Savoie Mont-Blanc

  1. Accueil
  2. France
  3. Savoie Mont-Blanc
  4. Lac d’Annecy et massif des Aravis

Lac d’Annecy et massif des Aravis

Annecy, la “Venise des Alpes”, vaut autant pour le charme de sa vieille ville que pour les eaux vert-bleu de son lac. À l’est, à une demi-heure à peine, le massif montagneux des Aravis est très bien adapté aux sports d’hiver comme au tourisme estival.
Voilà un secteur où vous pourrez alterner sorties culturelles (musées, châteaux, expos) et activités de plein air. À Annecy, les ruelles invitent à la déambulation et le lac aux sports nautiques. Les massifs environnants, au premier rang desquels le Semnoz, sont autant d’occasions de sorties sportives avec vue sur les rives lacustres. À l’ouest de la ville et du Semnoz se trouve l’Albanais : un territoire un peu délaissé mais dont les vallons et le petit patrimoine ne sont pas dénués de charme. En quittant Annecy, de la vallée de l’Arve jusqu’au val d’Arly au sud, vous pénétrez dans l’imposante chaîne des Aravis. Malgré l’exploitation de l’”or blanc”, les habitants, répartis dans de petits hameaux tranquilles, continuent de s’appuyer fermement sur leurs racines agropastorales.

À ne pas manquer

  1. Le Semnoz Prévoyez au moins une demi-journée pour la découverte du Semnoz – on prononce le “z” final –, la montagne à laquelle s’adosse Annecy. Son point culminant, le crêt de Châtillon (1 699 m), offre un extraordinaire panorama sur les alpages et les très nombreux sommets environnants : les monts du Faucigny, ceux du Chablais, le Jura… À l’est, à 60 km à vol d’oiseau, vous reconnaîtrez la chaîne du Mont-Blanc. Par temps clair, vous verrez le lac du Bourget et celui du Léman. Une table d’orientation, à côté d’une grande croix, à 10 minutes de marche depuis les deux parkings, vous aidera à vous y retrouver. Depuis Annecy, on accède au crêt de Châtillon en une demi-heure par la D41 via le col de Leschaux. Dès les premiers lacets de la route, la forêt du Crêt-du-Maure et ses majestueux résineux offrent de très belles possibilités de balades.
    L’hiver, le domaine skiable possède 15 km de pistes de ski alpin (forfait à l’heure possible, voir www.semnoz.fr). Les pistes de ski de fond (forfait 6-8 €) totalisent quant à elles 46 km. De belles balades en raquettes balisées également.
  2. Le col de l’Aulp et la Tournette Ces sommets qui dominent le lac d’Annecy sont l’occasion d’une belle excursion en voiture puis d’une randonnée pas trop difficile pour des panoramas parmi les plus beaux de la région.
    Depuis Annecy, longez la rive est jusqu’à Écharvines (entre Menthon et Talloires) puis prenez la D42 en direction du col de la Forclaz, que vous atteindrez après
    une vingtaine de minutes de route. À gauche après un hôtel-restaurant, un chemin vous emmène en une dizaine de minutes de marche sur un panorama très dégagé
    qui embrasse le lac et englobe les cimes des Bauges, de la Tournette et les dents
    de Lanfon. Exceptionnel !
    Reprenez ensuite votre véhicule en direction du col de l’Aulp. Vous tomberez
    vite sur les hautes falaises calcaires de la Tournette. Au lieu-dit Les Prés Ronds,
    il vaut mieux laisser votre voiture en bas du chemin. Après 40 minutes de marche, vous serez au col de l’Aulp, puis à son chalet-buvette. Vous pourrez débuter une randonnée d’au moins 2 heures vous menant jusqu’au refuge de la Tournette (1 774 m) et, pourquoi pas, jusqu’à la crête faîtière (2 351 m). Vous verrez là un des plus beaux spectacles qu’il soit permis de contempler dans les environs. Au programme, des vues inoubliables sur le Semnoz et le cirque du Casset, avec en permanence le lac d’Annecy en toile de fond. Il n’est pas rare de rencontrer ici
    des bouquetins (prenez vos jumelles). Attention, sans nécessiter de connaissances ou de matériel particulier, cette marche demande une bonne connaissance du milieu rocheux. Prévoyez la journée pour l’excursion.
  3. Le col des Aravis À presque 1 500 m d’altitude, à la jonction entre deux départements, le col des Aravis, aux corniches impressionnantes, offre une vue vivifiante sur le Mont-Blanc. Il sépare la commune de La Clusaz (Haute-Savoie) de celle de La Giettaz (Savoie). Depuis La Clusaz, on y accède en serpentant durant 20 minutes le long de la D909. Réputé pour ses pourcentages très élevés, ce col est un défi qui fait rêver les cyclistes. Et c’est aussi un très bon point de départ pour randonner en famille face à l’aiguille Verte, l’aiguille du Midi, le Mont-Blanc ou le dôme de Miage. Les marcheurs verront de nombreuses vaches de races abondance et tarine en alpage dès la fonte des neiges. Les amateurs de via ferrata apprécient également le lieu (se renseigner auprès de l’office du tourisme de La Clusaz ou du Grand Bornand, p. 83, ou encore mieux, faites-vous accompagner par un professionnel de la Compagnie des guides des Aravis, p. 80).
Mis à jour le : 4 juillet 2017
Paramètres des cookies