Lacs italiens : Histoire

Histoire de la région des Lacs italiens

11000 av. J.-C.

Des écrits de l’historien romain Tite-Live évoquent l’invasion des plaines lombardes et de la vallée du Pô par des tribus gauloises venues du sud de la France dès le Xe siècle av. J.-C.

Vers 600-400 av. J.-C.

Selon la légende, les Gaulois Insubres choisissent le site de l’actuelle Milan quand leur roi cupide aperçoit les poils de soie d’un sanglier dans les plaines. Ils nomment le lieu Mediolanum (Centre de la plaine).

218 av. J.-C.

Le général carthaginois Hannibal traverse les Alpes jusqu’aux plaines de Lombardie ; 50 000 Gaulois rejoignent son armée. Après plusieurs défaites, Rome devient la principale puissance de la Méditerranée.

49 av. J.-C.

Les villes cisalpines d’Italie du Nord obtiennent le droit de se déclarer civis romanus sum (“Je suis un citoyen romain”), l’année où César marche sur Rome.

313

L’empereur romain Constantin promulgue l’édit de Milan, qui fait du christianisme la religion officielle de l’État. Saint Ambroise devient évêque de Milan 61 ans plus tard.

568

Les Lombards (ou Langobards), des tribus germaniques, occupent l’Italie du Nord. Ils choisissent Pavie pour capitale et donnent à la région de la vallée du Pô son nom actuel.

773-774

Charlemagne, roi des Francs, fait campagne en Italie, bat les Lombards et revêt la légendaire couronne de fer. Les Lombards lui rendent hommage à Pavie.

800

Charlemagne a conquis et christianisé le Frioul, la Saxe, la Souabe, la Bavière, la Hongrie, la Gascogne et le nord de l’Espagne. Il est couronné “empereur des Romains” par le pape Léon III le jour de Noël.

1098

Milan devient un comune, une cité-État de plus en plus indépendante. Au cours des 30 années qui suivent, Bergame, Brescia, Côme, Crémone, Mantoue et Vérone feront de même.

1167

Formation de la Ligue lombarde, qui réunit 16 villes d’Italie du Nord, et vise à contrecarrer les ambitions hégémoniques de  Frédérique Ier Barberousse.

1176

La Ligue lombarde demande la paix à Frédéric Ier Barberousse. En 1177, le traité de Venise établit la paix entre Barberousse et le pape Alexandre III.

1329

En 10 ans à la tête du duché de Milan, Azzon Visconti annexe notamment Bergame, Côme, Crema, Crémone, Lecco, Lodi et Verceil.

1386

Les travaux du Duomo débutent à Milan. Lescarrières de marbre de Candoglia sont réquisitionnées à perpétuité et des canaux sont construits pour transporter les matériaux jusqu’à la ville.

1450

Le soldat de fortune François Ier Sforza, marié à la fille de Philippe Marie Visconti, prend le pouvoir à Milan. Il souhaite maintenir un équilibre du pouvoir en Italie et tenir les Français à distance.

1495-1498

À la demande de Ludovic Sforza, Léonard de Vinci commence La Cène. Il choisit d’expérimenter une nouvelle matière (la peinture à l’huile) et revêt le Christ d’une éblouissante cape bleu outremer.

1499

Une confédération de cantons germano-suisses s’émancipe du contrôle des Habsbourg d’Autriche. Quatre ans après, celle-ci ravit Bellinzonaaux Sforza.

1510

Pline, Ovide et Virgile ont évoqué les mûriers dans leurs écrits. En 1510, l’homme d’affaires Pietro Boldoni prend conscience de leur potentiel financier et édifie les premiers moulins à soie au bord du lac de Côme.

1515

Les troupes milano-suisses sont battues par François Ier à Marignan (Melegnano), établissant la frontière actuelle entre la Lombardie et le Tessin.

1535

À la mort du dernier duc de la famille Sforza, Charles Quint prend le contrôle du duché de Milan.

Vers 1550

À la fin du XVe siècle, Christophe Colomb ramène du maïs du Nouveau Monde. Les fermiers lombards se lancent dans la production de cette céréale qui devient, sous forme de polenta, un aliment de base.

1630-1631

Négligée par les gouverneurs espagnols, la Lombardie voit sa situation se dégrader profondément. La peste dévaste la région, décimant la moitié de la population de Milan.

1713

Les traités d’Utrecht mettent fin à la guerre de Succession d’Espagne et contrarient les ambitions françaises. Les territoires espagnols, notamment la Lombardie, sont cédés à l’Autriche.

Années 1760

À l’instar de Venise, Turin, Florence et des lacs, Milan devient une étape essentielle du Grand Tour effectué par les aristocrates britanniques. Cette tendance se poursuit jusque dans les années 1840.

1799

Originaire de Côme, Alessandro Volta (1745-1827) invente la pile électrique. Professeur à l’université de Pavie, il est nommé comte par Bonaparte en 1810.

1805

Le Duomo de Milan est achevé pour le couronnement de Napoléon Bonaparte, qui s’autoproclame roi d’Italie et revêt la Couronne de fer en déclarant “Dieu me l’a donnée, malheur à qui la touchera”.

1805-1814

L’Italie devient un champ de bataille où s’affrontent Napoléon, les Habsbourg et leurs alliés russes. Des milliers d’Italiens sont enrôlés et une grande partie du patrimoine culturel de la régionest volée.

1814-1815

Le Congrès de Vienne rétablit les frontières pré-napoléoniennes de l’Europe. La Lombardie et la Vénétie sont réunies en un unique “royaume” soumis au contrôle autrichien.

1827

Le roman historique  d’Alessandro Manzoni, I Promessi Sposi (Les Fiancés), rencontre un vif succès.

1848

Les révoltes qui grondent en Europe gagnent l’Italie. Le roi Charles-Albert de Piémont-Sardaigne prend parti contre les Autrichiens.

1861

Après vingt ans d’insurrections, un nouveau gouvernement italien, doté d’un parlement, est proclamé. Victor-Emmanuel II devient le roi de l’Italie nouvellement unifiée.

1870-1915

Milan est florissante, devenue le principal nœud de transport ferroviaire du pays et un puissant centre industriel. Les banques dominent les marchés et, en 1883, une centrale électrique entre en activité.

1915

L’Italie entre en guerre aux côtés des Alliés afin de récupérer les territoires italiens annexés par l’Autriche.

1921-1922

Mussolini fonde le parti fasciste et marche sur Rome. Redoutant le pouvoir populaire du mouvement, le roi Victor-Emmanuel III confie à Mussolini le soin de former un gouvernement en 1922.

1938

Mussolini établit des lois antisémites sur ordre d’Hitler et accède rapidement au pouvoir absolu.

1940-1943

L’empire fasciste italien rejoint l’Allemagne pour déclarer la guerre. L’Italie se rend en 1943. Mussolini refuse de se soumettre et fonde la république de Salo.

1945

Des résistants arrêtent et exécutent Mussolini et sa compagne, Clara Petacci, sur la rive du lac de Côme. Leurs corps seront pendus sur le Piazzale Loreto, à Milan.

1946

Les Italiens votent l’abolition de la monarchie et le roi Humbert II quitte le pays, refusant de reconnaître les résultats. Quelque 63% des Lombards sont favorables à une république.

1961

Les bas salaires dans le reste du pays et l’explosion des exportations attirent à Milan et dans ses environs des immigrés venus du Sud. Plus de 80 000 personnes s’y installent en 1961.

1982

Umberto Bossi fonde la Lega Lombarda (extrême droite), qui devient la Lega Nord en 1991, et sera plus tard l’alliée du Premier ministre Silvio Berlusconi.

2001

La Casa delle Libertà (Maison des libertés), coalition de droite de Silvio Berlusconi, gagne les élections nationales à la majorité absolue. Les 5 ans suivants sont marqués par la stagnation économique.

2011

En avril, Berlusconi est jugé à Milan pour abus de pouvoir et prostitution de mineure. La jeune femme impliquée est Karima El Mahroug, surnommée Ruby Rubacuori (“la voleuse de cœurs”).

2013

Avec son sloganprima il Nord (“le Nord d’abord”), Roberto Maroni devient président de la Lombardie, renforçant l’emprise de la Ligue du Nord sur le plus grand gouvernement régional d’Italie.

2015

Milan accueille l’Exposition universelle sur le thème “Nourrir la planète, Énergie pour la vie”. Installé dans le parc de Rho- Pero, l’événement rassemble 145 pays et 50 organisations internationales.

2017

Le chantier du centre de recherche scientifique de Milan est lancé. Avec ses sept laboratoires, cette “technopole humaine” vise à devenir la Silicon Valley italienne et le plus grand institut de génomique du monde. 

Mis à jour le : 14 juillet 2019

Articles récents

Guide de voyage

Toutes les clés pour découvrir Milan le temps d'un week-end
 

Paramètres des cookies