Alsace

  1. Accueil
  2. France
  3. Alsace
  4. Mulhouse et le sud de l’Alsace

Mulhouse et le sud de l’Alsace

Bien des Alsaciens considèrent l’extrémité méridionale de leur région, le Sundgau (le “comté du Sud”) comme une contrée “sauvage”. Passé Mulhouse, qui brille par ses musées et son patrimoine industriel à défaut de belles pierres, cette région affiche pourtant tous les signes d’appartenance à l’Alsace : maisons à colombages et géraniums, cigognes, belles tablées et goût de la fête. Ne manque plus que le vignoble ! Sauf qu’ici, tout est plus ancien, plus naturel… plus authentique et moins touristique aussi. Une vie passionnante s’y déroule, à découvrir dans les petits villages lors d’étapes culturelles ou gourmandes. Prenez le temps de musarder sur les petites routes de campagne pour apprécier le riche héritage de cette zone frontière, ou longez paisiblement les cours de l’Ill ou de la Largue avant de vous attabler dans une auberge centenaire. Parmi les plus beaux villages du Sundgau, celui de Ferrette, porte ouverte vers le Jura alsacien, est à ne pas manquer. Vous voici enfin dans le cœur profond et l’âme sauvage du sud de l’Alsace, le jardin secret du Haut-Rhin.

Cité de l’automobile

Tout simplement le plus grand musée automobile au monde, avec plus de 400 modèles présentés dans divers espaces, dont la plus grande salle, de 17 000 m2, est ornée de 800 lampadaires à la façon du pont Alexandre-III à Paris ! Passé l’entrée de cette ancienne usine textile, le visiteur est absorbé par le gigantisme de cette collection rassemblée par les industriels du textile Fritz et Hans Schlumpf, qui achetèrent des dizaines de voitures dans le monde, se concentrant sur les modèles européens de la grande époque et sur la marque alsacienne Bugatti. En 1976, au moment où l’industrie textile entre en crise, le luxe de cette collection devient insupportable aux centaines d’ouvriers qui perdent leur travail. Les frères Schlumpf, poursuivis pour abus de biens sociaux et fraude fiscale, fuient en Suisse et ne reviendront jamais. Leur collection est confisquée et dès 1978, sous l’impulsion de Jean Panhard, grande figure de l’industrie automobile, elle est classée aux monuments historiques. Le musée national de l’Automobile ouvre ses portes au public en 1982.
Incontournable, ce musée ne raconte pas seulement une histoire de la mécanique de 1878 à nos jours. Chaque voiture exposée est une œuvre d’art, une poésie où la ligne relève souvent de la haute couture – voire de la fantaisie la plus déroutante.
La scénographie est minimaliste : sans audioguide (gratuit), on passe bien souvent à côté de merveilles d’invention et d’anecdotes extraordinaires. Pour prolonger la visite, des animations interactives permettent de faire l’expérience d’un tonneau en voiture ou encore de démarrer un moteur à la manivelle. Un prestataire propose aussi d’effectuer sur l’autodrome du musée quelques tours de pistes à bord de voiture de collections.

Écomusée d’Alsace

Dans ce musée pas comme les autres, la météo et les saisons jouent aussi leur rôle : qu’il pleuve, qu’il vente, que le soleil brille ou qu’il neige, de nuit comme de jour, c’est un vrai village dans lequel vous déambulez entre 73 bâtiments (maisons, granges, fermes, garages, remises, huttes…) tous sauvés d’une destruction certaine et déplacés ici. Plus de 40 000 objets du quotidien sont exposés ou encore utilisés pour faire revivre un passé pas si lointain, mais où la vie était tellement différente de celle d’aujourd’hui. Ce n’est pas de la nostalgie, mais un véritable hommage au monde rural du XIXe siècle et du début du XXe. Des centaines de bénévoles jouent, travaillent et finalement habitent ce village extraordinaire… certes, aux heures d’ouverture ! En costumes d’époque, ils côtoient les nombreux touristes et leur font vivre un voyage dans le temps, en sourires, en chansons, en parfums ou en sons. Les grandes fêtes de l’année sont célébrées dans les rues de ce bourg, de jour ou de nuit selon la nécessité. Les travaux des champs ou de la ferme sont rythmés par les saisons, de sorte que l’on n’y verra jamais tout à fait la même chose. Événements, spectacles et animations sont constamment proposés aux visiteurs de passage, au milieu des animaux et des tracteurs !

Château du Landskron

Juché sur une colline boisée dominant le village de Leymen, à proximité immédiate de la frontière suisse, ce château en ruine est l’un des plus spectaculaires du sud de l’Alsace. Ses vestiges, dominés par un puissant donjon carré, des pans de muraille et une façade aux fenêtres Renaissance ouvrant sur le vide, sont encore saisissants. La forteresse fut vraisemblablement érigée en 1297 et devint la propriété d’une puissante famille épiscopale bâloise – les Münch – qui pouvaient y surveiller la vallée de Leimental. Elle fut reconstruite en partie à la suite d’un tremblement de terre en 1356. Après la guerre de Trente Ans, le Landskron devint la possession du roi de France et fut agrandi par Vauban pour garder la frontière et servir de prison royale. Durant les guerres napoléoniennes, le château fut pris après trois jours de combat par les Autrichiens et les Bavarois, qui le démantelèrent en 1814. Il servit de carrière de pierre jusqu’à son rachat en 1857 par un particulier. Classé monument historique, il appartient aujourd’hui à une association franco-suisse qui l’entretient et le restaure pour l’ouvrir gratuitement au public. Depuis les belvédères aménagés, notamment au sommet du donjon, vous attend un panorama formidable : d’un côté Bâle et la Suisse, de l’autre, le Sundgau alsacien.
Mis à jour le : 10 juin 2020

À voir à faire en Alsace

Mulhouse

Vestige des années 1970 labellisé Patrimoine du XXe siècle, la tour de l’Europe domine le centre-ville du haut de ses 100 m de béton armé. À ses pieds, la rue du Sauvage, piétonne, rejoint le petit centre historique. Hormis la place de la Réunion, il n’a que peu d’intérêt pour le visiteur : les musées qui font la renommée de la ville occupent d’anciennes usines ou des halles en périphérie. Seuls le Musée historique, le musée des Beaux-Arts et le musée de l’Impression sur étoffes sont en plein centre ou près de la gare. La maison du patrimoine Edouard-Boeglin(03 69 77 76 61 ; 5 pl Lambert; mar-dim 13h-18h30) présente une intéressante exposition sur l’histoire de Mulhouse et organise des visites guidées de la ville.

  • Cité du train

    patrimoine sncf

    Impossible de rater ce bâtiment peint de mille couleurs. Situé dans le quartier de Dornach, près de...

    Lire la suite
  • Musée Électropolis

    technique et ludique

    Tout ce que vous avez toujours rêvé de savoir sur la fée Électricité, ses applications...

    Lire la suite
  • Kunsthalle

    art contemporain

    700 m2 d’art contemporain dans une ancienne fonderie du début du XIXe siècle ! Surnommé “la...

    Lire la suite
  • Vieille ville

    patrimoine

    La très belle place de la Réunion est le centre névralgique de Mulhouse. Son nom évoque le...

    Lire la suite
  • Cité-jardin

    quartier historique

    À quelques encablures du cœur de ville, des patrons protestants, soucieux des conditions de vie de...

    Lire la suite
  • Rebberg

    architecture

    Les plus belles villas de Mulhouse se dissimulent au sud de la ville, sur les pentes du Rebberg. Cette...

    Lire la suite
  • Musée de l’Impression sur étoffes

    art et histoire

    Ce musée rend hommage aux manufactures qui firent de Mulhouse, au XIXe siècle, la capitale mondiale...

    Lire la suite
  • Musée historique

    histoire

    Le seul musée de France où l’on peut se marier ! Installé dans le bel ancien hôtel de ville...

    Lire la suite
  • Musée des Beaux-Arts

    peinture

    Installé dans la villa Steinbach, bel hôtel particulier du XVIIIe siècle à deux pas de la place de...

    Lire la suite

Altkirch et le Sundgau Altkirch

Une brève flânerie à Altkirch permet d’admirer des bâtiments intéressants. La tour du Schlaghaus, située boulevard Clemenceau, est un vestige du XVe siècle flanqué aux remparts de la ville. De l’autre côté du cinéma, la Vieille Porte, aussi appelée porte de Belfort, était l’une des trois entrées taillées dans les remparts. Un bâtiment en pans de bois, datant du XVIIIe siècle, vient compléter ce bel ensemble. Au n°1 de la rue de la Vieille-Porte, vous admirerez une maison Renaissance (1693), avec fenêtres sculptées d’arcs en accolades, et, au n°5 de la rue de la Cure, une autre demeure Renaissance qui abrite le presbytère. Il suffit de se retourner pour voir un bel immeuble lui aussi édifié à la Renaissance (n°13 rue du Château) et qui s’enorgueillit d’une cage d’escalier monumentale placée dans une tourelle. Quelques belles demeures sont à admirer en remontant la rue du Château, comme celle des frères Gilardoni (qui inventèrent le procédé des tuiles industrielles) ou du peintre Lehmann, avant d’atteindre la petite place devant le Musée sundgauvien et le très bel hôtel de ville. Érigé en 1778, il est remarquable par son fronton avancé, en forme triangulaire où figure les armes de la ville. Juste en face, vous pouvez admirer la fontaine de la Vierge : elle est ornée d’un clocheton gothique récupéré d’une église détruite à cet emplacement en 1845. Dans ce bref inventaire, il convient de ne pas oublier, bijou d’Altkirch, la maison à la Pomme, ou maison à l’Oriel, située place des Trois-Rois, au n°10. Le magnifique oriel qui l’orne date de 1586.

  • Centre rhénan d’Art contemporain

    crac

    On se demande si c’est par inadvertance que l’on a installé ce temple de la modernité culturelle...

    Lire la suite
  • Musée sundgauvien

    hétéroclite

    Il fait partie de ces petits musées charmants qui vous font faire un tour d’horizon de la région où...

    Lire la suite

Ferrette et le Jura alsacien Ferrette

  • Église Saint-Bernard- de-Menthon

    église fortifiée

    Avec le château de Ferrette, qui surplombe la ville, l’église est l’autre bâtiment qui frappe...

    Lire la suite
  • Ville haute

    voyage dans le temps

    En remontant la seule rue qui part de l’église vers la ville haute (la rue du Château), on croit...

    Lire la suite
  • Château

    ruines

    Mentionné pour la première fois en 1105, ce verrou militaire n’a cessé de prendre de l’importance...

    Lire la suite
  • Rossberg

    colline

    Face au Schlossberg, dominé par le château, le Rossberg est plus modestement couronné par une tour...

    Lire la suite

Environs de Mulhouse Rixheim

  • Musée du Papier peint

    savoir-faire

    Il n’existe que trois musées du papier peint dans le monde, et celui de Rixheim est sans conteste le...

    Lire la suite

Environs de Mulhouse Ensisheim

  • Musée de la Régence

    hétéroclite

    Le palais de la Régence, construit à la Renaissance, abrite ce petit musée qui vaut le détour....

    Lire la suite
  • Parc du Petit Prince

    attractions

    Tout près de l’écomusée d’Alsace , ce parc d’attractions aérien est construit autour du héros...

    Lire la suite

Environs de Mulhouse Saint-Louis

  • Fondation Fernet-Branca

    art contemporain

    De ce lieu ouvert en 1907 sortaient chaque année 300 000 bouteilles de liqueur, avant d’être...

    Lire la suite
  • Parc des Eaux Vives

    sports nautiques

    Une rivière artificielle dédiée aux sports d’eaux vives a été aménagée le long du canal de...

    Lire la suite
  • Petite Camargue Alsacienne

    réserve naturelle

    Créée en 1982, cette réserve naturelle est la plus ancienne de la région. Sur 904 ha s’étale...

    Lire la suite

Environs de Mulhouse Kembs

  • Alsace Plaisance

    tourisme fluvial

    À la demi-journée ou à la journée, on embarque sur un bateau sans permis (jusqu’à 7 personnes)...

    Lire la suite
Paramètres des cookies