Palma de Majorque en Espagne.

Majorque

Palma de Majorque

© Vladislav Zolotov - iStock

Guide de Palma de Majorque !

Sa beauté, son architecture et la richesse de son patrimoine font de Palma de Majorque bien plus qu’un terrain de jeu pour la jet-set. C’est une destination européenne phare et nul besoin d’être riche à millions pour apprécier ses trésors : dédale de ruelles aux belles demeures aristocratiques, musées remplis d’œuvres d’artistes du XXe siècle, chant des drisses et des haubans sur ses opulents ports de plaisance, tables tenues par les plus grands chefs de la cuisine espagnole et shopping à gogo.

Plus bel atout de Majorque, la capitale des îles Baléares se niche au creux de la vaste baie de Palma (Badia de Palma), où les plaines à l’est contrastent fortement avec les contreforts à l’ouest, prémices des plus hauts sommets de l’île. Et les contrastes ne sont pas seulement topographiques, car les criques s’y succèdent sans forcément se ressembler : dans l’une vous pourrez voir amarrés les super-yachts des super-riches, et dans la suivante clignoter les néons qui attirent en masse jeunes Britanniques et Allemands assoiffés de fête.

Quand partir à Palma de Majorque ?

À la différence du reste de l’île, la ville est animée tout au long de l’année. La plupart des sites, hôtels et restaurants restent ouverts, même hors saison. Cela dit, on s’y sent particulièrement bien quand le temps est clément, que les mâts se balancent dans le port de plaisance et que l’une des nombreuses régates amène du beau monde, autrement dit d’avril à octobre. 

Pas un mois ne se passe à Palma sans quelque festivité, d’un genre ou d’un autre : les défilés du carnaval en février, avant le carême, les feux d’artifice de la Nit de Foc en juin, et le marché de Noël en décembre sont des événements à ne pas manquer. Attention, les stations balnéaires situées dans la baie ferment en hiver.

Que faire à Palma de Majorque ?

  1. La cathédrale, œuvre admirable de Barceló, Gaudí et d’autres visionnaires.
     
  2. Une promenade sur les remparts où est venu se nicher un musée, Es Baluard.
     
  3. Les étals du Mercat de l’Olivar, le plus grand de Palma, véritable corne d’abondance majorquine.
     
  4. Le Museu Fundación Juan March pour côtoyer, en petit comité, Picasso, Miró et Dalí.
     
  5. Castell de Bellver. Sur les hauteurs surplombant la Badia de Palma.
     
  6. Palau de l’Almudaina. Pour marcher dans les pas des gouverneurs maures et des têtes couronnées espagnoles.
     
  7. La lumière selon Miró à la Fundació Pilar i Joan Miró.
  8. Une immersion parmi les créatures sous-marines du Palma Aquarium.

A voir

Ne passez pas à côté

Nos partenaires

#ExperienceLonely