Le Morbihan

La mer et ses percées ont forgé l’âme du Morbihan. Dans ce territoire de l’entre-deux, on ne sait jamais vraiment si, au détour d’un chemin, on va se trouver sur un bout de terre accessible seulement à marée basse ou si l’on est encore sur le continent, si l’eau devant nous est une rivière ou un peu d’océan. En s’enfonçant dans les terres surgissent forêts et châteaux. Histoire et merveilles d’architecture sont en parfaite harmonie ici : Belle-Île et sa citadelle, Vannes et ses remparts, Josselin et son château, Carnac et ses mégalithes… Des îles aux canaux, en passant par les presqu’îles, les rias et la “petite mer” parsemée d’îlots, vous pourrez vous adonner au farniente, goûter aux sports nautiques, savourer les produits de la mer et ceux du terroir, tout en vous accordant des moments dans les musées qui retracent le passé de la région. Venez en oubliant les clichés sur la Bretagne : vous serez conquis !

Cairn de Gavrinis (Gavriniz)

Le monument mégalithique de l’île de Gavrinis, au sud de Larmor-Baden, est un dolmen sous cairn (c’est-à-dire recouvert de pierres sèches) construit vers 3500 av. J.-C.
et sans doute destiné au culte des morts. À cette époque, la mer était plus basse
et l’île était encore rattachée au continent. D’un diamètre de 50 m et haut de 6 m,
ce cairn est célèbre pour ses splendides gravures représentant haches, arcs et flèches, chevrons, crosses ou serpents qui ornent la petite chambre funéraire et la galerie qui y mène. Bien qu’elles soient étudiées depuis un siècle et demi, leur signification reste mystérieuse. Mais on est saisi devant l’harmonie de cette œuvre d’art universelle, qui a inspiré entre autres le peintre William Turner et le sculpteur Henry Moore. La technique, le style et la qualité de construction de ce monument mégalithique, considéré comme l’un des joyaux du néolithique, n’ont pas d’équivalent.
Outre ce trésor, cette petite île sauvage de 15 ha offre aux visiteurs un panorama unique du golfe du Morbihan. On observe sans difficulté des hérons, des aigrettes
et des goélands, ainsi que le ballet des barges ostréicoles.

Le domaine de Suscinio

Sur des terres agricoles proches de l’océan, entre forêts et marais, le site du domaine de Suscinio fut très tôt convoité par la dynastie des Dreux qui transformèrent, au XIIIe siècle, un manoir de chasse antérieur en logement pour la famille ducale. Sous
les Montfort, le château prit l’allure d’une forteresse avec tours, remparts, chemin
de ronde et pont-levis enjambant les douves. Il resta la résidence des ducs de Bretagne jusqu’à la fin du XIVe siècle, époque à laquelle le domaine fut délaissé au profit du château de l’Hermine à Vannes. Après le rattachement de la Bretagne à la couronne
de France, au début du XVIe siècle, la fonction militaire du domaine s’estompa au profit de la seule exploitation agricole. S’ensuivit une longue période de déclin. Une campagne de restauration (menée depuis 1965) fit renaître le château, qui appartient aujourd’hui au département.
Plusieurs logis se visitent. Le premier évoque la période médiévale du château.
Des objets du quotidien retrouvés lors de fouilles, ainsi qu’un bel ensemble de pavement provenant d’une ancienne chapelle y sont exposés. Malin pour les enfants : sous les fenêtres à meneaux, on peut s’attabler et essayer d’anciens jeux en bois. Dans le logis nord, place à la légende arthurienne, avec une scénographie usant de la technique du mapping vidéo (projections lumineuses sur les murs). Depuis la terrasse, on peut apercevoir l’océan.
L’été, un campement de chasse est établi dans la plaine, avec un stand de tir
à l’arbalète ; un veneur y fait le récit de ses chasses. D’autres animations et des visites guidées sont également organisées pendant la période estivale. Plusieurs courts sentiers pédestres en accès libre – dont un ornithologique – permettent de partir
à la découverte des marais alentour.

Josselin

Nichée dans la vallée de l’Oust, Josselin est une petite cité de caractère qui compte de nombreuses demeures construites du XVe au XVIIIe siècle. Ces maisons à colombages, aux façades parfois ornées de sculptures, méritent une visite, tout comme le château, posté au bord de la rivière. C’est au XIe siècle que se construit ici une forteresse. Démantelé en 1488 à la suite des affrontements qui opposent les Rohan aux ducs de Bretagne, le château est restauré fin XVe-début XVIe siècle Richelieu ordonne un second démantèlement pour cause de ralliement des Rohan au protestantisme. Abandonné, le château est de nouveau restauré au XIXe siècle. Vue de la rivière, la façade extérieure de style médiéval, avec ses trois tours circulaires hautes de 60 m, est assez dépouillée. La façade intérieure, à l’inverse, se caractérise par des dentelles de granit sculptées dans un style gothique flamboyant. Observez, entre les fenêtres, le tympan ajouré. Il arbore les signes distinctifs de la famille Rohan – leur devise, “À plus” qui signifie “sans plus”, à savoir sans supérieur, et les losanges tirés de leurs armoiries –, ainsi que des hermines, symboles de la Bretagne, et une fleur de lys. L’intérieur du château, encore habité, a été restauré dans le style néogothique. Un jardin à la française fait face à la façade intérieure.
D’avril à septembre, il est possible d’accéder au clocher de la basilique Notre-Dame-du-Roncier (place Notre-Dame), un bel édifice de style gothique flamboyant. On y jouit d’une vue panoramique sur la rivière et la façade Renaissance du château.

Mis à jour le : 9 février 2022

À voir à faire en Bretagne

golfe du morbihan Vannes (Gwened) Vieille ville

Vannes fait partie des “villes d’art et d’histoire” et c’est à pied qu’il faut la découvrir : comptez 2 heures pour apprécier pleinement ce plongeon à travers les siècles et l’impeccable préservation du quartier, par ailleurs très commerçant.

  • Porte Prison et quartier Saint-Patern

    quartier historique

    Cette porte fortifiée, anciennement appelée porte Patern et alors flanquée de deux tours, prit son...

    Lire la suite
  • Port et cœur de ville

    promenade

    Le port de plaisance, où est installé l’office du tourisme, est agréable à parcourir, surtout...

    Lire la suite
  • Remparts

    architecture militaire

    Remarquable appareil défensif parfaitement conservé, les remparts suivent en grande partie la courbe ...

    Lire la suite
  • Place Valencia et ses environs

    patrimoine architectural

    Sur cette place portant le nom de la ville natale de saint Vincent Ferrier, on peut admirer la maison du...

    Lire la suite
  • La Cohue – Musée des Beaux-Arts

    art

    Installé dans les anciennes halles de Vannes, face à la cathédrale, ce musée présente une belle...

    Lire la suite
  • Château Gaillard – Musée d’Histoire et d’Archéologie

    du néolithiqueau moyen âge

    Une riche collection vous attend dans cet hôtel particulier en pierre de taille du XVe siècle qui fut...

    Lire la suite
  • Cathédrale Saint-Pierre

    architecture religieuse

    Le cœur médiéval de la ville se déploie autour de la massive cathédrale, véritable condensé...

    Lire la suite

Belle-Île-en-Mer Le Palais (Porzh-Lae)

  • Citadelle Vauban

    architecture militaire

    Patrimoine historique militaire unique, l’imposante citadelle surplombe l’entrée du port de Le...

    Lire la suite

Morbihan intérieur Pontivy et ses environs Vieille ville

La promenade dans les rues de la vieille ville, au sud du château, vous permettra de voir quelques belles maisons à pans de bois (ou à colombages). Ne manquez pas la jolie place du Martray et la maison de Roscoët (1578), à l’angle de la place et de la rue du Général-de-Gaulle. La rue du Fil abritait jadis des artisans qui faisaient commerce de la toile ; la rue du Pont, qui la prolonge, est également bordée de maisons à encorbellement des XVIe et XVIIe siècles. Au n°14 se tient une belle maison de style Renaissance.

  • Château des Rohan

    architecture militaire

    L’imposant château des Rohan est emblématique de Pontivy. Jean II de Rohan (1452-1516) le fit...

    Lire la suite
  • Basilique Notre-Dame- de-Joie

    architecture religieuse

    Édifiée en 1536 et remaniée au XIXe siècle, cette basilique de style gothique flamboyant porte les...

    Lire la suite

golfe du morbihan Locmariaquer (Lokmaria-Kaer)

  • Site des mégalithes

    préhistoire

    Trois ensembles exceptionnels symbolisent à eux seuls la beauté mystérieuse de l’art mégalithique....

    Lire la suite

Belle-Île-en-Mer Sauzon (Saozon)

  • Pointe des Poulains

    promenade

    Battue par les vents et dominée par un phare haut de 20 m qui marque la pointe nord-ouest de l’île...

    Lire la suite

golfe du morbihan Presqu’île de Rhuys Arzon (Arzhon-Rewiz), Port-Navalo et port du Crouesty

  • Moulin de Pen Castel

    art contemporain

    L’un des plus beaux moulins à marée de la région, doté d’une facture architecturale peu...

    Lire la suite
  • Cairn de Petit Mont

    site mégalithique

    Implanté sur un promontoire qui marque la côte méridionale de la presqu’île de Rhuys, ce cairn...

    Lire la suite
  • Tombe du Petit Mousse

    balade

    Depuis le phare de Port-Navalo, un sentier côtier qui s’engage vers le sud mène à la plage, puis à...

    Lire la suite

Belle-Île-en-Mer Bangor

  • Aiguilles de Port-Coton et Port-Goulphar

    espace naturel

    Site incontournable de la Côte sauvage, les aiguilles de Port-Coton résument à elles seules le...

    Lire la suite
  • Grand Phare

    phare

    Le phare de Goulphar, achevé en 1835, est l’un des plus puissants de France par sa portée...

    Lire la suite
  • Dunes de Donnant

    plage

    Entre les hameaux de Kerhuel et de Donnant, ces dunes de sable dessinent un paysage mouvant de près de...

    Lire la suite

golfe du morbihan Îles du golfe Île aux Moines (Enizenac’h)

Depuis le port, la rue Neuve puis la petite rue des Escaliers grimpent jusqu’au bourg, Locmiquel, au carrefour des routes menant aux quatre pointes de l’île, où vous verrez de belles maisons de granit ornées de linteaux et de frontons sculptés (ce sont celles des armateurs ou des capitaines au long cours des XVIIe et XVIIIe siècles) et des maisons basses blanchies à la chaux (celles des pêcheurs). Couvertes de chaume ou d’ardoise, certaines sont ceintes de hauts murs (une façon pour les îliens d’échapper aux regards des nombreux estivants – qui transforme certaines ruelles en des couloirs assez monotones). Flânez dans les venelles, où mille détails rappellent la vocation maritime de l’île. L’imposante église Saint-Michel, du XIXe siècle, est facilement repérable grâce à sa tour carrée blanche. Elle recèle un buste de saint Vincent Ferrier (patron de Vannes) datant du XVe siècle, des ex-voto et, dans le chœur, des boiseries provenant de Sainte-Anne d’Auray. De l’esplanade, on a une belle vue sur le golfe. La jolie plage de Port-Miquel est accessible en contrebas.

Tout au nord de l’île, à 1,5 km du bourg, vous pourrez rejoindre la pointe du Trech en passant devant la chapelle Notre-Dame-d’Espérance (1880) ; des ex-voto sont suspendus à la voûte de la nef et la statue de la Vierge arbore une ancre à ses pieds. Le granit des carrières du Trec’h fut employé pour construire de nombreuses maisons vannetaises. D’ici, on peut voir, au loin, la pointe d’Arradon et la rivière de Vannes.

Avant d’arriver au bout de la pointe est de l’île, la pointe de Brouel qui fait face à l’île d’Arz, on trouve le bois des Soupirs et le château néoclassique du Guerric (XVIIIe) avec sa fontaine, de belles fermes des XVIIe et XVIIIe siècles, ainsi que les hameaux de Kerbilio et Brouel. Un petit chemin débouche sur une grande plage de sable. Les deux îlots au large sont accessibles à marée basse.

Pen Hap, où se trouve un dolmen (un couloir décentré de 9 pierres dressées et une chambre rectangulaire au curieux pilier décoré), est situé à 1 heure 30 de marche au sud du bourg. La diversité du milieu naturel du secteur attire les oiseaux qui viennent y nicher et on recense plus de 50 espèces (pics-verts, coucous gris, tadornes de Belon, bernaches cravants…). Un autre dolmen se dresse à la pointe de Nioul, à l’extrême sud de l’île. La pointe de Brannec, à l’est, est le site du chantier du Guip, spécialisé dans la fabrication et la rénovation de bateaux en bois.

  • Cromlech de Kergonan

    site mégalithique

    Au centre de l’île, le cromlech de Kergonan (monument formé par des menhirs disposés en cercle), au...

    Lire la suite

Lorient (an oriant) et ses environs Port de pêche et Lorient La Base

Le port de pêche de Keroman est l’un des poumons économiques de Lorient. On peut découvrir les installations dans le cadre de visites guidées (renseignez-vous à l’office du tourisme). L’ancienne base de sous-marins, construite par les Allemands dès 1940 et restée intacte malgré les bombardements, a été utilisée par la Marine nationale jusqu’en 1997. Le site, entièrement réaménagé et renommé Lorient La Base(billetterie.lorientlabase.fr ; horaires et billets d’entrée pour tous les sites et billet combinés), accueille des cafés-restaurants, un pôle de la course au large, la Cité Tabarly et, dans le blockhaus K2, une nouvelle scène musicale, Hydrophone(www.hydrophone.fr). La visite guidée du bloc K3 permet de prendre toute la mesure des installations de l’époque.

Sur le site également, vous pourrez visiter le sous-marin Flore-S645(02 97 65 52 87 ; www.la-flore.fr ; horaires sur le site Internet) et le musée sous-marin du Pays de Lorient (06 07 10 69 41 ; www.musee-sous-marin.com ; juil-août tlj 13h30-18h30, hors saison dim 14h-18h), où simulateur de plongée sous-marine, scaphandre et dernières avancées techniques sont présentés dans une ambiance… sous-marine !

  • Cité de la voile Éric-Tabarly

    musée interactif

    D’emblée, nous voilà plongés au cœur du sujet (et de la fascination), avec un dispositif...

    Lire la suite

Baie de quiberon et ria d’étel Carnac (Karnag)

  • Alignements

    vaste site mégalithique

    Les célèbres alignements s’étendent sur 4 km d’ouest en est, au nord de Carnac, et sont...

    Lire la suite
  • Musée de Préhistoire

    collectionsarchéologiques

    Dans le centre de Carnac, ce fabuleux petit musée regroupe, sur 2 niveaux d’exposition et en suivant...

    Lire la suite
  • Église Saint-Cornély

    renaissance

    Cette église de style Renaissance (XVIIe-XVIIIe siècle) arbore, sur le fronton du portail, la statue...

    Lire la suite

Morbihan intérieur Le Faouët (Ar Faoued) et ses environs

  • Halles

    patrimoine

    D’une surface de plus de 900 m2, ces halles rectangulaires, bâties en 1542 au centre du village,...

    Lire la suite
  • Musée du Faouët

    musée d’art

    Les collections de ce musée, qui occupe l’ancien couvent des Ursulines, rassemblent des œuvres qui...

    Lire la suite
  • Chapelle Sainte-Barbe

    édifice religieux

    Il vous faudra prendre la D769 sur 3 km en direction de Gourin pour rejoindre cette chapelle. Si vous...

    Lire la suite
  • Chapelle Saint-Fiacre

    édifice religieux

    À environ 2,5 km au sud du village (prenez la direction de Quimperlé), cette chapelle est...

    Lire la suite

Baie de quiberon et ria d’étel Ria d’Étel

  • Saint-Cado

    îlot

    Relié au continent (au village de Belz pour être précis) par une digue de pierre, l’îlot de...

    Lire la suite
  • Alignements de Kerzerho

    site mégalithique

    À Erdeven, cet ensemble constitué de plusieurs centaines de menhirs, qui s’étend sur près de...

    Lire la suite