Hôtels et hébergements à Majorque

Se loger à Majorque

Où se loger

L'hébergement est généralement de qualité supérieure à l'intérieur de l'île et dans l'arrière-pays côtier. Sans vue sur la mer, les hôtels doivent en effet travailler plus dur pour attirer le client, si bien que les établissements de l'intérieur ont souvent beaucoup de charme et de personnalité. C'est un peu différent dans l'ouest de l'île, où l'on trouve de merveilleux hébergements d'Estellencs à Sóller – tout endroit de la côte accessible par la Ma10 est une bonne base pour explorer l'Ouest. Palma, la capitale, représente également un bon choix : on peut profiter de ses sites, bars et restaurants, tout en ayant la possibilité d'accéder rapidement et facilement au reste de l'île. Sur le littoral nord, est et sud, les grands complexes hôteliers tendent à dominer, mais l'on y trouve quand même d'extraordinaires options.
En dehors de la haute saison (de mai à début septembre), il est habituellement possible de trouver une chambre à Palma et dans la plupart des sites importants sans réserver à l'avance. En haute saison, en revanche, il est beaucoup plus important de réserver.
Hors saison (en particulier de novembre à Pâques), de nombreux établissements de la côte (hormis à Palma) ferment. Palma devenant de plus en plus une destination pour un week-end, il peut être nécessaire de réserver même en basse saison. Les prix peuvent atteindre des sommets en haute saison (généralement de mai à octobre). Hors saison, il est possible de trouver des offres très intéressantes.

Camping et auberges de jeunesse

Il n'y a plus de camping sur l'île (le dernier a fermé en 2006), mais il est possible de planter sa tente au Monestir de Lluc. L'île compte deux auberges de jeunesse (albergues juveniles en espagnol, albergs socials en catalan) : l'une à Platja de Palma, près de la capitale, et l'autre au Cap des Pinar, au nord. Pour plus d'informations, consultez www.reaj.com, le site officiel des auberges de jeunesse espagnoles.

« Hoteles » et « hostales »

Officiellement, les hébergements sont classés en hoteles (hôtels de une à cinq étoiles) et en hostales (une, deux et, très rarement, trois étoiles). Un hostal (parfois appelé pensión) est un petit hôtel, souvent géré en famille. Les meilleurs peuvent offrir des chambres lumineuses et impeccables, avec salles de bains attenantes. Les hoteles couvrent toute la gamme, des plus simples aux hôtels de luxe, en passant par les hôtels de charme.
Dans la catégorie petits budgets, les prix varient en fonction de la présence ou non d'un lavabo, d'une douche (ducha) ou d'un baño completo (salle de bains complète, c'est-à-dire baignoire/douche, lavabo et toilettes). Dans les hôtels haut de gamme, vous paierez plus cher pour une chambre sur l'extérieur (exterior) du bâtiment ou avec un balcon (balcón), et il est souvent possible de louer une suite. Les chambres avec vue sur la mer sont habituellement plus onéreuses. Il faut généralement libérer la chambre à midi.
Quelques sites utiles pour réserver un hébergement :

Refuges

Situés principalement, mais pas uniquement, dans la Serra de Tramuntana, les refuges pour randonneurs (refugis) constituent une alternative bon marché aux hôtels. Certains sont installés de façon stratégique sur les itinéraires les plus empruntés. Beaucoup sont gérés par le service chargé des questions d'environnement au Consell de Mallorca (971 173 700 ; www.conselldemallorca.net/refugis) et les autres par l'Institut Balear de la Naturalesa (Ibanat ; 971 517 070 ; www.caib.es ; réservation 10h-14h lun-ven). Les lits en dortoir coûtent environ 12 € ; certains refuges proposent même quelques chambres doubles et un service de restauration. Appelez avant pour éviter de trouver l'établissement fermé en arrivant.

Gîtes ruraux

Beaucoup d'anciennes propriétés agricoles et de villas traditionnelles – dans la campagne ou en montagne – ont été transformées en chambres d'hôtes haut de gamme. Ce sont sans conteste les endroits les plus sympathiques où loger. Ces établissements sont dotées d'excellentes infrastructures telles que piscines et courts de tennis, et proposent des activités et des excursions. Les autorités touristiques locales les divisent en trois catégories : agroturisme (hébergement dans des fermes que les revenus du tourisme aident parfois à vivre), turisme de interior (maisons particulières converties en hôtels de charme dans les petites villes de campagne) et hotel rural (généralement une grande propriété agricole – ou possessiò – transformée en hôtel de luxe).
Quelques sites pratiques pour réserver un gîte :

 

Mis à jour le : 31 janvier 2017
Paramètres des cookies