1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Les plus belles expériences à vivre au Panamá
Idées de voyage

Les plus belles expériences à vivre au Panamá

Mis à jour le : 6 août 2019

Carte

Eaux turquoise cristallines, plantations de café, forêts de nuages et oiseaux emblématiques : le Panamá saura combler vos envies de détente et d’aventure. Dans un monde où la nature et les cultures autochtones sont menacées, le Panamá a miraculeusement su préserver son âme. Marcher dans la forêt tropicale humide ou regarder les Congos jouer de la musique et pagayer entre les îles tropicales préservées sont des expériences extraordinaires. La faune spectaculaire est partout, des eaux qui baignent l’Isla de Coiba aux bosquets préservés aux portes de la capitale. « Pour moi, le Panamá est un creuset où se mêlent nature, cultures et croyances, au rythme du quotidien latino-américain, chaotique et musical. Son énergie communicative vous révèle le monde sous un jour nouveau. » explique l’auteure de notre guide, Carolyn McCarthy. Voici 15 expériences à vivre pour en prendre toute la mesure.
 

1. Ville de Panamá

La ville de Panamá est un condensé grisant d’Amérique latine, mêlant ceviche, casinos et gratte-ciel. Cette métropole étincelante de près d’un million d’habitants est en pleine métamorphose : parcs côtiers verdoyants, musée de la Biodiversité, bâtiments coloniaux rénovés dans le Casco Viejo et premier métro d’Amérique centrale. Bien que le défilé des voitures soit omniprésent, la ville est attrayante. Ses habitants sont authentiques et la nature toute proche ; la beauté hante ses rythmes insolites, ses scènes incongrues et ses couchers de soleil ardents.

adobestock_215250555.jpeg

Vue sur la skyline de Panamá City et le Cinta Costera Boulevard

 

2. Canal de Panamá

Le canal de Panamá est l’un des plus célèbres passages maritimes au monde. Traversant l’isthme, il relie l’Atlantique au Pacifique. Il y a de quoi s’émerveiller devant les gigantesques porte-conteneurs en acier qui franchissent les écluses et les nombreux animaux présents en bordure des forêts. Deux centres d’accueil des visiteurs offrent des plates-formes d’observation, ainsi que des musées consacrés à la construction et à l’élargissement du canal. On peut faire d’intéressantes excursions en bateau et en kayak sur le canal, et même franchir les écluses lors d’une traversée partielle.

adobestock_228748610.jpeg

Le Pont des Amériques et l'entrée du Canal de Panamá côté Pacifique

 

3. Casco Viejo

Avec ses pavés, ses couvents en ruine et son architecture coloniale, la vieille ville de Panamá évoque La Havane. Pourtant, le quartier n’est pas figé dans le temps, grâce à un certain éclectisme urbain et à son ambiance décontractée. La Cinta Costera, promenade côtière récemment achevée, commence dans le centre-ville et mène flâneurs et cyclistes le long de la vieille ville. Dans la  moiteur du soir, les artistes y installent leurs stands, les couples dînent sous les parasols et les groupes de musique envahissent les places.

adobestock_95058732.jpeg

 La vieille ville de Panamá, Casco Viejo, évoque un peu La Havane...

4. Sports nautiques

Au Panamá, les sports nautiques vont de la plongée avec les requins-baleines (une espèce menacée d’extinction) au kayak de mer au large d’îles désertes, en passant par le rafting en eaux vives dans les hautes terres. Les eaux claires et fraîches du Pacifique se prêtent à l’observation des baleines et autres mammifères marins, notamment dans le Parque Nacional Coiba et le Golfo de Chiriquí ; côté Caraïbes, admirez les étoiles de mer et les coraux colorés de Bocas del Toro et le sable blanc de l’Archipiélago de San Blás.
 

5. Parque Nacional Coiba

Souvent comparé aux Galápagos, le Parque Nacional Coiba est un monde perdu aux écosystèmes préservés et à la faune unique. Guettez les aras rouges, les immenses bancs de poissons, les baleines à bosse en migration et les raies mantas rasant les fonds marins. Les plongeurs croiseront peut-être un requin-marteau ou un requin-baleine. Le parc est encore sauvage et méconnu, et les infrastructures y sont limitées. Il n’y a pas si longtemps, l’île principale abritait encore une prison de sinistre réputation. Désormais, on y vient de son propre chef.

adobestock_159944617.jpeg

L'intérieur des terres de la péninsule Azuero vous réserve des paysages grandioses

6. Les festivals

Les nombreux festivals dévoilent la face cachée du Panamá et témoignent de la diversité des cultures qui coexistent au sein de ce petit pays. Célébrations de la culture congo à Portobelo sur la côte caraïbe, folklore haut en couleur dans la Península de Azuero, danses traditionnelles du peuple guna trois jours durant à Nogapope ou festival de jazz en plein air dans la ville de Panamá : les Panaméens raffolent des festivités, souvent arrosées de rhum.
 

7. Boquete

Boquete  est à la fois un pôle d’aventure et une retraite d’altitude qui séduit les expatriés, les retraités et les voyageurs de tous bords. Les amoureux des oiseaux espèrent y croiser un quetzal resplendissant, tandis que les cassecou viennent pour les montagnes, les tyroliennes et le rafting en eaux vives. Mais c’est de son principal produit d’exportation que cette petite ville tire son énergie : le café. La campagne est parsemée de plantations, où des visites guidées permettent de comprendre son processus de fabrication, du caféier jusqu’à la tasse.

adobestock_141216431.jpeg

La campagne autour de Boquete est parsemée de plantations de café

8. Península de Azuero

La Península de Azuero arbore des collines bien dessinées et des plages isolées où se brisent de grosses vagues. Les traditions y sont prégnantes. La culture espagnole, solidement enracinée ici, transparaît dans les demeures coloniales, l’hospitalité des habitants, les fêtes religieuses et les somptueuses polleras (robes en dentelle). Playa Venao est un haut lieu du surf, tandis que la paisible côte ouest, agréablement sauvage, réserve de belles vagues et des circuits d’observation de tortues.

adobestock_197118961.jpeg

La Playa Venao est un des meilleurs spots de surf du Panamá

9. Archipiélago de Bocas del Toro

Cet archipel des Caraïbes est la principale destination de vacances du pays. Allez à la plage à vélo, dansez sur un calypso improvisé à l’Isla Bastimentos et attardez-vous à table dans une hutte au toit de chaume du front de mer. Vous pourrez séjourner en auberge de jeunesse, dans un somptueux lodge en forêt ou dans un complexe de luxe des îles alentour. Les surfeurs prennent d’assaut les breaks, mais on peut aussi faire du snorkeling ou participer comme bénévole à la protection des tortues de mer en période de nidification.
 

10. Les hautes terres

Les hautes terres du Panamá offrent une bouffée d’air frais. Les forêts verdoyantes peuplées de minuscules grenouilles dorées y côtoient les plantations de café nimbées de brume. Le week-end, les habitants de la capitale s’évadent à El Valle et au Parque Nacional Omar Torrijos. Boquete  est une ville de montagne typique, mais le hameau de Santa Fé, loin des sentiers battus, offre plus de tranquillité, des balades à cheval guidées et des randonnées vers des cascades. Le paradis sur terre.
 

11. Parque Nacional Volcán Barú

Ce parc national abrite le seul volcan du Panamá. Point culminant du pays, il domine les hautes terres du Chiriquí du haut de ses 3 474 m. Par temps clair, les plus courageux pourront en faire l’ascension avant l’aube pour embrasser d’un même regard l’Atlantique et le Pacifique. Moins sportif, le Sendero Los Quetzales, magnifique sentier qui traverse le parc et franchit la rivière Caldera, permet de voir des orchidées exotiques, des tapirs et des quetzals resplendissants.
 

adobestock_27891931.jpeg

Vous êtes aux San Blas ? Vous êtes au paradis !

12. Archipiélago de San Blás

Cet archipel paradisiaque de la mer des Caraïbes compte plus de 300 îles, où il n’y a pas grand-chose à faire hormis se délecter d’eau de coco, se balancer dans un hamac ou faire du snorkeling. Appelé localement Guna Yala , ce territoire indigène indépendant est imprégné de tradition. Visitez-le en hors-bord, en voilier ou en pirogue. Les lodges occupent souvent des îlots reculés bordés de palmiers, caressés par des eaux cristallines. La plupart des habitants gunas vivent dans des villages insulaires, avec leur bétail et leur petit commerce.

adobestock_233794057.jpeg

Guettez les capucins à tête blanche !

13. Parque Nacional Soberanía

Le Parque Nacional Soberanía est proche de la ville de Panamá. Sa forêt tropicale humide est l’une des plus accessibles du pays. C’est aussi l’un des meilleurs sites d’observation des oiseaux au monde : plus de 500 espèces ont été aperçues sur le Camino del Oleoducto (Pipeline Road). Guettez les paresseux, les singes hurleurs et les capucins à tête blanche. Pour voir la canopée de haut, la tour d’observation du Rainforest Discovery Center est l’endroit parfait. Ne faites pas non plus l’impasse sur la visite des villages emberás et wounaans voisins.

adobestock_194294909.jpeg

Un hamac et la magnifique plage de Santa Catalina... Le rêve non ?

14. Santa Catalina

Santa Catalina est un gros village prisé des surfeurs, aux plages bordées d’hotelitos et d’auberges de jeunesse, à l’écart de l’unique route goudronnée. Dans ce cadre naturel idyllique, pas l’ombre d’un complexe hôtelier. Les vagues mondialement réputées attirent des surfeurs toute l’année, en particulier en février et mars. De Santa Catalina partent aussi des excursions et des sorties de plongée au Parque Nacional Coiba, une île peuplée d’animaux. Les routes ayant été goudronnées, il est devenu beaucoup plus simple de s’y rendre.

adobestock_134579615.jpeg

Peut-être aurez-vous la chance d'apercevoir un quetzal !

15. Observation de la faune

Avec plus de 220 mammifères − paresseux et sapajous notamment – et 978 espèces d’oiseaux, le Panamá est une terre d’exception pour observer la faune, surtout les oiseaux. C’est une activité palpitante pour les professionnels comme pour les amateurs. Les appels, les cris et les grondements de la forêt tropicale vous laisseront un souvenir indélébile. Les passionnés s’aventureront jusqu’aux hautes terres pour apercevoir un quetzal ou jusqu’au Darién à l’affût de la légendaire harpie féroce. N’oubliez pas vos jumelles !



Guide de voyage

Lonely Planet: Comprehensive and inspirational guides with thousands of detailed listings, reviews and recommendations for travellers with a sense of adventure and exploration

Paramètres des cookies