1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées week-end
  4. Londres vue d’en haut
Idées week-end

Londres vue d’en haut

Texte par

Elisabeth Blanchet

Carte

Londres vous intrigue et impressionne…? Prenez-la de haut ! Pour découvrir ses bâtiments emblématiques d’un autre angle, pour en dénicher des moins connus et pour mieux comprendre la géographie et l’amplitude de la capitale britannique, rien de telle qu’une exploration en hauteur. Parcs, gratte-ciel, jardins suspendus et même télécabines, voici neuf façons de se balader dans Londres en prenant de la hauteur !

Au sommet du  Shard

Oeuvre de l’architecte italien Renzo Piano, le Shard, malgré son nom et son aspect pointu et tranchant, offre une belle plateforme pour admirer Londres. Ce récent ajout à la skyline londonienne a le mérite de se dresser sur la rive sud de la Tamise alors que la grande majorité des autres tours londoniennes sont plantées sur la rive nord de la capitale. C’est aussi le plus haut gratte-ciel d’Europe avec ses 244 m de hauteur. Pour grimper en haut du Shard, réservez à l’avance. Malgré un prix que l’on ne peut pas qualifier de “donné” (à partir de 15,95 £), les places se vendent comme des petits pains, tout simplement parce que la vue est top ! Pas un seul élément emblématique du paysage urbain londonien ne manque à l’appel. Vous serez notamment ébahi par le nombre d’espaces verts et de parcs et vous repérerez des petits bijous à visiter ultérieurement une fois les pieds sur terre. La hauteur du Shard permet par temps clair de voir Londres et ses environs sur un rayon de 60 km !

Marcher jusqu’à Parliament Hill dans Hampstead Heath

A propos de verdure, grimpez jusqu’au parc de Hampstead Heath. Descendez à la station d’Overground qui porte le même nom et suivez la rue Parliament Hill, vous arriverez directement à un des sommets de ce parc magnifique et sauvage qui surplombe le nord de Londres. Au milieu des joggers, des marcheurs, des flâneurs et des enfants qui font voler leurs cerf-volants, des chiens qui profitent d’une liberté trop rare, une vue de Londres à 180º s’offre à vous d’est en ouest ou vice-versa et quel que soit le temps ! Un conseil, allez-y à la tombée de la nuit (le parc est ouvert 24 heures sur 24) ou au petit matin, la couleur du ciel et les formes des nuages sont parfois magnifiques. Si tout cet air frais des hauteurs vous a donné un petit creux ou une petite soif, profitez d’être à Hamsptead pour visiter le quartier, un vrai village dans la ville. Vous y croiserez d’ailleurs peut-être une célébrité : Elena Bonham-Carter, Chris Martin, Liam Gallagher - pour n’en citer que quelques-un - y vivent. Pour vous mêler aux locaux, allez boire une pinte au Garden Gate à South End Green ou au Southampton Arms au sud-est du parc, sur Highgate Road.

Le Sky Garden, jardin publique le plus haut du monde

Voilà une sortie verticale originale : le Sky Garden, un jardin sur trois étages en plein ciel ou plutôt en plein gratte-ciel. L’accès - en ascenceur, ouf ! - de ce jardin public le plus haut du monde (160 m de hauteur) est gratuit. Cependant, réservez à l’avance car ce jardin en terrace suspendu de la toute nouvelle tour de la City (20 Fenchurch Street) également appelée le Walkie Talkie du fait de son allure de… talkie walkie, a bien sûr une capacité d’accueil limitée. Le mieux est de s’y prendre trois jours à l’avance. Sachez aussi que chaque visite ne peut pas excéder 90 minutes pour laisser la place aux autres. Au milieu de plantes méditérranéennes et sud-africaines, vous serez captivé par la vue offerte, à plus de 34 étages du coeur de la City. Pour ceux qui n’ont pas le vertige, risquez-vous sur le jardin terrasse. Profitez aussi du café, très sympa ou laissez-vous aller à un déjeuner ou un dîner à la brasserie Darwin : l’expérience de nuit est tout aussi spectaculaire.

Un tour de grande roue au London Eye

N’ayez pas de préjugés touristiques. Oui, le London Eye est une des attractions londoniennes qui attirent le plus de touristes mais le tour dans cette grande roue qui dure environ trois quarts d’heure en vaut la chandelle: Les vues qui défilent tout en douceur sont spectaculaires : on a le temps de découvrir le cours sinueux de la Tamise, de mieux comprendre la géographie de la ville, de profiter de vues exceptionnelles sur le Parlement et Buckingham Palace, le tout dans des cabines spacieuses qui donnent l’impression de voyager au ralenti dans des bulles au-dessus de la ville. Encore une fois, réservez vos tickets à l’avance pour éviter la foule. Essayez aussi de ne pas vous embarquer dans le London Eye un jour de brume…

La plus haute glissade du monde depuis The Orbit

Nouvelle attraction depuis les JO de 2012, The ArcelorMittal Orbit, est une structure en métallique créée par les artistes Anish Kapoor et Cecil Balmond. Haute de 114m, elle offre une belle vue sur le Queen Elizabeth Olympic Park, construit pour les JO en plein Stratford à l’est de la capitale. En plus des infrastructures des jeux comme la piscine olympique, on découvre un quartier de Londres en pleine mutation, avec des immeubles qui poussent comme des champignons, l’immense centre commercial de Westfield. Au loin, vers l’ouest, les immeubles de la City sont visibles ainsi que les bords de Regents Canal où subsistent de vieux entrepôts et immeubles en briques qui ne sont pas encore passés sous le scalpel de la gentrification. On peut grimper au sommet de l’Orbit à pied - 455 marches - ou en ascenceur. Et ceux qui n’ont pas peur pourront redescendre en toboggan !!! Et oui, The Orbit offre cette particularité d’avoir le toboggan le plus haut et le plus long du monde, façon parc aquatique. Ne vous inquiétez pas pour autant, l’arrivée ne se fait pas dans le bassin olympique !

Histoire et exercice physique au Monument

Retour en ville, au coeur de la City, pour une vue urbaine plus restreinte et chargée d’histoire. La tour The Monument fut en effet construite en 1677 en souvenir du grand incendie de Londres de 1666. Elle fut aussi pendant longtemps le point culminant de Londres, au coeur de la City, du haut de ses 54 m. Y grimper permet d’avoir une vue plus rapprochée de la Bank of England, des vieux bâtiments de la City qui côtoient les plus modernes, du quartier brutaliste du Barbican, de la cathédrale Saint Paul et bien sûr de la Tamise. Par contre, préparez-vous physiquement : il n’y a pas d’ascenceur pour arriver au sommet de The Monument mais 300 bonnes vieilles marches !

Art, café, gastronomie et vue à la Tate Modern

En plus de découvrir les collections d’art moderne et contemporain de la Tate Modern sur la rive sud de la Tamise, offrez-vous un verre ou faites carrément une halte gastronomique dans l’un des deux restaurants de la Tate Modern - l’un au niveau 9 de la nouvelle extension du musée, le Blavatnik Building, l’autre (le Kitchen & Bar) au niveau 6 du bâtiment principal. Les grandes baies vitrées donnent côté nord sur la Tamise, les ponts de Blackfriars, du Millennium, London Bridge et le fameux Tower Bridge. Vous aurez aussi une vue imprenable sur la Cathédrale Saint-Paul, les gratte-ciel de la City puis plus au loin à l’est vers ceux de Canary Wharf. Plus vers le nord, vous apercevrez une autre tour emblématique de Londres : la BT Tower (tour de British Telecom que l’on peut visiter occasionnellement lors des journées du patrimoine). Côté sud, vous découvrirez une Londres en pleine métamorphose : un déploiement de grues et d’immeubles en construction et des banlieues qui semblent se décliner à l’infini.

Un petit tour en télécabine - The Emirates Air Line Cable Car

Depuis 2012, on peut prendre des télécabines pour traverser la Tamise, de Greenwich aux Royal Docks dans le quartier des affaires de Canary Wharf. Et ces “oeufs” ne sont pas des attractions touristiques mais font partie du réseau du transport public londonien. Ils constituent donc un moyen économique et amusant de passer d’une rive à l’autre en bénéficiant d’une vue imprenable sur les deux rives, la péninsule de Greenwich, les gratte-ciel de Canary Wharf, de la City, et quelques docks encore désaffectés en attente de régénérations qui bordent canaux et bras de Tamise. Le trajet dure une dizaine de minutes, vous fait décoller à 90 m au-dessus du fleuve et coûte 3,50 £ par adulte. On peut bien sûr utiliser son Oyster Card, carte sésame des transports à Londres.

Contraste gratte-ciel et bâtisses du 18 ème siècle à Greenwich Park

Au sommet du parc de Greenwich, au sud-est de Londres, trône le fameux observatoire et passe le célèbre méridien ! En même temps que de vous amuser à mettre un pied de chaque côté de la ligne, admirez la vue qui s’offre à vous : au premier plan, tous les bâtiments liés à la marine britannique du temps du rayonnement et de la puissance de son empire. Des bâtisses somptueuses classées au patrimoine de l’Unesco et datant des 17ème et 18ème siècles, du Maritime Museum au Queen Elizabeth House en passant par le Royal Naval College et l’université de Greenwich. Au deuxième plan, de l’autre côté de la Tamise, le beige des pierres laisse la place au gris-bleu des tours de Canary Wharf. Le contraste est étonnant. Profitez de votre passage sur les hauteurs du parc pour visiter les musées de Greenwich ainsi que le fameux Cutty Sark, navire musée qui transportait du thé depuis la Chine au 19ème siècle. Et pour vous restaurer, découvrez le marché de Greenwich et ses stands de nourriture très sympas.

evaneos
Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir Londres