1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Nos conseils pour une première visite à la mer Morte, l’endroit le plus bas de la Terre
Idées de voyage

Nos conseils pour une première visite à la mer Morte, l’endroit le plus bas de la Terre

Texte par

Daniel Robinson (traduit de l'anglais par Géraldine Masson)

Mis à jour le : 12 mars 2020

Carte

Située à 434 m sous le niveau de la mer, ce qui en fait le lieu le plus bas au monde, la mer Morte séduit les visiteurs grâce à ses eaux minérales aux vertus thérapeutiques, un air si riche en oxygène qu’il protège des coups de soleil, ses abords peuplés d’espèces animales rares et ses sites historiques exceptionnels, qui donnent (presque) l’impression de vivre au temps des Romains.
 
Préparez-vous à vous baigner dans des eaux si salées que l’on flotte immédiatement, à observer des bouquetins sauvages dans des oasis traversées par des sources et à découvrir Massada, où des rebelles juifs ont combattu les légions romaines.
 

Plages et spas

Le point fort d’un séjour à la mer Morte est bien évidemment le lac lui-même, dont les eaux bleu cobalt – que se partagent Israël et les Territoires palestiniens à l’ouest et la Jordanie à l’est – affichent un taux de concentration en sel de 34 %, soit 10 fois plus que l’eau de mer. Situé au fond de la vallée du rift du Jourdain, il est alimenté par celui-ci, sa seule source d’eau douce.
 
Côté israélien, la plage d’Ein Bokek est idéale pour se baigner dans les eaux turquoise du lac. Totalement réaménagée il y a quelques années, cette large plage publique au sable immaculé est surveillée et comprend de nombreux équipements gratuits, tels que parasols, cabines de bain, douches en plein air, toilettes, et allée piétonne. Elle est éclairée la nuit.
 

dead-sea-mud-47d869ec9140.jpg

Offrez-vous un soin aux boues riches en minéraux dans un spa ou prélevez-les directement dans le lac

Pour compléter l’effet relaxant de la baignade, optez pour un enveloppement de boue. Les spas installés dans les hôtels d’Ein Bokek offrent piscines d’eau douce, saunas, bains minéraux et soins thérapeutiques et esthétiques. La plupart proposent des forfaits à la journée aux non-résidents. Dans certains, tel le Ein Gedi, l’on peut s’enduire de boues ramassées directement dans la mer Morte.
 

Attention aux gouffres

Depuis quelques années, des gouffres se forment dans le sol aux abords de la partie nord du lac. Provoqués par la dissolution des dépôts de sel souterrains par l’eau douce, ils s’ouvrent soudainement et ont déjà englouti des personnes qui se trouvaient là. Seuls quelques endroits du littoral sont accessibles en toute sécurité. En Israël, la plage du spa Ein Gedi est la seule ouverte côté nord, où le niveau de l’eau diminue d’environ un mètre par an. Le spa met des navettes à disposition pour se rendre à la plage.
 

masada-cable-car-israel-1b4872d3d61a.jpg

Un téléphérique conduit au sommet du plateau de Massada

Massada

L’arc de Titus de Rome, dont s’inspire l’arc de Triomphe de Paris, célèbre la victoire des Romains contre les révoltes juives qui avaient éclaté en Judée en 66 et ont été définitivement étouffées sept ans plus tard à la mer Morte. Le plateau de Massada, qui domine la partie nord du lac, a abrité près d’un millier de juifs après la destruction de Jérusalem. Alors que les Romains s’apprêtaient à défoncer les murs d’enceinte de la forteresse de Massada pour mettre un terme à des mois de siège, les rebelles préférèrent se suicider plutôt que d’être fait prisonniers.
 
Au cœur du Massada National Park, classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO, le Massada Museum offre une très bonne présentation de l’histoire et des caractéristiques archéologiques du site. Le moyen le plus facile d’accéder aux vestiges est d’emprunter le téléphérique, qui vous fera parcourir 290 m en 3 minutes. Mais pour admirer le coucher du soleil au sommet, il faut suivre le bien nommé Snake Path (chemin du serpent), qui grimpe le long de la falaise pendant environ 1 heure.

ein-gedi-nature-reserve-bf523986aec4.jpg

Ein Gedi offre des panoramas époustouflants sur la mer Morte

Ein Gedi Nature Reserve

Située dans l’une des oasis les plus jolies de la région, Ein Gedi Nature Reserve renferme deux canyons, Wadi David et Wadi Arugot, dont les parois plongent du désert de Judée aux rivages de la mer Morte. Après une courte marche, l’on parvient à des bassins d’eau douce (où l’on peut se baigner) alimentés toute l’année par des cascades et entourés d’une végétation luxuriante. Vous apercevrez peut-être des bouquetins de Nubie et des damans. Non loin de là subsistent les vestiges d’une ancienne synagogue, qui abritent une exceptionnelle mosaïque du Ve siècle.
 

dead-sea-resort-ein-bokek-israel-f9512794cd95.jpg

Complexes hôteliers près d’Ein Bokek, sur la côte sud-ouest de la mer Morte

 

Où se loger ?

Ein Bokek compte une douzaine de complexes hôteliers de luxe (quatre autres sont encore prévus), construits sur le rivage. Ils proposent tous des piscines somptueuses, une climatisation super puissante, des spas dernier cri et des buffets copieux. Ils sont donc plutôt onéreux, mais l’on trouve parfois des formules à prix réduit sur Internet. Le magnifique Ein Gedi Kibbutz Hotel, qui possède d’agréables jardins et offre un beau panorama sur les collines environnantes, figure parmi les établissements les plus prestigieux.
 
Des auberges de jeunesse sont installées un peu à l’écart de la plage, notamment l’Ein Gedi Youth Hostel et la SPNI Field School, tenue par la Société pour la protection de la nature en Israël, toutes deux juste à côté d’Ein Gedi Nature Reserve. Autre option, la Massada Guest House se situe à une centaine de mètres de l’entrée est de Massada. Ces établissements louent des chambres modestes et servent de délicieux petits-déjeuners à l’israélienne (légumes en salade, fromages variés, olives, yaourt, pain, jambon). Comptez de 120 à 140 US$ pour une double.
 
Le camping reste la solution la moins chère pour passer une nuit à la mer Morte. Il est gratuit sur deux zones réservées sur le rivage, au niveau d’Ein Bokek. Pour un peu plus de confort, Khan Ein Gedi, à côté du kibboutz Ein Gedi, propose des lits bon marché dans des cabanes rudimentaires et des salles de bain communes.
 

Où se restaurer ?

La plupart des voyageurs séjournant en demi-pension dans leur hôtel, les restaurants ne sont pas légion. Ein Bokek ne compte que quelques établissements corrects. Aux dires des locaux, Taj Mahal se distingue des autres. Contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, il sert des viandes grillées à l’orientale, sans une once de curry. On mange dans des tentes de style bédouin non climatisées, décorées de tapis épais et de banquettes basses. Le quartier des hôtels regroupe aussi quelques cafés. Parmi les autres possibilités, citons le restaurant végétarien du kibboutz Ein Gedi et pour le déjeuner, le stand d’alimentation située à l’entrée est de Massada.
 
Si vous faites vos courses, c’est à la Kolbo Grocery, à l’intérieur du kibboutz Ein Gedi, que vous trouverez le plus grand choix de produits d’alimentation. Sur l’avenue principale d’Ein Bokek, plusieurs petits supermarchés vendent quelques produits alimentaires.
 

dead-sea-driving-03926fbf2203.jpg

La route qui conduit à la mer Morte passe sous le niveau de la mer

Comment circuler ?

Si vous manquez de temps, vous pouvez visiter les principaux sites situés sur la côte ouest de la mer Morte en une journée au départ Jérusalem ou Tel Aviv. Il est facile de se déplacer avec son propre véhicule, mais des excursions d’un bon rapport qualité-prix sont proposées, en particulier celles d’Abraham Hostels.
 
En s’organisant bien, il est aussi possible de prendre les transports en commun. Hormis le vendredi soir, le samedi et les jours fériés juifs, une douzaine de bus (n°444 et 486) gérés par la société Egged relient chaque jour la gare routière centrale de Jérusalem à la mer Morte. Si vous prenez le premier (à 7h en principe), vous pouvez faire un tour rapide à Ein Gedi Nature Reserve, reprendre un bus pour Massada, puis vous baigner à Ein Bokek avant d’attraper un bus en soirée pour rentrer à Jérusalem.
 

dead-sea-salt-shore-israel.jpg

Le sel forme des concrétions sur le rivage de la mer Morte

 

Quelques conseils pour profiter au mieux d’un bain dans la mer Morte

  • Ne vous rasez pas un jour ou deux avant la baignade pour éviter que les minéraux présents dans l’eau ne vous irritent la peau.
  • Retirez vos bijoux. À l’exception de l’or 24 carats, tous les métaux sont noircis par le sel et les minéraux (mais peuvent être nettoyés ensuite).
  • Portez des tongs pour protéger vos pieds de l’abrasion du sable et des pierres coupantes.
  • Ne vous mouillez pas la tête, l’eau vous irriterait fortement les yeux et les muqueuses.
  • Buvez beaucoup d’eau. La chaleur sèche de la mer Morte (il peut faire jusqu’à 47°C) peut très vite entraîner une déshydratation.
  • Si le vent souffle vers l’ouest, faites attention à ne pas dériver vers la Jordanie.
     



Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir Israël et les Territoires palestiniens

Paramètres des cookies