1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Nouvelle-Angleterre : les sites incontournables de l'Est Américain
Idées de voyage

Nouvelle-Angleterre : les sites incontournables de l'Est Américain

Mis à jour le : 10 octobre 2019

Carte

L’histoire de la Nouvelle-Angleterre se confond avec celle des États-Unis. C’est ici que les Pères pèlerins ont débarqué (à Plymouth) et que les Minutemen ont lutté pour l’indépendance. Si l’État a vu naître la pensée de Ralph Waldo Emerson et les revendications de Harriet Beecher Stowe, des poètes et philosophes, intellectuels et précurseurs qui ont fait progresser la société, la Nouvelle-Angleterre doit aussi beaucoup aux vagues successives d’immigration, qui ont fait de la région ce qu’elle est aujourd’hui. Le patrimoine naturel n’est pas en reste, avec ses collines ondulées, les pitons rocheux des Appalaches, sans oublier quelque 8 000 km de littoral, offrant des possibilités infinies de baignade, de pêche, de surf et de voile ; de quoi vous ouvrir l’appétit ! Heureusement, la Nouvelle-Angleterre saura ravir vos papilles : pancakes arrosés de sirop d’érable, fruits tout juste cueillis, cheddar goûteux et, surtout, des produits de la mer divinement frais, la spécialité de la région.

1. Une promenade sur les traces des colons rebelles le long du Freedom Trail de Boston

Cette voie recouverte de briques rouges traverse sur 4 km en plein coeur de ville plusieurs sites liés au début de la Révolution américaine, de Boston Common à Bunker Hill Monument, retraçant au passage les événements qui conduisirent à la guerre d’Indépendance. Parfaitement balisée, la Freedom Trail est facilement praticable seul.

adobestock-seanpavonephoto-freedom_trail_boston.jpeg

Statue de Paul Revere, orfèvre américain et patriote de la Révolution américaine sur le Freedom Trail de Boston

2. Une escapade dans les dunes du Cape Cod National Seashore

S’étendant sur 65 km autour de l’arc de Cape Cod, le Cape Cod National Seashore englobe le littoral depuis Orleans jusqu’à Provincetown.  Géré par le National Park Service, il rassemble des sites préservés : plages, dunes, marais salants, sentiers natureet forêts. Grâce à l’appui du président John F. Kennedy, originaire de Cape Cod, cette vaste zone fut classée dès les années 1960, quelque temps avant la flambée immobilière qui frappa le reste de la région.

adobestock-dan-national_cop_cape.jpeg

Coucher de soleil sur les dunes du Cape Cod National Seashore

3. Un cours d’histoire du principal port baleinier du XIXe siècle au Nantucket Whaling Museum

Avec son squelette de grand cachalot de 14 m de long, son baleinier gréé et ses équipements de pêche de toutes sortes, ce fascinant musée – qui occupe une ancienne usine (1847) de bougies de spermaceti (graisse de baleine) – fait revivre l’âge d’or de Nantucket, au XIXe siècle. On pourra voir un documentaire sur l’île, intéressant quoiqu’un peu long (54 min) et une fantastique exposition de scrimshaws (gravures et sculptures réalisées par des marins sur de l’ivoire, des fanons et des os de baleine). Ne ratez pas la jolie vue depuis la terrasse sur le toit.

istock-olegalbinsky-musee_de_la_baleine.jpg

Le Musée de la Baleine à Nantucket

4. Une rencontre avec les stars de la musique au Tanglewood Music Festival de Lenox

Créé en 1934, le Tanglewood Music Festival est devenu l’un des festivals de musique les plus prestigieux au monde. Concerts symphoniques, musique de chambre, musique pop, jazz et blues se succèdent de fin juin à début septembre. Le violoncelliste Yo-Yo Ma, le violoniste Joshua Bell et le chanteur James Taylor comptent parmi les fidèles, entraînant dans leur sillage bien d’autres artistes et chefs d’orchestre de renommée internationale.

istock-kirkikis-festival.jpg

Dîner et concert au Tanglewood Music Festival

5. Les couleurs automnales du Lincoln Woods Trail dans les White Mountains

Parmi les sentiers les plus accessibles de la White Mountain National Forest, le Lincoln Woods Trail, long de 4,7 km et d’un dénivelé positif de 353 m, suit une voie ferroviaire désaffectée jusqu’à la lisière du Pemigewasset Wilderness (altitude 442 m). Le départ du sentier est accessible par la Kancamagus Hwy, 8 km à l’est de l’I-93. On peut se garer sur le parking du Lincoln Woods Visitor Center.
Une fois arrivé à la lisière du Pemigewasset Wilderness, on peut, au choix, rebrousser chemin ou continuer 9,5 km sur le Wilderness Trail, sans difficulté, jusqu’à Stillwater Junction (altitude 628 m), où l’on pourra emprunter les Cedar Brook and Hancock Notch Trails avant de revenir vers la Kancamagus Hwy (9 km à l’est du parking au départ de Lincoln Woods).

istock-denistangneyjr-white_mountains.jpg

Les couleurs automnales du White Mountain National Forest sur l'autoroute Kancamagus

6. Découvrir Mad River Glen, ses pistes noires et son antique télésiège datant de 1948

Mad River, située dans une zone escarpée, est l’une des stations de ski les plus rustiques de l’est du pays. Gérée par une coopérative et non une grande société privée, la station évite au maximum l’utilisation de canons à neige, interdit le snowboard, et continue d’utiliser, non sans fierté, le dernier télésiège individuel des États-Unis (Lower 48), modèle  original de 1948 !

7. Le survol d’impressionnants rapaces au VINS Nature Center, près de Woodstock

Situé près de Quechee, ce centre de sauvegarde héberge une vingtaine d’espèces de rapaces – de la petite nyctale, minuscule chouette de 80 g, au majestueux pygargue à tête blanche (bald eagle). Les oiseaux que l’on voit ici ont subides blessures qui empêchent tout retour à la vie sauvage. Des visites éducatives sont régulièrement organisées et le centre dispose de trois sentiers ouverts à tous, très plaisants pour une randonnée à pied l’été ou en raquettes l’hiver.

istock-kencanning-pyrague_a_tete_blanche.jpg

Majestueux pygargue à tête blanche

8. Les vues à couper le souffle depuis les sentiers de l’Acadia National Park sur Mount Desert Island

Seul parc national de Nouvelle-Angleterre, l’Acadia National Park a célébré son centenaire en 2016 – et se porte à merveille. De superbes paysages émaillent ses côtes et de nombreuses activités sont proposées aux visiteurs. Conducteurs et randonneurs peuvent remercier John D. Rockefeller et d’autres grands propriétaires terriens pour avoir fait construire les magnifiques ponts, points de vue et escaliers en pierre qui confèrent au  parc un réel cachet. Rockefeller, surtout, acollaboré avec architectes et maçons pour intégrer ces ouvrages dans l’environnement. Commencez par l’Acadia Welcome Center de Trenton, qui vous fournira brochures, plans et renseignements divers. Au nord du pont qui mène à Mt Desert Island (environ 18 km avant Bar Harbor).

adobestock-cherialguire-acadia_np.jpeg

Le Precipice Trail dans l'Acadia National Park et ses vues sur des paysages automnaux.

9. Un homard cuit à la vapeur au Lobster Dock, à Boothbay Harbor

Un peu différent des autres restaurants de homard de la ville, ce vaste établissement en bois est aussi l’un des meilleurs et des plus abordables. Outre les traditionnels plateaux de fruits de mer frits, sandwichs et crustacés cuits vapeur, on vient surtout pour le homard, généreusement arrosé de beurre. Le lobster roll est proposé chaud, avec du beurre, ou à température ambiante, avec mayonnaise.

istock-anknet-bateau_a_homard.jpg

Bateau à homard à quai dans le paisible harbor dans le Maine

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l’Est américain

Paramètres des cookies