1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Les 10 plus beaux endroits d'Asie
Idées de voyage

Les 10 plus beaux endroits d'Asie

Mis à jour le : 6 mars 2017

Carte

Amoureux du continent asiatique, nous avons sélectionné pour vous les 10 lieux incontournables à découvrir en Asie. Édifices ancestraux, villes authentiques à la culture unique, sites naturels à couper le souffle, … Voici les 10 plus beaux endroits d’Asie, classés suivant leur succès auprès de la communauté Lonely Planet et issus de notre top 500 des meilleures destinations du monde !

1. Temples d’Angkor, site archéologique exceptionnel (Cambodge)

Le site qui s’est imposé en tête du classement a remporté une victoire pour le moins écrasante, avec un écart de 36% par rapport au site suivant, alors que pour la deuxième place, les résultats étaient très serrés. Quel est donc le secret du succès du site archéologique d’Angkor ?

Plus grand temple du monde dédié au dieu hindou Vishnou, datant du XIIe siècle, Angkor Vat détonne un peu dans un Cambodge majoritairement bouddhiste. Immense représentation du mont Meru, le séjour des dieux hindous, c’est l’incontestable pièce maîtresse du site. Il est composé de milliers de blocs de grès ornés de bas-reliefs si délicats et gracieux qu’ils semblent sculptés par les dieux ; ils illustrent les légendes du Ramayana, du Mahabharata et des Puranas. Ce magnifique monument est le plus précieux vestige d’un royaume hindou qui s’étendait jadis jusqu’en Birmanie, au Laos et dans le sud de la Chine.

Sur place : logez à Siem Reap et filez d’un temple à l’autre en mototaxi ou en tuk-tuk – à réserver la veille au soir pour profiter du spectacle de l’aube.

Angkor Wat, Cambodge

Angkor Wat, Cambodge

2. Grande Muraille de Chine, monument millénaire (Chine)

Ce monument phare traverse presque toute la Chine. La Grande Muraille est un imposant dédale de fortifications s’étendant sur 8 850 km à travers le relief accidenté du nord du pays. Construite par phases successives sur plus d’un millénaire, la Grande Muraille échoua finalement dans sa mission – la lutte contre les invasions mongoles – mais devint l’emblème de la dynastie Ming, la plus grande puissance ayant régné en Extrême-Orient jusqu’à l’avènement de Mao Zedong.

Sur place : les sections les plus accessibles se trouvent aux abords de Pékin : Badaling pour la partie rénovée, très touristique ; Jiankou et Huanghuacheng pour des vestiges plus authentiques.

Grande Muraille de Chine

Grande Muraille de Chine

3. Taj Mahal, la perfection architecturale (Inde)

Vous recherchez la perfection architecturale ? Prenez quelques hectares de marbre blanc étincelant, et ajoutez quelques milliers de pierres semi-précieuses. Choisissez un cadre sublime au bord d’un fleuve sacré, dans un jardin à la symétrie parfaite. Enrobez le tout d’une intrigante histoire d’amour. Vous obtenez le Taj Mahal.

Construit au XVIIe siècle par l’empereur moghol Shah Jahan pour servir de mausolée à son épouse favorite Mumtaz Mahal, le Taj attire les voyageurs depuis des siècles. Ironiquement, à la fin de sa vie, l’empereur fut emprisonné par son fils au fort d’Agra, d’où la vue directe sur le Taj était le seul souvenir de sa fortune perdue.

Sur place : bruyante et poussiéreuse, envahie de vendeurs de souvenirs et de rabatteurs, la ville d’Agra est le principal point de départ pour visiter le Taj. Pour échapper à la foule, arrivez dès l’ouverture. 

Taj Mahal, Agra, Inde 800

Taj Mahal, Agra, Inde

4. Bagan, le joyau de la couronne birmane (Myanmar)

Certains sites ont intégré cette liste grâce à leur taille démesurée, d’autres grâce à leur riche ornementation. Bagan réunit largement les deux critères. Site religieux comparable au Machu Picchu ou à Angkor, Bagan est un ensemble de temples bouddhiques – on trouve pas moins de 2 200 pagodes sur les rives de l’Irrawaddy. 

Construites en grande partie entre le XIe et le XIIIe siècle sous l’impulsion de fervents souverains bâtisseurs, les pagodes sont de tailles, formes et couleurs variées. Certaines, comme la pagode Shwezigon, un stupa, scintillent dans le couchant ; d’autres, à l’instar du temple de l’Ananda, abritent de grands bouddhas sereins. Quelques-unes, la pagode Shwesandaw par exemple, offrent une vue panoramique sur Bagan : les temples émergent au-dessus des bosquets et des champs verdoyants. D’innombrables pagodes, cachées parmi les broussailles, sont encore méconnues. Le tourisme étant en plein essor au Myanmar, mieux vaut visiter Bagan sans tarder.

Sur place : Bagan s’étend sur environ 100 km2 et vous devrez organiser vous-même vos déplacements. Louer un vélo est une bonne solution.

Bagan, Myanmar

Bagan, Myanmar

5. Vieille ville de Hanoï, un creuset de cultures (Vietnam)

La vieille ville de Hanoï est une Indochine miniature : un soupçon de France et quelques souvenirs du communisme dans une ambiance résolument vietnamienne. Les demeures coloniales y côtoient l’animation caractéristique des marchés d’Asie du Sud-Est et les cafés décontractés où les adolescents se défoulent sur du métal. Au nord du lac Hoan Kiem, ce quartier cosmopolite séduit par son exubérance et sa joie de vivre. 

Les échoppes s’empilent telles des caisses dans un entrepôt, et les devantures répandent dans les rues leurs monceaux de soie aux couleurs vives, laissant passer de justesse le flot de mobylettes et de vendeuses de nourriture ambulantes, coiffées de chapeaux pointus. Au milieu du chaos se cachent des trésors historiques – la pagode au Pilier unique, le temple de la Littérature – et d’excellents restaurants servant des délices variées, allant du pho (soupe) aux sandwichs-baguette. 

Sur place : plusieurs vols quotidiens relient Hanoï à Hô-Chi-Minh-Ville. Les hébergements les plus abordables se concentrent près du lac Hoan Kiem.

Lac Hoan Kiem, Hanoï, Viêt Nam

Lac Hoan Kiem, Hanoï, Viêt Nam

6. Parc du mémorial de la Paix d’Hiroshima, une émouvante démonstration de paix dans le monde (Japon)

Le ground zero de la première attaque nucléaire au monde est aujourd’hui une paisible étendue verte accueillant de nombreux mémoriaux, où l’on peut flâner et méditer. Le Dôme de la bombe A, ou Dôme de Genbaku, est l’unique bâtiment aussi proche de l’hypocentre de la bombe ayant survécu : ses ruines rappellent crûment cette dévastation. Élément central du parc, le bassin de la Paix mène au cénotaphe dévoilant le nom de toutes les victimes identifiées. La visite est forte en émotions, mais avec la tristesse vient aussi l’espoir en l’humanité. Surtout dans le Monument des enfants pour la paix, avec ses grues (symbole de bonheur et de longévité) colorées en papier inspirées de Sadako Sasaki. Agée de 2 ans lorsque la bombe fut lâchée, elle fut atteinte d’une leucémie à 11 ans et mourut avant d’atteindre son but de réaliser 1 000 grues. Ses camarades de classe le firent pour elle.

Sur place : Hiroshima est un arrêt majeur sur la ligne du shinkansen (train à grande vitesse) Tokyo-Osaka-Hakata.

Parc du Mémorial de la Paix de Hiroshima, Japon

Parc du Mémorial de la Paix de Hiroshima, Japon

7. Gorge du Saut du tigre, des chemins de randonnée creusés par le temps (Chine)

Le Grand Canyon est peut-être indétrônable en termes de popularité, mais cette gorge est le plus bel ambassadeur de la nature. Des monts enneigés s’élèvent de chaque côté d’une vallée si profonde que la rivière qui y coule est parfois à 2 km en contrebas. Imaginez le spectacle qu’offrent les sinueux chemins de randonnée qui montent et descendent, passant par des villages agricoles où l’on peut se reposer en admirant la vue stupéfiante : voilà qui résume la gorge du Saut du tigre. Certes, ses lacets éreintants pour les genoux vous feront gémir par moments, mais le plus beau trek chinois vous émerveillera à chaque pas. 

Sur place : la gorge se fraye un chemin dans l’extrême nord-ouest du Yunnan, près de de Lijiang, dont la vieille ville est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. En mai et début juin, les montagnes sont en fleurs.

Gorges du Saut du tigre, Chine

Gorges du Saut du tigre, Chine

8. Baie d’Along, merveille karstique (Vietnam)

Environ 2 000 îles émergeant des eaux émeraude du golfe du Tonkin : voilà un tableau de toute beauté. Along peut se traduire par “là où le dragon descend dans la mer”. Une légende raconte en effet qu’en battant de la queue, de la montagne jusqu’à la côte, un grand dragon aurait creusé vallées et crevasses, formant ces îles du nord-est du Vietnam. Lorsqu’il plongea enfin dans la mer, la zone se remplit d’eau, ne laissant émergés que les sommets.

Classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 1994, ce paysage surnaturel est bien plus spectaculaire que Guilin (Chine) ou Krabi (sud de la Thaïlande), auxquels on le compare souvent. Les innombrables îlots calcaires de la baie sont piqués de grottes érodées par les vagues et le vent, et le chant des oiseaux résonne sur leurs pentes à la végétation éparse. Il est très peu probable que vous ayez la baie pour vous seul, mais qu’importe ? Avec une vue pareille…

Sur place : Along est la principale porte d’entrée vers la baie. La plupart des visiteurs optent pour des circuits incluant une nuit à bord d’un bateau dans la baie. Le temps peut être capricieux : de janvier à mars, il fait souvent froid et il bruine, et les tempêtes tropicales sont fréquentes de mai à septembre.

Baie d'Halong, Vietnam

Baie d'Halong, Vietnam

9. Ko Tao, paradis des plongeurs (Thaïlande)

Parmi toutes les îles de Thaïlande, pourquoi celle-ci ? La réponse réside au fond des eaux chaudes et calmes qui cernent cette belle gouttelette de terre : des sites de plongée spectaculaires, variés, faciles d’accès et tout près des côtes, attirant plongeurs et snorkeleurs du monde entier. Vous pourrez folâtrer avec les requins et les raies au milieu des coraux chatoyants, trinquer sur une plage de sable blanc avec des cocktails au coucher du soleil, et recommencer dès le lendemain. Ses nombreux attraits rendent l’endroit encore plus spécial : les randonneurs et les ermites d’un jour peuvent se perdre dans les jungles ruisselantes de la côte avant de finir la nuit dans un bar à l’ambiance survoltée. Des atouts pour tous les goûts !

Sur place : au large de la côte sud de la Thaïlande, Ko Tao est accessible en bateau via Ko Pha-Ngan ou Ko Samui

Koh Tao, Thaïlande

Koh Tao, Thaïlande

10. Bambouseraie d’Arashiyama, nature magique (Japon)

Lorsque l’on marche au milieu de ces interminables et épaisses tiges vertes de bambou semblant partir dans toutes les directions, dans cette lumière étrange, on a l’impression de pénétrer dans un autre monde. L’ambiance est tout à fait impossible à saisir complètement en images : oubliez donc votre appareil photo pour parcourir lentement la douce montée de son unique chemin de promenade et observer la nature se parer de ses plus beaux atours. Cette sublime bambouseraie de Kyōto est probablement l’endroit le plus magique du Japon.

Sur place : sur les montagnes à l’ouest de Kyōto, Arashiyama mérite qu’on y consacre au moins une demi-journée.

Bambouseraie d'Arashiyama, Kyoto, Japon

Bambouseraie d'Arashiyama, Kyoto, Japon

Paramètres des cookies