1. Accueil
  2. Magazine
  3. Best of
  4. Best Of Europe : les 10 destinations incontournables à voir cette année !
Best of

Best Of Europe : les 10 destinations incontournables à voir cette année !

Texte par

Lonelyplanet.com (traduit de l'anglais par Vincent Guilluy)

Mis à jour le : 21 mai 2019

Carte

Les spécialistes de Lonely Planet ont arpenté les rivages reculés, les villes débordant d’énergie et les régions méconnues d’Europe à la recherche des plus beaux endroits à visiter cette année.  
Des forêts où vivent les ours aux villes entourées de vignobles, les dix destinations qui suivent sont à l’heure actuelle les coins les plus excitants du continent, un mélange d’endroits incontournables en pleine réinvention et de merveilles moins connues, tous prêts à tenir la vedette en 2019.
Vous n’avez plus qu’à choisir quelle sera votre première destination.

 

1. Hautes Tatras, Slovaquie

Le paysage des Hautes Tatras, en Slovaquie, a quelque chose de mythique. C’est un vaste royaume de sommets déchiquetés et de cascades où la neige couvre le sol, où des animaux redoutables parcourent les forêts. Disparus presque partout ailleurs en Europe, les ours bruns prospèrent dans cette région sauvage, accidentée, et il n’a jamais été aussi facile d’en apercevoir. De plus en plus d’agences de voyages emmènent des aventuriers en observer, à pied, dans des bois où vivent aussi le lynx, le loup et l'endémique chamois des Tatras.
 
Outre l’observation de la faune, il y a largement de quoi occuper les visiteurs. Entre une randonnée au sommet du plus haut mont de Slovaquie, le Gerlach (ou Gerlachovský Štít, 2 655 m), un tour en bateau sur le lac glaciaire de Štrbské Pleso et l’hospitalité traditionnelle des chaty (refuges) d’altitude, vous n’aurez peut-être pas envie de redescendre sur Terre.

1_high_tatras_1.jpg

Les ours bruns eurasiens prospèrent dans les paysages accidentés des Hautes Tatras slovaques

 

2. Madrid, Espagne

Madrid a trébuché lors de la crise économique qui a frappé tout le pays, mais elle a réussi à faire de ce faux-pas une figure de cha-cha-cha et repris le rythme avec une énergie renouvelée. La vie nocturne de la ville, déjà une des plus vivantes d’Europe, retrouve une nouvelle vigueur. La Calle de Ponzano, par exemple, une rue de bars à tapas sans places assises et de bars à cocktails minimalistes est aujourd’hui une des rues les plus branchées du continent, le soir.
 
Mais les oiseaux de nuit ne sont pas les seuls à sentir le changement. Madrid met l’accent sur le développement durable et se transforme grâce à un grand programme de piétonisation, de pistes cyclables et de location de vélos, d’élargissement des trottoirs et de mesures antipollution. Même l’historique musée du Prado vit une nouvelle vie, grâce à une série d’expositions temporaires – des travaux les moins connus aux arts du spectacle les plus spectaculaires – qui se dérouleront tout au long de l’année 2019 pour célébrer le bicentenaire du musée.
 

2_madrid_1.jpg

Le célèbre Musée du Prado célèbre son bicentenaire en 2019

 

3. Route côtière arctique, Islande

Même si elle figure depuis plus de dix ans en haut du classement des destinations à visiter, l'Islande n’a pas joué tous ses atouts. La plupart de ses millions de visiteurs annuels se concentrent surtout sur Reykjavík et le fameux Cercle d’Or. Quelques intrépides vont vers l’ouest, ou même plus loin, à l’est, mais très peu prennent la direction du nord – jusqu’à aujourd’hui, en tous cas.
 
Sur 800 km entre Hvammstangi à l’ouest et Bakkafjörður à l’est, la nouvelle Route côtière arctique relie vingt et un villages et quatre îles de la côte nord islandaise, sauvage. Elle stupéfie par ses merveilles naturelles qui font à juste titre la renommée du pays : cascades tumultueuses, glaciers immenses, fumerolles brûlantes, et offre d’innombrables occasions de pratiquer sports de neige, observation de la faune, ou aventures en plein air. En bref, le meilleur de l’Islande, sans la foule.
 

3_iceland.jpg

La Route côtière arctique est le nouveau haut lieu du tourisme en Islande

 

4. Herzégovine, Bosnie-Herzégovine

Si on vous dit Herzégovine – la région historique au sud de la Bosnie voisine – vous penserez peut-être au superbe Stari Most, le pont de Mostar. Mais vous ne penserez peut-être pas aux foules qui s’y pressent chaque été pour trouver le bon angle et faire la photo parfaite de ce magnifique pont de pierre.
 
En 2019, élargissez le cadre, et admirez les autres atouts de l’Herzégovine en parcourant le Ćiro, voie cyclable sur le parcours d’une ancienne ligne de chemin de fer austro-hongroise traversant la campagne entre Mostar et Dubrovnik, qui passe par certains des plus beaux sites de la région. Les hébergements dans d’anciennes gares pleines de cachet vous permettent de délaisser vos vélos pour explorer les environs. Promenez-vous dans les rues médiévales de Počitelj, explorez les tunnels de Vjetrenica (la “grotte du vent”) ou randonnez jusqu’à Lukomir, village de montagne traditionnel : tous vous donneront une nouvelle perspective sur cette région plus que photogénique.
 

4_hercegovina.jpg

Au-delà de Mostar, découvrez les autres atouts de l’Herzégovine

 

5. Bari, Italie

N’appelons pas ça un retour mais Bari, qui a longtemps été un tremplin pour les touristes en route pour les grands sites des Pouilles, retrouve du ressort. L’ancien port va-nu-pieds,  au talon de l’Italie, vit une renaissance entreprise il y a dix ans.  
 
La vieille ville, rénovée, donne le ton et ses boutiques murées ont fait place aux restaurants familiaux où des grands-mères préparent des assiettes d’orecchiette (pâtes en forme d’oreille) sur de jolies piazzas. Mais le changement n'est pas que cosmétique : des lieux culturels réouvrent, du très élégant Teatro Piccinni à des hôtels pourtant promis à la démolition comme le Oriente ; n’oublions pas non plus le Teatro Margherita style art nouveau, un ancien théâtre reconverti en éclatante galerie d’exposition, bâti sur pilotis face à la mer. Une vie nocturne ressuscitée (des cocktails dans une ancienne billetterie, entre autres…), des rues plus sûres et des plages environnantes plus propres : Bari reprend vie.
 

5_bari.jpg

La réouverture du Teatro Margherita est un élément central du réveil de Bari

 

6. Shetland, Écosse

Peu de voyageurs se rendent à l’extrême nord du Royaume-Uni, aux îles Shetland, quelque 170 km au large de l’Écosse. Cet archipel battu par les vents isolé en mer du Nord est laissé aux aventuriers les plus hardis, récompensés de leur effort par de superbes sentiers côtiers, une faune magnifique et de fameux fish & chips – plus un dram de whisky ou deux, offerts par les Shetlandais fiers et sympathiques.
 
Une visite aux Shetland se mérite, le ferry de nuit depuis Aberdeen étant une aventure en soi, mais une fois sur place, on remonte merveilleusement le temps : admirez loutres de mer et orques depuis les promontoires escarpés, puis reposez-vous le soir dans un des pubs de Lerwick. En tout cas jusqu’à ce que s’ouvre le Up Helly Aa, festival très animé inspiré par les Vikings, chaque année en janvier.
 

6_shetland.jpg

Il faut le voir pour y croire, le superbe paysage des Shetland

 

7. Lyon, France

Longtemps dans l’ombre de la capitale, plus au nord, Lyon n’a peut-être pas la renommée de Paris (ni ses grandes foules) mais elle partage quelques-uns de ses atouts : la beauté, grâce aux quais des deux rivières, Rhône et Saône, l’excellence culinaire (bistrots, boulangeries et bouchons de la ville sont célèbres), et la culture (du musée des Confluences à celui de Gadagne).
 
Mais en 2019, Lyon s’avancera résolument sous les projecteurs – c’est après tout ici qu’est né le cinéma – en accueillant la finale de la Coupe du monde féminine de football, en juillet. Associez ce grand événement à la récente reconnaissance par l'UE de ses efforts pour rendre le tourisme accessible et durable, et le décor est planté pour qu’une autre grande ville française devienne la préférée des visiteurs étrangers.
 

7_lyon.jpg

En 2019, Lyon sera sous les projecteurs du monde

 

8. Liechtenstein

Envie de faire le tour d’un pays à pied en un week-end ? C’est une possibilité dans ce pays “petit-mais-joli” qu’est le Liechtenstein. Pour fêter ses 300 ans d’existence en tant que nation souveraine, le pays va ouvrir le Chemin de Liechtenstein, un sentier de randonnée pittoresque de 75 km à travers montagnes et pâturages passant par ses onze municipalités.
 
Même sans chaussures de marche, le Liechtenstein est une destination pleine d’intérêt. C’est un État rural mais riche, dirigé par un prince qui réside dans un château surplombant la capitale, Vaduz. Son tricentenaire est une raison supplémentaire d’y aller, avec une série d’expositions exceptionnelles (notamment les plus belles pièces de la Collection princière, présentées au Musée des Beaux-Arts) et de fêtes, dont la plus grande aura lieu le jour de la fête Nationale, le 15 août.
 

8_liechtenstein.jpg

Le château de Vaduz est la résidence du prince de Liechtenstein

9. Vevey, Suisse

À Vevey, en 2019, les bouchons vont sauter plus que jamais lorsque la fête des Vignerons envahira la ville, en juillet. N’ayant lieu qu’une fois tous les vingt ans depuis le XVIIIe siècle, cette fête du vin qui dure trois semaines offre spectacles costumés flamboyants, défilés de clochettes, concerts de cor des Alpes et, si vous en avez le temps, l’occasion de déguster de divins pinots et chasselas locaux, à des stands ad hoc ou aux domaines qui ouvrent leurs portes pour l’occasion.
 
Mais il n’y a pas que les vins millésimés qui rendent la ville suisse si enivrante. Plantée au bord du lac Léman, sa petit vieille ville déborde de restaurants de qualité proposant de tout, du menu-dégustation de 20 plats à la fondue, gaie et bon marché. Éliminez ensuite les calories avec un baignade dans le lac ou une balade dans les vignobles environnants, où il vous faudra une résolution à toute épreuve pour résister à une nouvelle dégustation en chemin.
 

9_vevey.jpg

La jolie Vevey se prépare à une fête géante en 2019

 

10. Istrie, Croatie

Qu’il s’agisse de la riviera calcaire de cette péninsule en forme de cœur, de ses grands monuments ou de sa gastronomie (avec un penchant pour le vin !), l’Istrie, en Croatie du Nord, a toujours quelque chose de royal. C’est peut-être pour cela qu’elle fut si convoitée par les Romains, les Vénitiens et les Austro-Hongrois, qui luttèrent pendant des siècles pour conquérir cette belle terre fertile.
 
Aujourd’hui, la péninsule peut être à vous, car de plus en plus de liaisons aériennes la relient au reste de l’Europe. Commencez par l’histoire (l’imposant amphithéâtre romain de Pula ou les mosaïques classées par l’Unesco de Poreč, notamment), puis allez sur les plages (Mulini, pour l’ambiance, ou Felsen Strand pour son isolement), et terminez avec les nouveautés : circuits à vélo gastronomiques au printemps, festivals de musique, l’été, ou chasse aux truffes, l’automne venu.

10_istria.jpg

Plages, histoire et gastronomie – l’Istrie plaira à tous


 

 


Guide de voyage

Le guide indispensable pour partir au bon moment

Paramètres des cookies