Inde du Sud : Histoire

Histoire de l'Inde du Sud

 
 

3500-2000 av. J.-C.

Première civilisation dans la vallée de l'Indus.
 
 

2000-1500 av. J.-C.

Du nord de l'Inde, les Aryens descendent vers le sud ; naissance de la culture dravidienne.
 
 

1500-1200 av. J.-C.

Époque aryano-védique : rédaction des textes sacrés et mise en place du système des castes.
 
 

500 av. J.-C.

Apparition du bouddhisme et du jaïnisme.
 
 

321 av. J. C.

Chandragupta Maurya accède au pouvoir et fonde l'Empire maurya, premier grand empire indien, qui s'effondrera en 184 av. J.-C.
 
 

269-232 av. J.-C.

Dates probables du règne de l'empereur Ashoka, qui se convertit au bouddhisme en 260. Son règne marque l'essor du bouddhisme et l'apogée de l'Empire maurya.
 
 

319-510

Après une succession d'empires éphémères, âge d'or de l'Empire gupta dans le Nord. La poésie, la littérature et les arts s'épanouissent ; des œuvres de toute beauté sont réalisées à Sanchi et Sarnath. Vers la fin de la domination des Gupta, l'hindouisme s'impose comme la religion dominante.
 
 

VIIIe siècle

Arrivée de l'islam en Inde.
 
 

850

L'Empire chola prend le contrôle de l'Inde du Sud.
 
 

1192

Mohammed de Ghur conquiert Delhi ; le nord de l'Inde passe sous domination musulmane.
 
 

1206

Qutb-ud-din devient le premier sultan de Delhi.
 
 

1336

Fondation de l'empire de Vijayanagar à Hampi.
 
 

1398

Tamerlan envahit le nord de l'Inde et détruit Delhi.
 
 

1424

Les Bahmani rivalisent de puissance avec l'empire de Vijayanagar.
 
 

1498

Arrivée de Vasco de Gama à Calicut (Kozhikode), dans le Kerala.
 
 

1510

Les Portugais s'emparent de Goa qu'ils conserveront jusqu'en 1961.
 
 

1526

Babur devient le premier empereur moghol.
 
 

1526-1757

Souverains grandioses, les Moghols étendent leur contrôle sur toute l'Inde et développent les arts, l'architecture et la littérature en particulier. On leur doit notamment le Taj Mahal. Leur essor est aussi rapide que leur déclin. On ne compte que six grands empereurs moghols.
 
 

1600

Création de la Compagnie britannique des Indes orientales.
 
 

1612

La Compagnie britannique des Indes orientales installe son premier comptoir à Surat, dans le Gujarat. Suivront Madras (Chennai) en 1640, Bombay (Mumbai) en 1668 et Calcutta (Kolkata) en 1690.
 
 

1646-1761

Luttes incessantes des Rajput au Rajasthan ; montée en puissance puis déclin des Marathes, auxquels succèdera le Raj britannique.
 
 

1673

Les Français s'implantent à Pondichéry (Puducherry), où ils resteront jusqu'en 1954. Les Danois et les Hollandais ouvrent également des comptoirs.
 
 

1746

Les Français prennent Madras aux Britanniques ; ils devront la leur restituer en 1749.
 
 

1757

Les Britanniques reprennent Calcutta à la bataille de Plassey.
 
 

1803

L'Inde est sous contrôle britannique, excepté le Punjab, qui ne tombera qu'en 1849.
 
 

1857

Soulèvement indien contre les forces britanniques (révolte des Cipayes). La mutinerie sonne le glas de la Compagnie des Indes orientales.
 
 

1858

L'administration du pays est confiée à la Couronne britannique.
 
 

1919

Massacre de manifestants non armés par des soldats britanniques à Amritsar.
 
 

1942

Le Mahatma Gandhi lance la campagne “Quit India”, pour l'indépendance du pays.
 
 

Février 1947

Lord Mountbatten devient vice-roi des Indes.
 
 

15 août 1947

Indépendance de l'Inde et partition de l'Inde et du Pakistan. Jawaharlal Nehru devient Premier ministre de l'Inde.
 
 

30 janvier 1948

Assassinat de Gandhi à Delhi par un fondamentaliste hindou.
 
 

1948

Première guerre entre l'Inde et le Pakistan à propos du Cachemire.
 
 

1962

Conflit frontalier avec la Chine, sur une portion de la frontière nord-est.
 
 

1964

Mort du Premier ministre Jawaharlal Nehru.
 
 

1965

Deuxième guerre indo-pakistanaise à propos du Cachemire.
 
 

1966-1977

Indira Gandhi est la première femme Premier ministre de l'Inde.
 
 

1971

Conflit avec le Pakistan à l'occasion de l'indépendance du Bangladesh (Pakistan oriental).
 
 

1980

Retour au pouvoir d'Indira Gandhi.
 
 

1984

Indira Gandhi est assassinée par ses gardes du corps sikhs, après avoir envoyé l'armée indienne capturer les séparatistes retranchés dans le temple d'Or d'Amritsar, le lieu le plus sacré du sikkhisme. Son fils Rajiv, peu intéressé par la politique, lui succède.
 
 

1991

Rajiv Gandhi est assassiné par une militante du mouvement séparatiste tamoul basé au Sri Lanka.
 
 

1992

À Ayodhya (Uttar Pradesh), des fanatiques hindous détruisent la Babri Masjid, une mosquée du XVe siècle, parce qu'elle aurait été édifiée, selon eux, sur le site d’un ancien temple de Rama. Cet incident déclenche une vague de violences interconfessionnelles qui fait 2 000 morts à travers le pays.
 
 

1998

Le parti Bharatiya Janata (BJP, parti du renouveau hindou) remporte les élections ; Atal Bihari Vajpayee devient Premier ministre. L'Inde procède à des essais nucléaires, qui lui valent des sanctions de la communauté internationale et une dégradation des relations avec le Pakistan.
 
 

26 janvier 2001

Un violent tremblement de terre fait plus de 200 000 morts au Gujarat.
 
 

2002

Des violences intercommunautaires éclatent dans l'État du Gujarat à la suite de l'attaque et de l'incendie d'un train qui transportait des militants hindous. La violence s'amplifie également au Cachemire indien. L'État est en proie à de vives tensions entre la guérilla séparatiste musulmane et les forces de sécurité. L'Inde accuse Islamabad d'armer et de permettre les infiltrations de combattants islamistes formés au Pakistan.
 
 

26 décembre 2004

Un tsunami fait plus de 15 000 morts en Inde du Sud et dans les îles Andaman et Nicobar.
 
 

2 mars 2006

L'Inde et les États-Unis concluent un "accord historique" de coopération concernant le développement du nucléaire civil.
 
 

Juillet 2006

Sept bombes explosent dans des trains de banlieue de Mumbai, tuant plus de 200 personnes.
 
 

Février 2007

Un attentat à la bombe dans le "train de l’Amitié" reliant l’Inde au Pakistan fait 68 morts. Le processus de paix entre les deux pays ne semble pas remis en cause.
 
 

25 juillet 2007

Pratibha Devisingh Patil devient présidente de l'Inde.
 
 

Mai 2008

Une série d'attentats frappe Jaipur.
 
 

7 juillet 2008

Attentat suicide contre l'ambassade de l'Inde à Kaboul.
 
 

novembre 2008

Une série d’attentats terroristes perpétrés à Bombay fait 173 morts, dont 26 ressortissants étrangers. D'abord revendiqués par les Moudjahidines du Deccan, organisation inconnue, ces attentats sont le fait de membres de Lashkar-e-Toiba, groupe islamique militant basé au Pakistan.
 
 

2009

Le Premier ministre Manmohan Singh remporte les élections législatives, avec son parti L'UPA (l'Alliance progressiste unie). Son mandat est reconduit.
 
 

2010

L'Inde accueille 5,6 millions de touristes (chiffres de l'Organisation mondiale du tourisme).
 
 

été 2010

Des affrontements entre indépendantistes et forces de sécurité font plus de 100 victimes au Cachemire.
 
 

septembre 2010

La Cour suprême décide le partage du site d'Ayodhya entre trois groupes religieux, deux hindous et un musulman.
 
 

2011

Juillet : un triple attentat coûte la vie à 24 personnes à Mumbai ; septembre : l'explosion d'une bombe devant la Cour suprême à Delhi fait au moins 12 victimes.
 
 

2011

Le 18 septembre, un tremblement de terre tue 75 personnes au Sikkim et cause de nombreux dégâts et glissements de terrain.
 

Mai 2014

Narendra Modi, issu d’une famille du Gujarat, devient Premier ministre après une victoire écrasante du Bharatiya Janata Party (BJP), parti nationaliste hindou.

Juin 2014

Le nord de l’Andhra Pradesh devient le Telangana, 29e État indien, après plusieurs années de troubles et d’allégations de négligence et d’injustices.

2015

Après des signes encourageants donnés par la volonté affichée par l’Inde et le Pakistan de renouer le dialogue, un regain de tensions ternit l’espoir d’une résolution à court terme du conflit au Cachemire.

Décembre 2016

Mort de Jayalalithaa Jayaram, l’ancienne chef du gouvernement du Tamil Nadu – sans doute la femme politique à la fois la plus populaire et controversée du pays.

2017

L’Inde connaît un ralentissement de sa croissance, après la démonétisation des billets de 500 et 1 000 roupies.

Mis à jour le : 26 mars 2018

Articles récents

Guide de voyage

Le guide qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur de l’Inde

Paramètres des cookies