Toulouse

  1. Accueil
  2. France
  3. Toulouse
  4. Les Berges du Canal du midi

Toulouse : Les Berges du Canal du midi

Balade 1 journée

Voici une très jolie balade à vélo (ou à pied !) sur la voie verte, à savoir sur le chemin de halage du canal du Midi, sur une portion sans grandes difficultés, entre le port Saint-Sauveur, situé derrière la Halle aux Grains à Toulouse, et Port-Lauragais, à Avignonet-Lauragais. Sur ces premiers 50 km en direction de l’est, le chemin de halage est goudronné et plat, ce qui le rend idéal pour les cyclistes et les rollers (plus à l’est, il devient cahoteux). Après avoir laissé derrière lui la banlieue toulousaine, le canal suit l’Hers plus ou moins parallèlement pour rejoindre les champs de blé du Lauragais. Hélas, l’autoroute A61, compagne de route moins agréable, s’invite de temps en temps et peut suivre le canal de très près. Lot de consolation, un peu partout le long du canal, vous évoluerez
à l’ombre – bienvenue l’été – des platanes ou des cyprès. Plus de 45 000 arbres ont été plantés pour stabiliser les rives et réduire l’évaporation de l’eau.

  • Départ Port Saint-Sauveur ; m François-Verdier
  • Arrivée Avignonet-Lauragais ; g 50
  • Distance 50 km ; 3 à 4 heures selon votre rythme

Une petite faim ?

Pour déjeuner, dîner ou juste manger une pâtisserie maison, arrêtez-vous au restaurant-salon de thé L’Écluse de Castanet (05 61 81 51 67 ; www.l-ecluse-de-castanet.fr ; chemin d’Augustin ; htlj, tte l’année midi et soir ; menu 27 €), lieu bucolique avec terrasse en bord de canal, situé dans l’ancienne maison éclusière du XIXe siècle, à Castanet-Tolosan. On vous y servira une cuisine traditionnelle de la région. Vous pouvez aussi pique-niquer.

itinéraire

1. Montgiscard

Au passage de l’écluse de Montgiscard, vous pourrez admirer le lavoir couvert,
en aussi bon état qu’au premier jour (si l’on fait abstraction des herbes qui en recouvrent parfois le toit), l’un des rares qui subsistent le long du canal. Ils étaient autrefois nombreux (pour la plupart découverts), car les voyageurs ne pouvaient laver leur linge dans le canal. La commune mérite une visite, ne serait-ce que pour son église paroissiale du XVe siècle, avec son clocher-mur typique de la région.

2. Montesquieu-Lauragais

Après l’écluse de Négra se dresse une petite chapelle où les voyageurs venaient prier. C’est là que la barque de poste (qui transportait également des passagers) s’arrêtait pour la première “dînée” (arrêt pour l’étape du midi). Durant son trajet de 4 jours entre Toulouse et Agde, elle marquait des arrêts pour la “couchée” (arrêt pour le repas du soir et coucher) à Castelnaudary, Trèbes et Le Somail. Là encore, un pont à trois arches en briques rouges, l’aqueduc de Négra, permet d’enjamber un petit ruisseau, la Thésauque.

3. Avignonet-Lauragais

Un peu à l’est d’Avignonet-Lauragais, qui se situe à proximité du canal, le port de plaisance moderne de Port-Lauragais marque la fin de la partie goudronnée du chemin de halage, même si l’on trouve des sections également agréables plus loin. Là, sur l’aire d’autoroute qui borde le canal, est installée la maison de la Haute-Garonne (05 61 81 41 03, 05 61 81 69 46), un point d’informations doublé d’un musée gratuit qui retrace l’histoire du canal depuis sa construction et évoque le patrimoine du département. Quelques kilomètres plus à l’est, à la frontière entre les départements de la Haute-Garonne et de l’Aude, sur la ligne de partage des eaux entre l’océan Atlantique et la mer Méditerranée, le seuil de Naurouze est le point le plus haut du canal du Midi.

Mis à jour le : 1 août 2014

Articles récents

Paramètres des cookies