Porto-Vecchio : Histoire

Histoire de Porto-Vecchio

Désireuse de s’implanter sur la côte orientale de l’île, la république de Gênes jeta son dévolu sur Porto-Vecchio au XVe siècle. Au fond d’un golfe profond, ce site, certainement fréquenté dès l’Antiquité, offrait le meilleur abri entre les places fortes de Bonifacio et de Bastia. Les Génois s’installèrent sur les hauteurs du golfe, où ils créèrent la ville haute, bientôt cernée d’épais remparts. Cette tentative d’éloignement d’un littoral insalubre ne s’avéra guère payante : le paludisme, endémique le long de cette côte, décima les premiers colons.
Quelques années plus tard, une seconde tentative de peuplement – par des Corses recrutés de force, cette fois – ne rencontra pas davantage de succès. Laissée quasi à l’abandon, Porto-Vecchio réapparut dans l’histoire en 1564, lorsque Sampiero Corso choisit la ville comme base d’une nouvelle tentative de reconquête de l’île. Assiégé, il dut capituler quelques mois plus tard.
Porto-Vecchio ne connut un véritable essor qu’après la transformation en salines des marais alentour, qui s’accompagna d’une disparition du paludisme. Forte de sa nouvelle salubrité, la “cité du sel” repartit alors sur une nouvelle base. La beauté des plages qui s’effilochent de part et d’autre de son golfe contribua par la suite à la propulser sur le devant de la scène touristique.

Mis à jour le : 9 décembre 2015

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir la Corse

Paramètres des cookies