1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. A la découverte de l'Istrie, au Nord-Ouest de la Croatie
Idées de voyage

A la découverte de l'Istrie, au Nord-Ouest de la Croatie

Mis à jour le : 7 mai 2019

Carte

Trait d’union entre la Croatie continentale et l’Adriatique, l’Istrie (Istra, en croate) est une péninsule de 3 600 km2 en forme de coeur située dans le nord-ouest du pays. Si le littoral istrien est envahi par les estivants d’Europe centrale en haute saison, l’arrière-pays offre calme et isolement, même à la mi-août. Voici les visites incontournables que nos auteurs conseillent pour découvrir la région. 

1. Motovun, village perché le plus pittoresque d’Istrie.

Motovun est un village fortifié juché sur une colline de 277 m d’altitude dans la vallée de la Mirna. Le cadre est de toute beauté, et une grande part de l’attrait du village, semblant tout droit sorti d’un conte de fées, vient de la vue qu’il offre sur cette vallée. La forêt sombre et humide de Motovun, située en contrebas du village, a aussi quelque chose de magique, d’autant qu’elle recèle de véritables trésors : les fameuses truffes istriennes.

Ce sont les Vénitiens qui ont fortifié la localité au XIVe siècle, l’entourant de deux épaisses murailles. Entre ces remparts, de pittoresques édifices romans et gothiques accueillent quelques ateliers d’artistes, restaurants et magasins touristiques. Des maisons et boutiques plus récentes se sont répandues sur les pentes menant à la vieille ville.

Motovun est surtout connu pour le festival de cinéma qui s’y déroule chaque été.

adobestock_50963699.jpeg

Motovun est un village fortifié juché sur une colline de 277 m d’altitude

2. Rovinj, la plus jolie vieille ville du littoral.

Rovinj (Rovigno en italien) est la destination phare de la côte istrienne. L’endroit est envahi de touristes en été. Il n’y a pas grand-chose à y voir en soit, mais l’endroit est charmant. La vieille ville occupe une péninsule ovoïde sillonnée de rues pavées pentues et de petites places et coiffée d’un campanile planté en son point culminant. Cette ancienne île fut reliée au continent en 1763 par comblement d’un chenal. 

Le principal quartier résidentiel part de la vieille ville pour recouvrir les petites collines qui l’entourent. Les complexes hôteliers s’en tiennent à la côte, au nord comme au sud de la ville. Lorsque la foule est trop oppressante, les 14 îles de l’archipel de Rovinj permettent de s’échapper le temps d’un après-midi.

adobestock_217032005.jpeg

Rovinj est la destination phare de la côte istrienne.

3. Les îles Brijuni, expression du chic communiste et ancien terrain de jeu de Tito.

L’archipel des Brijuni comprend deux grandes îles tapissées de pins et douze îlots éparpillés au large de la côte, au nord-ouest de Pula, de l’autre côté du chenal de Fažana, large de 3 km. Couvertes de prairies, de parcs, de forêts dechênes et de lauriers et abritant des plantes rares comme le concombre grimpant et la glaucienne jaune, ces îles sont classées parc national depuis 1983.

Veli Brijun, la plus grande, peut se visiter en bateau en réservant auprès du bureau du parc national (Tel. 052-525 882 ; www.np-brijuni.hr ; Brijunska 10, Fažana ; bateau et visite tarif plein/réduit 210/105 Kn ; 8h-19h), à Fažana ; le prix comprend une visite guidée et l’accès à plusieurs sites. Mali Brijun ne se visite qu’en été, pendant la saison du théâtre Ulysses (Tel. 052-525 829 ; www.ulysses.hr), qui donne des représentations dans un fort abandonné.

Notez que la plupart des bateaux d’excursion au départ de Pula s’arrêtent à midi à l’îlot de Sveti Jerolim pour le pique-nique, puis se contentent de naviguer autour des îles principales, n’ayant pas l’autorisation d’accoster.

adobestock_222211519.jpeg

L’archipel des Brijuni comprend deux grandes îles tapissées de pins et douze îlots éparpillés au large de la côte

4. La traversée de Pula 

Ce qui rend Pula particulièrement intéressante, c’est la richesse de ses vestiges d’architecture romaine. Situé en plein centre-ville dont il est le point d’orgue, l’amphithéâtre, remarquablement préservé, domine le paysage urbain et accueille des concerts et des festivals en été.

Malgré sa forte activité commerciale, Pula a le charme d’une petite ville côtière. Un court trajet en bus mène aux plages des stations de la péninsule de Verudela, au sud. Quoique enlaidi par des complexes résidentiels et hôteliers, le littoral est émaillé de pinèdes, de cafés de bord de mer et de tables réputées.

Pula est aussi une bonne base pour visiter le parc naturel du cap de RT Kamenjak, au sud, et le parc national des îles Brijuni, au nord.

adobestock_117432433.jpeg

Ce qui rend Pula particulièrement intéressante, c’est la richesse de ses vestiges d’architecture romaine.

5. Les mosaïques dorées de la basilique euphrasienne de Poreč.

L’ancienne ville romaine de Poreč et sa région forment une contrée distincte, vouée au tourisme estival. Poreč est le centre d’une longue série de complexes hôteliers qui s’étendent tout le long de la côte ouest de l’Istrie et attirent les vacanciers par dizaines de milliers, de juin à septembre.

Si ce n’est pas le lieu idéal pour une escapade tranquille (excepté hors saison), on y trouve une basilique classée, un mélange d’édifices gothiques, romans et baroques, et une infrastructure touristique bien développée. De là, on accède facilement à l’arrière-pays istrien encore préservé. Depuis quelques années, c’est devenu le pôle festif de l’Istrie, qui attire des jeunes fêtards de toute l’Europe.

adobestock_42438787.jpeg

L’ancienne ville romaine de Poreč et sa région forment une contrée distincte

6 Hum, paisible petit village perché, et dans ses environs.

Autoproclamé “plus petit village au monde”, ce petit point sur la carte se résume à une rue formant une boucle derrière des remparts historiques. L’ensemble est pittoresque.

La légende dit qu’il ne restait que quelques pierres aux géants qui avaient construit l’Istrie, et qu’ils s’en servirent pour bâtir Hum.

Il suffit de quelques visiteurs pour s’y sentir gêné par la foule ; pour le découvrir en toute intimité, venez hors saison ou passez-y une nuit.

adobestock_113081860.jpeg

Hum, autoproclamé “plus petit village au monde”

7. Un séjour entre la vieille ville perchée de Labin et les plages de Rabac

Au sommet d’une colline dominant la côte, Labin est sans conteste le joyau de l’Istrie orientale, ainsi que son coeur historique et administratif. Superbe, la vieille ville offre un patchwork fascinant de rues escarpées, de venelles pavées et de maisons aux teintes pastel, ornées de dentelles de pierre. En bas, Podlabin est une ville nouvelle sans charme qui a poussé là pour les besoins de l’industrie du charbon. Capitale minière de l’Istrie jusqu’aux années 1970, la colline de Labin fut exploitée de façon si intensive qu’elle menaçait de s’effondrer. Les forages ont cessé en 1999, les galeries ont été comblées et la ville s’est donné une vocation touristique.

La station balnéaire de Labin est Rabac, ancien village de pêcheurs à 5 km au sud-est, accolé à une crique peu profonde bordée d’une belle plage de galets. Toujours plus nombreux, les complexes hôteliers chics témoignent de sa popularité grandissante ; les Allemands affectionnent tout particulièrement les lieux.

adobestock_68774771.jpeg

Au sommet d’une colline dominant la côte, Labin est sans conteste le joyau de l’Istrie orientale

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Croatie

Paramètres des cookies