L’Eure

Deux images collent à la peau de l’Eure : celle d’une Normandie de carte postale, à deux pas de la capitale et d’ailleurs fort parisienne le week-end venu,

correspondant au nord du département et avec les célèbres jardins de Monet pour épicentre ; et celle d’une campagne monotone, alignant ses immenses parcelles de culture. Il suffit pourtant de s’éloigner de Giverny et de la plaine d’Évreux pour rencontrer un pays échappant à ces clichés, vivant au rythme tranquille de la Risle et de l’Iton, qui ont dessiné de chatoyantes vallées sur une carte où forêt et campagne engagent un dialogue tout en charme et subtilité. Le clou de ce spectacle est le Marais Vernier, où les chaumières semblent avoir elles-mêmes pris racine dans une harmonie hors du temps, à deux pas de l’attachante Pont-Audemer, dont les déjeuners estivaux bruissent du couvert des terrasses de bistrot entourées de canaux.

À ne pas manquer

  1. Château-Gaillard Quand les reflets dorés du soleil couchant balayent un paysage où seuls s’attardent quelques moutons, sa silhouette toisant un fleuve serpentin parmi des coteaux boisés paraît sortie d’un livre de chevalerie, tout comme son histoire. À son retour de la troisième croisade, Richard Cœur de Lion, roi d’Angleterre et duc de Normandie, ordonne l’érection d’une forteresse sur un point frontalier stratégique afin de barrer la route de Rouen au roi de France, Philippe Auguste, qui vise à reconquérir le duché. La découvrant achevée, il s’exclame : “Que voilà un château gaillard !” Réputée imprenable, la forteresse sera prise cependant, à l’issue d’un siège entrepris à la faveur de la mort brutale de Richard ; les Français parviennent à rentrer dans la place par les latrines, dit la tradition. Par la chapelle, disent plutôt aujourd’hui les historiens. L’assaut sonna le glas de la Normandie anglaise, du moins pour un siècle et demi : Château-Gaillard fut à nouveau l’enjeu de batailles durant la guerre de Cent Ans. Les vestiges de la forteresse, démantelée par Richelieu, dominent une boucle de la Seine depuis le sommet d’une falaise de craie. Grimpez-y (20 minutes à pied depuis le Petit-Andely ou en voiture par la côte de Cléry, depuis le Grand-Andely), ne serait-ce que pour le splendide panorama sur la vallée de la Seine. Choisissez la visite guidée pour faire parler les vestiges, principalement le donjon.
  2. Le Marais Vernier Des pâturages à l’herbe grasse sur laquelle vaches et chevaux dessinent des taches mouvantes, des chaumières à colombages aux toits coiffés d’iris, des basses-cours semblables à celles des livres pour enfants… le Marais Vernier est idéal pour une escapade nature dans une campagne qui a gardé son charme d’antan.
    Les lieux n’étaient pourtant pas très hospitaliers avant qu’Henri IV, en 1599, décide d’assécher ces 5 000 ha de landes tourbeuses blottis dans le dernier méandre de
    la Seine. Les travaux furent confiés à l’ingénieur Humphrey Bradley, qui entreprit
    la construction d’une digue à partir de 1617. Tout Hollandais – et donc spécialiste
    de la poldérisation – qu’il fût, ses travaux eurent un résultat mitigé. Aujourd’hui,
    la partie dite le “vieux marais”, ou “marais tourbeux”, intégrée au parc naturel
    régional des Boucles de la Seine normande, est la plus grande tourbière de France.
    Les principales localités du Marais sont les villages de Marais-Vernier et de Sainte-Opportune-la-Mare. De ce dernier partent des visites guidées de la réserve naturelle des Mannevilles (réservation auprès de la Maison du PNR des Boucles de la Seine normande), idéales pour approfondir ses connaissances sur la faune et la flore des milieux humides. Dans un souci écologique, des vaches écossaises et des chevaux de Camargue y ont été introduits afin d’aider à gérer ce milieu spécifique. Selon les saisons, canards siffleurs, sarcelles d’hiver, grèbes huppés, colverts, foulques et tadornes de Belon sont visibles depuis la tour d’observation de Grande-Mare, où se trouve l’unique plan d’eau du marais. Si vous êtes dans le coin un 1er mai, ne manquez pas la fête de l’Étampage au village de Marais-Vernier : les habitants sortent les costumes traditionnels pour la cérémonie du marquage des bêtes. Surplombant le Marais Vernier, le phare de la Roque offre un superbe panorama sur l’estuaire. On y accède par la jolie petite D39 boisée, après avoir quitté la D6178 au niveau où la route traverse la Risle.
    De ravissants circuits conduisent sur la route des chaumières et à Quillebeuf-sur-Seine, cité chérie d’Henri IV, où la lumière sur le fleuve est si belle. Un bac la relie toujours à Port-Jérôme. Ne manquez pas l’église avec sa magnifique tour-lanterne et son portail roman. Près du joli village d’Aizier, dans les bois surplombant la Seine, vous serez séduit par les vestiges de la chapelle Saint-Thomas, édifiée au XIIe siècle au sein d’une léproserie. Le sentier d’interprétation, d’une durée de 45 minutes environ, dans un cadre ravissant, est captivant et offre une belle leçon d’histoire dans la nature.
    Délicieuse et chaleureuse maison d’hôtes, Les Cigognes (%06 68 03 39 39 ; www.211bis.fr ; 211 bis ch. du Roy, Marais-Vernier ; ch. 60-99 €, petit-déj inclus), loue de coquettes chambres dans une maison à colombages au toit coiffé d’iris. Son hôtesse enthousiaste est imbattable
    sur les itinéraires de découverte du Marais et loue de bons VTT (10 €/jour).
    Pour une halte gastronomique, arrêtez-vous au Restaurant du Phare (%02 32 57 67 30 ; www.restaurant-du-phare.fr ; 4 rte de Tancarville, Saint-Samson-de-la Roque ; menus 18/27/40 € ;
    hfermé dim soir et lun), une table de qualité d’un excellent rapport qualité/prix.
  3. Le château de Beaumesnil Son surnom de “Versailles normand”, le château de Beaumesnil le doit d’abord à son jardin à la française, attribué à Jean-Baptiste La Quintinie, collaborateur de Le Nôtre à Versailles. Le château, rappelant en effet celui de Versailles par sa grâce et sa fantaisie, est en réalité l’aîné de ce dernier, puisque conçu entre 1633 et 1640. Il est considéré comme l’ouvrage de style Louis XIII le plus remarquable : son opulente façade de pierre et de brique est décorée de masques et de motifs florentins qui en font l’un des plus beaux témoignages du baroque en Normandie. Un joyau de finesse auquel un parc paysager de 80 ha sert d’écrin et qui lui valut de la part de Jean de La Varende, qui y situe en partie son Nez-de-cuir, cet autre surnom de “Mesnil royal”. Le château comprend également un musée de la Reliure reprenant la collection des derniers propriétaires, au sein de laquelle figure un fragment des minutes du procès de Ravaillac. Au pied du château, un potager coloré œuvre à la sauvegarde de quelque 500 variétés de légumes, parmi lesquels le haricot de Pont-Audemer et autres légumes anciens. Vous y glanerez de précieuses informations sur l’environnement.
    Le “château des gourmands” propose aussi des visites autour de la gastronomie, des ateliers pâtisserie pour enfants et des dégustations.
Mis à jour le : 4 juillet 2017

À voir à faire en Normandie

Témoignent du passé fluvial de la ville son beau chemin de halage, l’église Saint-Quentin (XIIIe siècle), avec ses ex-voto et graffitis de mariniers et son Christ perché sur une ancre, ainsi que le musée de la Batellerie(02 32 61 02 13 ; adulte/enfant 4/2 € ; mai-oct dim et jours fériés 14h30-18h), installé dans la péniche Midway et le remorqueur Fauvette, en face de l’île du Trait. Passionnante exposition d’instruments et de documents du quotidien des bateliers.

  • Trois-Lacs

    activités et biodiversité

    Les activités ne manquent pas dans cette immense base de loisirs qui compte trois lacs : golf,...

    Lire la suite
  • Musée des Beaux-Arts

    trésors dans l’abbaye

    Installé dans l’ancien logis abbatial (fin du XVIe siècle), il accueille des expositions...

    Lire la suite
  • Musée de la Ferme de Rome

    musée du lait

    À 10 km à l’est de Lyons, ce petit musée niché au cœur d’un beau domaine, qui rassemble plus...

    Lire la suite
  • Côte des Deux-Amants

    panorama

    Cette colline, qui s’élève sur plus d’une centaine de mètres de l’autre côté de la Seine,...

    Lire la suite
  • Église Sainte-Croix

    architecture gothique

    Au centre de Bernay, ce sanctuaire commencé au XIVe siècle abrite un très beau chœur et du...

    Lire la suite
  • Abbaye de Mortemer

    ruines et fantômes

    Dans un cadre magique, à 6 km au sud de Lyons-la-Forêt, il ne reste que quelques ruines, romantiques...

    Lire la suite
  • Berges de l’Iton

    promenade

    L’Iton est le fil conducteur d’un joli parcours pédestre de 8 km qui permet de découvrir la...

    Lire la suite
  • Basilique Notre-Dame- de-la-Couture

    lieu de pèlerinage

    Dans le quartier de la Couture, à 1 km du centre-ville, cette grande église a été fondée en 1340...

    Lire la suite
  • Château de Vascœuil

    centre d’art et d’histoire

    Consacré centre d’art depuis 1970, le château de Vascœuil, à la lisière nord de la forêt de...

    Lire la suite
  • Cathédrale Notre-Dame

    architecture composite

    Cette majestueuse cathédrale porte la mémoire des incendies et des sacs chroniques dont fut victime...

    Lire la suite
  • Voie verte

    à pied, à vélo, en rollers…

    Longue de 13 km, elle relie le centre-ville de Bernay (av. du 8-Mai-1945, près de la gare SNCF) à...

    Lire la suite
  • Musée de l’Écorché d’anatomie

    histoire médicale

    Né dans un petit village à deux pas, le docteur Auzoux (1797-1878) élabora des modèles d’anatomie...

    Lire la suite
  • Musée d’Évreux

    art, histoire et archéologie

    Enrichissant sans cesse ses collections permanentes, cet agréable musée donnant sur un joli cloître...

    Lire la suite
  • Musée de Vernon ‒ A.G. Poulain

    beaux-arts et histoire

    Franchissez la belle grille de ce musée installé dans un ancien hôtel particulier...

    Lire la suite
  • Château du Champ-de-Bataille

    palais et jardin remarquables

    Au cœur de la plaine de Neubourg surgit le palais rêvé d’Alexandre de Créquy, exilé ici sur ordre...

    Lire la suite
  • Église Saint-Taurin

    ancienne abbatiale

    Alliant styles roman, gothique et baroque, l’église de l’ancienne abbaye bénédictine fondée au...

    Lire la suite
  • Château de Bizy

    château néoclassique

    Bien qu’il ait été constamment remanié, ce château privé évoque la grandeur du siècle des...

    Lire la suite
  • Domaine d’Harcourt

    château et arboretum

    Noyé dans un écrin de verdure, ce château fort des XIIe-XIVe siècles est un bijou de...

    Lire la suite
  • Gisacum

    site gallo-romain

    Organisée autour d’un sanctuaire, la capitale religieuse des Aulerques Éburovices, fondée au...

    Lire la suite
  • Fondation Claude-Monet

    musée et jardins

    La maison du Pressoir, une longue maison rose aux volets verts où Monet vécut durant 43 ans, semble...

    Lire la suite
  • Notre-Dame- du-Bec

    abbaye de renom

    Fondée en 1034 par le chevalier Herluin, cette abbaye eut un rayonnement intellectuel important dans...

    Lire la suite
  • Le Petit-Andely

    promenade

    Lové sur les rives de la Seine, cet ancien village de pêcheurs s’est développé au XIIe siècle...

    Lire la suite
  • Voie verte Évreux- Pont-Authou

    à pied, à vélo, en rollers

    Ce parcours champêtre de 43 km entre bois et mares suit l’ancienne voie ferrée Évreux-Honfleur, et...

    Lire la suite
  • Musée des Impressionnismes

    musée et jardins

    L’histoire et l’héritage du mouvement pictural sont mis en lumière dans ce bâtiment futuriste...

    Lire la suite
  • Centre équestre et haras du Bec-Hellouin

    randonnées à cheval

    À la sortie du village, ce beau club, familial et accueillant, propose notamment des promenades de 1...

    Lire la suite
  • Musée Nicolas-Poussin

    histoire locale

    Nicolas Poussin est bien né aux Andelys, en 1594, mais vous ne verrez ici qu’une seule œuvre du...

    Lire la suite
  • Centre ancien

    ruelles et patrimoine

    De la rue principale – rue de la République – bordée de maisons à colombages et ponctuée de la...

    Lire la suite
  • Château de Gisors

    forteresse médiévale

    Trônant sur sa motte castrale, ce fleuron de l’architecture militaire, dont la construction fut...

    Lire la suite
  • Église Notre-Dame

    collégiale

    Les quatre siècles de labeur nécessaires pour achever cette église imposante commencée au...

    Lire la suite
  • Musée Alfred-Canel

    cabinet de curiosités

    Cet étonnant petit musée occupe l’ancienne demeure d’Alfred Canel (1803-1879), historien...

    Lire la suite
  • Église Saint-Gervais- et-Saint-Protais

    collégiale monumentale

    L’un des plus beaux exemples de l’architecture religieuse en Normandie. Édifié au XIIIe siècle...

    Lire la suite
  • Barrage de Poses-Amfreville

    bel ouvrage

    Dernier barrage sur la Seine avant la mer, à 160 km, c’est le plus important sur le fleuve. Sa...

    Lire la suite
  • Église Saint-Ouen

    du xie siècle à la renaissance

    Bâtie au XIe siècle, et profondément remaniée par la suite, elle est austère à première vue mais...

    Lire la suite
  • Château de Fleury-la-Forêt

    château privé

    À 7 km à l’est de Lyons, ce majestueux château tout en silex et brique rouge, datant du...

    Lire la suite