1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. La vie aquatique en Jordanie : aventures amphibies étonnantes dans le désert
Idées de voyage

La vie aquatique en Jordanie : aventures amphibies étonnantes dans le désert

Texte par

Claudia Laroye (traduit de l'anglais par Vincent Guilluy)

Mis à jour le : 30 octobre 2018

Carte

Ses paysages désertiques épiques, l’hospitalité de sa population et ses ruines antiques sont les atouts les plus visibles de la Jordanie mais à y regarder de plus près, on découvre que malgré son environnement aride, le royaume est aussi riche d’oasis luxuriantes, d’un fleuve biblique, de lieux de baignade salés et de points d’eau secrets cachés dans des canyons. Voici huit lieux pour plonger plus profondément dans la vie aquatique de Jordanie.

Flottez sur l’eau de la mer Morte, l’endroit le plus bas du monde

Plus de 430 m sous le niveau de la mer, entourée de terres, la mer Morte est le point le plus bas de la Terre, le fond de la mer s’enfonçant, lui, 377 m plus bas encore. Mais vous n’atteindriez pas ce fond : avec une salinité de 33%, vous remonteriez à la surface comme un bouchon ; de plus plonger sous l’eau vous piquerait durement les yeux. Allongez-vous plutôt sur le dos, détendez-vous et laissez vous flotter doucement, un journal ou un livre à la main. Ne manquer pas de vous couvrir de la boue qui se trouve sous vos pieds, riche en sels minéraux, avant de vous rincer sous une douche d’eau douce.

ma-in-hot-springs-jordan-a6f409287fb9.jpg

Appréciez la chaleur du désert dans l’eau des sources chaudes de Ma'in

Baignez-vous dans les sources chaudes de l’oasis de Ma’in

En descendant les lacets de la route qui mène au pied des falaises montagneuses brun-rouge du désert, l’air se rafraîchit et des palmiers luxuriants jaillissent du fond de la vallée. Ce n’est pas un mirage mais la vue plaisante d’une véritable oasis, les sources chaudes de Ma’in. Le roi Hérode de l’époque biblique en aurait fait son lieu de baignade préféré ; la jolie cascade et les sources thermales minérales restent tout aussi appréciées des visiteurs du XXIe siècle.
La cascade, née des pluies hivernales tombées sur les hauts plateaux jordaniens, peut atteindre une température de plus de 45°C. Juste à côté, le Ma’in Hot Springs Hotel and Spa est un complexe hôtelier reposant et revigorant qui tire le meilleur parti de son emplacement dans l’oasis. On peut y réserver un soin de spa pour accéder à son bassin privé alimenté par la source chaude, ou passer le temps au bains publics en compagnie de Jordaniens venus en excursion pour la journée.

red-sea-jordan-44d8f349671b.jpg

La petite étendue de côte jordanienne sur la mer Rouge est un superbe lieu de plongée et de snorkeling

Aventures sous-marines sur la côte jordanienne de la mer Rouge

Les adeptes du snorkeling adoreront le terrain de jeu aquatique de la mer Rouge, avec ses murènes, ses poissons clowns qui filent parmi les anémones de mer et ses poissons tropicaux colorés nageant parmi les récifs préservés de la côte jordanienne, longue de 20 km. L’un des plus beaux endroits pour explorer le “monde du silence” est l’Aqaba Marine Park, section de récif protégée de la côte est, accessible par bateau depuis le port d’Aqaba ou par la Beach Highway (route de la Plage). L’eau à 25°C, sa transparence et la faune marine abondante offrent des conditions idéales pour le snorkeling toute l’année, bien qu’il puisse faire très chaud à terre, les mois d’été.

petra-jordan-siq-78a580791e4d.jpg

Admirez l’œuvre des Nabatéens, depuis le Sîq de Pétra

Explorez les aqueducs anciens de Pétra

Outre d’excellents commerçants, les Nabatéens de Pétra étaient d’incroyables ingénieurs en hydrologie. Leur ingéniosité à maîtriser le système d’alimentation en eau a contribué à créer de précieuses oasis et à asseoir leur contrôle économique sur l’ancienne route de l’encens qui reliait l’Arabie à l’Europe et à l’Afrique. Ces connaissances leur ont permis de survivre et de s’épanouir dans la ville rose de Pétra, assez loin des rivières et de la source de Wadi Musa, à huit kilomètres de la ville.
On peut encore admirer l’ingéniosité des Nabatéens en se promenant dans le Sîq, la gorge étroite qui mène à la ville : digues pour retenir les crues soudaines, terrasses, canaux, bassins de décantation, aqueducs, récolte des eaux pluviales, sources et citernes. Les canaux et aqueducs creusés dans la roche le long du Sîq apportaient l’eau au cœur de Pétra et alimentaient chaque jour en eau douce les habitants de cette région sèche.

Glissez sur le Wadi Al Hidan, à Madaba

Le développement du tourisme d’aventure en Jordanie place sous les projecteurs des lieux appréciés des Jordaniens comme le Wadi Al Hidan, à Madaba. Cette gorge naturelle de basalte noir gagne en réputation chez les randonneurs amateurs de frisson et les adeptes du canyoning ; elle fait même partie de la Jordan Trail récemment ouverte. Trois cascades, dont l’une sert de toboggan aquatique naturel, alimentent des bassins de baignade frais, au fond de l’étroit canyon. Vous devrez probablement réserver un bon moment à l’avance, car le nombre de visiteurs quotidiens est limité pour assurer la préservation de cet environnement fragile.

jordan-river-005e02301016.jpg

Visitez le site où Jésus aurait été baptisé dans le Jourdain

Suivez l’histoire biblique le long du Jourdain

Le Jourdain a une grande importance pour le judaïsme et le christianisme, car on dit que les tribus d’Israël, menées par Josué, l’ont traversé et que le Christ y fut baptisé par Saint Jean-Baptiste. À Béthanie-au-delà-du-Jourdain, les archéologues fouillent les sites d’anciennes églises, des ruines et des grottes qu’aurait pu utiliser Saint Jean-Baptiste.
Visiter le Jourdain permet à l’observateur des deux rives – Israël et les Territoires palestiniens à l’ouest, la Jordanie sur la rive est – de prendre un moment de réflexion ou, dans certains cas, de faire vraiment l’expérience d’un baptême par immersion. À cause de barrages en amont, le Jourdain ne coule plus “majestueusement” ; par endroits, il ressemble plus à un petit ruisseau. Prévoir votre visite au printemps vous permettra d’avoir beau temps, des températures agréables, de voir les fleurs sauvages du désert et d’assister aux fêtes pascales chrétiennes.

azraq-wetland-reserve-15bd7bf531d5.jpg

Repérez les oiseaux migrateurs de la zone humide protégée d’Azraq

Les oiseaux de la zone humide protégée d’Azraq

Observez un roselin de Liechtenstein, une bouscarle de Cetti ou un sirli du désert dans la zone humide protégée d'Azraq , toute proche d’Amman. Ce qui était autrefois un grand ensemble de vasières, de marais et d’étangs a rétréci jusqu’à devenir cette petite réserve, dans le désert de l’est jordanien. Azraq est devenue zone protégée en 1978, et un système d’irrigation artificiel préserve cette zone humide, qui sert toujours d’oasis aux espèces d’oiseaux qui migrent entre l’Afrique et l’Eurasie. Ajustez vos jumelles en avançant à pas légers dans le marais sur des passerelles de bois surélevées, ou glissez-vous dans une cachette pour observer furtivement les oiseaux.

lawrence-of-arabia-spring-wadi-rum-jordan-73b74a2f88c9.jpg

Admirez la vue du Wadi Rum depuis la source de Lawrence d’Arabie

Buvez à la source de Lawrence d’Arabie au Wadi Rum

Le paysage rouge martien du Wadi Rum dissimule ses rares sources d’eau dans ses hautes falaises rocheuses. L’une d’elles, bien connue, la source de Lawrence d'Arabie, est juste au-dessus du village de Rum, près des ruines d’un ancien temple nabatéen. Elle porte le nom du célèbre auteur britannique T. E. Lawrence après qu’il l’eut incluse dans son livre, "Les Sept Piliers de la sagesse".
Venus à dos de chameau ou avec un circuit en 4×4 pour visiter le wadi, arrêtez-vous au pied de la source et prenez 15 minutes pour grimper dans les rochers jusqu’à tomber sur des buissons verts et quelques petits arbres. Comme le décrit Lawrence, ce vert “paradis d’à peine un demi mètre carré” offre un peu de fraîcheur et sent la menthe sauvage, avec une vue superbe sur le désert du Wadi Rum. Si vous vous retrouvez à chantonner quelques mesures de la bande originale du film Lawrence d’Arabie, ne vous inquiétez pas : trouver de l’eau dans le désert est toujours une occasion à célébrer en chansons.

La Jordanie fait partie de notre sélection des pays à visiter absolument cette année ! 
 


Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir la Jordanie

Paramètres des cookies