Alsace

  1. Accueil
  2. France
  3. Alsace
  4. Vosges du Nord et nord de l’Alsace

Vosges du Nord et nord de l’Alsace

Pays de la forêt, de l’eau et des châteaux moyenâgeux, les Vosges du Nord correspondent à la partie la plus septentrionale de l’Alsace, à la frontière nord avec l’Allemagne. Ici, l’Histoire se raconte à ciel ouvert, à travers les ruines qui coiffent les pitons rocheux des sommets ou les ouvrages enterrés, témoins des rivalités franco-allemandes passées. Sans oublier les savoir-faire autour du verre et de l’argile qui ont permis la création de produits reconnus dans le monde entier. Au sud, les pays d’Haguenau et de Saverne racontent également, à travers l’architecture, une histoire riche et mouvementée. Accessible en 30 minutes depuis Strasbourg, ce territoire modeste (80 km de long et 30 km de large), souvent dans l’ombre du reste de l’Alsace, est une formidable plongée historique et culturelle dans un cadre naturel étonnamment bucolique.

Musée Lalique à Wingen-sur-Moder

Entièrement dédié à l’œuvre du verrier et joaillier René Lalique (1860-1945), ce musée plaira bien sûr aux amateurs d’Art nouveau et d’Art déco mais également à celles et ceux qui aiment les espaces muséographiques contemporains. Les 650 pièces de la collection (dessins, bijoux, objets en cristal et en verre) sont exposées dans des jeux subtils de lumière dans l’ancien site verrier du Hochberg dont la tradition remonte à la fin du Moyen Âge. Une partie de la collection a été prêtée par la société Lalique qui se trouve à environ 2 km du musée et compte encore une unité de production d’articles en cristal. À la fin du parcours, un espace explique les techniques de fabrication.
Considéré comme l’“inventeur du bijou moderne”, René Lalique fut l’un des premiers à utiliser des matériaux inédits en bijouterie : verre, émail, cuir, corne, ivoire, pierres semi-précieuses… Artisan renommé et habile industriel, Lalique mit au point des procédés de production en série et déposa de nombreux brevets, mis en œuvre dans l’usine qu’il ouvrit en 1921 à Wingen-sur-Moder.

Ouvrage du Four à Chaux

Édifiée à partir des années 1930, la ligne Maginot devait protéger la frontière française de la Manche jusqu’à la Méditerranée au moyen de centaines de constructions, de la simple casemate à l’abri, en passant par la forteresse souterraine hébergeant des centaines de soldats. Faute de crédits, elle ne fut achevée que sur sa partie nord-est. Les ouvrages les plus aboutis sont ceux qui sont situés le long de la frontière allemande. Un seul fort pouvait en théorie sécuriser jusqu’à 20 km de territoire.
En juin 1940, la plupart des forteresses restèrent invaincues malgré l’intense bombardement des Allemands, mais ces derniers finirent par percer par les Ardennes belges. Le 22 juin 1940, à la signature de l’armistice, les garnisons de la ligne Maginot acceptèrent de se rendre sur ordre du Haut Commandement français.
Parmi les sites de la ligne Maginot de la région, le Four à Chaux est l’un des plus passionnants. Au-delà de l’aspect militaire, le défi technique était aussi de faire vivre, travailler, dormir et manger plusieurs centaines d’hommes à 50 m sous terre. Ravitaillement, chauffage, ventilation, soin : chaque opération soulevait des problématiques complexes car la grande crainte des militaires était les attaques au gaz à l’instar de celles de 1914-1918. La visite est menée par des guides bénévoles qui font partager leur passion de l’Histoire et leurs connaissances. Hors saison, elle se fait parfois en deux langues : français et allemand. Tout un symbole. Songez à emporter un pull et des chaussures de marche : la température moyenne est de 13°C et certains passages sont humides.

Château du Haut-Barr

Posées sur trois pitons rocheux, à 470 m d’altitude, les ruines du château du Haut-Barr occupent une position stratégique entre la vallée de la Zorn et la plaine d’Alsace. L’Œil de l’Alsace, comme on le surnomme, fut édifié en 1583 par l’évêque Jean de Manderscheid. Aujourd’hui, il ne subsiste que quelques ruines, des escaliers et une impressionnante passerelle (le pont du diable) qui relie des escarpements rocheux perchés à 30 m au-dessus du sol. S’il n’y a rien à visiter, en revanche, le panorama est magnifique. La plaine d’Alsace est bien visible ainsi que les collines des Vosges du Nord et la Forêt-Noire. Par temps clair on distingue même la flèche de la cathédrale de Strasbourg.
Avant le parking du château se dresse la tour du télégraphe Chappe (03 88 52 98 99 ; mar-dim 13h-18h mi-mai à mi-sept). Un petit musée explique le fonctionnement de ce télégraphe aérien en activité de 1798 à 1852. Deux bras en bois permettaient à un opérateur d’envoyer des messages codés grâce à 98 figures géométriques. Cette tour se trouvait sur la ligne Strasbourg-Paris. À l’époque, le télégraphe Chappe permettait de transmettre des informations d’un point à l’autre de la ligne en quelques heures. Le système avait pourtant des inconvénients. Il ne fonctionnait pas la nuit, ni par mauvais temps, et demandait beaucoup de personnel. Il fut supplanté par le télégraphe électrique.
Mis à jour le : 10 juin 2020

À voir à faire en Alsace

Pays de Saverne Saverne

  • Château des Rohan

    néoclassique

    Construit à la fin du XVIIIe siècle sur les ruines d’un édifice médiéval, le château des Rohan...

    Lire la suite
  • Roseraie

    autour de la rose…

    Saverne et les roses, c’est une histoire d’amour. Créée en 1898, cette roseraie est l’une des...

    Lire la suite
  • Maison Katz

    façade

    Difficile de manquer cette belle façade ouvragée (en face de l’office du tourisme et à côté de...

    Lire la suite
  • Église Notre-Dame-de-la-Nativité

    art roman

    On accède à cet édifice par une belle tour-porche romane en grès rouge du XIIe siècle....

    Lire la suite
  • Cloître des Récollets

    religieux

    Ce cloître du XIVe siècle est construit en grès rose. Les galeries étaient pavées de sépultures...

    Lire la suite

Parc naturel régional des Vosges du Nord Lichtenberg

  • Château de Lichtenberg

    histoire et culture

    Résidence des seigneurs de Lichtenberg (1206-1480), le château est transformé en palais à la...

    Lire la suite

Parc naturel régional des Vosges du Nord Niederbronn-les-Bains

  • Maison de l’Archéologie des Vosges du Nord

    vestiges

    Logé dans l’élégant bâtiment qui accueillait autrefois le tribunal, ce musée met en valeur...

    Lire la suite

Parc naturel régional des Vosges du Nord Wœrth et environs

  • Musée de la Bataille du 6 août 1870

    histoire militaire

    La bataille dite de Reichshoffen (ou Froeschwiller pour l’armée française et Wœrth pour l’armée...

    Lire la suite
  • Musée du Pétrole

    histoire industrielle

    L’Alsace, sans être un eldorado, a produit jusqu’à 5% des besoins français en pétrole dans les...

    Lire la suite

Parc naturel régional des Vosges du Nord Lembach et environs

  • Château de Fleckenstein

    ludique

    Ne manquez pas les ruines de cette forteresse médiévale plantée sur un promontoire au-dessus des...

    Lire la suite

Pays de Saverne Marmoutier

  • Abbatiale Saint-Étienne de Marmoutier

    patrimoine religieux

    Fondée au VIe siècle par un disciple du moine irlandais saint Colomban, l’abbaye a alterné...

    Lire la suite
  • Point d’Orgue

    centre d’interprétation

    Ouvert en 2017, ce centre d’interprétation initie à l’univers et la musique de l’orgue et des...

    Lire la suite
  • Musée du Patrimoine et du Judaïsme alsacien

    culture

    Dans une charmante maison de la fin du XVIe siècle, un petit musée pour découvrir le patrimoine du...

    Lire la suite

Parc naturel régional des Vosges du Nord Obersteinbach et Niedersteinbach

  • Maison des Châteaux forts des Vosges du Nord

    histoire

    Pourquoi les châteaux forts sont-ils aussi nombreux dans les Vosges du Nord ? Pourquoi et comment...

    Lire la suite
  • Ferme du Steinbach

    produits frais

    Pour tout savoir sur la production du fromage de chèvre et repartir avec quelques souvenirs à...

    Lire la suite

Parc naturel régional des Vosges du Nord La Petite-Pierre

  • Château

    musée et maison du parc

    C’est au XIIe siècle qu’un premier château défensif est édifié sur un piton rocheux dominant...

    Lire la suite
  • Staedtel

    vieille ville

    Passé le parking de l’office de tourisme, la rue qui rejoint le château est la partie la plus...

    Lire la suite
  • Maison et jardin des Païens

    tour

    Cette modeste tour de guet construite en 1534, de style Renaissance, avait un usage militaire. Son nom...

    Lire la suite

Haguenau et ses environs

Partez de l’office du tourisme, logé dans l’ancienne Chancellerie médiévale restaurée au XXe siècle. Ce bâtiment héberge le Musée alsacien(03 88 73 30 41 ; 1 pl. Joseph-Thierry ; mer-dim 10h-12h30 et 13h30h-17h30, sept-juin fermé le matin) qui offre une exploration minutieuse de l’art de vivre alsacien à partir d’objets, de mobilier et de costumes. Un atelier de potier est reconstitué à côté d’un intérieur avec sa cuisine et sa stub (pièce principale et la seule chauffée en hiver dans une maison).

En remontant vers la rue de la Moder, on aperçoit les vestiges d’un ancien moulin et, sur la gauche, le bâtiment des anciennes douanes. En le contournant sur la gauche on découvre les bâtiments de l’hôpital Bourgeois, plusieurs fois détruits et reconstruits, puis la fontaine aux Dauphins. Empruntez ensuite la rue Saint-Georges qui vous permettra d’admirer une succession de monuments : les hôtels Barth et Hoffmann, l’église Saint-Georges et la fontaine aux Abeilles, puis le presbytère Saint-Georges. En poursuivant par la rue du Maréchal-Foch on rejoint rapidement le théâtre italien en grès rouge et la place du Maire-Guntz bordée de façades élégantes. Plus loin s’élève une petite église protestante dominée par l’imposant Musée historique(03 88 90 29 39 ; 9 rue du Maréchal-Foch ; tlj 10h-12h et 14-18h, fermé mar, sam matin et dim matin). Ce bâtiment de style néo-Renaissance de 1905, orné d’un campanile, doit sa construction à l’un des maires de la commune, Xavier Nessel, grand collectionneur d’antiquités et féru d’archéologie. Plusieurs salles du musée, en rénovation (mais accessibles jusqu’en 2021), sont consacrées à l’histoire de Haguenau depuis sa fondation au XIIe siècle. Une collection de faïences rappelle que les meilleurs artisans faïenciers du XVIIIe siècle travaillèrent à Haguenau. Après avoir contourné le musée sur la gauche, poursuivez par la rue du Sel et le quai des Pêcheurs. Vous apercevrez la tour des Pêcheurs, vestige de l’ancienne enceinte de la ville. Sur le chemin du retour vers l’office du tourisme, empruntez la rue du Marché-aux-Poissons et la Grand’Rue où se niche la maison Zuckmantel qui date de 1565.

  • Musée du Bagage

    l’appel du voyage

    Unique en Europe, cette collection a été rassemblée par un couple d’artisans restaurateurs de...

    Lire la suite
  • Forêt d’Haguenau

    balades

    Sixième forêt française par sa superficie (20 000 ha), le massif ferme au nord la plaine d’Alsace....

    Lire la suite
  • La Fabrique à Bretzel

    visite et dégustation

    Allemand ? Italien ? Alsacien ? L’origine du célèbre petit gâteau salé n’est pas vraiment...

    Lire la suite

Pays de Hanau Bouxwiller

La ville garde peu de traces de son passé de capitale du comté de Hanau-Lichtenberg – le château du XVe siècle, notamment, fut démoli à la Révolution. Un itinéraire historique d’une vingtaine d’étapes parcourt les ruelles de la ville.

  • Musée du Pays de Hanau

    régionalisme

    Logé dans une ancienne grange à blé et une orangerie, ce musée élégant détaille sur 3 étages le...

    Lire la suite
  • Musée judéo-alsacien

    ancienne synagogue

    Pour comprendre la culture et l’histoire de la communauté juive alsacienne hors des grandes villes...

    Lire la suite

Parc naturel régional des Vosges du Nord Graufthal

  • Maisons des rochers

    habitat

    Des habitations troglodytiques ? Disons trois petites maisons aménagées au XVIIIe siècle dans un...

    Lire la suite
Paramètres des cookies