Pays basque

  1. Accueil
  2. France
  3. Pays basque
  4. Pays basque intérieur

Pays basque intérieur

Bordée d’imposants remparts, la vieille ville, érigée entre les XIVe et XVIIe siècles, s’étend entre la Nive et la citadelle.

À ne pas manquer

  1. Grottes d’Isturitz et d’Oxocelhaya Ces grottes ont accueilli les premiers habitants du Pays basque. Classées Monuments historiques, elles racontent aussi une aventure géologique qui a commencé il y a plusieurs millions d’années. Le site se compose en fait de trois grottes superposées, façonnées par la rivière Arberoue, qui a patiemment érodé le calcaire de la colline de Gaztelu.
    Isturitz, la plus proche de la surface, accuse des dimensions saisissantes et présente un intérêt archéologique. Les vestiges mis au jour, à partir de 1896, attestent en effet la présence de l’homme de Néandertal (Homo neanderthalensis) – il y a 80 000 ans ! – puis de Homo sapiens (homme moderne), 40 000 ans plus tard. Isturitz fut un lieu de regroupement de populations préhistoriques et d’échanges de tout premier ordre. On y a découvert de nombreux objets (outils, bijoux, flûtes en os de vautour…), ainsi que des peintures et gravures rupestres, à l’image de ce pilier où trois rennes superposés et un cheval ont été gravés.
    On atteint Oxocelhaya, située 15 m plus bas, par un étroit escalier. Découverte en 1929, cette deuxième cavité est remarquable par ses concrétions : “orgues” de calcaire, “cascades” de calcite luisantes de cristaux, fragiles drapés de roche aux tons crème, ocre ou jaune… Le spectacle, impressionnant, évoque la Sagrada Familia de Gaudí ou la flamboyance d’une œuvre baroque. Oxocelhaya n’a pas été habitée, mais était ce qu’on appelle une “grotte sanctuaire”, comme en témoigne un important art pariétal.
    Une troisième cavité, Erberua, en contrebas d’Oxocelhaya, abrite le lit actuel de l’Arberoue. Réservée à la recherche, elle ne se visite pas.
    La passionnante visite guidée dure environ 1 heure. Elle est complétée par un petit musée. Une visite conférence “Préhistoire et art des grottes” (13,50 €), animée par une préhistorienne de l’art, est programmée le dimanche à 11h. L’“espace culturel” propose par ailleurs de nombreuses activités tout au long de l’année : surveillez le site Internet.
  2. L’Hôpital-Saint-Blaise, bijou hispano-mauresque C’est pour sa splendide église romane (%05 59 66 11 12 ; htlj 10h-19h) que l’on se rend dans ce village de 80 âmes, isolé dans une belle nature, aux confins du Béarn. Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, elle est le dernier témoignage de l’ancienne fondation hospitalière qui se dressait ici au XIIe siècle et qui a, pendant des siècles, servi de halte pour les voyageurs et en particulier pour les pèlerins sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.
    L’église est un petit édifice trapu et harmonieux qui mélange art roman navarrais et influences hispano-mauresques. La coupole en forme d’étoile à 8 branches rappelle le travail des architectes de la mosquée de Cordoue, tandis que les fenêtres à claustra en pierre évoquent des moucharabiehs. Les grands murs nus dominent, agrémentés cependant d’ornements baroques qui ont été ajoutés au XVIIe siècle.
    Un accueil est assuré dans l’église d’avril à mi-novembre. Un audioguide vous est remis à l’entrée, qui vous permet d’écouter, durant 8 minutes, un exposé sur l’histoire et les caractéristiques de l’édifice (participation à la discrétion du visiteur). Le reste du temps un monnayeur est disponible. Un spectacle son et lumière (tarif plein/réduit 5/2,50 €) de 20 minutes est proposé de juin à septembre les mardi, jeudi et vendredi à 18h30.
    Deux adresses pour se restaurer sur place d’une bonne cuisine du terroir :
    Le Saint-Blaise (%05 59 66 53 04 ; le Bourg ; menus à partir de 16 € ; hjuil-août tlj, oct-mars fermé lun, mar et mer ; p), qui bénéficie d’une terrasse ombragée plein sud avec vue, le soir, sur l’église éclairée. La carte met en valeur les produits locaux (canards fermiers, truites de Licq, cèpes de Chéraute, etc).
    L’Auberge du Lausset (%05 59 66 53 03 ; le Bourg ; menus à partir de 25 € ; hjuil-sept tlj, fermé mar et mer reste de l’année) est également un endroit très agréable, juste en face du Saint-Blaise et de l’église. On y savoure des produits frais et de saison.
  3. Sites naturels de Sainte-Engrâce Perché à 630 m, au cœur des montagnes pyrénéennes et à la lisière du Béarn, le village pastoral de Sainte-Engrâce est le plus enclavé de la Soule, et l’un des plus traditionnels du Pays basque. Appelé Urdaitz jusqu’en 1476, il doit son nom actuel au culte d’une martyre portugaise. De l’ancienne maison collégiale des chanoines, il ne reste plus que deux pans de mur et surtout, la très belle église romane du XIe siècle. Elle est située sur un chemin jacobite (l’un des sentiers de pèlerinage pour Saint-Jacques de Compostelle) et l’on y admire toujours une douzaine de chapiteaux relatant des scènes bibliques. Mais c’est aussi et surtout pour ses sites naturels que l’endroit est réputé.
    Découverte en 1953 par des spéléologues lyonnais, la salle de La Verna (%06 37 88 29 05, 09 75 17 75 66 ; www.laverna.fr ; accueil à l’espace Arrokotchepia sur la D113 ; visites sur résa avec transport accueil au tunnel adulte/-16 ans 17/11 € pour 1 heure, 27/21 € pour 2 heures, sans transport réduction de 5 €/pers ; hmi-avr à mi-nov accueil tlj 9h-18h, visite toute l’année sur réservation) fait partie de l’immense réseau souterrain du col de La Pierre-Saint-Martin. Ses dimensions exceptionnelles – 190 m de hauteur et 245 m de diamètre (de quoi loger six fois Notre-Dame de Paris !) – en font l’une des 10 plus grandes salles souterraines au monde. Plusieurs formules sont proposées, de la simple visite familiale et pédagogique (enfant à partir de 5 ans) à l’exploration plus sportive à la journée avec tout l’équipement de spéléo. La formule de 2 heures, qui met l’accent sur l’aventure humaine liée à la découverte de La Verna (Haroun Tazieff fut de la partie) est un bon compromis.
    Explorées pour la première fois en 1906 par Édouard-Alfred Martel, les spectaculaires gorges de Kakuetta (billetterie au snack-bar La Cascade ; mairie%05 59 28 60 83 ; adulte/enfant 7-16 ans 5/4 €, gratuit -7 ans ; hmi-mars à mi-nov tlj 8h-crépuscule et selon météo) n’ont été ouvertes au public qu’en 1967. Réaménagée en 1994 après une importante crue, l’agréable promenade suit des passerelles en bois le long des parois. Comptez une petite heure pour aller jusqu’à la cascade et à la grotte qui ferme le parcours et autant pour le retour.
Mis à jour le : 4 juillet 2017

À voir à faire aux Pays basque

  • Ferme aquacole

    truiticulture

    Installée depuis 1965 sur le site d’un moulin du XVIIe siècle, la ferme élève ses truites dans de...

    Lire la suite
  • Du village à la frontière espagnole

    virée en espagne

    La belle D58 serpente sur 7 km jusqu’à la frontière via le hameau d’Esnazu (attention la route...

    Lire la suite
  • Mont Adarza

    randonnée

    Entre autres parcours depuis le village, cet itinéraire balisé mène au sommet de ce mont culminant à...

    Lire la suite
  • Église

    patrimoine religieux

    Cette ancienne chapelle d’un prieuré de Roncevaux du XIIe siècle a été remaniée cinq siècles...

    Lire la suite
  • Forêt d’Hayra

    virée en voiture

    De Banca, un itinéraire en voiture permet de traverser cette magnifique hêtraie de 1 700 ha et de...

    Lire la suite
  • Château fort

    vieilles pierres

    Datant du XIIe siècle, ce château offre un point de vue panoramique sur Mauléon et ses alentours....

    Lire la suite
  • Découverte de la bastide

    balade historique

    Les principales maisons de la bastide occupent un périmètre réduit. Vous pouvez débuter votre visite...

    Lire la suite
  • Château d’Andurain de Maytie

    vénérable demeure

    Construite à la Renaissance, cette imposante demeure, aujourd’hui au cœur de la ville, fut édifiée...

    Lire la suite
  • Église Notre-Dame- de-l’Assomption

    patrimoine religieux

    De son édification au début XIVe siècle, cette église a gardé son beau porche roman – elle a...

    Lire la suite
  • Chapelle de la Madeleine

    panorama

    Suivez la D347 en direction de Barcus pour rejoindre, après le col de Sustary, cette chapelle perchée...

    Lire la suite
  • Cimetière juif

    patrimoine religieux

    Ses 62 pierres tombales – dont la plupart sont très abîmées ou enfouies – témoignent de...

    Lire la suite
  • Château Elizabea

    demeure de mousquetaire

    Ce beau château Louis XIII, toujours habité, ceint d’un jardin à la française et d’un parc à...

    Lire la suite
  • Trinquet Gartxot

    tripot historique

    lun-sam 14h-18hLe trinquet de La Bastide-Clairence serait le plus ancien jeu de paume (un “tripot”...

    Lire la suite
  • Gorges d’Holzarte

    belle balade

    Enjambées par un pont suspendu à 150 m au-dessus du vide et long de 67 m, ces gorges sont...

    Lire la suite
  • Centre ancien

    balade historique

    Un tour dans le centre laisse deviner un peu du passé de Saint-Palais. La rue du Palais-de-Justice...

    Lire la suite
  • Port de Larrau

    panorama

    Pour une vue plongeante sur le pic d’Orhy (ou Orhi en basque), empruntez la D26 en direction du port...

    Lire la suite
  • Château d’Etchauz

    demeure historique

    Dominant le bourg de son altière silhouette, ce château du XIe siècle, agrandi et remanié au...

    Lire la suite
  • Ona Tiss

    linge basque

    Cet atelier traditionnel de linge basque, l’un des derniers au Pays basque, ouvre ses portes pour une...

    Lire la suite
  • Église Saint-Étienne

    art religieux

    Bâtie sur la base d’un édifice roman du XIe siècle, cette église est restée harmonieuse en...

    Lire la suite
  • Garris

    village

    Ancienne étape sur la voie romaine de Bordeaux à Astorga, ce village antérieur à Saint-Palais a...

    Lire la suite
  • Pont dit “romain”

    architecture

    Ce petit pont, romain que de nom – il date de la fin du XVIIe siècle –, déploie un seul arc en...

    Lire la suite
  • Sentier de découverte du porc basque

    balade pédagogique

    Ce sentier aménagé à travers les élevages de Pierre Oteiza est l’occasion d’admirer de superbes...

    Lire la suite
Paramètres des cookies