Pouilles

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Italie
  4. Pouilles
  5. La vallée d’Itria et Brindisi

La vallée d’Itria et Brindisi

Pourquoi y aller

À cheval sur les provinces de Bari, de Tarente et de Brindisi, cette vallée du centre des Pouilles se déploie sur le plateau calcaire de la Murgia (qu’on appelle aussi les Murge) à l’étrange géologie karstique. Constellé de brèches et de ravins, ce plateau ressemble à une gigantesque éponge.
Le cœur de la vallée est le pays des trulli, ces maisons circulaires en pierre sèche coiffées d’un toit conique, que l’on dirait sorties d’un conte de fées. Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, Alberobello est le fleuron de cette architecture unique dont nul ne connaît vraiment l’origine.
Autre vision féerique, celle de ces villes perchées au blanc éclatant qui surgissent comme des mirages au détour des routes de campagne. Avec ses hauts murs chaulés, son labyrinthe de ruelles et ses palais anciens, Ostuni en est le plus majestueux exemple. Ne négligez pas les centres historiques de Martina Franca, Locorotondo, Cisternino ou Ceglie Messapica, riches d’une histoire plusieurs fois millénaire.
Vous n’aurez qu’à vous laisser porter le long des routes, entre le bleu du ciel et le rouge de la terre, pour jouir des nuances de la lumière et vous laisser définitivement gagner par les attraits de cette vallée au charme puissant.
Plus au sud, Brindisi est trop souvent réduite à sa fonction de ville de transit, que l’on atterrisse à l’aéroport ou que l’on prenne un ferry pour rallier la Grèce. C’est oublier que cette vieille cité portuaire compte un patrimoine peu connu, mais intéressant, et que ses environs, des plages de Torre Guaceto à l’intrigante Oria, promettent de belles échappées.

Quand partir

Le printemps permet, après la visite des cités historiques, de découvrir la belle campagne parsemée de vignobles, d’oliveraies et de cyprès. En été, on profite d’abord de la mer, toute proche, avant de goûter en soirée l’atmosphère particulière des villages aux fornelli fumants dans l’arrière-pays. À l’automne, les vendanges animent les campagnes, tandis qu’en l’hiver Alberobello se couvre parfois d’un manteau de neige.

À ne pas manquer

  1. La vue depuis le “Lungomare” de la cité fleurie de Locorotondo.
  2. Les trulli d’Alberobello et leurs symboles sur les toits .
  3. Le paysage surréaliste des grottes de Castellana pour un voyage au centre de la terre.
  4. Le Parco Rupestre Lama d’Antico aux églises troglodytiques couvertes de fresques et les ruines d’Egnazia.
  5. La “ville blanche” d’Ostuni au coucher du soleil pour admirer sa cathédrale et se promener dans ses ruelles .
  6. Les plages et les sentiers de l’Area Marina Protetta di Torre Guaceto.
  7. Le panorama sur le port intérieur de Brindisi depuis la colonne romaine.
Mis à jour le : 18 juin 2019

À voir à faire Pouilles

Brindisi et ses environs

De la gare ferroviaire, le Corso Roma puis le Corso Garibaldi conduisent à la Piazza Vittorio Emanuele, qui donne sur le port intérieur où se trouvait jadis le vieux port. Droit devant, impossible de manquer le monument mussolinien au Marin d’Italie et, en toile de fond, les vestiges du Castello Alfonsino. Vers l’est, la zone industrielle désolante de Costa Morena abrite le nouveau port (Stazione Marittima), tandis qu’à droite le Viale Regina Margherita longe le périmètre de la péninsule jusqu’au Castello Svevo.

Pour partir à la découverte des monuments du centre historique, commencez par la Piazza della Vittoria, une vaste place arborée où se dresse une fontaine du XVIIe siècle. Quelques rues plus à l’est se trouve la très animée Piazza Mercato, avec ses halles métalliques typiques (où vous reviendrez peut-être dîner). Plus au nord, la Piazza Sottile De Falco illustre parfaitement le caractère composite de Brindisi. Ici, autour d’une petite étendue de verdure ponctuée de vestiges romans, se font face le Palazzo Granafei-Nervegna, à droite, et l’immanquable Teatro Giuseppe Verdi, à gauche.

  • Tempio di San Giovanni al Sepolcro

    temple

    ( Au nombre des édifices construits par les chevaliers teutoniques, les templiers et les chevaliers de...

    Lire la suite
  • Colonne romaine

    site archéologique

    Une fois passé sous l’arche du campanile de la cathédrale, on accède au sommet d’un escalier, où...

    Lire la suite
  • Chiesa di Santa Maria del Casale

    église

    Le principal site d’intérêt de la ville se trouve à 4 km au nord du centre, près de...

    Lire la suite
  • Palazzo Granafei-Nervegna

    palais

    Cet important édifice de style Renaissance et baroque, érigé en 1565, doit son nom aux deux illustres...

    Lire la suite
  • Teatro Giuseppe Verdi

    théâtre

    Bien qu’inauguré en 2006, ce “théâtre suspendu” est l’aboutissement d’un projet des années...

    Lire la suite
  • Chiesa di San Benedetto

    église

    (Bien que privée de façade, cette église romane fondée en 1080 affiche une élégante simplicité....

    Lire la suite
  • Piazza Duomo

    place

    Une colonne surmontée d’une Madone se dresse au centre de cette place presque fermée située à deux...

    Lire la suite
  • Museo Archeologico Provinciale

    musée

    (Attenant à la cathédrale, remarquez le curieux Portico dei Cavalieri Templari, doté d’arcs en...

    Lire la suite
  • Piazza Santa Teresa

    place

    En regagnant le centre depuis le bord de mer, vous tomberez sur cette immense place surélevée à...

    Lire la suite
  • Castello Alfonsino

    château

    Cette forteresse occupe l’Isola di Sant’Andrea, la plus grande île de l’archipel des Pedagne, à...

    Lire la suite

Brindisi et ses environs Oria

  • Cattedrale

    cathédrale

    Perchée sur le Colle del Vaglio, cette basilique fut érigée en 1750 dans le style rococo à la place...

    Lire la suite
  • Piazza Manfredi (ou del Sedile)

    place

    L’accès le plus pittoresque au centre historique se fait depuis la vaste Piazza Lorch triangulaire...

    Lire la suite
  • Parco Montalbano

    parc

    Cette belle mosaïque de verdure à flanc de colline au nord du château abrite un petit lac, des...

    Lire la suite
  • Rione Giudea

    quartier

    N’hésitez pas à flâner dans les ruelles tortueuses du centre historique, en suivant les panneaux...

    Lire la suite
  • Castello Svevo

    château

    (Trônant au sommet du col, ce magnifique château exerce toujours une réelle fascination. Conçu ou...

    Lire la suite

Ostuni

  • Museo di Civiltà Preclassiche della Murgia

    musée

    (er Le seul musée d’Ostuni est aménagé dans l’ensemble architectural formé par l’ancien...

    Lire la suite
  • Piazza della Libertà

    place

    La visite d’Ostuni peut commencer sur cette place, point de convergence des parties nouvelle et...

    Lire la suite
  • Palazzo Zevallos

    palais

    Emblème de la famille Zevallos, ce beau palais imposant édifié au XVIIIe siècle arbore en façade...

    Lire la suite
  • Palazzo Vescovile

    palais épiscopal

    Une fois que l’on réussit à détourner le regard de la cathédrale, on peut apprécier la sobriété...

    Lire la suite
  • Chiesa dell’Annunziata

    église

    ( Cette église située non loin de la Villa Comunale recèle une œuvre de Véronèse, la Descente de...

    Lire la suite

Brindisi et ses environs Mesagne

  • Castello

    château

    (Sa loggia Renaissance et ses fenêtres aux ornements baroques évoquent davantage une demeure...

    Lire la suite
  • Piazza Orsini del Balzo

    place

    Repérez le portail surmonté d’une loggia et d’une balustrade du Palazzo Cavaliere (fermé au...

    Lire la suite
  • Sito Archeologico di Via Castello

    site archéologique

    C’est ici, à partir de 1997, que plusieurs tombes messapiennes ont été mises au jour et ont...

    Lire la suite
  • Chiesa Madre

    église

    Cette église doit son aspect actuel à des remaniements des XVIIe et XVIIIe siècles, après une phase...

    Lire la suite
  • Piazza Garibaldi

    place

    Pour finir, venez contempler ici la merveilleuse façade rococo, hélas noircie par le temps, de la...

    Lire la suite

Martina Franca

  • Chiesa di San Domenico

    église

    Cette église (1753), construite pour l’ordre dominicain, remplace un édifice religieux gothique,...

    Lire la suite
  • Lama

    quartier ancien

    Depuis la Piazza Maria Immacolata, suivez la Via Cavour, puis la Via Pietro Micca, et vous découvrirez...

    Lire la suite
  • Piazza XX Settembre

    place

    La place centrale de la ville est délimitée d’un côté par les jardins municipaux et de l’autre...

    Lire la suite
  • Palazzo Ducale

    palais

    La Porta di Santo Stefano donne accès à l’imposante Piazza Roma bordée par le Palazzo Martucci et...

    Lire la suite
  • Piazza Plebiscito

    place

    Cœur du centre historique et dotée de nombreux cafés et restaurants, cette place dominée par...

    Lire la suite
  • Basilica di San Martino

    église

    Cette basilique remonte au XVIIIe siècle, période de grande prospérité pour Martina Franca. Au...

    Lire la suite

Putignano

Seule porte du centre historique encore existante, la Porta Barsento(Via Estramurale a Mezzogiorno 2) fut percée en 1472 dans le nouveau mur d’enceinte (le premier ayant été détruit sur décision de Frédéric II). La Via Estramurale, ultime témoignage des remparts d’origine, encercle le centre historique. Une fois la porte franchie, on se retrouve dans la chiancata, la ruelle qui reliait jadis la Porta Barsento à la Porta Grande, aujourd’hui disparue.

  • Palazzo del Balì

    palais

    Ce palais, symbole du pouvoir féodal, fut la demeure des baillis jusqu’à la première moitié du...

    Lire la suite
Paramètres des cookies