1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. À la pointe de la Grande-Bretagne : aventures aux Shetland
Idées de voyage

À la pointe de la Grande-Bretagne : aventures aux Shetland

Texte par

Claudia Peter - Auteure Lonely Planet

Mis à jour le : 21 mai 2019

Carte

À l’extrême nord du Royaume-Uni, les Shetland, archipel à mi-chemin entre la Grande-Bretagne et la Norvège, offrent parmi les plus belles aventures en terre sauvage d’Écosse, loin des foules. À près de 170 km de la côte nord du pays, les voyageurs y trouveront les petits poneys des Shetland vivant en liberté, un immense terrain d’activités de plein air et une population qui aime les chandails confortables et garde bien vivantes leurs traditions venues des Vikings.

Cap au nord

À la rencontre de l’océan Atlantique et de la mer du Nord, de l’Écosse et de la Scandinavie, à l’extrême nord de la Grande-Bretagne, les Shetland comptent près de 100 îles, dont 15 sont habitées. Explorez Mainland, l’île principale, prenez le ferry pour Yell, deuxième île par l’importance, pour Fetlar, le paradis des oiseaux, vers les Out Skerries, plus à l’écart, ou pour Unst, la plus septentrionale des îles les plus septentrionales du Royaume-Uni. Aller aux Shetland peut être une aventure en soi : Pour faire honneur à leur héritage maritime, prenez un ferry à Aberdeen et traversez (12 heures) une mer du Nord souvent rude et agitée en passant une nuit à bord. Le jour, cherchez les dauphins, la nuit, admirez les étoiles dans un ciel vierge de pollution lumineuse.

shetland_2.jpg

Superbe, mystérieux, le Jarlshof fait le bonheur des historiens

Héritage viking et pré-viking

Les Vikings ont conquis les Shetland. L’archipel étant au cœur de l’empire maritime des Scandinaves, il n’est donc pas étonnant que beaucoup y débarquèrent, il y a quelque 1 200 ans, pour y établir maisons et fermes. Sur Unst, vous verrez les sites des “maisons longues” de Hamar, Underhoull et Belmont, la copie d'un bateau long viking et la plus grosse pierre debout des Shetland. Chaque année, en janvier, on célèbre la culture viking et le Up-Helly-Aa : vêtus de costumes vikings, les habitants transportent dans les rues un bateau de bois lors d’une spectaculaire procession, éclairée aux flambeaux, avant d’y mettre le feu.
Les Shetland d’avant les Vikings ont une histoire plurimillénaire dont de nombreux sites donnent un aperçu passionnant. Le plus beau est sans doute le Jarlshof, sur Mainland. Souvent décrit comme un des sites archéologiques les plus remarquables jamais mis au jour dans les îles Britanniques, ce lieu extraordinaire a été habité et transformé depuis plus de 4 000 ans.

Les violons de Lerwick

Lerwick, capitale des Shetland, est une ville animée qui set de base à l’exploration de l’île. C’est une petite ville pittoresque, bâtie au bord de l’eau, où les vagues viennent battre le pied de certains bâtiments, avec de nombreux pubs proposant chaque semaine des concerts où les violonistes locaux montrent leur talent et invitent souvent les musiciens en visite à se joindre à eux. À l’agenda musical de la ville, citons le Shetland Folk Festival, le Shetland Accordion & Fiddle Festival et la bien nommée “Fiddle Frenzy” (frénésie de violons). Préparez-vous à danser.

shetland_3.jpg

Mutins, adorables et robustes, les poneys des Shetland sont un des atouts de l’archipel

“Dratsies”, “selkies” et poneys

Les Shetland sont un paradis des ornithologues amateurs. En été, de nombreux oiseaux nichent dans les landes de Yell : plongeon à gorge rouge, pluvier dorés et faucon merlin, un des plus petits oiseaux de proie du pays, que vous verrez peut-être, avec de la chance. Allez à Unst, où la Hermaness National Nature Reserve est traversée de jolis sentiers permettant d’observer les oiseaux, ou sur les Out Skerries, petites îles à l’écart, pleines d’oiseaux rares à l’époque des migrations. Plus spectaculaires encore, les falaises abruptes – comme Sumburgh Head – où nichent communément fulmars et guillemots à miroir ; on y trouve aussi l’oiseau typique de l’Écosse, le macareux moine.
Quant aux mammifères, les Shetland ne sont pas mal loties : on voit souvent des dratsies (loutres) jouer dans les vagues, les migrations des baleines passent tout près de leurs côtes et les selkies (phoques) se prélassent sur les rochers à marée basse. Mais l’animal le plus célèbre des Shetland reste le poney, dont la plus grande population se trouve sur Unst, où ils vivent librement sur les terres communales. Ces poneys, petits mais robustes, très recherchés pour leur grande force, étaient autrefois utilisés pour le labour ou dans les mines. Aujourd’hui, on les élève encore en grand nombre ici, et vous les rencontrerez facilement, broutant souvent au bord de la route. Ils sont effrontés et curieux, cachez bien vos en-cas au fond de vos poches.

Rouleaux et rochers escarpés

Les chercheurs d’aventure à qui les randonnées sur les côtes spectaculaires ne suffisent pas auront de quoi faire aux Shetland. De belles sorties en kayak ou en voilier vous attendent d’une île à l’autre, et il y a de bons spots de surf pour ceux qui ne craignent pas l’eau froide. Les plus beaux sont autour de Sumburgh Head (discutez avec les surfeurs locaux, et vous découvrirez peut-être des rouleaux secrets). Les îles se prêtent aussi très bien à l’escalade. Les hautes falaises noires d’Eshaness offrent des ascensions spectaculaires, avec en plus le frisson de l’Atlantique nord qui bat à vos pieds.

shetland_4.jpg

Réputés, les tricots des Shetland font de beaux souvenirs à rapporter

Lainages d’excellence

Il y a beaucoup de moutons et donc de la laine aux Shetland : les vêtements tricotés de qualité son en tête des souvenirs à rapporter des îles. Les motifs délicats varient d’une île à l’autre, et vont des couleurs vives aux discrets tons ocres. Mais un chandail en laine des Shetland n’est pas seulement joli : la laine épaisse vous tiendra chaud dans ce climat changeant des îles, qui peut passer du grand soleil à une grêle glaçante en quelques minutes. La saison du tricot culmine avec la Shetland Wool Week, fin septembre.

La plus belle de toutes

Et si les îles Shetland ne vous semblent pas suffisamment isolées, prenez un ferry ou un avion pour Fair Isle (Belle Île). Entre les Orcades et les Shetland, ce rocher solitaire, au milieu de la mer du Nord rugissante, est peuplé de quelque 70 solides îliens qui vivent dans les petites fermes traditionnelles du tiers sud de l’île – le reste appartient aux moutons et aux oiseaux. Fair Isle est mondialement célèbre pour son observatoire ornithologique (détruit par un incendie en 2019, il devrait être vite rebâti) et pour ses motifs tricotés traditionnels aux couleurs vives.

Les îles Shetland sont classées dans le Best of Europe 2019 !


Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Ecosse

Paramètres des cookies