Îles Canaries : Sports et activités

Que faire aux Canaries ?

Les activités de plein air sont à l’honneur aux Canaries. Avec des températures douces toute l’année, de rares menaces de précipitations pour gâcher vos aventures, des eaux claires, des vagues déchaînées et une surprenante variété de paysages, il sera difficile de ne pas passer tout votre temps dehors.

Randonnée

Quand partir

On peut randonner toute l’année aux Canaries, mais certains chemins deviennent glissants et dangereux, voire impraticables quand il pleut, une éventualité plus probable d’octobre à mars. D’autres itinéraires, comme l’ascension du volcan El Teide, peuvent être plus difficiles durant ces mêmes mois car la neige couvre certains passages. N’oubliez pas que s’il fait chaud sur le littoral et dans les plaines, toujours ensoleillés, le temps change en altitude. Vent et brouillard font chuter la température, aussi faut-il toujours partir avec des vêtements chauds et imperméables. Enfin, n’oubliez pas d’emporter suffisamment d’eau avec vous.

Randonner à Tenerife

Le Parque Nacional d’El Teide est l’un des plus beaux endroits où randonner en Espagne. Toutefois, El Teide n’est pas l’unique destination de randonnée de Tenerife. Au nord-est, les monts boisés d’Anaga permettent des randonnées à travers des forêts embrumées résonnant du chant des oiseaux ; dans l’extrême Nord-Ouest, le hameau de Masca est le point d’accès à des marches aussi belles que difficiles et, dans le Sud, Adeje mène à la sublime randonnée du Barranco del Infierno.

Randonner à La Gomera

Grâce à la présence d’une brume quasi permanente (appelée pluie horizontale), la forêt verdoyante du Parque Nacional de Garajonay abonde en mousses et en plantes de toutes sortes. Depuis l’Alto de Garajonay, point culminant du parc, on découvre Tenerife et El Teide, sauf si les nuages sont de la partie. Les randonneurs de tous niveaux trouveront leur bonheur aussi bien dans le parc qu’aux alentours.

Randonner à La Palma

Considérée par beaucoup comme l’île offrant les plus belles randonnées, La Palma abrite le Parque Nacional de la Caldera de Taburiente, dont le paysage est à mi-chemin entre le verdoyant Garajonay et l’austère Teide. Suivez la crête montagneuse du parc, grimpez jusqu’au sommet de la montagne ou descendez au Puerto de Tazacorte. D’innombrables sentiers sillonnent l’île par ailleurs : en les parcourant, on traverse des pans de forêt tropicale humide, et on gravit des pentes volcaniques desséchées. La Ruta de los Volcanes longe l’épine dorsale volcanique au sud de l’île, jusqu’à Fuencaliente.

Randonner à El Hierro

Nouvelle venue dans le monde de la marche, la minuscule île d’El Hierro offre un large éventail de randonnées, des sentiers côtiers faciles à parcourir en famille, comme la promenade allant de Las Puntas à La Maceta, à des balades à l’ombre des forêts de pins d’El Pinar, en passant par le Camino de Jinama, beaucoup plus long.

Randonner à la Grande Canarie

Si l’on y randonne beaucoup moins que dans les îles occidentales, la Grande Canarie n’en recèle pas moins de superbes balades. On trouve les meilleurs sentiers autour de la Cruz de Tejeda, située près du point culminant de l’île, ou dans les ravines verdoyantes plus à l’est.

Randonner à Lanzarote

Les marches dans le parc national doivent être bien organisées, mais il existe d’autres options de randonnée. Vous pouvez parcourir les vignobles de La Geria ou traverser tranquillement l’Isla Graciosa – tant que le sable dans les chaussures ne vous dérange pas.

Randonner à Fuerteventura

Si vous souhaitez marcher sans trop grimper, Fuerteventura permet de belles randonnées tranquilles. Les dunes au sud de Corralejo offrent d’infinies possibilités de randonnée, il y a de superbes sentiers le long de la côte nord et la Isla de Lobos se prête également bien à la marche. Vous pourrez aussi explorer les espaces verdoyants autour de Betancuria ou les étendues de sable de Playa de Cofete.

Les plus belles randonnées

Parmi nos secteurs de randonnée préférés figurent la réserve de biosphère de Los Tiles, protégée par l’Unesco, sur La Palma, et les dunes de Maspalomas sur la Grande Canarie. Les randonnées les plus gratifiantes sont les suivantes :

  • Pico Viejo à El Teide La randonnée la plus difficile – et la plus exceptionnelle – des Canaries est ce trek interminable qui vous mènera non seulement au sommet du point culminant de l’Espagne, mais aussi à la cime de son petit frère, moins fréquenté.
  • Ruta de los Volcanes Enchaînez les sommets des volcans, lors d’une randonnée longue et éprouvante.
  • Pista de Valencia au Pico Bejenado Dans le Parque Nacional de la Caldera de Taburiente, sur La Palma.
  • Barranco del Infierno Superbe randonnée dans une gorge près d’Adeje, sur Tenerife.
  • De La Laguna Grande à Alto de Garajonay Baladez-vous dans les forêts nimbées de brume au sommet de La Gomera ; un parcours assez facile.
  • Camino de Jinama Un parcours à travers l’histoire dans le plus beau paysage d’El Hierro.
  • Isla de Lobos Bouclez la boucle sur cette île déserte.

Sports nautiques

Surf

Les Canaries offrent un superbe environnement pour le surf : longues heures de soleil, climat doux et grande variété de vagues, des rouleaux intimidants brisant sur des récifs très peu profonds aux doux bancs de sable, parfaits pour les débutants. On y trouve un large choix d’écoles assurant des cours pour enfants ou adultes ; quelques écoles de surf proposent aussi l’hébergement. La meilleure saison pour surfer court d’octobre à avril. À cette époque de l’année, vous aurez besoin d’une combinaison complète de 3 mm d’épaisseur.
Pour en savoir plus sur le surf aux Canaries, The Stormrider Surf Guide: Canary Islands (en anglais), publié par Low Pressure, est disponible en version digitale et s’avère pratique.

  • La Caleta de Famara, Lanzarote Plage de sable s’étendant à perte de vue et quantité d’écoles de surf ; l’idéal pour les débutants.
  • El Cotillo, Fuerteventura Conditions tout aussi parfaites pour apprendre à surfer.
  • Playa de las Américas, Tenerife Quelques vagues pas trop fortes et plusieurs écoles de surf.

Planche à voile et kitesurf

Avec le vent toujours au rendez-vous, de bonnes vagues et un climat idéal, les Canaries offrent d’excellentes conditions – parmi les meilleures du monde – pour la pratique de la planche à voile et du kitesurf. Tous les ans, des compétitions de niveau international y sont organisées. Les pros du monde entier convergent vers ces longues plages de sable pour goûter l’eau. Les débutants pourront aussi se faire plaisir car des stages sont proposés sur les principaux spots. Ils durent de deux jours à une semaine et les prix varient en fonction du niveau que vous souhaitez atteindre. The Kite & Windsurfing Guide Europe, de Stoked Publications (en anglais), répertorie les meilleurs spots de kitesurf et de planche à voile du continent. Il comporte un chapitre sur les Canaries.

  • Playa de Sotavento de Jandía, Fuerteventura Une série de plages de sable blanc et doux avec d’excellents sites de planche à voile, sur la venteuse côte est.
  • Playa de la Barca, Fuerteventura Le meilleur choix en matière de planche à voile et de kitesurf.
  • Pozo Izquierdo, Gran Canaria Les vents forts sont permanents dans ce haut lieu de la planche à voile.
  • Costa Teguise, Lanzarote Excellentes conditions pour les véliplanchistes.
  • Corralejo, Fuerteventura Planche à voile pour tous les niveaux sur la côte nord-est.
  • Playa Las Galletas, Tenerife Ville décontractée avec de bonnes possibilités de planche à voile, au sud de l’île.
  • Playa El Médano, Tenerife Vent satisfaisant sur la côte sud-est.

Baignade

Soleil et eau à des températures entre 18°C et 26°C toute l’année font de la mer l’un des principaux attraits de l’archipel. Des longues plages de sable fin des îles les plus à l’est aux piscines volcaniques des îles occidentales, les sites où se baigner ne manquent pas. Il y a toutes sortes de plages : grandes ou petites, longues bandes de sable blond, noires et volcaniques, petites anses intimes et calmes, caps rocheux battus par les vents, plages désertes pittoresques et isolées ou plages familiales surpeuplées offrant quantité d’activités. Les piscines naturelles d’El Hierro, de La Palma et de Lanzarote sont aussi d’excellents sites pour la baignade. Il ne faut jamais oublier d’être prudent, surtout dans l’océan. La première des règles est de ne jamais nager seul. Il y a des courants forts au large, en surface ou en profondeur. Les eaux autour des îles sont d’une grande propreté. Les seuls endroits parfois pollués sont la proximité des ports (sans compter les résidus de dégazages sauvages polluant toute la planète) et les plages touristiques (ou les fumeurs confondent parfois sable et cendrier).

Plongée et snorkeling

La richesse de la vie marine, la chaleur et le calme relatif de l’océan autour des Canaries en font une destination idéale pour les amateurs de plongée, libre ou avec bouteille. S’il ne faut pas s’attendre aux couleurs chatoyantes des récifs coralliens des Caraïbes, la roche volcanique fait de la côte un site ponctué de belles formations rocheuses et de grottes. On dénombre quelque 350 espèces de poissons et 600 variétés d’algues.
Les écoles de plongée et les boutiques spécialisées sont nombreux, aussi est-il très facile de trouver un professionnel organisant des sorties. Une plongée standard (une bouteille), location de matériel incluse, coûte entre 30 et 55 euros, mais une “plongée d’essai” (première plongée, avec un moniteur) peut coûter deux fois plus cher. Les stages sanctionnés par un brevet débutent à 330 euros environ et durent de 3 à 7 jours. Les tarifs sont souvent plus attrayants sur El Hierro que sur les autres îles. La plupart des boutiques de matériel de plongée proposent aussi des sorties avec tuba (snorkeling) à ceux qui n’utilisent pas les bouteilles, pour environ la moitié des prix indiqués ci-dessus.
Pour ceux qui souhaitent explorer l’océan lors d’une longue et unique respiration, la plongée en apnée est désormais pratiquée sur plusieurs îles, dont Tenerife, Fuerteventura, Lanzarote et El Hierro. Parmi les écoles proposant cette discipline, citons Apnea Canarias, à Tenerife, et Magma Kitesurf School, à Fuerteventura.

  • La Restinga, El Hierro Une vie marine d’une grande richesse et quantité de clubs de plongée pour vous accompagner à la découverte de ces merveilles.
  • Playa Blanca, Lanzarote Ces eaux particulièrement chaudes sont l’occasion d’observer des makaires, des barracudas et bien d’autres poissons.
  • Los Gigantes et Puerto de Santiago, Tenerife Plongée en épave, dans des grottes sousmarines et plongée classique depuis un bateau. Vous rencontrerez notamment des murènes, des requins-anges et des raies.
  • Puerto de Mogán, Grande Canarie Plongée dans les grottes et les épaves situées non loin du rivage.
  • Playa de las Canteras, Grande Canarie À quelques mètres du sable, c’est l’un des spots de snorkeling les plus accessibles de l’archipel.

Observation des dauphins et baleines et sorties en bateau

Environ une trentaine d’espèces de baleines et de dauphins passent dans les eaux canariennes. Les baleines pilotes, les grands dauphins et les dauphins communs sont les espèces les plus courantes.
Les eaux entre Tenerife et La Gomera sont le meilleur secteur où les apercevoir. D’ailleurs, plusieurs agences proposent des circuits d’observation des dauphins et des baleines au départ du port de Los Cristianos.
Les autres ports d’où partir observer les baleines incluent Los Gigantes et Puerto de Santiago (Tenerife), Valle Gran Rey (La Gomera), Puerto Rico (Grande Canarie), et Playa Santiago (La Gomera). Quel que soit le prestataire choisi, cela vaut toujours la peine de chercher à savoir s’il respecte l’environnement. En effet, il peut arriver que certains capitaines emmènent leurs clients trop près des baleines. Cette proximité peut stresser les cétacés et les dauphins, et éventuellement les pousser à changer complètement de comportement, voire à déserter le secteur.
Outre les sorties d’observation, des excursions en bateau partent de quasiment toutes les stations balnéaires de l’archipel, mais les croisières les plus impressionnantes sont peut-être celles qui partent de Valle Gran Rey à La Gomera et se rendent à Los Órganos, singulières formations rocheuses évoquant un orgue.

Golf

Le sud de Tenerife est devenu le paradis des golfeurs. Ils apprécient le climat qui leur permet de jouer toute l’année. Rien qu’autour de la seule Playa de las Américas, on compte une demi-douzaine de terrains. Essentiellement destinés aux vacanciers amateurs, les greens ne présentent pas de vraies difficultés. Dans la douceur de l’hiver, les droits d’accès sont d’environ 100 euros, mais, dans la fournaise de l’été, ils peuvent être deux fois moins élevés.
Il y a aussi plusieurs golfs autour de Las Palmas de Gran Canaria et Maspalomas, un sur La Gomera, et même quelques-uns sur les îles arides de Lanzarote et Fuerteventura.
En raison du manque d’eau sur les îles, ce sport pose un problème écologique. Les exploitants soutiennent que l’eau qui arrose ces belles pelouses vient des usines de purification ou du ruissellement, mais les groupes écologistes affirment qu’ils détournent de l’eau destinée à l’agriculture. La vérité est quelque part entre les deux. Aussi, politiciens locaux, golfeurs et écologistes n’ont-ils pas fini de batailler.

Vélo

Si vous avez de bons mollets, le vélo est un excellent moyen de découvrir les Canaries. Le prix de la location dépend de la qualité du vélo, suspensions et équipements coûtent plus cher. Il faut prévoir environ 15 euros pour une journée de location et 50 euros pour un circuit avec guide. Toutes les îles, y compris La Graciosa, sont bien pourvues en loueurs de vélos.

Mis à jour le : 14 février 2020

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet s’est associé à easyJet pour publier ce guide atypique couvrant deux destinations pour vous accompagner tout…

Paramètres des cookies