Toscane : Histoire

Histoire de la Toscane

600 av. J.-C.

La civilisation étrusque atteint l’apogée de sa puissance et de sa richesse.

309 av. J.-C.

En s’emparant de Pérouse, Rome précipite le déclin des Étrusques et étend son influence sur l’Italie centrale.

59 av. J.-C.

Jules César fonde la colonie de Florentia.

568

Début de l’invasion lombarde. Ces nouveaux maîtres vont faire de la Toscane et de l’Ombrie des duchés contrôlés depuis Lucques et Spolète.

774

Allié à la papauté, Charlemagne met fin au règne des Lombards. La Toscane devient une marche de l’Empire carolingien.

1000

Florence devient la capitale du duché de Toscane.

1080

L’empereur Henri IV fait déposer, pour la seconde fois, le pape Grégoire VII et le remplace par Clément III. Il s’empare des possessions de la comtesse Mathilde, duchesse de Toscane et soutien des guelfes.

1082

Florence entame les hostilités avec Sienne pour la mainmise sur la région du Chianti. S’ensuivent quatre siècles d’âpre rivalité.

1115

Mort de la comtesse Mathilde. La Toscane est léguée à la papauté.

1136

Ville à vocation maritime, Pise ajoute Amalfi à la liste de ses conquêtes et autres comptoirs.

1167

Le comune (conseil municipal) de Sienne se dote d’une Constitution écrite.

1228

La canonisation de François d’Assise, précédant de peu la construction de la Basilica di San Francesco à Assise, consacre le succès de la règle franciscaine.

1308-1321

Dante Alighieri écrit La Divine Comédie à la première personne. Le Florentin y emploie le dialecte toscan, et non le latin.

1348-1350

La Peste noire ravage la Toscane, éliminant environ les deux tiers de la population des zones urbaines. Des épidémies ponctuelles se déclencheront jusqu’en 1500.

1375-1406

Colluccio Salutati, chancelier de la République florentine et héritier de Pétrarque, met en opposition le féodalisme en vigueur et un modèle fondateur de civisme. 

1378

L’assemblée municipale de Florence ignore les revendications des ciompi (cardeurs), qui réclament le droit d’être représentés 
par la corporation lainière. En résulte 
un soulèvement qui porte leur nom.

1469-1492

Règne de Laurent de Médicis, qui étend l’influence de Florence.

1478

Laurent échappe de peu à une tentative d’assassinat fomentée par la famille Pazzi, qui conteste la domination des Médicis à Florence. La population toscane, elle, pâtit des conflits entre cités.

1494

Le roi de France Charles VIII prend le pouvoir à Florence. Savonarole institue une république puritaine.

1498

Savonarole est brûlé au bûcher de la Piazza della Signoria.

1512

Tentative de retour au pouvoir des Médicis qui devront à nouveau 
y renoncer en 1527.

1555

Conquête de Sienne par Florence, qui contrôle à présent toute la Toscane.

1633

À Rome, Galilée est condamné pour hérésie par le tribunal de l’Inquisition.

1656

Une nouvelle épidémie de peste sévit en Italie centrale et méridionale, faisant près de 300 000 morts.

1737

Marie-Thérèse de Habsbourg met fin à la dynastie des Médicis en installant son mari, François de Lorraine, comme grand-duc de Toscane. 

1786

Inspiré par le juriste Cesar Beccaria, le grand-duc de Toscane, Léopold Ier, abolit la peine de mort.

1796-1801

L’Italie devient le champ de bataille opposant Napoléon et les Habsbourg. 
Le patrimoine culturel de la Toscane est partagé comme butin de guerre.

1805-1814

Napoléon se proclame roi d’Italie. Mais ses conscrits italiens désertent et l’Empereur perd la Toscane au profit du grand-duc Ferdinand III, en 1814.

1865

Florence devient pour cinq ans la capitale  du royaume unifié d’Italie. Rome prendra le relais en 1870. 

1915-1918

L’Italie se bat contre l’Allemagne et l’Autriche aux côtés des Alliés. Les pertes sont lourdes, et la victoire amère. 

1921

Mussolini fonde le parti fasciste, rejoint par les partisans toscans en 1922. 

1940-1943

L’empire fasciste italien déclare la guerre à la Grande-Bretagne et à la France. L’Italie perd des batailles à l’étranger et chez elle avant de capituler en 1943. 

1943-1945

La résistance italienne rejoint les forces alliées et libère la Toscane en 1944, à leurs côtés. En 1945 est formé un gouvernement de coalition. 

1946

Lors d’un référendum national, les Toscans votent à 71,6% en faveur de l’abolition de la monarchie et de la création d’une république.

1959-1963

Le miracle économique italien ravive l’économie d’après-guerre. Florence relance son industrie textile et devient la capitale de la mode italienne.

1966

L’Arno déborde de son lit et inonde Florence, submergée sous plusieurs mètres d’eau et de boue. Quelque 5 000 personnes perdent leur foyer et des milliers d’œuvres d’art et de manuscrits sont détruits.

1970-1980

Les années de plomb terrorisent le pays ; la police tue l’anarchiste Franco Serantini à Pise, en 1972, et les Brigades rouges assassinent le maire de Florence, Lando Conti, en 1986.

1993

Un attentat à la galerie des Offices tue 5 personnes. La Mafia est soupçonnée, mais pas inquiétée. La même année, 200 000 personnes manifestent contre 
le crime organisé.

1995

Maurizio Gucci, héritier de l’empire de mode florentin Gucci, est assassiné devant ses bureaux milanais. Trois ans plus tard, son épouse est emprisonnée pour avoir commandité le meurtre.

2005

Aux élections régionales, le président de centre gauche Claudio Martini décroche haut la main un second mandat, confirmant le statut 
de bastion de la gauche de la Toscane.

2007

La rénovation de la galerie des Offices de Florence, qui devrait en doubler la taille, débute, presque 10 ans après l’annonce du projet. La date de fin des travaux n’est pas connue.

2008

Silvio Berlusconi et ses alliés de droite triomphent lors des élections nationales. Le soutien traditionnel de la Toscane aux candidats de gauche se dilue, et la coalition de la gauche perd une partie de son électorat.

2009

La Cour constitutionnelle italienne annule la loi protégeant Berlusconi de toute poursuite pendant son mandat, ouvrant la possibilité de plusieurs procès. Il refuse de démissionner.

2010

Candidat de centre gauche, Enrico Rossi est élu président de la région pour 5 ans. Prochaines élections régionales en 2015.

2011

Économiste de renom, Mario Monti est désigné président 
du Conseil pour diriger un gouvernement de technocrates non élus. Il prend des mesures d’austérité drastiques pour contrer la crise économique.

2011-2013

Silvio Berlusconi est jugé pour actes sexuels avec une prostituée mineure, abus de pouvoir, fraude fiscale et violation de la confidentialité. La Cour le déclare coupable pour ces quatre délits.

Février 2013

Les élections générales sont remportées par la coalition de gauche. Enrico Letta forme un gouvernement de coalition. 

Novembre 2013

Silvio Berlusconi est déchu de son poste de sénateur et déclaré inéligible pour 6 ans.

Décembre 2013

Matteo Renzi, jeune maire de Florence, est élu secrétaire général du parti démocrate.

2014

Matteo Renzi, maire de Florence depuis 2009, accède au poste de président du Conseil des ministres le 22 février.

Mis à jour le : 16 avril 2018

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l’Italie

Paramètres des cookies