Bora Bora

Pourquoi y aller

Enfin, la voilà, la star du Pacifique. Quand elle fait son apparition à travers les hublots de l’avion, on écarquille les yeux, ébloui par l’harmonie de ses proportions : une île au relief puissant, recouverte d’une végétation d’un vert lumineux, un lagon aux extraordinaires camaïeux de bleu et de turquoise, et un chapelet d’îlots frangés par le sable blanc qui l’encercle comme une étincelante parure.
Le lagon de Bora est parfaitement adapté aux loisirs nautiques : plongée, snorkeling, excursions en pirogue, parachute ascensionnel, marche sous l’eau. Pour le farniente et la baignade, l’unique plage de l’île, Matira, fait l’affaire. À terre, l’intérieur mystérieux se dévoile à l’occasion d’une randonnée pédestre, et des tours de l’île en 4x4 permettent de découvrir quelques sites historiques méconnus.
Le côté authentique de Bora Bora s’est estompé avec le développement du parc hôtelier, en grande partie composé d’hôtels de luxe, dont les bungalows sur pilotis attirent les couples en lune de miel venus du monde entier. En parallèle, le nombre de pensions de famille s’est réduit, confortant la réputation de cherté de Bora Bora. D’autres îles de Polynésie, plus préservées, lui font désormais un peu d’ombre, notamment sa très jolie petite sœur, Maupiti. Malgré tout, Bora Bora reste une escale idyllique. Ici, la tranquillité est garantie, et la magie opère toujours.

Quand partir

Bora Bora se visite toute l’année, mais certaines périodes sont plus favorables. En juillet, les fêtes du Heiva, célébrées à Vaitape, apportent une note d’animation bienvenue. Début novembre, l’arrivée de la course de pirogue Hawaiki Nui sur la plage de Matira est un événement exceptionnel. De novembre à avril, la chaleur est étouffante et la nébulosité élevée, avec des risques de précipitations qui peuvent durer plusieurs jours. Juillet et août sont des mois plus frais et plus secs, mais très ventés. De juin à août, par temps couvert et lorsque souffle le maraamu, un petit pull s’avérera fort utile.
À ne pas manquer

  1. Nager avec les raies pastenagues dans le lagon
  2. Découvrir les vestiges de la Seconde Guerre mondiale lors d’un tour de l’île en 4x4
  3. Jouer à Robinson sur un motu
  4. Gravir le mont Pahia pour profiter d’un panorama époustouflant
  5. Explorer les richesses du lagon avec un bateau à moteur de location
  6. Lézarder sur la plage de Matira
Mis à jour le : 4 juillet 2017

À voir à faire à Tahiti

L’attraction principale de Bora Bora est son lagon, mais l’île elle-même peut donner lieu à une agréable balade d’une demi-journée. Vous verrez les villages, les pointes et les baies, et quelques vestiges historiques, sans oublier la sublime plage de Matira. Les 32 km de route côtière longent le littoral sur presque tout l’itinéraire. Très plane (à l’exception d’un raidillon, près d’Anau), la route se prête au déplacement à vélo. Vous pouvez également louer une voiture ou passer par l’intermédiaire d’un prestataire spécialisé dans les tours de l’île en 4x4.

L’itinéraire décrit ci-dessous débute à Vaitape et s’effectue dans le sens contraire des aiguilles d’une montre.

  • Pointe Fitiiu

    péninsule

    Sur cette étroite péninsule s’allongeant dans le lagon, la route s’élève brièvement au-dessus...

    Lire la suite
  • Baie de Faanui

    vestiges historiques

    La baie de Faanui fut le site de la principale base militaire américaine durant la Seconde Guerre...

    Lire la suite
  • Pointe Farepiti

    pointe

    Un peu avant d’arriver au quai de Farepiti, où accostent les cargos assurant le ravi-taillement...

    Lire la suite
  • Vaitape

    village

    Malgré quelques récents aménagements à proximité du quai, la principale localité de l’île n’a...

    Lire la suite
  • Baie de Povai

    baie

    Passées les dernières maisons au sud de Vaitape, la route suit les contours de la baie de Povai, un...

    Lire la suite
  • Plage de Matira

    baignade

    À partir de l’ancien hôtel Bora Bora, vous entrez véritablement dans un univers de “carte...

    Lire la suite
  • Pointe Matira

    péninsule

    La plage de Matira est séparée de la baie voisine (également frangée d’une mince plage de sable...

    Lire la suite
  • Anau

    village

    À Anau, changement de décor. On passe de l’autre côté du miroir, dans un village de pêcheurs...

    Lire la suite
Paramètres des cookies