1. Accueil
  2. Magazine
  3. Où partir ?
  4. Où partir en Europe en avril ?
Où partir ?

Où partir en Europe en avril ?

Mis à jour le : 18 février 2021

Carte

Le printemps est là et l'Europe tout entière n'attend que vous ! Partez explorer quelques villes hors des sentiers battus, des îles grecques encore calmes, des régions reculées aux traditions toujours bien vivantes... Voici nos 10 destinations coups de coeur si vous cherchez où partir au mois d'avril en Europe. 
 

Açores, Portugal

Pourquoi en avril ? Pour observer la migration des baleines au milieu de l’Atlantique.
Les neuf îles des Açores sont éparpillées à 1 500 km à l’ouest du Portugal, dont elles dépendent. Né de l’activité de volcans sous-marins, cet archipel a un paysage  caractéristique : sable noir, tunnels de lave, lacs de cratère et cônes imposants. Il n’en est pas moins luxuriant. Avril, période de floraison, voit s’épanouir de somptueuses azalées. Les animaux marins sont nombreux, à l’inverse des touristes en cette période calme. Des excursions en bateau permettent d’admirer 24 des 80 espèces existantes de cétacés. Sur les falaises, les tours d’observation utilisées jadis par les chasseurs de baleine font aujourd’hui le bonheur des écotouristes. Gravissez le plus haut sommet du Portugal (2 351 m) sur l’île de Pico. Flores attire par ses lacs, ses randonnées, ses oiseaux et ses fleurs. Terceira, l’“île lilas”, se prête à un périple à vélo.

yves-alarie-kgl3kmjrnny-unsplash.jpg

Les neuf îles des Açores sont dotées de paysages luxuriants

S’organiser : l’aéroport de Ponta Delgada se trouve sur São Miguel, la plus grande île. Vous pouvez vous y installer ou consacrer une ou deux semaines à passer d’une île à l’autre ; des ferries relient Pico, Faial et São Jorge (le Triangle).

À savoir : de juillet à septembre, on peut observer des baleines à bec et plonger avec des raies mantas à Pico. Autres périodes : nov-mars – pluvieux, des établissements ferment ; avr-juin – soleil, fleurs et baleines ; juil-août – saison chaude, propice à la plongée et à l’observation des baleines ; sept-oct – temps doux, baleines

Las Alpujarras, Espagne

Pourquoi en avril ? Pour le calme des villages, les collines en fleur et la cuisine locale.

Un chapelet de villages blancs mouchette Las Alpujarras, région des contreforts du sud de la Sierra Nevada. Les Maures chassés de Grenade en 1492 s’y étaient réfugiés, et les villages agricoles traditionnels sont aujourd’hui encore fortement marqués de leur empreinte. Dans la douceur et sous le soleil du printemps, détendez-vous, randonnez parmi les orangers en fleur et découvrez la gastronomie locale. Des cours de cuisine vous permettront de maîtriser parfaitement la soupe à l’ail et aux amandes ainsi que les riches ragoûts andalous. La Semana Santa (Semaine sainte), qui tombe souvent en avril, s’accompagne d’importantes festivités, et vous avez alors encore une chance de faire une promenade en raquettes dans les hauteurs enneigées de la Sierra. Au sud, le littoral déroule ses belles plages sans la foule estivale.

adobestock_355671837.jpeg

Vue sur Capileira, un des villages de Las Alpujarras, dans le sud de l'Espagne

S’organiser : les aéroports les plus proches sont à Málaga, Almería et Grenade. On ne peut guère facilement rejoindre les Alpujarras en train. Rayonnez à partir d’un des charmants villages de la région – Mairena, Válor, Cádiar ou Yegen, où résidait l’écrivain Gerald Brenan.
À savoir : le village d’altitude de Trevélez est réputé pour son excellent jamón serrano ; assistez à sa fabrication et achetez-en directement chez les producteurs. Autres périodes : nov-fév – hiver doux ; mars-mai et oct – temps doux et plaisant ; juin-sept – chaleur torride

Plovdiv, Bulgarie

Pourquoi en avril ? Pour admirer les splendeurs du passé et marchander du vin dans cette cité commerciale historique.
Fondée par les Thraces il y a 7 000 ans, renommée Philippopolis au IVe siècle av. J.-C. par Philippe II de Macédoine, père d’Alexandre le Grand, transformée par les Romains, pillée par les Goths, Plovdiv fut au cours des siècles suivants dominée et modelée par les Bulgares, les Byzantins, les croisés et les Ottomans. Aujourd’hui, cette ville étudiante chérit son passé tout en cultivant une scène culturelle et nocturne dynamique, et encore davantage depuis sa nomination comme capitale européenne de la culture 2019 et la rénovation du quartier branché de Kapana. La douceur des jours d’avril, avant l’arrivée des pluies de mai et des touristes de l’été, promet une pause urbaine agréable – vestiges romains, édifices imposants de style Renaissance nationale et expositions d’art avant-gardistes le jour, bars animés le soir. Cernée par les vignobles de la plaine de Thrace, Plovdiv est l’endroit tout indiqué pour goûter le Mavrud, délicieux vin rouge. Et la ville compte d’excellents restaurants très abordables.

adobestock_93500640.jpeg

Coucher de soleil sur Plovdiv

S’organiser : Plovdiv possède un aéroport international, mais celui de Sofia, à un peu plus de deux heures en bus ou train et moins en voiture, est mieux desservi. Comptez trois jours pour visiter la ville et le monastère de Batchkovo, entouré de vignes et de collines propices aux randonnées.
 

À savoir : les prix augmentent en mai et en septembre en raison des nombreux festivals. Autres périodes : déc-fév – froid ; mars-avr et oct-nov – plus frais ; mai-sept – doux, animé.

Galway, Irlande

Pourquoi en avril ? Pour faire le plein de culture celtique.

La quatrième ville de république d’Irlande jouit d’une vie nocturne trépidante. Ses bars et restaurants sont légendaires – des pubs traditionnels comme The Crane, O’Connor’s, Tigh Neáchtain ou Tig Coílí, où l’on boit de la bière sur fond de bodhrán (tambour), flûte et cornemuse, aux Roísín Dubh et adresses chics où les cocktails ont la cote et où l’on écoute de la musique d’aujourd’hui. Dans les restaurants étoilés, comme sur le marché (particulièrement animé le samedi), la nourriture est excellente ; goûtez les fameuses huîtres de la baie de Galway, dont la saison se termine en avril. C’est le mois idéal pour combiner bonne chère et culture ; poésie, théâtre et cinéma imprègnent la ville à l’occasion du festival de littérature de Cúirt. Comme son nom l’indique, Shop Street plaît aux adeptes du shopping. Ne négligez pas les sites historiques : la Spanish Arch du XVIe siècle et le Lynch’s Castle, l’église Saint-Nicolas et le Hall of the Red Earl, plus anciens encore. Le soir, faites l’expérience du craic (convivialité irlandaise) dans les pubs de la ville.

 

S’organiser : les deux aéroports les plus proches, Knock au nord et Shannon au sud, sont à une heure de route. Galway est reliée à plusieurs villes, dont Dublin, par des bus et trains longue distance.

À savoir : le Galway Hooker est un bateau de transport de marchandises traditionnel en bois noir. Une brasserie du comté de Galway lui a emprunté son nom. Autres périodes : nov-mars – frais ; avr-oct – plus doux.

Carpates, Ukraine

Pourquoi en avril ? Pour découvrir la peinture sur œufs dans la tradition houtsoule.

Certes, la décoration des œufs de Pâques est une pratique répandue dans toute l’Europe de l’Est, mais dans les contreforts boisés des Carpates de l’ouest de l’Ukraine, d’extraordinaires pissanky sont créés par les Houtsoules, qui ont conservé une culture vivace et un savoir-faire artisanal réputé. Agréable centre régional, Kolomyia possède un musée d’art traditionnel houtsoule et un grand musée du Pissanka en forme d’œuf. Rendez-vous dans un village des collines, tel Kosmach, pour apprendre à utiliser stylet, cire d’abeille et pigments et orner votre propre pissanka de motifs symboliques et élaborés, cuisiner un pain de Pâques et fabriquer des jouets en fromage, autre tradition houtsoule. Ces activités sont surtout pratiquées dans les semaines précédant Pâques ; loger chez l’habitant permet de découvrir l’art, la musique, la danse et le mode de vie des Houtsoules.

adobestock_313849579.jpeg

Prenez un cours de décoration d’œufs, dans la pure tradition houtsoule

S’organiser : l’aéroport le plus proche est à Lviv, à environ 3 heures 30 de train de Kolomyia. Le plus raisonnable est de prendre part à un circuit guidé à travers les villages houtsoules avec cours de décoration d’œufs inclus.
 

À savoir : bien que les températures se radoucissent en avril, les nuits peuvent être froides dans les montagnes (souvent moins de 0°C). Apportez des vêtements chauds. Les musées de Kolomyia sont fermés le lundi. Autres périodes : déc-mars – froid, ski ; avr-mai – plus doux ; juin-août – grosses chaleurs ; sept-nov – temps agréable, vendanges.

Ile de Ré, France

Pourquoi en avril ? Pour une cure de thalassothérapie en bord de mer.

“La mer guérit tous les maux des hommes”, déclarait le poète grec Euripide au Ve siècle av. J.-C. Au large de la côte charentaise, la charmante île de Ré possède plusieurs centres de thalassothérapie où se refaire une santé dans l’air marin printanier. Ces traitements à l’eau de mer, particulièrement bénéfiques pour la peau, ont gagné en popularité au cours du siècle dernier. En avril, les chances d’ensoleillement sont bonnes, c’est encore la saison des huîtres (très réputées sur l’île), et on profite au calme des plages et des sentiers à parcourir à vélo ou à pied. En outre, les cafés ne sont pas encore pris d’assaut par les nombreux Parisiens qui affluent en plein été. L’île possède un riche héritage historique, des églises de village aux imposantes fortifications du XVIIe siècle qui entourent Saint-Martin-de-Ré, où produits de la mer tout juste pêchés et fromages locaux s’entassent sur les étals animés du marché couvert.

istock-487457014.jpg

Sur le port De Saint-Martin-De-Ré

S’organiser : l’aéroport de La Rochelle accueille des vols internationaux, certains uniquement en été. La Rochelle est à 3 heures de Paris en train. Saint-Martin-de-Ré et le reste de l’île offrent un large choix d’hébergements, des hôtels aux campings, pour la plupart ouverts en avril.
 

À savoir : un pont payant de 3 km relie l’île au continent. Le tarif double en haute saison (juin-septembre). Le pont est gratuit toute l’année pour les piétons et les cyclistes. Autres périodes : nov-mars – frais, certains établissements ferment ; avr-mai et oct – agréable douceur ; juin-sept – chaud et fréquenté.

Andros, Grèce

Pourquoi en avril ? Pour faire de belles randonnées sur une île peu fréquentée.

Deuxième île des Cyclades par la taille, Andros se distingue des autres îles grecques par ses plages et son intérieur escarpé, ainsi que par son paysage luxuriant entretenu toute l’année par des sources et rivières. C’est le lieu de résidence de nombreux armateurs fortunés, qui l’ont préservée du tourisme. Son réseau de 170 km de sentiers – anciens sentiers muletiers restaurés par l’association bénévole Andros Routes – lui a value d’être distinguée par la Fédération européenne de randonnée pédestre. Le climat d’avril (maximales de 18-20°C) est parfait ; les fleurs sauvages et celles des arbres fruitiers parent les gorges et les coteaux en terrasses, et les établissements rouvrent pour la saison. Ramassée sur une péninsule, dotée de belles demeures et de musées d’Archéologie et d’Art contemporain, la capitale Chora (ou Andros) est un bon point de chute d’où faire des marches d’une journée jusqu’au monastère Panachrantou, aux ruines du château de Faneromeni (XIII e siècle) ou à la source curative d’Apikia. Un sentier de 100 km traverse l’île en passant par des villages, des hautes terres à la végétation parfumée, les vestiges de la capitale antique Paleopolis et la station balnéaire de Batsi.

adobestock_138041230.jpeg

Vue sur Chora, la capitale de l'île d'Andros

S’organiser : des ferries relient Rafina (à 20 minutes de l’aéroport d’Athènes) à Andros en 2 heures.
 

À savoir : en été, le meltem souffle fort ; soyez vigilant sur les sentiers exposés au vent. Autres périodes : nov-mars – doux et humide, peu de monde ; avr-mai – temps doux, nature verdoyante, peu de touristes ; juin-août – très chaud, beaucoup de vent ; sept-oct – douceur de l’air et de l’eau

Iles Scilly, Angleterre

Pourquoi en avril ? Pour arriver avec le printemps à l’avant-poste occidental de l’Angleterre.
 

Ce minuscule archipel situé à 45 km de la pointe occidentale des Cornouailles se compose de 140 îlots et skerries (îlot rocheux), dont cinq seulement sont peuplés. Bénéficiant du plus doux climat d’Angleterre, les îles Scilly (ou Sorlingues) sont les premières à accueillir le printemps. Les ferries reprennent du service, les macareux arrivent pour faire leur nid et les visiteurs sont encore rares. Visitez des sites de l’âge du fer et dégustez des fruits de mer sur St Mary’s, la plus grande île, puis voguez vers les autres îles habitées : St Martin’s pour flâner sur les plages et plonger avec les phoques, Tresco pour les jardins subtropicaux de l’Abbaye, Bryher pour les sentiers escarpés balayés par le vent, St Agnes pour Obadiah’s Barrow, tombeau de l’âge du bronze, et une distillerie de gin.

annie-spratt-ctsjx23in6k-unsplash.jpg

Les Scilly comptent 140 îlots, mais seuls 5 d'entre eux sont habités

S’organiser : la compagnie Skybus dessert St Mary’s depuis Exeter, Newquay et Land’End. De Penzance, des hélicoptères rallient

St Mary’s et Tresco. Les ferries Scillonian relient St Mary’s à Penzance tous les jours de mi-mars à octobre. Posez vos bagages sur l’une des cinq îles habitées ou passez de l’une à l’autre au cours d’un séjour d’une semaine.
 

À savoir : vols et ferries peuvent être annulés en cas de mauvais temps ; soyez flexibles. Autres périodes : nov-mars – frais, nombreux établissements fermés, pas de ferries ; avr-oct – doux, ensoleillé et animé

 

Azerbaïdjan

Pourquoi en avril ? Explorez le “pays du feu” réchauffé par le printemps.
 

Cette ancienne république soviétique qui fut longtemps un territoire de négoce bien placé sur la route de la Soie, a vécu deux siècles sous la férule russe. Aujourd’hui, grâce à l’argent du pétrole, édifices flambant neufs côtoient forteresses, mosquées et
caravansérails d’antan, en particulier à Bakou, capitale en plein essor. Entre l’hiver glacial et l’été torride du Caucase, avril est un bon mois pour une visite. Admirez l’architecture contrastée de Bakou avant de rejoindre la “montagne de feu” de Yanar Dağ, sur la péninsule d’Absheron, et d’aller voir les volcans de boue et les pétroglyphes vieux de 12 000 ans du Gobustan voisin. Puis gagnez les hauteurs, où l’on randonne depuis des villages traditionnels comme Lahidj. Dans la ville historique de Shaki, visitez le splendide Xan Sarayı (palais du khan) datant du XVIIIe siècle.

adobestock_273238318.jpeg

La capitale, Bakou, avec sa vieille ville et sa skyline contemporaine en fond

S’organiser : atterrissez à Bakou et prévoyez au moins une semaine pour explorer l’est et le nord. De nombreux circuits organisés combinent la visite de l’Azerbaïdjan avec la Géorgie et l’Arménie.

À savoir : la plupart des visiteurs ont besoin d’un visa ; les e-visas, disponibles sur le site www.evisa.gov.az, sont généralement valides trente jours. Il est fortement déconseillé de se rendre dans la région du Haut-Karabagh et près de la frontière arménienne. Autres périodes : nov-mars – froid, ski sur le mont Shahdag ; avr-juin et sept-oct – douceur agréable ; juil-août – très chaud à basse altitude, bonnes conditions de trek en montagne.

 

Maastricht, Pays-Bas

Pourquoi en avril ? Pour combiner histoire et hédonisme au moment de la fête du Roi.
 

Le 27 avril, les Pays-Bas virent à l’orange à l’occasion de Konigsdag, fête en l’honneur du monarque. Plutôt que de rejoindre la foule à Amsterdam, allez à Maastricht, où une immense fête gratuite se déroule dans le Stadspark. En temps normal, la ville est
connue pour sa vie nocturne trépidante. Dotée d’une population étudiante nombreuse et dynamique, elle offre un savoureux mélange de sites historiques et de divertissements branchés. Explorez les portes et les remparts médiévaux, le fort Saint-Pierre et le vaste réseau de souterrains datant de l’époque romaine. Attardez-vous sur les places bordées de cafés – Vrijthof, Markt et Onze Lieve Vrouweplein, qui possède une superbe basilique ancienne – et dans les bars des rues pavées situées des deux côtés du pont piéton Saint-Servais (Sint-Servaasbrug), qui enjambe la Meuse.

adobestock_267655915.jpeg

Le pont piéton Saint-Servais (Sint-Servaasbrug) enjambe la Meuse à Maastricht

S’organiser : rejoignez Maastricht en train de préférence, depuis Paris. Les hébergements se concentrent autour du Markt, la place principale ; de là, explorez la ville à pied le temps d’un week-end. Bars et restaurants ne manquent pas dans la vieille ville et à Wyck, quartier animé situé à l’est du Sint-Servaasbrug.
 

À savoir : plantées par les Romains, les vignes des collines environnantes comptent parmi les plus anciennes du pays ; goûtez le pinot noir, le riesling et le müller-thürgau. Le carnaval est une grande fête à Maastricht. L’immense festival culinaire ’t Preuvenemint a lieu le dernier week-end d’août. Autres périodes : nov-mars – froid ; avr et oct – frais ; mai-sept – doux.

 

Guide de voyage

Le livre indispensable pour voyager au bon moment

Paramètres des cookies