Les Côtes-d’Armor

Les Côtes-d’Armor déclinent tous les visages de la Bretagne : balnéaire, sauvage et vertigineuse, douce ou fouettée par les vents, historique, rurale, huppée ou confidentielle. Voici deux itinéraires pour ne rien rater de ses sites phares.

À ne pas manquer

  1. Cap Fréhel et Fort-la-Latte Pointé vers le large, le cap Fréhel est l’un des sites naturels les plus emblématiques des Côtes-d’Armor. Sa visite, incontournable, peut se doubler de celle du Fort-la-Latte, de l’autre côté de l’anse des Sévignés. Ces deux sites remarquables ne s’apprécient jamais mieux qu’en empruntant le sentier des Douaniers (GR® 34) en un itinéraire facile d’une heure aller simple. Notez que le parking du cap Fréhel est payant en saison.
    Le cap Fréhel (voiture/moto 2/1 € du 1er juin au 30 sept, gratuit le reste de l’année) est le deuxième site le plus visité en Bretagne après la pointe du Raz et incontestablement l’un des plus grandioses. Dans cet univers minéral suspendu au-dessus de la mer, tanné par les vents, l’usage du superlatif est de mise. Partez à la découverte de la lande, site classé de 400 ha qui s’étend sur un vaste plateau de grès rose, culminant à 70 m au-dessus de la mer où règnent ajoncs et bruyères. Au printemps, le paysage est sublime, illuminé par une explosion de couleurs. Le phare (adulte/enfant 2/1,50 €, gratuit - 10 ans ; hjuil-août tlj 11h-18h30, avril-juin et sept-oct tlj 14h30-17h), mis en service en 1950, est ouvert à la visite. D’intéressantes expositions sont organisées au rez-de-chaussée.
    Dressé sur sa pointe rocheuse, le Fort-la-Latte (%02 96 41 57 11 ; www.castlelalatte.com ; adultes/- 12 ans 5,30/3,20 € ; hdébut avril tlj 14h-18h, mi-avril à juin et sept tlj 10h30-18h, juil-août tlj 10h30-19h, hors saison sam, dim, jours fériés et vacances scolaires 14h-18h) a été érigé au XIVe siècle mais fut démantelé puis transformé en fort de défense côtière à la fin du XVIIe siècle – il visait à empêcher les Anglais de mouiller dans l’anse des Sévignés. Avec son donjon, son pont-levis et ses remparts, il a tout du château-fort.
  2. Île de Bréhat (Enez-Vriad) Bréhat peut remercier le Gulf Stream. Passant à quelques miles au large, le courant chaud venu de l’Atlantique est à l’origine du micro-climat de celle que l’on surnomme l’“île aux fleurs”. À Bréhat, on voit pousser agapanthes, rosiers, hortensias, chèvrefeuilles, figuiers, palmiers et eucalyptus…
    La plupart des visiteurs viennent se balader de l’île Sud vers l’île Nord, la partie la mieux préservée de cette terre longue de 3,5 km et large de 1,5 km à son maximum. On passe de l’une à l’autre par le pont ar Prat, édifié par Vauban en 1694 pour permettre aux charrettes et aux piétons de circuler quelle que soit la hauteur de la marée. Flânez et éloignez-vous de la foule estivale pour goûter à l’indescriptible enchantement de l’île. Ceux qui auront opté pour la location de vélo pourront se prélasser plus rapidement sur le tapis herbeux de l’île Nord. À son extrémité se dresse le phare du Paon, construit en granit rouge de Bréhat et de Ploumanac’h. Le bâtiment d’origine, érigé en 1853, fut détruit par les Allemands en 1944. Reconstruit après la guerre, le phare est aujourd’hui entièrement automatisé. À proximité, le gouffre du Paon est une curiosité géologique. Le petit bourg de Bréhat, serré autour de sa placette centrale, est quant à lui situé à une dizaine de minutes à pied du port. Il concentre la quasi-totalité des commerces et des restaurants de l’archipel.
    À 1 km au large de l’Arcouest (la pointe rocheuse située à 7 km au nord de Paimpol, après Ploubazlanec, où se trouve l’embarcadère), l’île de Bréhat est accessible en 10 minutes de bateau avec les Vedettes de Bréhat (%02 96 55 79 50 ; www.vedettesdebrehat.com ; aller-retour adulte/enfant 9,80/8,30 €, gratuit - 3 ans ; h9 à 15 liaisons par jour selon la saison). Outre le trajet direct depuis l’Arcouest, des excursions avec temps libre sur l’île sont proposées en été depuis Binic, Saint-Quay-Portrieux et Erquy.
    Si vous n’avez pas de voiture, vous pourrez rejoindre la pointe de l’Arcouest depuis Paimpol grâce aux taxis Alizés (%02 96 20 49 76 ; aller-simple sem/dim 14,50/20 € ; htlj) ou à la ligne 9 des Tibus (%0810 22 22 22 ; www.tibus.fr ; ticket 2 € ; htte l’année) qui effectue 6 à 8 fois par jour ce trajet, selon le jour de la semaine et la saison. Comptez 15 minutes de la gare de Paimpol à l’embarcadère.
  3. Les Sept-Îles En fait de Sept-Îles, il s’agit plutôt de cinq îles (Rouzic, Malban, île aux Moines, île Plate et Bono), celles des Costans et des Cerfs s’apparentant davantage à des îlots rocheux. Mais qu’importe, l’histoire a retenu le nombre de sept pour ce petit archipel sauvage, situé à 7 km environ au large de Perros-Guirec. Il forme la plus ancienne réserve naturelle ornithologique de France et compte parmi les plus importantes d’Europe.
    Créée en 1912 par la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO, voir p. 135) afin de mettre un terme à la chasse aux macareux moines, cette réserve abrite aujourd’hui 27 espèces d’oiseaux nicheurs, en majorité marins, pour un total de 24 500 couples. La colonie la plus importante est celle des majestueux fous de Bassan, la seule que l’on peut observer en France. En 2014, 21 545 couples ont été dénombrés sur l’île Rouzic. Derrière, les colonies les mieux représentées sont les goélands argentés, les goélands bruns, les cormorans huppés, les puffins des Anglais et les macareux moines. Les fous de Bassan arrivent à la mi-janvier et repartent en septembre. Les macareux, les pingouins et les guillemots sont pour leur part présents d’avril à début juillet.
    Le débarquement est interdit sur l’archipel, excepté sur l’île aux Moines. Cet îlot abrite un phare dont l’automatisation a vu partir le dernier habitant. On peut aussi y observer une éolienne et les ruines d’un fort Vauban et d’un couvent du XVe siècle. La végétation de l’île étant extrêmement fragile, veillez à n’emprunter que les chemins indiqués.
    Des excursions en bateau autour de l’archipel sont proposées de février à novembre
    au départ de Perros-Guirec (plage de Trestraou), et de juin à septembre au départ
    du port de Ploumanac’h et de Trégastel (plage de Coz-Pors).
Mis à jour le : 4 juillet 2017

À voir à faire en Bretagne nord

  • Plages

    familiales ou sportives

    Les deux plages familiales, surveillées en juillet et août, sont celles de la Grève blanche et de...

    Lire la suite
  • Cathédrale Saint-Étienne

    architecture religieuse

    L’allure massive et rude de cette cathédrale, avec ses deux tours carrées et trapues qui lui donnent...

    Lire la suite
  • Château de Costaérès

    villa néogothique sur un îlot

    À la sortie du chenal de Ploumanac’h, mais situé sur le territoire de Trégastel, le château a des...

    Lire la suite
  • Vieux Saint-Brieuc

    patrimoine

    C’est l’atout charme de la ville. Autour de l’office du tourisme et de la cathédrale, un maillage...

    Lire la suite
  • Moulin à marée

    patrimoine

    Au pont de Ploumanac’h, cet ancien moulin se visite seulement en juillet et août. En 1375, le roi...

    Lire la suite
  • Musée d’Art et d’Histoire

    art régional

    Dans deux pavillons, dont l’un accueille des expositions temporaires, cet agréable musée évoque...

    Lire la suite
  • Presqu’île Renote

    site naturel

    Un incontournable pour s’imprégner des richesses de cette côte tourmentée, semée de chaos de...

    Lire la suite
  • Basilique Saint-Sauveur

    patrimoine religieux

    Édifiée au XIIe siècle à l’initiative de Rivallon le Roux, un croisé qui s’était juré...

    Lire la suite
  • Basilique Notre-Dame-de-Délivrance

    architecture religieuse

    Érigée sur le site de l’ancienne collégiale et terminée en 1887, cette église de style...

    Lire la suite
  • Aquarium marin de Trégastel

    monde sous-marin

    Divisé en trois zones correspondant à autant d’écosystèmes différents, il est construit dans un...

    Lire la suite
  • Château

    patrimoine historique

    Érigé au XIVe siècle à l’initiative du duc Jean IV, le donjon est l’un des trois ouvrages...

    Lire la suite
  • Château de Quintin

    patrimoine

    Ne vous attendez pas à des tourelles et des donjons… Accolé à la basilique, le château est...

    Lire la suite
  • Allée couverte et dolmen

    mégalithe

    La commune de Trégastel abrite une allée couverte très bien conservée, à l’intérieur gravé, qui...

    Lire la suite
  • Tour de l’horloge

    patrimoine historique

    Sentinelle de la ville surplombant Dinan de sa toiture à pans coupés depuis le XVe siècle, le...

    Lire la suite
  • Vieille ville

    patrimoine

    En se promenant sur les places et dans les ruelles, on pourra admirer une succession d’hôtels...

    Lire la suite
  • Abbaye de Bon-Repos

    vestiges religieux

    Non loin du lac, cette imposante abbaye fut fondée en 1184 sur les rives du canal de Nantes à Brest et...

    Lire la suite
  • Vieux Dinan

    promenade

    De la place Duguesclin, esplanade bordée d’hôtels particuliers, empruntez la rue Sainte-Claire...

    Lire la suite
  • Maison du Tisserand - Atelier des toiles

    histoire des métiers

    La visite inclut une démonstration d’un métier à tisser du XIXe siècle, ce qui en fait une...

    Lire la suite
  • Forges des Salles

    patrimoine industriel

    Échappez-vous vers la forêt de Quénécan pour visiter cet ancien village sidérurgique des XVIIIe et...

    Lire la suite
  • Chemin de ronde

    patrimoine

    Dinan est bordée des remparts les plus longs de Bretagne (3 km). Vous pourrez les découvrir à pied,...

    Lire la suite
  • Cathédrale Saint-Tugdual

    patrimoine religieux

    Parmi les plus beaux édifices religieux de Bretagne, cette cathédrale et sa flèche de 63 m irradient...

    Lire la suite
  • Port

    bords de rance et musée

    Le sillon paisible de la Rance, un petit pont en pierre, les berges bucoliques, quelques voiliers...

    Lire la suite
  • Vieux Tréguier

    promenade

    Autour de la cathédrale, le vieux Tréguier déborde de charme. La place du Martray est flanquée de...

    Lire la suite
  • Musée du Rail

    trains et modélisme

    Au sein de la gare de Dinan, flanquée d’une horloge perchée en haut d’une étonnante tour, ce...

    Lire la suite
  • Maison d’Ernest Renan

    musée

    Philosophe, écrivain et historien, Ernest Renan (1823-1892) est un enfant de Tréguier, et passa les...

    Lire la suite
  • Maison de la Harpe

    musée

    Ce centre unique en son genre permet d’en savoir un peu plus sur cet instrument en vogue auprès des...

    Lire la suite

Environs de Paimpol

  • Ploubazlanec (Plaeraneg)

    bourg

    À mi-chemin entre Paimpol et l’embarcadère des navettes pour Bréhat, Ploubazlanec respire...

    Lire la suite
  • Abbaye maritime de Beauport

    patrimoine religieux

    L’un des sites de la côte du Goëlo à ne pas manquer, l’abbaye a accueilli pendant plusieurs...

    Lire la suite

Centre-ville et port

Le centre-ville dévoile de beaux exemples d’architecture balnéaire. Le port est à 1 km au sud, via les rues du Maréchal-Joffre et Anatole-le-Braz.

  • Architecture balnéaire

    balade

    Au nord du centre-ville et longeant la côte, entre les plages de Trestrignel et de Trestraou, le chemin...

    Lire la suite
  • Musée de l’Histoire et des Traditions de Basse-Bretagne

    patrimoine

    Près du port de plaisance, ce musée est logé dans l’ancienne capitainerie. Une salle de documents...

    Lire la suite

La Clarté

À l’ouest du centre-ville, le quartier de la Clarté est le point culminant de Perros-Guirec. Sa carrière de granit rose est encore exploitée.

  • Chapelle Notre-Dame- de-la-Clarté

    patrimoine religieux

    Le quartier mérite principalement une visite pour sa superbe chapelle en granit, édifiée au...

    Lire la suite

Ploumanac’h

Avec son port, son phare, sa petite chapelle aux étonnantes gargouilles et son accès au sentier des Douaniers, Ploumanac’h, qui borde la ville à l’ouest, est incontestablement le point fort de Perros-Guirec. C’est en effet ici, en se promenant le long du littoral ponctué de gros blocs rosés aux formes arrondies et fantasmagoriques, que l’on comprend pourquoi la région a été baptisée “côte de granit rose”. Le château de Costaérès et le moulin à marée de Trégastel sont à deux pas de Ploumanac’h.

  • Phare de Men Ru

    patrimoine

    Appelé indifféremment phare de Ploumanac’h, de Men Ru ou de Mean Ruz, cet édifice en granit rose...

    Lire la suite
  • Maison du littoral

    expos, infos et balades nature

    Face au phare, elle abrite une exposition permanente expliquant le rôle du Conservatoire du littoral et...

    Lire la suite
  • Sentier des Douaniers

    balade

    Le littoral bordant Ploumanac’h est réellement envoûtant. Déchiqueté, criblé d’amoncellements...

    Lire la suite

Paimpol

Pour découvrir le cœur de Paimpol et ses beaux exemples de demeures anciennes, arpentez ses ruelles autour de la place du Martray. Au n°31 de la place, vous remarquerez une maison en granit du XVe siècle, ancien hôtel, où logea Pierre Loti. L’écrivain en fit la maison de l’héroïne de son célèbre Pêcheur d’Islande. Quai Morand et quai Dayot, de grandes demeures rappellent que Paimpol, à l’instar de Saint-Malo, fut une cité d’armateurs avisés.

Une visite commentée du port (adressez-vous à l’office du tourisme) vous permettra de comprendre l’époque de la grande pêche, durant laquelle la flotte de Paimpol comptait des dizaines d’embarcations.

  • Musée de la Mer

    histoire maritime

    Pour un aperçu de l’histoire maritime de Paimpol et de ses habitants, dirigez-vous vers ce musée qui...

    Lire la suite
  • Musée du Costume

    traditions

    Il expose des coiffes et costumes traditionnels dans une reconstitution de l’intérieur d’une maison...

    Lire la suite
Paramètres des cookies