Savoie Mont-Blanc

  1. Accueil
  2. France
  3. Savoie Mont-Blanc
  4. Vallée de Chamonix et pays du Mont-Blanc

Vallée de Chamonix et pays du Mont-Blanc

Depuis la conquête du mont Blanc par Jacques Balmat et Michel-Gabriel Paccard en 1786, le massif du Mont-Blanc et ses cimes légendaires ne cessent d’attirer les visiteurs des quatre coins du globe : Japonais, Italiens, Anglais, Russes… Les plus téméraires s’aventurent sur le tour du Mont-Blanc (TMB), ne jurent que par le ski hors-piste, ou s’équipent de piolets et de crampons pour toucher de près les neiges éternelles et les cascades de glace. Les autres se hissent parmi les aiguilles à l’aide des téléphériques et des tortillards qui sillonnent le secteur, et jouissent sans effort de panoramas à couper le souffle. Les activités possibles ne se comptent plus : VTT, balade en raquettes ou en traîneau, randonnée, sports d’eaux vives, trail, parapente… Des sensations uniques au cœur d’un massif exceptionnel.

L’aiguille du Midi

Quel éblouissement devant le panorama qui se déroule au sommet de l’aiguille du Midi ! Entre ciel et terre, rocs de granit, azur et glace s’entremêlent à perte de vue. Construit en quatre années au début des années 1950, le téléphérique de l’aiguille du Midi – défi technique immense pour l’époque – propulse, en une vingtaine de minutes et en deux tronçons, le quidam chaussé de simples baskets au piton nord de l’aiguille, à près de 4 000 m d’altitude. Là, sur 360°, les sommets légendaires se succèdent : le mont Blanc, les Grandes Jorasses, l’aiguille Verte, la dent du Géant… Majestueuse, l’arête Midi-Plan est un régal pour les alpinistes en cordée. Après le téléphérique, qui s’arrête à 3 777 m, les plus hardis pourront prendre un ascenseur supplémentaire dans le piton central et atteindre 3 842 m d’altitude. Là-haut, ils pourront se frotter au fameux Pas dans le vide, une cabine vitrée totalement transparente avec 1 000 m de vide sous les pieds et vue sur le mont Blanc (consultez les horaires au préalable sur Internet). Sujets au vertige, s’abstenir ! Enfin, un petit musée très instructif, L’Espace vertical, traite de l’alpinisme et des sports extrêmes en montagne.
En juillet-août, la télécabine Panoramic Mont-Blanc (durée 50 minutes) relie le sommet de l’aiguille du Midi à la pointe Helbronner en Italie. L’accès se fait par la passerelle Rébuffat. Fermée tout l’été 2018, cette infrastructure était encore en cours de réparation lors de nos recherches, après d’importants dégâts dus à une grosse tempête. Se renseigner sur la date de réouverture.

Le massif des Aiguilles-Rouges

Sur le flanc nord de la vallée, baptisé “balcon sud” en raison de son ensoleillement, le vaste massif des Aiguilles-Rouges doit son nom à la présence de fer qui a donné une teinte rougeâtre à la roche (du gneiss) en s’oxydant. Plusieurs réserves naturelles sont situées sur ce massif : celles des Aiguilles-Rouges, de Carlaveyron et du vallon de Bérard. On peut y voir de très beaux lacs alpins (lac Blanc, lacs Noirs, lac Cornu, lac du Brévent) et on y croise une faune et une flore typiques de ces altitudes : aigle royal, bouquetin, lagopède alpin, chamois, rhododendron, arnica… Entre Argentière et Vallorcine, au col des Montets, les animateurs – vraiment passionnés ! – du chalet d’accueil de la réserve des Aiguilles-Rouges se tiennent à votre disposition pour vous faire découvrir les secrets de ce milieu protégé (observation de roches et de cristaux possible au microscope). Quelques marches faciles serpentent sur le sommet du col. Buvette et boutique dans le chalet. Côté randonnée, vous évoluerez entre d’impressionnantes combes et des arêtes effilées, patiemment sculptées par le temps et les éléments. Vous verrez aussi de majestueux cirques creusés par les glaciers. Pour la randonnée du lac Blanc.
Mis à jour le : 10 juin 2020

À voir à faire en Savoie Mont-Blanc

Vallée de Chamonix Les Houches

L’église Saint-Jean-Baptiste (XVIIIe siècle), tout en sobriété, abrite un retable central en bois sculpté et peint par le Piémontais Jean-Baptiste Bozzo. Les vitraux et le chemin de croix sont des œuvres des années 1930.

Enfoui dans la forêt, le Christ-Roi, tout en béton armé, surplombe le versant de Coupeau. Il date de 1934 et a été conçu par Georges Serraz (1883-1964) d’après le modèle du Corcovado de Rio. Il mesure 25 m de hauteur, avec son socle.

  • Parc de Merlet

    faune alpine

    Des chamois, des bouquetins, des marmottes, des mouflons, des cerfs sikas, des daims… Tout ce petit...

    Lire la suite

Pays du Mont-Blanc Sallanches

  • Centre de la nature montagnarde

    patrimoine naturel

    Faune et flore, géologie, climat, formation des massifs montagneux : ce musée fermé pour profondes...

    Lire la suite
  • Collégiale Saint-Jacques

    église baroque

    Reconstruite entre 1680 et 1688, la collégiale abrite un trésor d’art sacré et un tabernacle...

    Lire la suite
  • Cascade d’Arpenaz

    site naturel

    Haute de 200 m, cette cascade est plutôt spectaculaire. Au XVIIIe siècle, alors que l’on commence...

    Lire la suite

Pays du Mont-Blanc Cordon

  • Église Notre-Dame- de-l’Assomption

    baroque

    Construit au XVIIIe siècle, l’édifice est un très bel exemple du style baroque savoyard. On doit...

    Lire la suite

Pays du Mont-Blanc Combloux

  • Église Saint-Nicolas

    baroque

    Le bâtiment que l’on voit aujourd’hui date de 1702-1704 : il a été construit sur...

    Lire la suite

Pays du Mont-Blanc Saint-Gervais-les-Bains

Dans le bourg de Saint-Gervais, l’avenue du Mont-Paccard regroupe beaucoup d’anciens palaces, notamment l’hôtel du Mont-Joly au n°448, orné d’une très belle marquise Art déco. L’église de Saint-Gervais, construite en 1697, avec sa façade peinte et son clocher à bulbe, est tout à fait dans le style baroque savoyard.

  • Église Saint-Nicolas- de-Véroce

    joyau baroque

    On se rend dans le village de Saint-Nicolas-de-Véroce, petit bout du monde figé dans le temps, pour...

    Lire la suite
  • Tramway du Mont-Blanc

    train à crémaillère

    Ce train à crémaillère au look rétro serpente sur 12,4 km pour un inoubliable voyage jusqu’au Nid...

    Lire la suite
  • Maison forte de Hautetour

    ascension virtuelle

    La bâtisse du XIIIe siècle restaurée abrite la Maison transfrontalière des guides de...

    Lire la suite

Vallée de Chamonix Chamonix-Mont-Blanc

Le centre historique de Chamonix a été en grande partie détruit par un incendie au milieu du XIXe siècle ; il reste donc peu de bâtiments vraiment anciens à voir. Au début du XXe siècle, de grandes dynasties hôtelières ont érigé de somptueux palaces pour recevoir une clientèle fortunée, pour l’essentiel anglo-saxonne. Ces établissements n’ont pas résisté à la crise des années 1930, mais vous pourrez encore apercevoir de très beaux édifices Belle Époque autour de la place Jacques-Balmat. Le guide qui a donné son nom à cette place fut le premier à accomplir l’ascension du mont Blanc avec le docteur Paccard, en 1786. Au cœur de la place, une statue le met en scène, indiquant le sommet du mont Blanc au naturaliste Horace-Bénédict de Saussure, qui étudia la région et allait réaliser la deuxième ascension du mont Blanc, en 1787. Dans la rue du Docteur-Paccard, ne ratez pas l’immense fresque consacrée aux grands pionniers chamoniards de l’alpinisme. Sur la place de l’Église, l’église Saint-Michel, dominée par un clocher à bulbe traditionnel, date du tout début du XVIIIe siècle. Dans son entrée, deux vitraux sont consacrés aux sports d’hiver, l’autre religion de la ville !

  • Musée des Cristaux – espace Tairraz

    géologie

    En observant les quartz fumés et autres fluorines roses, vous apprendrez comment se créent ces pierres...

    Lire la suite
  • Musée alpin

    histoire

    Installé dans l’ancien Chamonix-Palace – un des magnifiques hôtels que comptait la ville dans la...

    Lire la suite
  • La mer de Glace et le Montenvers

    glacier

    Avec le réchauffement climatique, la mer de Glace a un peu perdu de sa majesté au fil des ans, hélas....

    Lire la suite
  • Le Brévent

    face aux glaciers

    Le balcon sud de la vallée de Chamonix, où s’étend le domaine skiable du Brévent, jouit d’un...

    Lire la suite

Pays du Mont-Blanc Les Contamines-Montjoie

À la fin du sentier du baroque, tout au fond d’une belle vallée boisée, l’église Notre-Dame-de-la-Gorge, très imprégnée du culte marial, est de toute beauté. Elle a été édifiée en 1699. Le retable sculpté du fond représente une Vierge à l’Enfant. Pèlerinage important le 15 août.

Au bord d’un petit lac, le parc de loisirs du Pontet(06 84 17 63 85 ; www.acrobatic-island.com ; juil-août tlj, avr-juin et sept, vacances scolaires et jours fériés sam-dim uniquement, fermé oct-mars) propose escalade, tennis, golf, volley, tir à l’arc, VTT, pêche, baignade… Ne manquez pas de vous promener dans la réserve naturelle des Contamines-Montjoie, la plus haute de France. Outre la randonnée, vous pourrez y pratiquer l’alpinisme, l’escalade (site de la Duchère), ou la pêche (lacs Jovet).

  • Mont Joly

    point de vue

    Du haut de ses 2 525 m, le mont Joly délimite la vallée de l’Arly et celle du val Montjoie. On...

    Lire la suite
Paramètres des cookies