revêt l’océan Pacifique en Polynésie française par une journée calme et ensoleillée. Or les journées de ce type se succèdent en juin, début de la saison la plus sèche, lorsque l’île principale de Bora Bora et ses motu (îlots périphériques) jouissent de températures proches des 30°C. Comme sur les cartes postales, de luxueux bungalows sur pilotis dominent des eaux cristallines, à l’ombre des palmiers. Les prix de ces établissements haut de gamme sont prohibitifs, mais on trouve aussi des hébergements plus modestes. Sous l’eau aussi, le spectacle est mirifique : snorkeling et plongée se pratiquent au-dessus de jardins de corail, parmi les requins et les raies.


Le Mont Cook, en Nouvelle-Zélande

Juin est parfait pour découvrir le ciel nocturne de l’hémisphère Sud, dans la réserve de ciel étoilé Aoraki Mackenzie, la plus grande au monde (elle couvre plus de 4 300 km2). Selon les Maoris, l’Aoraki (le mont Cook ; 3 724 m), dont le nom signifie “perce-nuages”, est le fils du Ciel-Père, Raki. Durant les froides nuits de l’hiver austral, on peut participer à une visite guidée dans l’un des observatoires locaux pour en savoir plus sur cette myriade d’étoiles. La pureté de l’air ravira également les photographes, qui pourront immortaliser le reflet de l’Aoraki enneigé sur le lac Pukaki. Cerise sur le gâteau, on peut skier à cette saison : le glacier Tasman, le plus long de Nouvelle-Zélande, constitue la piste de ski la plus étendue du pays (jusqu’à 12 km).


Où partir en juin loin des foules ?

L'archipel de Bazaruto, au Mozambique

Pourquoi en juin ? Pour la plongée, dans des eaux chaudes et claires.
Une des plus belles destinations tropicales au monde ? Vous êtes tenté de le croire, lorsque par un beau matin de juin (début de la saison sèche) dans l’archipel de Bazaruto, vous sentez le sable soyeux glisser entre vos orteils, ou que vous voyez à travers votre masque des poissons de récif multicolores, ou même une baleine à bosse en pleine migration. Au large de la côte sud-est du Mozambique, cet archipel de cinq îles est en grande partie protégé par un parc national dans lequel évoluent des dauphins, des dugongs, des tortues de mer, environ 2 000 espèces de poissons… et des crocodiles du Nil, que vous n’aurez pas forcément envie de rencontrer. Malgré tout, c’est un paradis pour les plongeurs, et pour tous les amateurs de vacances idylliques.


Le Rwanda

Pourquoi en juin ? Pour un face-à-face avec un gorille à dos argenté.
Il ne reste au monde que 700 gorilles de montagne, répartis en deux sous-populations isolées. Dix groupes vivent dans le parc national des Volcans au Rwanda. Juin (début de la saison sèche) est un bon mois pour partir sur leurs traces ; préparez-vous à des sentiers escarpés et boueux, à une altitude conséquente (autour de 3 000 m) et au tableau émouvant d’une jolie famille de  primates. Les mâles peuvent peser jusqu’à 180 kg. Cela dit, le Rwanda a bien d’autres attraits. Paisible et coquette, la capitale Kigali est un bon point de départ. Partout règnent les effluves du délicieux café rwandais. La forêt de Nyungwe abrite d’importantes populations de chimpanzés et de colobes noir et blanc, tandis qu’à l’est, le parc national de l’Akagera est une mosaïque de savane, collines et vallées, avec des girafes, des zèbres, des éléphants et quelques timides lions.


Où partir en week-end en juin ?

  • En juin, Dubrovnik dévoile tout son charme, avant la canicule estivale et l’envahissement des ruelles par les croisiéristes. Quand vous aurez arpenté les remparts et les rues pavées de marbre de la vieille ville (idéalement très tôt le matin), échappez-vous sur une île des environs – Lokrum, Mljet ou Šipan – pour dénicher une plage tranquille et une taverne servant de bons produits de la mer et des vins régionaux. 
     
  • C’est le moment idéal pour découvrir Montréal : il fait déjà chaud et les moustiques n’ont pas encore pris leurs quartiers d’été.
     
  • Les parcs et les terrasses de Berlin connaissent une épidémie d’hédonisme.
     
  • On est jamais à l’abri d’une averse intempestive à Amsterdam et Copenhague, mais juin reste le moment le plus indiqué pour en profiter, et sinon, il y aura toujours les fabuleux musées ! 

Et aussi : Londres, Edimbourg, Barcelone, Lisbonne, Belgrade, Los Angeles, New York


Les évènements culturels en juin dans le monde

  • La plus grande gay pride du monde se tient à Sao Paulo, au Brésil, à la fin du mois, et San Francisco et Berlin n’ont rien à lui envier question ferveur.
     
  • Pour Inti Raymi, la grande fête du Soleil marquant le solstice d’hiver au Pérou, Cuzco redevient la capitale de l’Inca !
     
  • Sodankylä, petite ville de Laponie (Finlande) accueille le Midnight Sun Film Festival.
     
  • Le plus grand festival gratuit de blues au monde se tient à Chicago au début du mois. 

 

Le top des sports et activités à faire en juin

  • A partir de juin, les conditions climatiques sont réunies pour randonner dans les Dolomites, en Italie, et s’adonner aux joies de l’escalade.
     
  • Les vagues sont fortes dans l’océan indien : empoignez votre planche de surf, par exemple à l’Île Maurice. 

Et aussi : îles Fidji (surf) ; Argentine (ski) ; Scandinavie, Autriche, Suisse, Slovénie, Monténégro (randonnée)

Le catalogue des éditions Lonely Planet

L’évasion commence ici, découvrez nos guides et livres de voyage.

#ExperienceLonely