1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. À la découverte de la nature du Panama
Idées de voyage

À la découverte de la nature du Panama

Texte par

Steve Fallon (traduit de l'anglais par Vincent Guilluy)

Mis à jour le : 24 octobre 2018

Carte

Si le terme de Panama évoque souvent le canal, le chapeau, ou la ville éponymes, ce petit pays n’est pas qu’industrie et séduction urbaine : il offre un côté sauvage. Des resplendissants quetzals (une des quelque mille espèces d’oiseaux répertoriées ici) aux grenouilles aux couleurs vives, des nombreuses orchidées au plus de 1 500 types d’arbres tropicaux, le Panama abrite une flore et une faune parmi les plus diverses du monde.

Si vous démarrez votre aventure panaméenne à Panama City, allez droit au nouveau BioMuseo, bâtiment iconique tout en formes plissées et multicolores dessiné par l’architecte nord-américain Frank Gehry. Sa collection permanente, Panama : le pont de la vie, se répartit suivant huit galeries et fait découvrir aux visiteurs la biodiversité de ce petit bout de terre et son impact sur la planète. Une simple promenade au sommet du Cerro Ancòn, zone protégée qui domine la capitale, est gratifiante. Vous y verrez presque à coup sûr paresseux, coatis et tamarins (petits singes locaux) tandis que des rapaces passant au-dessus de vos têtes.

Grenouilles

L’espèce la plus rare des nombreuses grenouilles du Panama est le Phyllobates terribilis, une espèce menacée. Si on ne la voit presque plus jamais dans la nature, quelques-unes de ces créatures dorées résident au Centro de Conservación de Anfibios d'El Valle à El Níspero, un zoo d’El Valle. Plus faciles à voir, notamment dans l’archipel des Bocas del Toro, les dendrobatidae, grenouilles toxiques au corps de couleur vive. Découvrez les minuscules grenouilles fraises dans le jardin de Beverly’s Hill ou à Up in the Hill, sur Isla Bastimentos ; pour repérer l’époustouflante dendrobate azurée, visitez Green Acres Chocolate Farm sur Isla San Cristóbal.

sloth_panama-1650f860d010.jpg

Voyage dans les arbres à la vitesse d’un escargot

Paresseux

Presque aussi panaméens que le canal (le chapeau vient en fait d’Équateur, mais ne le répétez pas), les perezosos (paresseux) vivent en solitaires au sommet des arbres de la forêt pluviale tropicale, où il se nourrissent de feuilles coriaces. Ils peuvent dormir ou rester inactifs jusqu’à vingt heures par jour, et ne redescendent – très lentement – sur la terre ferme pour leurs besoins naturels qu’une fois par semaine. On peut en voir dans tout le Panama, mais ils sont souvent perchés si haut qu’ils sont difficiles à repérer. Ils vivent nombreux dans le Parque Nacional Marino Isla Bastimentos, sur le terrain de Los Secretos Guesthouse sur Isla Bastimentos et à la Finca Los Monos Botanical Garden, à Bocas del Toro (la ville).

Tortues marines

Le Panama abrite cinq des sept espèces de tortues marines du monde et on peut en voir sur les deux côtes, notamment au Parque Nacional Marino Isla Bastimentos, côté caraïbe, et dans le Golfo de Chiriquí, côté pacifique. Voir ces créatures quitter l’océan pour pondre leurs œufs dans le sable est une expérience inoubliable. On peut y assister depuis une demi-douzaine de plages différentes, dont Playa Bluff , tout près de la ville de Bocas del Toro, et Playa Malena, sur la côte ouest de Veraguas, mais la plus connue est à Isla Cañas, une île au sud-est de la Península de Azuero. Des dizaines de milliers de tortues olivâtres femelles et d’autres espèces menacées comme les tortues caouannes et les tortues imbriquées (ou à écailles) y débarquent entre juillet et début novembre.

Orchidées

On trouve au Panama plus de 10 000 types de plantes, parmi lesquelles heliconia, roses de porcelaine et passiflores. Mais les orchidées ont un statut particulier auprès des Panaméens : de fait, l’odorante péristeria est la fleur nationale. Vous découvrirez plus de variétés d’orchidées que vous ne le soupçonniez à la Feria de las Orquídeas de Boquete, une foire anuelle qui a lieu en avril. Sinon, visitez un de ces deux superbes jardins d’orchidées : Aprovaca Orquídeas à El Valle ou la Finca Dracula à Guadalupe. En tout cas, ne manquez pas l’étrange dracula simia ni la dracula Bela Lugosi.

gettyimages-148630953_high_cs.jpg

Orchidées de Chiriquí, qu’on trouve dans les montagnes du même nom

Oiseaux

Le Panama est un paradis des ornithologues amateurs. À douze kilomètres à peine au nord de la capitale, le Parque Nacional Soberanía et sa Pipeline Road, piste longue de 17 km où on peut trouver plus de la moitié des oiseaux répertoriés au Panama. Un peu plus loin, à l’extrémité sud de l’Isla Bastimentos, Tranquilo Bay est un site très apprécié, avec une tour d’observation haute de 25 m et des guides sur place qui vous emmèneront voir les oiseaux-mouches se baigner. À Guadalupe, Los Quetzales Cabins sont si hautes qu’on a quasiment le nez dans la canopée de forêt pluviale. Les oiseaux filent de partout sur les balcons d’observation, et nichent dans les arbres alentour.

Faune marine

Dans les eaux du Panama, les mammifères marins abondent, notamment les baleines à bosse et cachalots, et l’observation des baleines est une activité importante sur les deux côtes. Mais si vous voulez pénétrer sous la surface et voir de plus près le monde sous-marin en technicolor, saisissez l’opportunité d’une plongée, avec bouteilles ou tuba, dans les eaux chaudes du Parque Nacional Coiba. Il protège une des plus grandes variétés de poissons de récifs tropicaux au monde, et c’est le point fort de toute visite au Panama. Snorkeling et plongée peuvent s’avérer décevants sur la côte caraïbe, où beaucoup de rivières déversent du limon dans la mer à proximité de l’archipel des Bocas del Toro, mais ce ne sera pas le cas autour de l’Isla San Cristóbal, où les îlots de la mangrove, non loin de Dolphin Bay Hideaway offrent une excellente visibilité.

gettyimages-139802324_high_cs.jpg

Une baleine à bosse saute, près de la côte pacifique du Panama

Café et chocolat

Le Panama est un exportateur de café – presque uniquement des arabicas – et produit le Geisha, un des cafés les plus recherchés (et chers) du monde. Les montagnes de Chiriquí, notamment près de Boquete et Volcán, sont le cœur de l’industrie du café. Des circuits organisés recommandés vous feront découvrir les procédés de fabrication du café, de la baie à la tasse : Coffee Adventures Tours à Boquete, et les visites de la Janson Coffee Farm à Volcán. Si vous êtes plus amateur de chocolat, Bocas del Toro se gagne une belle réputation de producteur important. Pour tout savoir sur la transformation d’une fève de cacao en barre chocolatée, rejoignez une visite organisée de Green Acres Chocolate Farm, sur l’Isla San Cristóbal ou du La Loma Jungle Lodge sur l’Isla Bastimentos.

Le Panama fait partie de notre sélection des pays à visiter absolument cette année


Paramètres des cookies