Japon : Histoire

Histoire du Japon

300 av. J.-C.

Le clan Yamato, adorateur du soleil, unifie la nation par la conquête et les alliances.

VIe siècle

Le bouddhisme pénètre au Japon, dont il devient la religion d'État.

IXe siècle

Les empereurs soumettent les Aïnu, peuple indigène japonais.

Xe siècle-1867

Loi féodale sous le règne de familles successives de samouraïs (classe des guerriers). On dénombre grossièrement cinq périodes : Kamakura (1185-1333), Muromachi (1333-1576), Momoyama (1576-1600), le Siècle chrétien (1543-1640), Tokugawa (1600-1868).

1867

Le shogun Keiki quitte le trône impérial et l'empereur Meiji reprend le contrôle du pays. Il va lancer très rapidement le pays sur la voie de la modernisation et de l'occidentalisation : c'est ce que l'on nomme la Restauration ou l'ère Meiji (1868-1912).

1904-1905

Guerre russo-japonaise. Dix ans après sa victoire sur les Chinois, le Japon fait la preuve de sa force.

1926

L'empereur Hirohito accède au trône. On assiste à la montée du nationalisme et du mécontentement social ; les militaires voient leur pouvoir renforcé.

1937

Cinq ans après l'invasion de la Mandchourie, le pays se lance dans une guerre ouverte contre la Chine.

7 décembre 1941

Après avoir signé un pacte tripartite avec l'Allemagne et l'Italie en 1940, le Japon attaque par surprise Pearl Harbor.

Août 1945

Le Japon recule sur tous les fronts, l'Union soviétique lui déclare la guerre, deux bombes atomiques sont lâchées sur Hiroshima et Nagasaki : l'empereur Hirohito annonce la reddition sans conditions de son pays, qui sera occupé jusqu'en 1952 par les forces alliées. Le programme de reconstruction permettra de connaître une expansion rapide et de devenir la première économie à vocation exportatrice au monde, générant un fort excédent commercial.

Années 1990

Les certitudes semblent vaciller ; la croissance économique est stoppée. En 1995, un tremblement de terre frappe Kobé, les adeptes d'une secte millénariste lancent une attaque au gaz empoisonné dans le métro de Tōkyō... Le pays est sur la voie du changement. Fin 2000, le Japon entre en récession. Le taux de chômage est de 4,7%, le plus élevé depuis 50 ans. Les faillites et les scandales financiers ébranlent la confiance des Japonais dans les grandes entreprises qui avaient fait la fortune du pays depuis l'après-guerre.

2002

Tōkyō accueille la Conférence internationale pour la reconstruction de l'Afghanistan ainsi que la Coupe du monde de football, de pair avec la Corée du Sud.

2003

Après des années de troubles et de crise économique, le Japon bénéficie d'un retour à la prospérité.

2005

Victoire massive du Parti Libéral Démocrate (PLD) aux élections législatives, qui confirme alors le soutien de la population à l'élan modernisateur enclenché par le Premier ministre.

2006

Le 26 septembre, Shinzo Abe, président du PLD, devient Premier ministre. Cette même année, le couple impérial annonce la naissance d'un garçon, prénommé Hisahito.

2007

Le maire de Nagasaki, Iccho Ito, est assassiné par un yakuza (membre de la pègre japonaise) en pleine campagne pour sa réelection. M. Yasuo Fukuda a été élu premier ministre le 25 septembre 2007, quelques jours après la démission surprise du premier ministre Shinzo Abe. Ce dernier était confronté à une série de scandales de corruption qui ont été sanctionnés par la défaite de son parti, le PLD, aux élections sénatoriales de juillet 2007.

2008

Le Japon accueille du 7 au 9 juillet 2008 le sommet du G8 à Hokkaidō. Ce sommet a mis en exergue les questions du changement climatique et de l’Afrique. Il a été précédé en mai par une réunion de la conférence de Tōkyō sur le développement en Afrique (TICAD) en présence de chefs d’État et de gouvernement africains.

2009

Le 30 août 2009, les Japonais élisent le Parti démocrate du Japon (PDJ), classé au centre gauche. Cette victoire historique – les Japonais étaient gouvernés depuis plus d'un demi-siècle par le PLD, à droite de l'échiquier politique – se veut un appel au changement. Le PDJ promet de mener des réformes : relancer la consommation et améliorer la protection sociale.

2011

Le 12 mars, le Japon est touché par un séisme d'une ampleur exceptionnelle (magnétude 8.9 sur l'échelle de Richter). Quelques heures plus tard, un tsunami ravage les côtes du nord-est de l'archipel provoquant des dégats considérables et des dizaines de milliers de victimes. Plusieurs réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima (250 km au nord de Tokyo) sont endommagés et ont entraîné d'importants rejets radioactifs. La catastrophe est classée au niveau 7, le plus élevé de l'échelle INES. Les centrales nucléaires de Fukushima Daini et d'Onagawa ont, à un niveau moindre, également été endommagées.

Le 30 août, Yoshihiko Noda devient le chef du gouvernement.

2012

Nationalisation de 3 des îlots de l'archipel de Senkaku, provoquant l'ire de la Chine.

2013

Tokyo est désignée pour accueillir les JO d'été 2020. 

2015

Shinzo Abe fait voter de nouvelles lois sécuritaires permettant à l’armée d’intervenir à l’étranger, ce qui met fin à la tradition pacifiste mise en place après la Seconde Guerre mondiale.

Juin 2017

Fait sans précédent, une loi spéciale autorise l’empereur Akihito à abdiquer en faveur de son fils Naruhito. Le souverain actuel pourrait éventuellement quitter ses fonctions fin 2018.

Octobre 2017

Dans un contexte de fortes tensions régionales, causées par les tirs de missiles nord-coréens, le PLD, parti du Premier ministre Shinzo Abe, sort largement vainqueur des élections législatives anticipées.

Mis à jour le : 11 février 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Japon

Paramètres des cookies