Provence

  1. Accueil
  2. France
  3. Provence
  4. Marseille, les Calanques et la Côte Bleue

Marseille, les Calanques et la Côte Bleue

Au centre de cette portion de littoral, Marseille l’inclassable, Marseille la populaire, Marseille passée en quelques années du statut de paria à celui de ville tendance. Mais on peut également très vite quitter la vie urbaine pour se retrouver en pleine nature : c’est un peu le miracle du secteur. En une vingtaine de minutes de voiture, on touche à l’est au majestueux massif des Calanques et à l’ouest à la familiale Côte Bleue. Sauvages et protégées, les calanques offrent un paysage aride et calcaire dont le blanc de la roche tranche magnifiquement avec le bleu du ciel et de la mer. Une sorte de bout du monde où il fait bon pratiquer la randonnée, l’escalade ou encore la plongée. La Côte Bleue, plus populaire et moins touristique, abrite de très jolies calanques (Niolon, Méjan...) et des coins plus urbanisés non dénués de charme (Sausset, La Couronne, Carry…). Deux communes méritent également une visite : l’adorable port de Cassis, séparé par le cap Canaille et la route des Crêtes de sa discrète voisine La Ciotat, berceau du cinéma
et ancien site majeur de la réparation navale.

À ne pas manquer

  1. Le MuCEM Ouvert à l’été 2013, le musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM) s’est aussitôt imposé dans le paysage marseillais. Cette réussite est d’abord architecturale, le site imaginé par Rudy Ricciotti ayant relevé le pari d’attirer des milliers de visiteurs en devenant, en soi, un lieu de promenade incontournable. Pensé comme une “casbah verticale” posée au ras des flots et habillée d’une résille de béton noir, très graphique et réactive à la lumière, le bâtiment principal (le J4) fait le lien, par une fine passerelle suspendue, avec le fort Saint-Jean, où un jardin des migrations a été planté. Un dialogue architectural entre le passé et le présent qui se visite librement, même sans entrer dans les salles d’exposition. Ces dernières dévoilent, sur 3 700 m², des collections et expositions sur le thème de la Méditerranée. La programmation culturelle est en outre de belle facture, de même que la librairie gérée par Maupetit. Sur le toit-terrasse et au fort Saint-Jean, Le Môle (www.passedat.fr/#!le-mole), orchestré par le chef étoilé Gérald Passédat, décline plusieurs cafés-restaurants, dont La Table (menu midi 52 €, soir 73 € ; hfermé mar et dim soir, réservation en ligne uniquement), à l’esprit bistrot chic, La Cuisine (buffet à partir de 19,50€ ; hmidi tlj sf mar) et sa formule buffet le midi, et le Café du fort.
Mis à jour le : 4 juillet 2017

À voir à faire en Provence

Vieux-Port et environs

C’est le cœur historique de la ville, son point névralgique, situé sur l’emplacement du Lacydon, l’ancien port antique, où débarquèrent les Phocéens il y a 2 600 ans pour fonder Massalia. Après de récents travaux qui ont ouvert une grande place piétonne et invité à prolonger la promenade maritime jusqu’à la Joliette, le Vieux-Port poursuit sa mue côté rive Neuve, vers le théâtre de la Criée. De nouveaux quais plus larges permettent de mieux profiter des lieux. Avec son plafond miroir, l’Ombrière est devenue un incontournable des photos-souvenir, à côté de l’indétrônable marché aux poissons face à la mer. Pour rejoindre sans effort l’autre rive du port, ne vous privez pas d’une mini-croisière à bord du pittoresque ferry-boat(quai Rive-Neuve/quai d’Honneur, face à la mairie ; gratuit mais devrait devenir payant – 0,50 € le trajet), quand celui-ci veut bien marcher.

  • Musée Cantini

    art du xxe siècle

    erOutre de passionnantes expositions temporaires, on peut y voir une belle collection d’art moderne...

    Lire la suite
  • Musée d’Histoire de Marseille

    histoire et vestiges

    erer. Vous pourrez y découvrir, en treize séquences interactives, l’histoire de la cité depuis les...

    Lire la suite
  • Musée Regards de Provence

    influences du sud

    Dans l’ancienne station sanitaire maritime, construite par Fernand Pouillon en 1948, ce musée...

    Lire la suite
  • Villa Méditerranée

    architecture

    À côté du MuCEM, ce bâtiment à l’architecture audacieuse a été dessiné par Stefano Boeri....

    Lire la suite
  • FRAC Paca

    art contemporain

    Dessiné par l’architecte japonais Kengo Kuma, le bâtiment du Fonds Régional d’Art Contemporain...

    Lire la suite
  • Abbaye Saint-Victor

    édifice religieux

    Son dépouillement est caractéristique de l’art roman provençal, mais le plus impressionnant, ce...

    Lire la suite
  • Parc et palais du Pharo

    jardins avec vue

    Du haut de ses jardins, la vue sur le Vieux-Port est exceptionnelle ! Cette imposante construction fut...

    Lire la suite
  • Fort Saint-Nicolas

    patrimoine

    Construit en 1660, le fort Saint-Nicolas (tout comme le fort Saint-Jean) n’était pas destiné à...

    Lire la suite

Le Prado

Dans ce vaste secteur du 8e arrondissement, autour de l’avenue du Prado, changement de décor et d’atmosphère : exit la Marseille populaire et gouailleuse du centre-ville, place à l’envers cossu, policé et résidentiel de la ville. Les fans de l’OM ne manqueront pas de passer au stade Vélodrome(visites régulières par l’office de tourisme ; tarif plein/réduit 13/8 €) à proximité du rond-point du Prado.

  • Parc et château Borély – musée des Arts décoratifs et de la Mode

    art déco et jardins

    erAncienne propriété de la famille Borély, le château, construit en 1766, est un chef-d’œuvre...

    Lire la suite
  • Cité radieuse

    architecture utopique

    Édifié entre 1947 et 1951 par Le Corbusier, cet édifice imposant, classé monument historique, est...

    Lire la suite

Quartier du Panier

Toute l’âme de Marseille est réunie dans ses ruelles étroites et ses jolies placettes. La quasi-absence de voitures et le linge qui pend aux fenêtres lui donnent des airs de village typiquement méditerranéen.

  • Vieille-Charité

    musées

    er. Ancien hôpital au XVIIe siècle, œuvre magnifique de Pierre Puget, la Vieille-Charité est...

    Lire la suite
  • Cathédrale de la Major

    édifice religieux

    Unique en son genre en France, la Major évoque l’Orient avec son style romano-byzantin....

    Lire la suite
  • Hôtel-Dieu

    patrimoine

    Ses élégantes arcades du XVIIIe siècle sont caractéristiques de l’architecture hospitalière :...

    Lire la suite

La Canebière et Belsunce

  • Canebière

    avenue mythique

    Percée sous Louis XIV, cette voie devint au XIXe siècle une prestigieuse avenue. L’essor des...

    Lire la suite
  • Belsunce

    avenue et quartier

    Aménagé au XVIIe siècle, le cours Belsunce devint vite le lieu de promenade des Marseillais avant...

    Lire la suite

Quartier Longchamp- Belle de Mai

Le quartier de Longchamp, dans le prolongement de la Canebière, est facilement accessible en tramway et s’articule essentiellement autour du palais et du parc éponyme. De là, on peut rejoindre à pied le quartier populaire de la Belle de Mai, dont l’histoire est beaucoup liée à celle de sa friche.

  • Palais Longchamp

    musées

    Inauguré en 1869, le palais Longchamp célèbre par son architecture l’arrivée des eaux de la...

    Lire la suite
  • La Friche Belle de Mai

    lieu culturel

     Ces dernières années, la Friche s’est affirmée comme un haut lieu culturel de Marseille. La...

    Lire la suite

La Corniche et le Roucas-Blanc

Entre le Vieux-Port et Notre-Dame-de-la-Garde, les collines du Roucas-Blanc forment un dédale de ruelles qui dévalent vers la Corniche. C’est un quartier résidentiel particulièrement prisé.

  • Basilique Notre-Dame- de-la-Garde et musée

    bonne mère

    Emblème de la ville et haut lieu touristique, la “Bonne Mère”, si chère au cœur des Marseillais,...

    Lire la suite
  • La Corniche

    balade en bord de mer

    Quel spectacle en fin de journée ! Après la plage des Catalans, ne manquez pas le vallon des Auffes,...

    Lire la suite
Paramètres des cookies