1. Accueil
  2. Magazine
  3. Randonnée
  4. Les plus beaux treks du monde
Randonnée

Les plus beaux treks du monde

Des randonnées exigeantes mais des paysages spectaculaires en récompense vous attendent dans ce top 10 des plus beaux treks au monde !

1. Le tour des cirques (Ile de la Réunion)

Les cirques forment le cœur géographique de La Réunion, mais aussi son âme. Une randonnée exigeante (4 000 m de dénivelé positif et autant de descente) permet de les parcourir tous les trois lors d’une boucle de 4 ou 5 jours. Au départ de Hell-Bourg, vous passerez ainsi par les paysages luxuriants du cirque de Salazie, par le cirque de Cilaos, plus touristique, et par le cirque de Mafate, mystérieux et impressionnant avec ses pics acérés, ses arêtes saillantes et ses points de vue vertigineux. La marche passe également par le piton des Neiges, point culminant de l’île (3 070 m).
Avant de partir, téléphonez à Météo France (0892 68 02 00).

2. Overland Track (Australie)

L’Overland Track permet de s’enfoncer au sein des espaces naturels intacts de Tasmanie. Serpentant sur 80 km entre Cradle Mountain et le lac St Clair (lac d’eau douce naturel le plus profond d’Australie), ce sentier balisé, qui comporte des tronçons sur planches, longe des montagnes escarpées, de superbes lacs et de vastes étendues de landes et de forêts. Si cette randonnée de 5-6 jours vous laisse sur votre faim, empruntez les nombreux sentiers adjacents vers des vallées, des cascades ou des sommets, dont le plus haut de Tasmanie, le mont Ossa (1 617 m).
Pour randonner, préférez la période de novembre à avril. Les frais d’accès à la piste (180 $AU) servent à couvrir son entretien. Renseignements sur www.parks.tas.gov.au.

3. GR®20 (Corse)

Comptez 15 jours pour effectuer ce circuit mythique de 168 km à travers la Corse. Réputé pour la diversité de ses paysages, le GR®20 longe des forêts, des reliefs de granite, des lacs glaciaires, des torrents, des tourbières, du maquis, des sommets enneigés, des plaines et des névés. Les efforts à fournir sont proportionnels à la beauté du décor : ce sentier rocailleux, parfois escarpé, comporte des passages sur des ponts branlants et des parois rocheuses glissantes. Ouvert en 1972, le GR®20 relie Calenzana, en Balagne, à Conca, au nord de Porto-Vecchio.
Il est possible de suivre le GR® en ski de fond de février à avril. Soyez prudent et prenez connaissance des prévisions météorologiques.

4. Pays dogon (Mali)

Le territoire des Dogon est l’une des régions les plus spectaculaires d’Afrique de l’Ouest et du Mali. Avant le conflit malien de 2012-2013 rendant impossible une telle expédition, on pouvait effectuer des randonnées de deux à dix jours le long de la falaise de Bandiagara, qui est émaillée d’anciennes habitations abandonnées. Les villages dogon accrochés à la falaise constituaient le point d’orgue du périple. Espérons que la voie soit bientôt rouverte.
Les Dogon sont aussi connus pour leurs danseurs masqués à échasses et leurs fines sculptures (notamment de portes).

5. Glacier du Baltoro et K2 (Pakistan)

Ce trek à travers un couloir de glace mène à l’imposant K2 (8 611 m), le deuxième plus haut sommet du monde, situé entre le Pakistan et la Chine. Voici une piste unique qui traverse des paysages de toute beauté. Après avoir longé des rivières de glace, on rejoint le glacier proprement dit avant d’atteindre des montagnes de granite, dont le Paiju (6 610 m), l’Uli Biaho (6 417 m), la tour de Trango (6 286 m) et, enfin, le K2. Malheureusement la dégradation des conditions de sécurité au Pakistan rendent la pratique de ce trek risquée et formellement déconseillée par le Quai d'Orsay.
Odyssée Montagne (www.odyssee-montagne.fr) et La Balaguère (www.labalaguere.com) peuvent organiser ce trek.

6. La Haute Route (France, Suisse)

De Chamonix, en France, jusqu’à Zermatt, dans le sud du Valais en Suisse, la Haute Route traverse les paysages d’altitude les plus somptueux des Alpes. En été, la randonnée (sur un autre tracé que la célèbre piste de ski de randonnée) s’effectue en une semaine. L’ensemble du trajet nécessite une excellente condition physique, notamment en raison du passage de plusieurs cols. La randonnée peut s’effectuer en 5 jours, mais mieux vaut prévoir une marge.
Skiez de fin mars à mai, lorsque les refuges sont ouverts.

7. Les Zion Narrows (Etats-Unis)

Remarquable circuit de 26 km au cœur de canyons spectaculaires sculptés au fil des siècles par la Virgin River, les Narrows se déploient au sein du parc national de Zion aux USA. La piste se confond parfois avec la rivière et plus de la moitié du parcours consiste à avancer dans l’eau – on est même parfois contraint de nager. La randonnée peut s’effectuer dans la journée, même si certains préfèrent passer la nuit dans l’un des 12 campings du parc pour profiter des jardins suspendus et des sources naturelles.
Les crues subites sont fréquentes ; renseignez-vous auprès du centre d’informations (www.zionnational-park.com). Un bus assure une navette au point d’arrivée, Chamberlain’s Ranch.

8. Camp de base de l’Everest (Népal)

Culminant à 5 545 m, au Kala Pattar, ce trek de trois semaines est très prisé des randonneurs désireux d’inscrire à leur palmarès le camp de base de la plus haute montagne du monde entre le Népal et la Chine. Cet itinéraire emprunté par les sherpas du Khumbu offre un panorama d’une beauté exceptionnelle. C’est une randonnée ardue qui nécessite de s’accoutumer à une altitude extrême et à l’alternance de montées et de descentes dans les vallées.
La clinique du camp de base de l’Everest (www.basecampmd.com) s’occupe des randonneurs et fournit de précieux renseignements pour tout séjour dans la région.

9. Himalaya (Inde du Nord)

La partie indienne de la chaîne de l’Himalaya est la moins fréquentée. Si vous appréciez la solitude, optez pour une randonnée dans l’Himachal Pradesh. Les randonneurs aguerris devront compter environ 24 jours pour affronter la piste qui suit les sommets montagneux du Spiti au Ladakh. Ce trek difficile, très isolé, emprunte d’anciennes routes commerciales. “Ce sont les dieux, sans doute, qui vivent ici ; il n’y a pas de place pour les hommes”, s’était exclamé Rudyard Kipling face à ces paysages désertiques de haute altitude.
Rishikesh se trouve à 25 km de Haridwar en Inde du Nord et l’on peut s’y rendre en bus, en train ou en voiture. Non loin, Shivpuri permet de se mettre en jambes avec des randonnées moins ardues, ou de faire du rafting.

10. Chemin de l’Inca (Pérou)

Remontant aux Incas, cette piste de 33 km, la plus connue d’Amérique du Sud et du Pérou, est empruntée chaque année par des milliers de randonneurs. Elle s’étire de la Vallée sacrée à Machu Picchu en serpentant entre les montagnes. On franchit trois cols au cours de ce périple qui offre une vue exceptionnelle sur des sommets enneigés et des forêts tropicales d’altitude. Les vestiges accrochés à la falaise qui jalonnent le parcours ajoutent à sa magie.
Les nouvelles réglementations n’autorisent pas plus de 500 personnes sur la piste ; les services d’un guide sont obligatoires. Réservez le plus tôt possible.


 
Guide de voyage

Destinations, conseils, infos pratiques : tout pour choisir la randonnée qui vous correspond