Toscane : Visa

Formalités d'entrée en Toscane

Formalités et visas

L'Italie est l'un des 25 pays membres de la Convention de Schengen qui engage les pays de l'UE (excepté la Bulgarie, Chypre, l'Irlande, la Roumanie et le Royaume-Uni) et l'Islande, la Norvège et la Suisse à abolir les contrôles aux frontières communes.
Les résidents de l'espace Schengen voyagent sans visa d'un pays signataire à l'autre. Les citoyens de 28 pays non-européens, au nombre desquels le Canada, n'ont pas besoin de visa pour un séjour touristique de moins de 90 jours.
Tout citoyen ne résidant ni dans l'UE ni dans l'espace Schengen, séjournant en Italie pour plus de 90 jours ou pour des raisons autres que touristiques (professionnelles ou pour des études), peuvent nécessiter un visa spécifique. Voyez les détails ici ou contactez un consulat italien. Faites également tamponner votre passeport en arrivant, faute de quoi vous pourriez avoir des difficultés à obtenir un permis de séjour (permesso di soggiorno). Si vous entrez dans l'uE par un autre État membre, faites-y tamponner votre passeport.
Vous trouverez des informations sur le site du ministère italien des Affaires étrangères, actualisées en matière de visa, qui propose des liens vers tous les consulats d'Italie dans le monde ainsi qu'une base de données répertoriant les nationalités pour lesquelles un visa est obligatoire.
Avant votre départ, il est impératif de contacter les ambassades et les consulats pour s'assurer que les modalités d'entrée sur le territoire n'ont pas changé. Nous vous conseillons de photocopier tous vos documents importants (pages d'Introduction de votre passeport, cartes de crédit, numéros de chèques de voyage, police d'assurance, billets de train/d'avion/de bus, permis de conduire, etc.). Emportez un jeu de ces copies, que vous conserverez à part des originaux. Vous remplacerez ainsi plus aisément ces documents en cas de perte ou de vol.

Permis de séjour

Les citoyens de l'UE n'ont besoin d'aucun permis pour vivre ou travailler en Italie, mais après trois mois de séjour ils sont supposés se déclarer au bureau d'état-civil municipal de leur lieu de résidence et montrer des preuves qu'ils travaillent ou disposent de suffisamment de revenus pour subvenir à leurs besoins. Les citoyens non-européens installés légalement sur le sol italien depuis 5 ans peuvent demander une autorisation de séjour permanente.
Les citoyens non ressortissants de l'UE qui souhaitent étudier ou travailler en Italie doivent obtenir un permesso di soggiorno. Les documents nécessaires et autres marche da bollo (timbres) peuvent changer. En général il faut un passeport en cours de validité (si possible avec un tampon mentionnant votre date d'entrée en Italie), un visa spécial délivré dans votre pays si vous êtes étudiant, quatre photos d'Identité et une preuve que vos ressources sont suffisantes. Faites votre demande à l'ufficio stranieri (bureau des étrangers) du commissariat le plus proche de votre domicile.

Mis à jour le : 16 avril 2018

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l’Italie

Paramètres des cookies