Italie : Histoire

Chronologie de l'Italie

XIIe-VIIIe siècle av. J.-C.

Les Étrusques s'installent dans le nord de la péninsule.

757 av. J.-C.

Les Chalcidiens fondent Naxos, la première colonie grecque en Sicile. Au cours du VIIIe siècle, les Grecs s'implantent sur tout le littoral de l'Italie du Sud, formant la Magna Graecia (Grande Grèce).

753 av. J.-C.

Fondation de Rome.

VIIe-VIe siècle av. J.-C.

Dynastie des Tarquins, rois étrusques.

509 av. J.-C.

Instauration de la République romaine.

IIIe siècle av. J.-C.

Pyrrhus, le roi d'Épire, rêve d'unir dans un seul royaume les populations grecques d'Italie méridionale et de Sicile contre Rome et Carthage. Vainqueurs, les Romains étendent leur domination sur le sud de la péninsule.

264-146

Les guerres puniques opposent Rome aux Carthaginois. Au terme du troisième conflit, Scipion détruit Carthage.

IIe siècle av. J.-C.-Ve siècle

Rome domine l'Italie et étend son pouvoir sur tout le monde méditerranéen.

313

Constantin Ier fait du christianisme la religion officielle de l'Empire romain.

337

Partage de l'Empire romain : il existe désormais un Empire d'Occident (avec pour capitale Milan puis Ravenne) et un Empire d'Orient (avec pour capitale Constantinople, future Byzance).

410

Sac de Rome par les Goths d'Alaric.

476

Mort en exil du dernier empereur romain Romulus Augustule déposé par Odoacre, roi des Hérules (peuple germanique). C'est la fin de l'Empire d'Occident.

VIe siècle

Les Barbares règnent sur l'Italie pendant la première moitié du siècle. En 554, Justinien Ier proclame la réunification de l'Empire autour de Byzance. Dans la seconde moitié du siècle, les Lombards constituent un vaste royaume qui part de la plaine du Pô et englobe la Campanie, les Pouilles et l'actuelle Basilicate. Ces deux mondes antagonistes coexistent en Italie du Sud et s'allient périodiquement contre les incursions sarrasines.

774

Vainqueur des Lombards, Charlemagne règne sur le nord de l'Italie avant d'être sacré empereur des Romains par le pape en l'an 800. À sa mort, le démantèlement de l'Empire carolingien entraîne une nouvelle période d'anarchie en Italie.

902

Les Sarrasins achèvent la conquête de la Sicile.

Xe-XIe siècle

Proclamé roi d'Italie, le roi de Germanie Othon Ier fonde le Saint Empire romain germanique. Ses successeurs ne parviennent pas à s'imposer. L'Italie se morcelle en États rivaux.

XIe-XIIe siècle

Conquête normande : Robert Guiscard s'empare de la Calabre, des Pouilles et de la Campanie. Son frère prend la Sicile et devient roi sous le nom de Roger II. En 1140, l'Italie du Sud et la Sicile sont réunies en un seul royaume, avec Palerme pour capitale.

1155

Frédéric Ier Barberousse est sacré empereur. Dans les villes du Nord, les guelfes partisans de la papauté s'opposent aux gibelins qui soutiennent le Saint Empire romain germanique.

XIIIe siècle

De nombreuses cités du Nord se constituent en communes libres. Les plus puissantes sont les républiques maritimes de Gênes, Pise et Venise.

1266-1442

La dynastie angevine règne sur le royaume d'Italie du Sud, avec Naples pour capitale.

1442

Les Aragonais succèdent aux Français à la tête du royaume des Deux-Siciles.

1527

Sac de Rome par les troupes de Charles Quint.

1559

Traité de Cateau-Cambrésis entre le roi de France Henri II et Philippe II d'Espagne : les Espagnols annexent le Milanais et les royaumes de Naples, de Sicile et de Sardaigne qu'ils conserveront jusqu'au XVIIIe siècle.

XVIIe siècle

La Savoie émerge comme l'État le plus puissant du nord de la péninsule.

1796-1815

Italie napoléonienne.

1815-1831

Occupation autrichienne (suite au congrès de Vienne). Avec les patriotes "Carbonari", l'idée d'unité nationale commence à faire son chemin : c'est le tout début du Risorgimento.

1848-1859

Guerres d'indépendance contre l'Autriche à l'initiative du royaume de Piémont-Sardaigne.

1861

Proclamation du nouveau royaume d'Italie avec Turin, puis Florence (1865-1870) comme capitale.

1870

Achèvement de l'unité italienne. Rome devient capitale (1871).

1915

L'Italie entre dans la Première Guerre mondiale aux côtés des Alliés.

1922-1926

Les fascistes marchent sur Rome : Mussolini (le Duce) accède à la tête du gouvernement italien.

1940

L'Italie entre dans la Deuxième Guerre mondiale (aux côtés du Führer), contre la France et l'Angleterre.

1943-1945

Débarquement des Alliés en Sicile et occupation du pays par les troupes allemandes.

1946

Instauration de la République par référendum.

1957

L'Italie signe le traité de Rome avec les cinq autres membres fondateurs de la Communauté économique européenne (CEE).

1970-1980

Vague terroriste (Brigades rouges ; groupuscule d'extrême-gauche). Assassinat de l'ancien président du Conseil Aldo Moro.

1992

Opération "mains propres" contre la corruption politico-financière.

1998

Massimo D'Alema est nommé président du Conseil.

2001

Après la victoire, aux élections législatives, de la coalition de centre droit qu'il dirigeait, Silvio Berlusconi, magnat des médias et l'homme le plus riche d'Italie, revient à la tête du gouvernement.

2003

Les affaires empoisonnent la vie politique. Un vrai bras de fer est engagé entre le gouvernement et les juges. L'année est marquée par de nombreuses manifestations contre le gouvernement Berlusconi.

2005

Mort du pape Jean Paul II et élection du pape Benoît XVI (le cardinal allemand Ratzinger).

2006

Silvio Berlusconi est battu aux élections législatives. La victoire revient à Romano Prodi, chef de la coalition de centre gauche. Le 10 mai, Giorgio Napolitano, âgé de 80 ans et ancien communiste, est élu président de la République.

2007

Romano Prodi donne sa démission. Toutefois, devant la confiance que lui accorde le sénat le 28 février, il conserve sa place à la tête du gouvernement.

2008

Après la démission de Romano Prodi en janvier, les élections du mois d'avril redonnent le pouvoir à Silvio Berlusconi et à une grande coalition de droite autour de son parti, Forza Italia (qui sera dissous en 2009).

2010

Aux élections régionales de mars 2010, la coalition du centre droit de Berlusconi ravit quatre régions à l'opposition de gauche, dont celle de Rome. En réalité, le véritable vainqueur de ces élections est la Ligue du Nord, le parti populiste d'Umberto Bossi (allié de Berlusconi), qui poursuit son expansion dans le Centre-Nord, et fait un score de 13% au niveau national.

Novembre 2011

La crise des dettes souveraines européennes pousse Silvio Berlusconi à la démission. Il est remplacé à son poste de président du Conseil par Mario Monti, ex-commissaire européen chargé du marché unique.

Février 2012

Le naufrage du paquebot de croisière Concordia au large de la Toscane fait 32 morts et 7 disparus.

Mai 2012

Un violent tremblement de terre frappe la région de l'Émilie-Romagne.

2013

Les élections de février débouchent sur une impasse. Enrico Letta est nommé président du Conseil à la tête d’une coalition précaire gauche-droite. Le Mouvement 5 étoiles, fort de ses 25%, refuse toute alliance.

2013

Décision inédite au Vatican depuis six siècles : Benoît XVI renonce à la papauté. En mars, il est remplacé par l’Argentin Jorge Mario Bergoglio, premier pape latino-américain et jésuite, qui prend le nom de François.

2014

En février, après un vote de défiance au sein du Parti démocrate, Enrico Letta cède sa place de président du Conseil à Matteo Renzi, 39 ans, maire de Florence.

2015

Le “Jobs Act” entre en vigueur en mars. Cette réforme crée un nouveau CDI “à protection croissante” avec une période d’essai de 3 ans.

2015

Le Parti démocrate de Matteo Renzi ne remporte que 24% des voix aux élections régionales et municipales italiennes. Le Mouvement 5 étoiles remporte 18% des suffrages.

2016

Le débat sur le PACS à l’italienne est ajournéà la demande du Parti démocrate.

2016

Le gouvernement  Renzi est mis en cause pour favoritisme  dans un marché pétrolier. La ministre du Développement économique démissionne.

Mis à jour le : 9 août 2016

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l’Italie

Paramètres des cookies