Pise

Jadis puissance maritime rivale de Gênes et de Venise, Pise doit aujourd’hui sa réputation à un projet architectural qui a très mal tourné. Sa célébrissime Tour penchée n’est pourtant que l’un des nombreux sites notables de cette ville compacte et irrésistible. Édifices romans, églises gothiques et places Renaissance y abondent, de même que les cafés et bars dynamiques et bon marché.

L’essentiel en un jour

MDémarrez votre pérégrination pisane à Borgo Stretto, le cœur médiéval de la cité, avec un café et une douceur au comptoir de l’historique Salza. Puis, flânez le long de l’Arno pour aller visiter le Museo Nazionale di San Matteo et sa riche collection de peintures et sculptures de l’école toscane.
RAu déjeuner, faites votre choix dans le menu, limité mais exquis, de l’Osteria Bernardo, puis gagnez la principale attraction de la ville, la Piazza dei Miracoli. Procurez-vous un billet pour la Tour penchée, avant d’entamer votre exploration de trois heures, duomo (cathédrale), battistero (baptistère), Camposanto et musées compris.
NRetournez vers la gare ferroviaire via la belle Piazza dei Cavalieri, avec ses magnifiques palais et bars animés. Faites une halte pour profiter d’un buffet aperitivo, ou poursuivez vers l’un des bars de la Piazza delle Vettovaglie, ou encore vers le Keith, très prisé des hipsters, qui donne sur la fresque de Keith Haring. Achevez votre visite en admirant le coucher du soleil sur l’Arno.

À ne pas manquer

Tour penchée

Ce n’est pas une légende : la fameuse tour(Torre Pendente ; accès à la cathédrale incl 18 € ; 10h-16h30 déc et jan, 9h40-16h30 nov et fév, 9h-17h30 mars, 8h30-20h avr-sept, 9h-18h30 oct) de Pise penche effectivement. L’ascension au fil de ses quelque 300 marches est ardue, voire délicate (enfants de moins de 8 ans non admis ; les enfants de 8 à 12 ans doivent tenir la main d’un adulte), mais la vue du sommet en vaut bien la peine.

Duomo

L’énorme cathédrale( ; accès libre avec billet pour l’un des autres sites de la Piazza dei Miracoli ou avec le coupon de la billetterie ; 10h-12h45 et 14h-16h30 jan-fév et nov-déc, 14h-17h30 mars, 14h-19h30 avr-sept, 14h-18h30 oct) de Pise, du XIe siècle – l’étonnant revêtement de marbre vert et crème fut ajouté au XIIIe siècle – servit de modèle à toutes les églises romanes de Toscane. Sa coupole ovale, la première du genre en Europe, date de 1380, tandis que le plafond en bois incrusté d’or 24 carats est un héritage du règne des Médicis.

Chaire de Giovanni Pisano

Située dans l’aile nord, l’extraordinaire chaire octogonale de Pisano fut sculptée dans du marbre de Carrare entre 1302 et 1310. Comme la chaire réalisée par son père dans le battistero, elle figure des personnages dénudés et héroïques. À travers cette œuvre, Pisano apporta un nouveau souffle et un nouvel expressionisme visuel à la sculpture gothique.

Battistero

La construction de ce baptistère( ; Piazza dei Miracoli ; billet combiné Battistero, Camposanto, Museo dell’Opera del Duomo et Museo delle Sinópie 1/2/3/4 sites 5/7/8/9 €, tarif réduit 3/4/5/6 € ; 10h-16h30 jan-fév et nov-déc, 9h-17h30 mars, 8h-19h30 avr-sept, 9h-18h30 oct) débuta en 1152. L’édifice fut remodelé par Nicola et Giovanni Pisano plus d’un siècle plus tard, pour être finalement achevé au XIVe siècle. Ne partez pas sans avoir accédé à la galerie supérieure et entendu le gardien faire la démonstration de la remarquable acoustique de la double coupole.

Chaire de Nicola Pisano

La chaire hexagonale en marbre (1260), de Nicola Pisano, constitue l’indéniable œuvre phare du baptistère. Inspirée par les sarcophages romains du Camposanto voisin, Pisano recourut à de puissants modèles classiques pour reconstituer des scènes de la mythologie biblique. Sa représentation de Daniel, qui soutient l’un des angles de la chaire, est particulièrement superbe.

Museo dell’Opera del Duomo

Ce musée( ; Piazza dei Miracoli ; billet combiné Battistero, Camposanto, Museo dell’Opera del Duomo et Museo delle Sinópie 1/2/3/4 sites 5/7/8/9 €, tarif réduit 3/4/5/6 € ; 10h-16h30 jan-fév et nov-déc, 9h-17h30 mars, 8h-19h30 avr-sept, 9h-18h30 oct) abrite les œuvres d’art autrefois exposées dans la cathédrale et le baptistère, notamment la Vierge à l’Enfant (1299) de Giovanni Pisano, une sculpture en ivoire destinée au maître-autel de la cathédrale, et un griffon sculpté qui surmontait jadis sa coupole. Ne manquez pas le paisible jardin du cloître, avec sa vue splendide sur la Tour penchée.

Camposanto

Cette cour carrée( ; Piazza dei Miracoli ; billet combiné Battistero, Camposanto, Museo dell’Opera del Duomo et Museo delle Sinópie 1/2/3/4 sites 5/7/8/9 €, tarif réduit 3/4/5/6 € ; 10h-16h30 jan-fév et nov-déc, 9h-17h30 mars, 8h-19h30 avr-sept, 9h-18h30 oct) d’une beauté fascinante est la dernière demeure d’illustres Pisans. Ses murs blancs renfermeraient de la terre rapportée du Golgotha au temps des croisades. Certains des sarcophages, réutilisés au Moyen Âge, sont d’origine gréco-romaine. Durant la Seconde Guerre mondiale, les tirs d’artillerie alliés détruisirent nombre des fresques des XIVe et XIVe siècles qui tapissaient jadis les murs du cloître.

Le Triomphe de la Mort

Parmi les rares fresques du Camposanto à avoir survécu, on trouve cette remarquable illustration de l’Enfer (1333-1341) attribuée à Buonamico Buffalmacco. Fort heureusement, les miroirs autrefois apposés à côté des images des damnés embrochés et brûlés vifs ont été retirés – à l’origine, les visiteurs apercevaient leur propre reflet au cœur de cette scène terrifiante.

Museo delle Sinópie

Ce musée( ; Piazza dei Miracoli ; billet combiné Battistero, Camposanto, Museo dell’Opera del Duomo et Museo delle Sinópie 1/2/3/4 sites 5/7/8/9 €, tarif réduit 3/4/5/6 € ; 10h-16h30 jan-fév et nov-déc, 9h-17h30 mars, 8h-19h30 avr-sept, 9h-18h30 oct) abrite plusieurs sinópie (esquisses) dessinées au pigment rouge par des peintres sur les parois du Camposanto aux XIVe et XIVe siècles, avant que des fresques ne les recouvrent. Le musée propose une étude passionnante sur leur technique d’exécution, assortie de vidéos et de maquettes à l’échelle.

Mis à jour le : 26 janvier 2017

À voir à faire à Florence

Pise

  • Domus Mazziniana

    musée

    Doté d’une belle façade rénovée, le Palazzo Nathan-Rosselli – où s’éteignit en 1872 le...

    Lire la suite
  • Museo Nazionale di San Matteo

    galerie d’art

    Cette fascinante série de chefs-d’œuvre médiévaux est logée dans un couvent bénédictin du...

    Lire la suite
  • Chiesa di Santa Maria della Spina

    église

    Bel exemple du style gothique pisan, cette église de 1230, aujourd’hui déconsacrée, s’appelait...

    Lire la suite
  • Palazzo Blu

    galerie d’art

    La façade de cet édifice du XIVe siècle bien restauré est d’un bleu saisissant. Son intérieur...

    Lire la suite

Pise Se restaurer

  • Osteria Bernardo

    toscan moderne

    Cette petite osteria (taverne), à distance de la cohue de la Tour penchée, marie cuisine...

    Lire la suite
  • Il Montino

    pizzeria

    Dans cette pizzeria simple et très appréciée, commandez à emporter ou dégustez sur place (commande...

    Lire la suite
  • Il Crudo

    sandwichs

    Dans cette minuscule panineria-vineria (sandwicherie/bar à vins) avec jambons pendus au plafond,...

    Lire la suite
  • Osteria del Porton Rosso

    osteria

    Ici, atmosphère et cuisine régionales ! Des spécialités de Pise, tels les raviolis frais...

    Lire la suite
  • biOsteria 050

    bio

    Au Zero Cinquanta (050), tout ce qui sort des cuisines est bio, de saison et d’origine locale – les...

    Lire la suite

Pise Prendre un verre

  • Sottobosco

    café

    Ce café bohème propose quelques livres à vendre et un décor rétro. Parfait pour un café, un...

    Lire la suite
  • Bazeel

    bar

    Généreux buffet aperitivo, musique live ou DJ, sans oublier une petite terrasse sur le devant. ...

    Lire la suite
  • Salza

    café

    Cette pâtisserie à l’ancienne fait saliver les Pisans depuis 1898. L’endroit est tout aussi...

    Lire la suite
Paramètres des cookies