Chine

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Chine
  4. Les Incontournables

Chine : Les Incontournables

Le meilleur de la Chine

A voir, à faire en Chine : villes à visiter, sites historiques, parcs naturels, quartiers typiques.... toute l'info pour ne rien manquer pendant un voyage en Chine.

Grande Muraille

La Grande Muraille est propice à un fabuleux périple dans le nord de la Chine. Ses fortifications symbolisent à elles seules nombre des sempiternelles caractéristiques du pays : zèle, main-d'œuvre innombrable, vision ambitieuse, compétence technique (et méfiance envers les voisins). Choisissez la section selon vos goûts : parfaitement ciselée, délabrée, dépouillée de ses briques, envahie d'arbustes, serpentant fabuleusement dans les montagnes ou tombant littéralement en poussière. Consultez notre sélection : où visiter la Grande Muraille de Chine

Concession française, Shànghǎi

Plus qu'une ville, Shànghǎi est l'enseigne rutilante du changement, de l'opportunité et de la sophistication. Tournée vers l'avenir, elle décline tous les superlatifs dont rêve la Chine, de la plus haute plateforme d'observation au monde au plus grand théâtre souterrain. Que ce soit votre première étape ou que vous arriviez du Xīnjiāng après 40 heures de train, Shànghǎi comblera toutes vos attentes. Commencez par la concession française, l'épicentre de la cuisine, de la mode et des divertissements.

Cité interdite

Ce n'est pas une cité, et elle n'est plus interdite. Ce gigantesque palais de Běijīng évoque l'existence et la fin de la grandeur des dynasties, avec ses vastes salles, ses portes splendides et ses antiques reliques. Aucun autre endroit en Chine n'est aussi imprégné d'histoire, de légendes et d'intrigues impériales. Vous pourrez vous y perdre tant elle est vaste, mais la Cité interdite, avec son ensemble d'architecture impériale le mieux préservé du pays, ne vous en laissera pas moins un souvenir impérissable.

Gorge du Saut du Tigre

Des montagnes coiffées de neige s'élèvent de chaque côté d'une gorge si profonde que par endroits vous pourrez voir, à 2 km en contrebas, la rivière couler entre les rochers. Des sentiers sinueux grimpent, descendent et traversent des petits villages ruraux, où vous pouvez vous reposer en profitant de vues époustouflantes. Coupant le nord-ouest du Yúnnán sur 16 kilomètres, la gorge du Saut du Tigre est une merveille de la nature qui enchante immanquablement les randonneurs.

Croisière sur le Yangzi

La fonte des neiges dans le troisième pôle du monde – le haut plateau du Tibet-Qīnghǎi –alimente le puissant Yangzi, le plus grand fleuve de Chine qui traverse le pays d'ouest en est avant de se jeter dans la mer de Chine orientale. Le fleuve donne toute sa mesure aux Trois Gorges, sculptées au fil des millénaires par la force des eaux. Les gorges offrent un spectacle splendide, et une croisière sur le Yangzi permet de poser son bâton de marcheur et d'admirer paresseusement le paysage.

Shànghǎi

Plus qu’une ville, Shànghǎi est l’enseigne rutilante et sophistiquée de la Chine de demain. Ultra-moderne, elle décline tous les superlatifs dont rêve le pays, de la plus haute plateforme d’observation au monde au monorail le plus rapide du monde. Que ce soit la première étape de votre voyage ou que vous arriviez du Xīnjiāng après 40 heures de train, vous vous retrouverez plongé dans un bain de modernité. Commencez par le Bund, l’emblématique promenade sur les quais, où l’histoire de la Shanghaï contemporaine a commencé. 

Armée des soldats de terre cuite

Montant silencieusement la garde aux côtés de leur empereur depuis plus de 2 000 ans, les soldats de terre cuite constituent l'une des plus extraordinaires découvertes archéologiques jamais faites au monde. Ces milliers de personnages grandeur nature, en ordre de bataille, arborent chacun une expression particulière. Cette armée redonne vie au passé d'une manière unique.

Rizières en terrasses du Dos du Dragon

Après un cahoteux trajet en bus jusqu'aux hauts plateaux du nord du Guǎngxī, vous découvrirez l'un des paysages les plus typiques et photographiés du pays : les rizières en terrasses du Dos du Dragon. La région est un merveilleux patchwork de villages de minorités et de champs en terrasses grimpant à flanc de collines. Une randonnée entre les villages de Píng'ān et de Dàzhài garantit les vues les plus spectaculaires, en particulier après les pluies estivales, quand les rizières étincellent au soleil.

Cuisine chinoise

Dites zàijiàn aux ersatz de Chinatown et nǐhǎo à un nouveau monde de mets et de saveurs. Outre les incontournables dim sum, nouilles et raviolis, vous découvrirez la fondue fortement épicée de Chóngqìng, la cuisine tibétaine ou des plats inattendus au marché de nuit de Kāifēng. Vous goûterez des préparations dont vous n'avez jamais supposé l'existence et des boissons (báijiǔ) si fortes qu'elles pourraient à elles seules propulser une fusée dans l'espace.

Fènghuáng

Des maisons perchées sur de frêles pilotis, des pavillons ancestraux, des temples croulants et des portes monumentales parmi un dédale de ruelles bordées de boutiques aux étranges marchandises font de la vieille ville de Fènghuáng une étape exceptionnelle. Ajoutez le cadre séduisant de part et d'autre du fleuve Tuó et la possibilité de séjourner dans une auberge au bord de l'eau, et vous obtenez l'une des villes les plus évocatrices de Chine.

Chángbái Shān

La plus grande réserve naturelle du pays s'étend sur plus de 2 100 km2. Les forêts de bouleaux et de pins s'étirent à perte de vue et abritent une flore et une faune exceptionnelles, des tigres au rare ginseng. Outre des cascades vertigineuses, de splendides panoramas et un défilé long de 70 km, hérissé de formations rocheuses, la réserve comprend le pic volcanique du Chángbái Shān et son sublime lac de cratère, le lac Céleste, révéré par les Chinois, les Coréens et tous ceux qui ont la chance d'admirer son immensité et son eau bleu azur.

Marché du dimanche de Kashgar

Évitez l'heure du déjeuner et venez vers la fin du marché aux bestiaux, lorsque la foule se disperse et que les bus touristiques sont partis. Flânez en observant les marchands et les acheteurs qui inspectent les moutons, les chèvres, les chameaux ou les chevaux.

Huáng Shān et villages hui

Enveloppé dans le brouillard et la bruine plus de 200 jours par an, le Huáng Shān attire des millions de visiteurs. La raison de cet engouement tient peut-être au paysage désolé, ou à l'ambiance surnaturelle de la montagne. La brume s'installe et se disperse à sa guise ; de grêles pins tordus s'accrochent sur des parois de granit. Au pied du Huáng Shān, des villages hui parfaitement préservés, tels Xīdì et Hóngcūn, ont séduit l'Unesco, Ang Lee et Zhang Yimou ; vous le serez aussi.

Diāolóu à Kāipíng

Si vous devez visiter un seul site au Guǎngdōng, privilégiez les diāolóu de Kāipíng. Quelque 1 800 demeures extraordinaires, conçues comme des forteresses, sont éparpillées dans la campagne autour de Kāipíng, une ville proche de Guǎngzhōu. Ces solides bastions, construits au début du XXe siècle, ne correspondent pas à ce que l'on s'attend à découvrir dans l'Empire du Milieu. Vous serez ébahi par l'extraordinaire mélange de styles architecturaux nationaux et étrangers et reconnaîtrez des éléments grecs, romans, gothiques, byzantins, baroques, etc.

Cyclotourisme à Hǎinán

Le ciel bleu et le climat doux qui incitent au farniente sur la seule île tropicale de Chine en font un endroit idéal à explorer à vélo. À l'est, vous découvrirez de jolies vallées parsemées de rizières, des baies spectaculaires et des plages superbes. Ne manquez pas les hauts plateaux du Centre, une région peu peuplée et densément boisée où vivent les premiers habitants de l'île, les Li et les Miao. Ici, même les routes les plus empruntées ne sont jamais encombrées.

Fleuve Lí et Yángshuò

Difficile de ne pas user de superlatifs pour qualifier la beauté de Yángshuò et du fleuve Lí, dont le charme tient aux saules pleureurs, aux buffles d’eau et aux rizières qui se détachent sur fond de hauts pics calcaires couverts de mousse. Descendez le fleuve à bord d’un radeau de bambou et vous comprendrez pourquoi cette campagne a inspiré les peintres et les poètes. 

Lhassa

La ville sainte de Lhassa, parfaite introduction au Tibet, impressionne dès l'arrivée. Les spectaculaires salles de prière du palais du Potala, le temple médiéval du Jokhang et les cités monastiques de Drepung et Sera sont les sites les plus fréquentés, mais ne négligez pas les petits temples et les chemins de pèlerinage moins fréquentés. Les ruelles tortueuses blanchies à la chaux de la vieille ville constituent le véritable cœur du quartier tibétain, et vous pouvez y passer des heures à flâner parmi les ateliers d'artisans, les temples cachés et les maisons de thé.

Randonnéeau Jiāngxī

Le Jiāngxī est une province que l'on oublie facilement en organisant son voyage. Pourtant, ses paysages bucoliques, à l'ouest de Shànghǎi, sont facilement accessibles en train. Peu de gens connaissent les flèches taoïstes du Sānqīng Shān ou les anciennes routes postales de la région de Wùyuán, qui relient les pittoresques villages huīzhōu. Si vous avez de bonnes chaussures de marche et souhaitez explorer la campagne chinoise, le Jiāngxī vous enchantera.

Rizières en terrasses de Yuányáng

Sculptées dans des collines qui s'étendent à perte de vue, les rizières en terrasses de Yuányéng témoignent de la relation étroite entre les Hani et leur splendide territoire. Telles des marches géantes, les terrasses offre un magnifique spectacle toute l'année. En hiver, quand elles sont inondées et que les rayons du soleil se reflètent dans l'eau à l'aube ou au crépuscule, le panorama devient fabuleux. n'oubliez pas votre appareil photo !

Paysage du fleuve Lí, Guǎngxī

Le fleuve Lí arbore des paysages tels que les voyageurs se les représentent en Chine, avec des saules pleureurs penchés sur le courant, des buffles d'eau et les paysans travaillant dans les champs devant des pics calcaires couverts de mousse. Descendez le fleuve à bord d'un radeau de bambou et vous comprendrez pourquoi ce paisible et splendide paysage légendaire a de tout temps inspiré peintres et poètes. Grimpeurs, randonneurs, cyclistes, explorateurs et amateurs de tai-chi s'y retrouvent également.

Grand Bouddha, Lèshān

Même si vous connaissez les dimensions du Grand Bouddha de Lèshān – ses oreilles mesurent 7 m ! –, il faut descendre les marches le long de la plus grande statue du Bouddha au monde et se tenir à côté de ses pieds, avec les orteils au niveau de vos yeux, pour réaliser son gigantisme. Cette magnifique statue de pierre fut sculptée dans la falaise en bordure de rivière il y a plus de 1 200 ans.

Tǔlóu du Fújiàn

Rassemblées en plusieurs ensembles le long de la frontière vallonnée entre les provinces du Fújiàn et du Guǎngdōng, les tǔlóu, ces vastes habitations, étaient conçues pour abriter des clans entiers, même si le nombre d’occupants est désormais en baisse. C’est dans les districts de Nánjìng (Nankin) et de Yǒngdìng, au Fújiàn, que l’on voit le plus facilement ces imposants ouvrages défensifs, en bois et en terre, souvent circulaires. Pour apprécier le charme de ce mode de vie en voie de disparition, passez une nuit dans ces maisons à l’architecture originale.

Tai-chi

Méditation en mouvement pour certains, fabuleuse technique d'art martial pour d'autres, le tai-chi est une discipline chinoise vieille de plusieurs siècles. Une pratique quotidienne pourrait rallonger votre vie d'une décennie ou plus, ou vous aider à vous faufiler dans des bus bondés. Le tai-chi n'est pas que lenteur : le style Chen comporte des mouvements vifs de la boxe Shàolín et muscle les jambes. Trouvez un professeur – à Běijīng, Shànghǎi, Yángshuò ou Wǔdāngshān – et ajoutez un peu de magie et de mystère à votre voyage en Chine.

Monastère de Labrang

Si vous ne pouvez pas aller au Tibet, visitez cette partie plus accessible de la région tibétaine historique d'Amdo au Gānsù, où la Chine des Han côtoie le Tibet. Le monastère de Labrang, dans la ville de Xiàhé, attire des légions de pèlerins tibétains qui déambulent le long de l'immense kora (chemin de pèlerinage) bordé de moulins à prières. Source importante de pouvoir spirituel, Labrang, avec ses superbes possibilités de trekking alentour et son étonnant mélange ethnique, se révèle fascinant.

Dūnhuáng

À l'endroit où la Chine commence à se transformer en un désert lunaire, la belle oasis de Dūnhuáng constitue une étape évidente pour ceux qui suivent la route de la Soie. De hautes dunes de sable se dressent en dehors de la ville, tandis que les vents abrasifs du désert érodent des fragments de la Grande Muraille. Les splendides grottes bouddhiques de Mògāo, les plus belles du pays, justifient néanmoins à elles seules le détour ; les sublimes statues qu'elles renferment comptent parmi les principaux trésors culturels de la nation.

Zhāngjiājiè

Les flèches rocheuses de Zhāngjiājiè, dont certains prétendent qu’elles ont inspiré le décor de montagnes flottantes de la planète Pandora, dans le film Avatar, semblent en effet d’un autre monde. Émergeant des forêts subtropicales brumeuses du nord-ouest du Húnán, plus de 3 000 dômes karstiques forment un paysage irréel, et sans équivalent en Chine. Au programme : descente de rapides, randonnée ou simples moments de détente...

Cyclotourisme à Yángshuò

Une journée de vélo le long du Yùlóng constitue le meilleur moyen de profiter de la beauté naturelle de cette vallée verdoyante. C'est l'endroit qui laisse habituellement la plus forte impression aux visiteurs venus à Yángshuò. Emporter un déjeuner et de l'eau pour pique-niquer le long des rives, parcourir les sentiers parmi les rizières ou s'assoir au bord de l'eau pour admirer le paysage karstique, rendra, quelles que soient les options retenues, votre escapade dans cette vallée fluviale inoubliable.

Mont Kailash, Tibet occidental

Vénérée par plus d'un milliard de bouddhistes et d'hindous, la montagne la plus sacrée d'Asie se dresse dans la plaine de Barkha tel un stupa géant haut de 6 714 m. Le lac Manasarovar et le bassin où quatre des plus grands fleuves d'Asie prennent leur source se situent à proximité, ajoutant à la particularité de l'endroit. Venir dans l'une des régions les plus belles et isolées du monde s'accompagne d'un bonus : le pèlerinage de trois jours autour de la montagne effacerait les péchés d'une vie entière.

Route de la Soie

S'il existe d'autres routes de la Soie en Asie centrale, c'est en Chine qu'elle vous paraîtra la plus authentique. Voyagez en bus et parcourez-la comme les anciens marchands, kilomètre par kilomètre, de ville en ville. Si Kashgar, cité symbolique de la route de la Soie, reste aujourd'hui un melting-pot unique de peuples, la ville rude de Hotan, accrochée à une époque révolue, se révèle peut-être tout aussi singulière.

Píngyáo

Le temps semble suspendu à Píngyáo, une cité fortifiée intacte qui n'a guère changé depuis son âge d'or, durant la dynastie Qing. Elle possède quasiment tous les atouts : d'imposants remparts, des ruelles étroites, des boutiques aux devantures anciennes, une architecture traditionnelle, d'excellents hôtels et des habitants accueillants. Vous pourrez explorer la Chine de long en large sans jamais trouver son équivalent. En fait, vous ne voudrez peut-être jamais partir de Píngyáo.

Randonnée dans le parc national de Jiǔzhàigōu

Arpenter les vallées boisées du parc national de Jiǔzhàigōu – en passant par des lacs d'un bleu profond et des villages tibétains à l'ombre de montagnes enneigées – est l'un des temps fort d'un voyage dans le Sìchuān. Un excellent programme d'écotourisme permet d'explorer à pied cette superbe région du sud-ouest de la Chine. L'équipement de camping est fourni ; vous ne devez apporter que votre goût de l'aventure et une batterie de rechange pour votre appareil photo.

Acrobaties chinoises

Les Chinois sont talentueux. Réputés pour leur intrépidité et leurs extraordinaires prouesses en arts martiaux, ils sont aussi des maîtres en acrobatie, des arts qui se croisent fréquemment. Où que vous alliez, repérez les jeunes artistes de rue qui défient les lois de la physique et imposent des torsions impossibles à leur colonne vertébrale, ou assistez aux spectacles des troupes professionnelles à Shànghǎi ou à Běijīng. Le terme chinois pour acrobatie, zájì, signifie littéralement « talents divers », soulignant le répertoire éclectique de cet art.

Croisière dans Victoria Harbour

Un coup de sirène, vous montez à bord. Un coup de sifflet, votre bateau lève l'ancre. Au-delà des vagues se déploie l'un des plus célèbres panoramas au monde – les gratte-ciel de Hong Kong dans toute leur splendeur d'acier et de néon, avec des montagnes en toile de fond. Vous êtes sur le Star Ferry, un bateau légendaire qui transporte des passagers entre l'île de Hong Kong et la péninsule de Kowloon depuis le XIXe siècle. Une traversée de 10 minutes qui ne vous coûtera que 2$HK.

Hútòng de Běijīng

Pour toucher au plus près l'âme de la capitale, perdez-vous au moins une fois dans ses anciennes ruelles, les hútòng, et laissez-vous surprendre par la vie qui y règne. La ville peut bien se vendre comme une métropole du XXIe siècle, son charme véritable ne réside pas dans les gratte-ciel mais dans la merveilleuse architecture des cours, dans les ruelles étroites et dans les maisons basses aux toits de guingois. Choisissez un hôtel dans une cour, séjournez-y quelques jours et découvrez la vraie Běijīng.

 

Articles récents