Pouilles : Visa

Les ressortissants de pays européens membres de l’espace Schengen doivent simplement être munis 
d’une carte d’identité 
ou d’un passeport en cours de validité. Les résidents de 28 pays hors UE, notamment le Canada et la Suisse, 
n’ont pas besoin de visa pour les séjours touristiques 
de moins de 90 jours.
Les ressortissants de pays non membres de l’UE et de l’espace Schengen séjournant en Italie pour plus de 90 jours ou pour une raison autre que touristique doivent demander un visa. Pour en savoir plus, consultez le site www.esteri.it/visti ou contactez un consulat italien. Vous devez faire tamponner votre passeport en entrant en Italie, sous peine de rencontrer des problèmes pour obtenir un permis de séjour (permesso di soggiorno). Si vous pénétrez en Italie via un autre État membre, faites tamponner votre passeport dans ce pays.
Les citoyens de l’UE peuvent vivre et travailler en Italie sans autorisation mais, au bout de 90 jours, ils sont invités à se faire enregistrer au bureau d’état civil de leur lieu de résidence, en apportant la preuve qu’ils travaillent ou disposent de fonds suffisants pour assurer leur subsistance. 
Les ressortissants de pays hors UE qui justifient d’au moins 5 ans de présence légale continue en Italie peuvent demander un statut de résident permanent.
Avant le départ, il est impératif de vérifier auprès des autorités consulaires que les modalités d’entrée sur le territoire n’ont pas changé. Nous vous conseillons de scanner ou de photocopier tous vos documents importants (pages d’introduction de votre passeport, cartes de crédit, police d’assurance, billets de train/d’avion/de bus, permis de conduire, etc.). Conservez ces copies à part des originaux. Vous remplacerez ainsi plus aisément ces documents en cas de perte ou de vol.
 

Mis à jour le : 5 avril 2016

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l’Italie

Paramètres des cookies