Pouilles : De Bari à Matera

Itinéraire de 2 semaines dans les Pouilles

Partez de Barletta et de son superbe château pour vous arrêter immédiatement à Andria. Faites-vous plaisir avec des burrate (mozzarelle au cœur crémeux), des dragées de chez Mucci et de l’huile. Vous serez alors prêt à découvrir l’une des merveilles de la région : Castel del Monte. Une fois quittée la “Couronne de pierre”, retour sur la côte pour passer au moins une journée à admirer le port de Trani et à en arpenter l’hémicycle, avant de passer par sa splendide cathédrale, et par les non moins belles cathédrales de Bisceglie et, surtout, de Bitonto. Ensuite, direction Bari. Très récemment tournée vers le tourisme, la ville vous séduira, et il serait vraiment dommage d’y passer moins de 2 jours et de rater l’une de ces expériences : visiter la Basilica di San Nicola, se promener sur le Lungomare Nazario Sauro, explorer Bari Vecchia, passer par la Strada delle Orecchiette, aller au théâtre Petruzzelli, dîner chez Bacco et boire un verre au Speakeasy. Toujours sur la côte, poursuivez votre route vers le sud pour profitez de Mola di Bari et de Polignano a Mare. Depuis ces petites villes tournées vers la mer, vous pourrez dévier vers les terres pour rejoindre les spectaculaires grottes de Castellana, avant de pousser un peu plus jusqu’à Putignano, célèbre pour son carnaval. En logeant la côte de Monopoli, vous finirez par gagner la blanche ville d’Ostuni, avec sa cathédrale et ses palais aristocratiques qui méritent qu’on y passe au moins une nuit. Ensuite, prenez congé de l’azur de la mer pour prendre la direction de la vallée d’Itria et sa terre rouge : dans la contrée la plus enchanteresse des Pouilles, vous passerez par Cisternino et ses fornelli (boucheries avec grill), Martina Franca, patrie du capocollo (délicieuse charcuterie), le ravissant bourg de Locorotondo et, enfin, Alberobello, que l’on ne présente plus mais qui vaut le détour (si possible hors des jours d’affluence). Le voyage se poursuit vers Tarente : fermez les yeux sur ses défauts (l’état de la vieille ville est le premier d’entre eux) pour vous concentrer sur son Museo Archeologico Nazionale, probablement la collection la plus intéressante de la région. Dernière étape : retour dans l’arrière-pays de la Murgia Tarantina, vers les belles villes de Massafra et de Mottola, où vous admirererez d’étonnantes églises rupestres. De là, il serait dommage de ne pas pousser jusqu’à la région voisine de Basilicate pour se perdre dans les sassi de la fascinante Matera.

Mis à jour le : 5 avril 2016

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l’Italie

Paramètres des cookies