Vendée Charente-Maritime

  1. Accueil
  2. France
  3. Vendée Charente-Maritime
  4. Littoral charentais et île d’Oléron

Littoral charentais et île d’Oléron

Vu du ciel, le littoral charentais laisse à l’observateur le loisir de percer ses plus beaux secrets. De la pointe de la Fumée tout au nord jusqu’à l’estuaire de la Gironde, le regard balaye de magnifiques pans de côte sauvage fouettés par l’océan, des étendues boisées, des marais et, un peu partout, d’étonnants damiers de parcs à huîtres qui font la singularité du territoire. Dans cet environnement d’une sérénité rare, un arsenal militaire et d’imposantes fortifications commencent à être déployés au XVIIe siècle. Les forts et fortins isolés – dont le fameux fort Boyard –, les anciens remparts et la Corderie royale de Rochefort vous narreront les épisodes de cette époque agitée. Comment oublier les phares, au premier rang desquels Cordouan, perdu au milieu des flots ? Restent deux îles de caractère où l’océan semble un peu assagi : Oléron, deuxième plus grande île de la France métropolitaine après la Corse, et, plus au nord, l’île d’Aix. Goûtez au plaisir de l’insularité pour au moins une journée. Vous reviendrez de là-bas envoûté par un délicieux parfum de bout du monde qui ne vous quittera pas de sitôt.

Phare de Chassiron

Installé sur le site d’une tour à feu construite en 1685 par Colbert, le phare de Chassiron fut érigé en 1834. Les trois bandes noires qui lui donnent toute son élégance furent ajoutées 90 ans plus tard afin de le rendre plus visible de jour par temps de brume et de mieux le différencier de l’autre grand phare insulaire du secteur, celui des Baleines sur l’île de Ré. Son feu est visible jusqu’à 52 km par temps dégagé.
Une fois montées les 224 marches, le spectacle est exceptionnel : l’océan bien sûr, mais aussi la balise d’Antioche, La Rochelle, l’île de Ré, le fort Boyard, et à marée basse, tous les pêcheurs à pied partis à la conquête de l’estran rocheux qui ceint le phare. Un petit espace muséographique et un parcours-spectacle dans la rotonde du phare agrémentent la visite.
Les jardins du phare, dont les allées dessinent une rose des vents, sont ponctués de bornes informatives ludiques qui racontent mille et une anecdotes sur le phare et sur le domaine maritime. Les curieux de techniques s’intéresseront aussi aux quelques écluses à poissons présentes sur le site. Elles reposent sur un savoir-faire ancestral !

Zoo de La Palmyre

C’est assurément l’un des meilleurs parcs zoologiques de France, et sa visite devrait émerveiller les grands comme les petits. Plus de 700 000 visiteurs s’y rendent chaque année, ce qui en fait le parc zoologique privé le plus fréquenté de France. On y approche de très près les animaux, y compris les plus impressionnants (girafes, éléphants d’Asie, et gros herbivores) dans un cadre naturel agréable, spacieux et ombragé.
Le zoo a pris ses quartiers dans une ancienne forêt de pins où l’on a aménagé des cascades. Le point fort des lieux ? Sans conteste, l’espace dédié aux grands singes, dans la partie nord du parc. Chimpanzés, orangs-outans et gorilles y vivent entre quatre îles de 1 000 m2 chacune. Notre conseil pour une visite tranquille : s’y rendre à la belle saison dès l’ouverture du parc pour assister au réveil des primates. Vous pourrez ensuite aller nourrir les girafes ou les chèvres naines, admirer de somptueux perroquets et oiseaux exotiques et frissonner devant les félins. Le zoo de la Palmyre fait partie de cette nouvelle génération de parcs zoologiques impliqués dans des missions de conservation et de recherche. Ainsi, La Palmyre finance une vingtaine de programmes de conservation en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud.

Phare de Cordouan

Le plus ancien phare français encore en activité est aussi le seul situé en pleine mer à être ouvert à la visite. Chaque année, des milliers de promeneurs débarquent à marée basse pour contempler celui qu’on a surnommé “le Versailles de la mer” ou encore le “phare des Rois”. Située à égale distance des côtes charentaises et girondines, cette sentinelle des mers a été érigée sur un plateau rocheux de 150 hectares. Il s’agissait de signaler l’embouchure de l’estuaire de la Gironde, un véritable cimetière marin qu’on avait commencé à baliser en 1360 environ, grâce à une première tour à feu. À l’époque, un ermite perché en haut d’une tour polygonale de 16 m était chargé d’allumer un feu de bois le soir. C’est en 1594 qu’Henri III confie à Louis de Foix la construction d’une tour ronde de 3 étages qui soit véritablement “une œuvre royale”. Dans l’appartement du roi, au premier étage, l’architecte pose un sol de marbre, il fait dresser une chapelle sertie de vitraux au 2e étage, et imagine un escalier de 311 marches pour mener jusqu’à la lanterne. Le phare sera achevé en 1611, puis surélevé de 20 m en 1786, atteignant les 67,50 m qu’on lui connaît aujourd’hui. De là-haut, la vue sur la presqu’île d’Arvert et la pointe de Grave est fantastique !
Mis à jour le : 10 juin 2020

À voir à faire en Vendée Charente-Maritime

Pays de Marennes Marennes et ses environs

Marennes possède une zone de baignade, parfois appelée “la lagune”. Cette plage de sable fin a été créée derrière un cordon dunaire et se trouve dans le quartier de Marennes-Plage, face au pertuis de Maumusson et à l’île d’Oléron.

  • Cité de l’huître

    ostréiculture

    Installé dans le port de La Cayenne, ce musée à ciel ouvert vous fera voir de très près le métier...

    Lire la suite
  • Fort Louvois

    édifice militaire

    Au pied du viaduc d’Oléron, ce fort a été imaginé par Vauban mais porte le nom du secrétaire...

    Lire la suite
  • Le Vieux Chapus et sa baie

    promenade

    Dans le village de Bourcefranc-le-Chapus, ce quartier fait de maisons basses aux volets bleus et murs...

    Lire la suite
  • Moulin des Loges

    moulin à marée

    Entre Marennes et Saint-Just-Luzac, au cœur des marais salants de la Seudre, se dresse l’unique...

    Lire la suite
  • Église Saint-Pierre- de-Sales

    art gothique et panorama

    Son style gothique flamboyant donne un certain cachet au centre-ville, et c’est heureux ! Ses...

    Lire la suite
  • Port de La Cayenne

    promenade

    Le port de La Cayenne est un chenal de 4,5 km très étroit dont le niveau d’eau varie au gré des...

    Lire la suite

Côte sauvage et côte de beauté Les Mathes-La Palmyre

La baie de Bonne Anse, fermée par une pointe de sable, abrite le port de plaisance et se prête bien à la pratique de la voile ; la proximité de champs de vase rend ses plages plus favorables à la pêche à pied qu’au farniente et à la baignade. Au nord se déploie la côte sauvage, immense étendue de sable aux eaux tourmentées par la houle.

  • Indian Forest

    parc accrobranche

    Dans la forêt de la Coudre ont été installés 14 parcours pour tous niveaux sur 5 ha de superficie....

    Lire la suite
  • Phare de la Coubre

    écomusée et panorama

    Construit en béton bicolore blanc et rouge en 1905, aujourd’hui joliment délavé, le phare de la...

    Lire la suite
  • Côte sauvage

    plage

    C’est au pied du phare de la Coubre que se déploie derrière de splendides dunes l’immense plage de...

    Lire la suite
  • Forêt domaniale de la Coubre

    à pied, à cheval, à vélo…

    Cette pinède de près de 5 000 ha, la plus grande de Charente-Maritime, a été plantée au...

    Lire la suite
  • Visites de l’ONF

    balades nature

    L’Office national des forêts (ONF) organise chaque mardi de l’été des balades découvertes de...

    Lire la suite

Île d’Oléron Château-d’Oléron

  • Promenade en mer

    croisière

    Dans un petit bateau de 60 places, Eric Monrouzeau propose des balades d’une heure sur le thème de...

    Lire la suite
  • Citadelle

    remparts et bastions

    Érigée au XVIIe siècle sur les ordres de Richelieu, la citadelle protégeait l’accès à...

    Lire la suite
  • Plongée Bouteille d’Oléron

    plongée

    Baptême dans le bassin du Château-d’Oléron, exploration sur roches, grottes, failles, plongées sur...

    Lire la suite
  • Cap voile Oléron

    centre nautique

    Au départ de la plage de la Citadelle, face aux remparts, stages de planche à voile, d’Optimist,...

    Lire la suite

Côte sauvage et côte de beauté Saint-Georges-de-Didonne

Pour les plages, coup de cœur pour la crique de Suzac(non surveillée), sauvage et authentique. Les familles préféreront peut-être la Grande Plage(surveillée, accès handicapé), très belle étendue de sable entre la pointe de Suzac et la corniche de Vallières. Reste la plage de Vallières, plus éloignée du bourg et également surveillée.

  • Parc de l’estuaire

    écologie et panorama

    Au sortir de ce parc interactif riche en jeux, vous serez incollable sur l’écosystème estuarien....

    Lire la suite
  • Phare de Vallières

    panorama

    Perchée en haut de la falaise de Vallières, cette curieuse tour carrée a été construite entre 1898...

    Lire la suite
  • Forêt de Suzac

    promenade

    Ses 350 ha de végétation s’étendent sur une péninsule de falaises calcaires, avec beaucoup...

    Lire la suite

Île d’Oléron La Cotinière

  • Église Notre-Dame- de-La-Cotinière- et-Saint-Nicolas

    édifice moderne

    Bâtie dans les années 1950, elle fut d’abord baptisée “Notre-Dame-des-Flots” et a été...

    Lire la suite
  • Criée

    ambiance marine

    Inscrivez-vous dans l’un des offices du tourisme de Marennes-Oléron pour visiter la criée de La...

    Lire la suite

Rochefort et ses environs Rochefort Quartier de l’Arsenal

On accède à ce secteur par la majestueuse porte du Soleil(pl. de la Galissonnière), une porte en forme d’arc de triomphe dans l’axe duquel on peut admirer le soleil se lever à chaque équinoxe. Pris entre la Charente et le centre-ville, ce quartier était une véritable petite ville dont chaque édifice était dédié à la construction navale : poudrière, forge, corderie, halle aux vivres… On peut encore voir quelques bâtisses anciennes, et surtout y revivre toute l’histoire de la Royale dans les différents bâtiments, dont beaucoup ont été réhabilités en musées.

  • Musée national de la Marine

    histoire maritime

    Installé dans le très bel hôtel particulier de Cheusses, datant du XVIIe siècle, ce musée revient...

    Lire la suite
  • Corderie Royale

    histoire maritime

    Une série interminable de fenêtres dans un bâtiment de 374 m de long dans le plus pur style...

    Lire la suite
  • L’Hermione

    frégate de légende

    L’incroyable aventure du chantier de l’Hermione aura duré 17 ans. Charpentiers de marine,...

    Lire la suite
  • L’Accro-mâts

    parc aventure

    Dans la forme de radoub qui a vu renaître l’Hermione, s’est installé un drôle de parc aventure...

    Lire la suite

Côte sauvage et côte de beauté Saint-Palais-sur-Mer et environs

Saint-Palais compte plusieurs plages très agréables. Au cœur de la station, face au front de mer, la plage du Bureau est une ravissante anse de sable fin encadrée par d’élégantes demeures du siècle passé. De part et d’autre, l’anse de Nauzan partagée avec la commune de Vaux-sur-Mer, où se trouve l’école de voile, ainsi que la plage du Platin, toujours tranquille, même au cœur de l’été. Plus sauvage et venteuse, la Grande Côte où l’on pratique le char à voile toute l’année s’étend sur 2,5 km entre Saint-Palais et La Palmyre.

De nombreuses pistes cyclables ont été aménagées ces dernières années à Saint-Palais et dans le pays royannais, il est donc très agréable de circuler à vélo. Fiches détaillées d’itinéraires (de Saint-Palais à Saint-Georges-de-Didonne ; de Saint-Palais à La Palmyre) à l’office du tourisme.

  • Sentier des douaniers

    promenade

    Depuis le centre et la rue de l’Océan, suivez la marque blanc et rouge du GR®4 qui relie les...

    Lire la suite
  • La Maison des Douanes

    patrimoine etart contemporain

    Comme son nom l’indique, la Maison des Douanes a longtemps accueilli les douaniers chargés de...

    Lire la suite
  • Vieux clocher

    patrimoine et art contemporain

    Dans l’enceinte de l’ancien cimetière de Saint-Palais se dresse, impeccablement restauré, ce vieux...

    Lire la suite
  • Église Saint-Étienne

    art roman

    Dernier vestige de l’abbaye bénédictine fondée en 1075 par deux chevaliers de la maison de...

    Lire la suite
  • Centre nautique

    école de voile et de char à voile

    Cours, stages et location de matériel. Séance de char à voile ou de planche à voile.

    Lire la suite

Île d’Oléron Saint-Trojan-les-Bains et environs

De toutes les plages de Saint-Trojan, notre préférence va à celle de Gatseau, belle plage abritée des vents, plein sud, et bordée de pins parasols. Vous la trouverez en suivant la direction du Novotel Thalassa . La Grande Plage qui compte l’école de surf Moana(06 80 14 36 57 ; www.moana-surfschool.com ; et une zone naturiste au sud, déroule son tapis de sable sur des kilomètres. On la rejoint par un sentier pédestre à travers la forêt (la façon la plus agréable de découvrir l’océan), une piste cyclable située à l’entrée du bourg ou en voiture (parking). Enfin, la Petite Plage, moins excentrée, est très agréable pour une baignade rapide à marée haute. C’est là que se trouve le centre nautique du Coureau d’Oléron(CNCO ; 05 46 76 02 08 ; www.cnco-st-trojan.com ;

  • Forêt domaniale

    promenade

    Cette vaste forêt de près de 1 900 ha a été plantée à partir du XVIe siècle pour stabiliser...

    Lire la suite
  • Marais des Bris

    promenade

    Trait d’union entre la mer et la forêt, cet “espace naturel sensible” est une mosaïque de...

    Lire la suite
  • Port des Salines

    histoire du sel

    Ce petit port coloré traversé par des amoureux en barque n’a rien d’authentique puisqu’il a...

    Lire la suite
  • Le P’tit Train

    tchou-tchou

    Ce petit train très apprécié est une institution ! Il emprunte de vrais rails et vous entraînera...

    Lire la suite
  • Casino

    machines à sous

    Un casino à taille humaine installé depuis 2016 dans l’ancienne salle de spectacles de...

    Lire la suite

Île d’Oléron Boyardville

Les deux plus grandes plages de Boyardville, celles des Saumonards et de Boyardville, font toutes les deux face au fort Boyard. La première, plus sauvage avec ses dunes et sa forêt, possède une zone naturiste (vers le nord, en direction de la plage de la Gautrelle). Elle donne également sur l’île d’Aix. La seconde est très fréquentée l’été et plus familiale car elle est protégée des forts courants.

  • Fort-Royer

    site ostréicole

    Quand la plupart des sites ostréicoles se refont une beauté en ouvrant leurs cabanes à des artistes...

    Lire la suite
  • Forêt domaniale des Saumonards

    à vélo ou à pied

    Elle s’étend sur 645 hectares et est classée à plus de 90 % en “forêt de protection”. On...

    Lire la suite

Rochefort et ses environs Rochefort Dans le sud de Rochefort

  • Conservatoire du Bégonia

    serre tropicale

    C’est à Michel Bégon – intendant de la Marine et cousin de Colbert –, qui envoya deux...

    Lire la suite
  • Pont transbordeur de Martrou

    ouvrage d’art

    Rejouez la scène d’ouverture des Demoiselles de Rochefort en empruntant le pont transbordeur !...

    Lire la suite

Côte sauvage et côte de beauté Meschers-sur-Gironde

Les plages de Meschers sont relativement calmes. Encadrée par des falaises aux teintes ocre, la vaste plage des Nonnes est superbe et assez familiale. Celle de la conche de Suzac s’étend aussi sur Saint-Georges-de-Didonne. Celles de l’Arnèche (non surveillée) et des Vergnes (surveillée) se suivent. Au sud, la conche de Cadet est plus discrète et nous a beaucoup charmés.

Pour les grottes, vous aurez le choix entre deux sites côte à côte : l’un est municipal (Régulus), l’autre privé (Matata, avec hôtel et restauration sur place). Si vous avez le temps et le budget, découvrez les deux sites, qui se complètent bien. Sinon, nous avouons une légère préférence pour Régulus. Comptez 45 minutes de visite.

  • Grottes de Matata

    musée troglodytique

    Une dizaine de grottes ont été aménagées et reconstituées selon différentes époques par les...

    Lire la suite
  • Grottes de Régulus

    musée troglodytique

    Ces grottes gérées par les services municipaux ont été aménagées pour la visite avec du matériel...

    Lire la suite

Rochefort et ses environs Rochefort Centre-ville

  • Maison de Pierre Loti

    maison-musée

    Né à Rochefort en 1850, Julien Viaud (Pierre Loti est son nom de plume) passe le concours de...

    Lire la suite
  • Hôtel Hèbre de Saint-Clément

    musée d’art et d’histoireet espace pierre loti

    Cet ancien hôtel particulier du XVIIIe siècle, dont seule la façade a été conservée, abrite un...

    Lire la suite
  • Musée des Commerces d’autrefois

    vieux métiers

    Belle surprise que ce musée qui rend hommage aux commerces de proximité de jadis. Barbier, chapelier,...

    Lire la suite
  • Ancienne École de médecine navale

    musée

    Installée dans un pavillon de l’Hôpital de la Marine aujourd’hui propriété d’une société...

    Lire la suite
  • Loge Accord Parfait

    temple maçonnique

    Si vous avez la chance d’être à Rochefort un 3e vendredi ou samedi du mois, ne manquez pas la...

    Lire la suite

Rochefort et ses environs Fouras-les-Bains

Allez admirer les demeures des années 1900 dans le secteur du Bois-Vert une jolie péninsule boisée de pins maritimes.

  • Fort Vauban

    musée régional et panorama

    Son appellation ne laisse guère présager qu’il s’agit d’un château fort médiéval flanqué...

    Lire la suite
  • Pointe de la Fumée

    site pittoresque

    Cette presqu’île à l’extrême nord de la station doit son nom aux feux qu’on allumait pour...

    Lire la suite

Île d’Oléron Saint-Georges-d’Oléron

La très belle halle charpentée (marché tous les matins en saison) témoigne de la tradition commerçante des lieux. Le village a longtemps prospéré grâce au négoce du sel et du vin. L’église romane qui se trouve juste à côté a été bâtie aux XIe et XIIe siècles et a été plusieurs fois remaniée. Les fortifications ont été érigées pour la défendre d’éventuelles invasions pirates. Observez les animaux et les motifs légendaires sculptés sur les colonnes du portail de la façade, marquée par des influences orientales et mauresques.

Sur la côte ouest, les Sables-Vigniers Plage constituent sans doute la plus belle plage du nord de l’île. Prisé des familles pour ses faibles courants, ce site sauvage est malheureusement surfréquenté l’été. Si vous avez un peu de temps, allez aussi explorer le charmant port du Douhet, accolé à la forêt des Saumonards, au nord-est, et le village typique de La Chaucre, sur la côte ouest.

  • Les Ânes d’Oléron

    balades

    Nicolas Séguier propose différentes formules de balades à dos d’âne, en attelage ou à pied pour...

    Lire la suite
  • Le Cristal du Saulnier d’Oléron

    marais salants

    Les producteurs de sel reviennent petit à petit sur l’île d’Oléron et remettent les marais...

    Lire la suite

Pays de Marennes Hiers-Brouage

  • Remparts

    fortifications

    Fondée vers 1555 par Jacques de Pons, la ville de Brouage avait pour première vocation le commerce du...

    Lire la suite
  • Halle aux vivres

    bâtiment historique

    Construite en 1631, la superbe halle aux vivres représente le plus pur style Grand Siècle. Elle est...

    Lire la suite
  • Village de Hiers

    balade et patrimoine

    Envie de marche à pied ? Ne quittez pas le secteur sans avoir vu le bourg voisin de Hiers. Un sentier...

    Lire la suite

Côte sauvage et côte de beauté Talmont-sur-Gironde

Talmont a été transformée en bastide par le roi d’Angleterre et duc d’Aquitaine Édouard Ier vers 1284. Derrière l’église, la promenade des remparts, bordée par les restes d’un chemin de ronde, dévoile des points de vue remarquables sur l’estuaire et les côtes du Médoc. Ici, la Gironde atteint sa largeur maximale, 12 km. Vous verrez des vestiges de l’ancien rempart, dont un mur de la Tour blanche, tour carrée faisant partie des fortifications de la ville.

  • Église Sainte-Radegonde

    art roman

    Du haut de son promontoire rocheux, elle domine, telle une figure de proue, tout l’estuaire de la...

    Lire la suite
  • Musée de Talmont

    histoire

    Un modeste musée d’histoire locale qui se double d’un intéressant musée de la Pêche.

    Lire la suite

Rochefort et ses environs Île d’Aix

Le tour de l’île prend environ 3 heures à pied. On peut également opter pour une balade de 1 heure en calèche(06 87 23 11 49 ; www.caleches-iledaix.com ; ou découvrir l’île à vélo . Côté plages, coup de cœur pour l’anse de la Croix et son phare, au sud-ouest de l’île (la seule à être surveillée, en juillet et août). Toujours à l’ouest de l’île, la Grande Plage qui s’étend sur plus d’un kilomètre, face au fort Boyard, est plus appropriée à la pêche à pied qu’à la baignade dans sa partie nord. À l’est, la baignade n’est possible qu’à marée haute sur la plage aux Coquillages bordée d’arbres.

  • Fortifications

    patrimoine

    Clé de voûte de la ceinture de feu protégeant l’arsenal de Rochefort et sa rade, l’ensemble...

    Lire la suite
  • Musée napoléonien et Musée africain

    histoire et exotisme

    La collection du Musée napoléonien se déploie dans la maison où Napoléon Ier a passé ses derniers...

    Lire la suite
  • Maison de la Nacre

    métiers d’art

    La nacre s’épanouit dans les mers chaudes, mais le travail de cette matière rare, importée...

    Lire la suite

Île d’Oléron Saint-Denis- d’Oléron

La plage de la Boirie, abritée du vent et bordée de jolies cabines de bain multicolores, est idéale pour les familles et réunit tout le monde à la Buvette de la plage(05 46 76 14 88 ; avr-sept). Pour une baignade plus sportive, direction la plage des Huttes, sur la côte ouest. Pour explorer le territoire à pied, rendez-vous à l’office du tourisme qui vous remettra un plan des itinéraires piétons. Belles randonnées à effectuer le long de la côte ouest en passant bien sûr par le phare de Chassiron qui domine le Pertuis d’Antioche et la réserve ornithologique du Grand Marais Papineau. Enfin, dans le vieux Saint-Denis d’Oléron, n’oubliez pas d’aller admirer le beau portail roman de l’église édifiée au XIIe siècle.

  • Diabolo Fun

    école de voile et de surf

    Installée à Oléron depuis 1988, cette école de voile et de surf propose stages, séances d’essai...

    Lire la suite

Île d’Oléron Saint-Pierre-d’Oléron

  • Église Saint-Pierre

    mélange de genres

    Son clocher octogonal, ajout que l’on doit au XVIIIe siècle, fait tout le charme de cette église....

    Lire la suite
  • Maison des Aïeules

    pierre loti

    Il s’agit de la dernière demeure de Pierre Loti (1850-1923). L’écrivain-voyageur exprima en effet...

    Lire la suite
  • Lanterne des Morts

    art gothique

    Édifiée sur l’emplacement de l’ancien cimetière de Saint-Pierre, cette Lanterne des Morts est une...

    Lire la suite
  • Musée de l’île d’Oléron

    histoire

    Installé dans une bâtisse du XVIIIe siècle, il retrace de manière assez dynamique l’histoire de...

    Lire la suite

Côte sauvage et côte de beauté Royan

Sur le plan architectural, Royan apparaît comme une capsule témoin des années 1950, époque influencée par l’école brésilienne d’Oscar Niemeyer. Le marché central couvert(pl. du Marché-Central ; juil-août tlj 7h-13h, reste de l’année mar-dim) en est un bel exemple. Ce coquillage de béton armé a été dessiné par Louis Simon et André Morisseau et mis au point par l’ingénieur René Sarger. Aucun pilier ne vient soutenir ses 50 m de diamètre. Le palais des congrès(2 av. des Congrès), édifié entre 1954 et 1957 et conçu par Claude Ferret, fait quant à lui penser à une gigantesque boîte d’allumettes de béton. Sa façade en verre est postérieure. Citons aussi l’église Notre-Dame-de-l’Assomption, installée dans le quartier du Parc, dont la construction débuta en 1952. Elle est flanquée d’un vaste tympan en céramique. Autre bâtiment remarquable, l’auditorium, situé à côté de la promenade Botton, fut conçu de façon à évoquer la forme d’un coquillage.

  • Visites architecturales

    patrimoine

    Le service Culture et Patrimoine de Royan, labellisée Ville d’art et d’histoire, propose en juillet...

    Lire la suite
  • Église Notre-Dame

    architecture moderne

    Bâti entre 1955 et 1958 et entièrement fait de béton, l’édifice est sans doute autant critiqué...

    Lire la suite
  • Front de mer

    balade architecturale

    Boutiques, cafés, restaurants, glaciers au rez-de-chaussée et habitats aux étages : le front de mer...

    Lire la suite
  • Corniche de Pontaillac

    belles demeures

    Après le port de plaisance débute cette corniche qui dessert, d’est en ouest, la conche du Chay,...

    Lire la suite
  • Musée de Royan

    histoire

    Ce musée d’histoire locale de bonne facture raconte aussi bien le Royan des bains de mer (avec films...

    Lire la suite

Île d’Oléron Dolus-d’Oléron

La plage du Vert-Bois, bordée d’une forêt de chênes verts, est l’une des plages qui séduit le plus les amateurs de grands espaces et de flots tumultueux – prudence tout de même : la baignade, parfois dangereuse, n’est pas surveillée. Inutile de dire qu’elle est le rendez-vous des surfeurs. La passe des Allassins accueille d’ailleurs à l’année l’école de surf Take Off(06 33 62 93 13 ; www.ecole-take-off.com ;

Plus au nord, la plage de la Rémigeasse est la plage familiale par excellence (surveillée). Dans son prolongement, la plage de la Perroche compte une école de voile, Wind Oléron Club(05 46 75 44 16 ; www.wind-oleron-club.fr ;

  • Le Marais aux oiseaux

    ornithologie

    À la sortie de Dolus-d’Oléron, en plein centre de l’île, ce parc d’observation de 50 ha a...

    Lire la suite

Côte sauvage et côte de beauté Environs de Talmont-sur-Gironde

  • Site gallo-romain du Fâ

    archéologie

    Établi sur ce qui fut à l’époque gallo-romaine une ville portuaire et marchande très active, le...

    Lire la suite
  • Ermitage de Saint-Martial

    habitat troglodytique

    Découvertes puis habitées au IIe siècle par saint Martial, ces cavités rocheuses, qui ne sont pas...

    Lire la suite
  • La Rivière de Chauvignac

    balade en canoë

    Sur cette rivière ombragée, une balade à la rame d’environ 1 heure 15 à faire en famille et qui...

    Lire la suite
Paramètres des cookies