Toulouse : Culture

Coutumes

Ancienne capitale des pays de la "langue d'Oc", Toulouse est marquée par une identité régionale très forte soutenue par sa culture occitane qui s'illustre dans sa langue, ses arts, ses traditions et sa gastronomie.
Cérémonie religieuse célébrant les morts au Moyen Âge, le Férétra ou Fénétra est une fête purement toulousaine qui a intégré au fil des siècles des spectacles d'artistes ambulants, des jeux (rampau – jeu de quille –, mâts de Cocagne, courses) ainsi que des plaisirs plus hédonistes. L'événement phare en est le Passo carriéro, qui, à l'inverse d'un carnaval, voit défiler les habitants en grande tenue, chacun devant se montrer nantis de ses plus beaux atours. Cette parade au son des fanfares et des groupes traditionnels de langue d'Oc, défile dans le centre-ville, pour s'achever par une aubade à la municipalité dans le jardin du Capitole.
Plus rurales sont les fabounades, un repas qui clôture les fêtes de village autour d'un cassoulet préparé par les anciens. Il est de rigueur que chacun défende sa recette : impossible de passer outre une dégustation !

Nourriture

On ne peut venir à Toulouse sans goûter à sa gastronomie. La ville est d'abord mondialement connue pour son cassoulet et sa saucisse. La viande de canard est un ingrédient incontournable dans la plupart des spécialités locales : salade aux fines tranches de magret séchées, foie gras de canard, magrets poêlés aux pêches, civet de canard aux pruneaux, confit de canard. Dans les restaurants, on vous proposera aussi des spécialités à base de poisson (tournedos de lotte au pinot rouge) et de gibier. Autres plats à déguster : l'aillade, savant mélange entre l'ail et la noix, l'estouffat toulousain, le poulet sauté à la toulousaine ou le ragoût de foie d'oie.
Sur la carte des vins : buzet, madiran et gaillac. La croustade aux pommes, gâteau aux pommes parfumées à l'Armagnac (qui peut être préparé avec des pruneaux) est un des desserts de la région.

 

Religion

Disparu aujourd'hui, le catharisme a profondément marqué la société occitane dans ses dimensions culturelle, sociale et religieuse. Il se voulait un retour à la pureté des premiers chrétiens en prêchant un évangélisme anticlérical hostile à la puissance de Rome. En 1209, le pape Innocent III lance une croisade contre les "hérétiques" du Languedoc, ainsi que les seigneurs et les villes qui les soutiennent. Puis ce fut l'Inquisition, jusqu'au siège de Montségur en 1244, et l'anéantissement des cathares ainsi que la ruine de la civilisation occitane qui liait les provinces du Languedoc, d'Aquitaine, de Gascogne, d'Auvergne, du Limousin, du Dauphiné, de la Catalogne et des vallées alpines italiennes. Cette éradication profita en fin de compte aux Capétiens qui craignaient que ces provinces s'érigent en domaine indépendant, en rattachant le Midi à la tutelle du pouvoir central.

Arts

Depuis les poètes courtois, la musique est intimement liée à Toulouse. Chantée par Claude Nougaro, les Fabulous Troubadours qui représentent la modernité de la verve occitane, ou Zebda dans un registre plus engagé, la cité abrite également depuis trois siècles le Théâtre du Capitole, symbole historique de sa vie culturelle. Dévolu aux arts lyriques et au Bel Canto ainsi qu'aux concerts et aux spectacles prestigieux, il accueille le Ballet du Capitole et l'Orchestre national du Capitole.
La Cinémathèque nationale comprend outre son vaste catalogue de films internationaux, français et régionaux, un important fond documentaire ouvert au public (bibliothèque, projections, conférences ou expositions). Des festivals tel que L'ARCALT, dédié aux productions latino-américaines, attestent enfin de l'intérêt porté au septième art.

Mis à jour le : 11 novembre 2012
Vizeat

Articles récents

Paramètres des cookies