Leh en Inde

Inde du Nord

Ladakh et Cachemire

© martinhosmart - iStock

Guide du Ladakh et du Cachemire !

Dans la région la plus septentrionale d’Inde se côtoient trois mondes : le Cachemire musulman, enclave montagnarde à la situation politique troublée mais où affluent, dans les périodes plus stables, des visiteurs indiens en quête de fraîcheur, de paysages singuliers et de séjours romantiques en house-boat à Srinagar ; le Jammu hindou ensuite, plus au sud, qui attire de nombreux pèlerins indiens ; à l’est enfin, le territoire himalayen du Ladakh reste, pour beaucoup d’étrangers, le principal attrait de la région. 

Sa population amicale, qui parle tibétain, est en majorité bouddhiste. Au Ladakh, des monastères se dressent entre pics et canyons, tandis que de pittoresques villages verdoyants émaillent des paysages d’altitude désertiques.

Le Cachemire est une région instable au statut disputé depuis la partition de l’Inde en 1947. Il est indispensable de se renseigner auprès des autorités de son pays avant d’envisager de s’y rendre. Le Ladakh, pour sa part, demeure une oasis paisible – inaccessible par la route en dehors de l’été.

Que faire au Ladakh et au Cachemire ?

  1. La visite du gompa de Thiksey, l’un des plus grands monastères du Ladakh, en particulier lors d’une fête.
     
  2. La beauté brute du Ladakh dans la vallée de la Markha en dormant chez l’habitant au cours d’un trek.
     
  3. Si les conditions le permettent, se prélasser sur un house-boat luxueux sur le lac Dal à Srinagar.
     
  4. Le paysage de montagne derrière les eaux du Tso Moriri, d’un bleu irréel.
     
  5. La découverte des spectaculaires gorges de la Yapola en chemin vers le magnifique Sengge La.
     
  6. Les ruelles médiévales et le palais aux airs de Potala de la ville de Leh, carrefour animé des voyageurs, pour échapper à la chaleur humide de l’été indien.
     
  7. La superbe marche menant au gompa de Phuktal, incroyable monastère à flanc de falaise.

A voir

Ne passez pas à côté

Nos partenaires

#ExperienceLonely