Majorque : Histoire

Histoire de Majorque

 

 

Il n'existe aucune certitude en ce qui concerne l'origine des premiers colons, ni l'époque à laquelle ils débarquent sur Majorque. Ils vivent dans des grottes et fabriquent des poteries et des outils en corne.

 

 

Vers 1200 av. J.-C.

Des tribus guerrières envahissent Majorque et construisent des tours de guets en pierre appelées talayots. Cette civilisation dite "talayotique" est encore méconnue aujourd’hui.

 

 

Vers 500 av. J.-C.

Des marchands phéniciens s’installent à Majorque. Les Carthaginois ne parviennent pas à s’établir sur l’île mais enrôlent des frondeurs majorquins, qui alors appelés balears (qui signifiait probablement jeter), d’où le nom actuel des îles.

 

 

123 av. J.-C.

Les Romains conquièrent Majorque, bâtissent des routes et des villes et introduisent le christianisme.

 

 

VIIIe siècle

Les Maures envahissent les Baléares. Leur domination durera plus de trois siècles. Ils laissent derrière eux un héritage culturel, architectural notamment, encore visible aujourd'hui. Majorque est le théâtre de nombreuses querelles entre musulmans et chrétiens, mais le commerce continue à prospérer grâce à la situation stratégique de l'île entre l'Afrique et l'Espagne. L'agriculture se développe.

 

 

1229

Jacques Ier le Conquérant s'empare de Majorque. De nombreux édifices maures sont détruits. Davantage de droits sont accordés aux juifs majorquins. Le commerce est florissant . A sa mort, le souverain laisse son royaume à ses deux fils : Pierre III hérite de la Catalogne, de l'Aragon et de Valence ; Jacques II reçoit Montpellier, le Roussillon et les Baléares, formant l'éphémère royaume de Majorque. Il s'ensuit des décennies de conflit.

 

 

1349

Le royaume de Majorque est finalement rattaché à la Couronne d’Aragon, tout en conservant une grande autonomie. C’est dans un premier temps une période de prospérité, qui sera suivie d’un long déclin.

 

 

1521

La révolte des Germanias contre l’aristocratie Majorquine est violemment réprimée par l’armée de Charles Quint, roi d’Espagne.

 

 

XVIe siècle

L'Inquisition est officiellement installée dans l'île. Les Turcs menacent d'invasion.

 

 

XVIIe siècle

Le commerce stagne et la peste fait des ravages dans la population.

 

 

XVIIIe siècle

Majorque soutient le “mauvais camp” lors de la guerre de Succession d’Espagne (1703-1715). Les privilèges historiques de l’île sont abolis, le castillan devient la langue officielle et le catalan est interdit.

 

 

XIXe siècle

Majorque subit famines, sécheresses et épidémies. Grâce à la construction d'un nouveau chemin de fer et aux progrès de l'agriculture, la culture catalane renaît. Mais de nombreux Majorquins émigrent en Amérique.

 

 

19 juillet 1936

L’armée et les milices de droite s’emparent de Majorque au nom du général Franco.

 

 

1er avril 1939

Après trois ans de conflit et trois jours après la chute de Madrid, Franco revendique la victoire. La dictature du général durera quarante ans.

 

 

Années 1950

Le tourisme de masse se développe - c'est une volonté du gouvernement. Des milliers de visiteurs prennent d'assaut les plages majorquines. La construction de stations balnéaires détériore la majeure partie du littoral. Un cinquième du territoire appartient désormais à des étrangers.

 

 

1983

Les îles Baléares deviennent une communauté autonome espagnole, avec Palma de Majorque pour capitale. Mais survient un nouveau dilemme : comment assurer la prospérité économique de l'île sans continuer le "bétonnage" de la côte ?

 

 

Mai 2007

A l’issue des élections régionales, le socialiste Francesc Antich forme un gouvernement de coalition qui s’engage à freiner les projets de construction sur l’île.

 

 

Mai 2011

Les conservateurs du Parti populaire (PP) font un retour en force au pouvoir après leur victoire à la majorité absolue aux élections régionales.

2015

Après l’effondrement du Parti populaire (PP) aux Baléares, c’est la dirigeante locale du Parti socialiste (PSiB-PSoe), Francina armengol, qui est élue au poste de présidente des îles Baléares, avec l’appui notamment de Podemos.

 

Mis à jour le : 7 juillet 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir Majorque

Paramètres des cookies