1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. 15 idées pour visiter la Jordanie
Idées de voyage

15 idées pour visiter la Jordanie

Mis à jour le : 3 octobre 2018

Carte

Havre de paix dans une région en proie aux conflits, la Jordanie, au carrefour de l’histoire depuis plus de deux mille ans, possède d’innombrables trésors du Patrimoine mondial, au coeur de paysages désertiques exceptionnels.  Plongez au coeur de ce pays magnifique aux traditions d'accueil et de partage. 

1. Amman, la capitale

À force de souligner ses multiples vestiges de civilisations anciennes, on en oublie parfois que la Jordanie, loin d’être une relique du passé, est un pays tourné vers l’avenir et doté d’une passionnante culture actuelle. Pour s’en convaincre, il n’y a pas meilleur endroit qu’Amman, avec ses restaurants internationaux, sa vie nocturne branchée et ses quartiers commerçants à la mode. Pour ceux que l’histoire titille, la capitale ne manque toutefois pas de trésors, avec notamment de belles ruines romaines et l’excellent Musée national de Jordanie.

adobestock_134058328.jpeg

Vue sur Amman, capitale de la Jordanie

2. Les sites bibliques 

Pour beaucoup, la Jordanie n’est pas seulement une destination touristique mais aussi un lieu de pèlerinage. Les sites à valeur spirituelle sont nombreux, dans ce pays délimité par la vallée du Jourdain. C’est ici, à Béthanie au-delà du Jourdain, que Jean Baptiste aurait baptisé Jésus, et où, selon la Bible, se tenaient les villes de Sodome et Gomorrhe, dont les habitants provoquèrent l’ire de Dieu. Toutefois, c’est au mont Nébo, riche d’une vue sublime sur la Terre promise, que le sentiment du sacré est le plus fort.

3. Le tourisme communautaire

Depuis plusieurs années, le nord-ouest de la Jordanie est à la pointe du tourisme communautaire, grâce à l’implication de la Royal Society for the Conservation of Nature (RSCN) auprès des villages locaux. Dans la réserve forestière d’Ajlun, la promotion des entreprises familiales permet aux habitants de récolter les bénéfices du tourisme. Al-Ayoun Trail est un sentier géré par la communauté locale, avec possibilité de séjour chez des villageois. À Umm Qais, on peut participer à des ateliers de cueillette, de cuisine, d’apiculture ou de vannerie.

adobestock_89075472.jpeg

Réserve forestière d’Ajlun

4. Les dessous de la mer Rouge

Les paysages sous-marins de la mer Rouge comptent parmi les plus beaux de la planète. Les rivages jordaniens, bien préservés, cachent des récifs immaculés, des épaves et des jardins de coraux multicolores. La plongée et le snorkeling parmi les poissons-demoiselles, les tortues et les hippocampes sont des expériences inoubliables – contactez les centres de plongée d’Aqaba et des environs. Certains spots sont accessibles directement depuis la plage, d’autres par une courte traversée en bateau.

adobestock_167624251.jpeg

Vous aurez peut-être la chance de voir des tortues en faisant du snorkeling dans la Mer Rouge !

5. Les châteaux des croisés

Le Proche-Orient est jalonné de châteaux. En Jordanie, on en trouve des exemplaires bien conservés à Ajlun et à Shobak, mais le château de Kérak, qui domine les collines semi-arides à mi-parcours de la route du Roi, est le plus beau. Inutile de goûter la chose militaire pour être impressionné par les énormes remparts, qui abritèrent jadis l’impitoyable Renaud de Châtillon.

adobestock_189036345.jpeg

Château de Kérak

6. Le Wadi Rum

Certes, la vue du Wadi Rum, aux falaises de grès brun et aux dunes de couleurs vives, ne manqua pas d’éblouir Lawrence d’Arabie. Mais l’aventurier fut également impressionné par le stoïcisme des Bédouins, endurcis aux épreuves de la vie dans le désert. Aujourd’hui, on peut encore se faire une idée de leur art de vivre traditionnel, dans des campements disséminés dans les étendues sauvages.

adobestock_64510951.jpeg

Désert du Wadi Rum

7. La route du Roi

Citée dans la Bible, la route du Roi a vu défiler les Nabatéens (la fameuse cité de Pétra est à l’extrémité sud de la route), les Romains (Umm ar-Rasas, l’un de leurs avant-postes militaires, est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco) et les Croisés (qui ont bâti les châteaux de Kérak et Shobak). N’oublions pas Salomé, qui exécuta sa danse des sept voiles sur la colline désolée de Machéronte. Cette ancienne route commerciale, qui nécessite quatre heures de trajet aujourd’hui, s’explore idéalement sur deux jours.

adobestock_196862034.jpeg

Vue panoramique sur le route du Roi, Jordanie

8. Pétra

Depuis que l’explorateur suisse Jean Louis Burckhardt a redécouvert ce site en 1812, l’antique ville nabatéenne de Pétra n’a cessé d’attirer les foules, demeurant le joyau touristique d’un pays riche de merveilles. Lorsque le soleil couchant caresse ce paysage de tombeaux, de façades sculptées, de colonnes et de falaises de grès, la magie du lieu est saisissante. Comptez au moins deux jours pour rendre justice à l’endroit et profiter de ses monuments clés aux meilleures heures de la journée. 

adobestock_98072653.jpeg

Pétra, l'un des joyaux les plus connus de la Jordanie

9. Les mosaïques de Madaba

Des siècles durant, Madaba, point d’arrivée de la vénérable route du Roi, a vu se croiser des caravanes de marchandises, des légions armées et des croyants en quête de la Terre promise. Aujourd’hui, avec ses églises, ses mosquées, ses musées, ses marchés et ses ateliers, elle conserve l’empreinte de ces échanges culturels. La plus belle preuve de son passé est peut-être sa collection de mosaïques, dont l’héritage est perpétué dans une école unique en son genre.

adobestock_136154855.jpeg

Mosaïques de Madaba

10. Vestiges romains

Ancien avantposte de l’Empire romain, la Jordanie recèle des ruines parmi les plus belles qui soient en dehors de l’Italie. Outre la citadelle et le théâtre romain d’Amman, les ruines des édifices de basalte noir d’Umm Qais et la voie à colonnades de Pétra signalent la présence des Romains aux deux extrémités du pays. Toutefois, la pièce maîtresse reste Jérash, avec ses imposants théâtres et ses colonnades. En visitant son hippodrome bien préservé, on imagine aisément les chars soulevant la poussière de la piste. 

adobestock_164479063.jpeg

Hippodrome romain de Jerash

11. La mer Morte

Flotter sur la mer Morte est une expérience incomparable. De fait, il s’agit bien de flotter, car il est impossible de nager, à proprement parler, dans cette mer à la salinité extrême (attention aux yeux !), située à 415 m sous le niveau de la mer. L’événement s’accompagne généralement de bains de boue et de soleil, et d’un soin thermal bienfaisant, dans l’un des palais du bien-être modernes qui bordent les rives de la mer Morte.

adobestock_70459517.jpeg

Envie d'aller flotter sur la Mer Morte ?

12. Les châteaux du désert

Les plaines de l’est de la Jordanie abritent les “châteaux du désert” : des palais d’agrément, bains et pavillons de chasse du début de l’ère omeyyade, dont la présence paraît incongrue dans cette nature désolée. Si l’austère Qasr Kharana domine l’ensemble, n’oublions pas les fresques osées du Qusair Amra et la redoute hivernale de Lawrence d’Arabie à Azraq. L’Eastern Badia Trail, un itinéraire hors piste récemment élaboré par Wild Jordan, relie l’Azraq Lodge à un nouveau projet de tourisme communautaire basé à Burqu, dans une région riche en surprises.

adobestock_78612865.jpeg

 "L’austère" Qasr Kharana

13. Le miraculeux Mujib

L’eau douce est rare en Jordanie, et cette situation est devenue un sujet d’une intense portée politique dans le dialogue avec les États voisins. Plusieurs projets sont  actuellement examinés – canal de la mer Rouge à la mer Morte, et pipeline entre les nappes du Wadi Rum et Amman notamment. Les sources de la réserve de biosphère de Mujib sont d’autant plus précieuses. L’eau y traverse un canyon spectaculaire avant de se déverser dans une série de bassins naturels profonds – un vrai paradis pour les voyageurs en quête d’aventure.

adobestock_113230071.jpeg

Wadi Mujib

14. Réserve animalière de Shaumari

La réserve animalière de Shaumari, dotée de vastes secteurs d’hammada (silex noir), figure à la lisière d’une nature sauvage qui s’étend à l’infini. Fondée dans le cadre d’un projet de réintroduction de l’oryx d’Arabie, la première réserve naturelle de Jordanie a connu une décennie d’aménagements. Parmi les temps forts de la visite, citons la découverte des oryx en safari et l’observation d’espèces rares dans leurs enclos, comme la gazelle à goitre ou l’onagre de Perse. 

adobestock_136710860.jpeg

La réserve a été créée dans un but de réintroduction de l’oryx d’Arabie.

15. Le Jordan Trail

Cette région du monde est rarement associée à la randonnée, et pourtant la Jordanie compte un nombre surprenant de bons sentiers de marche. Ils traversent les réserves forestières du Nord, surplombent les cascades dans le Wadi Mujib, et longent les chemins de pâture de Pétra et du Wadi Rum. Désormais, il est possible de relier nombre de ces destinations grâce au Jordan Trail, long de 650 km. Élu par le National Geographic parmi les plus belles randonnées au monde, ce parcours de 36 jours (42 jours, pauses comprises) invite en outre à explorer la réserve de Dana.

adobestock_209270885.jpeg

Réserve de Dana, Jordanie


evaneos
Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir la Jordanie