1. Accueil
  2. Magazine
  3. Astuces voyage
  4. Cambodge : visiter Angkor sans la foule
Astuces voyage

Cambodge : visiter Angkor sans la foule

Abandonnés à la jungle pendant des siècles, les temples magnifiques d'Angkor Vat au Cambodge se dressent dans le plus ancien parc national de la région. De l'étrangeté du Bayon au charme sauvage du Ta Prohm, le visiteur est fasciné par la diversité des styles. Le revers de la médaille : la fréquentation du site est parfois insupportable à certaines heures de la journée, surtout durant la haute saison. Cependant, leur grand nombre permet d’organiser une visite paisible à l’écart des foules.

Comment éviter les foules à Angkor ?

Soyons honnêtes : nous savons que certains d’entre vous accueillent avec scepticisme nos conseils pour éviter d’autres touristes. Si des voyageurs possèdent le Lonely Planet Cambodge, ils ne représentent qu’une part infime du nombre total de visiteurs. Quelque 580 000 Chinois, Sud-Coréens et Vietnamiens sont venus au cours du premier semestre 2011, constituant plus de la moitié des touristes. Très peu voire aucun avaient en poche le guide Lonely Planet et ils visitaient les temples par groupes de 25 à 75 personnes... En conséquence, les conseils suivants vous seront sans doute utiles.
Si Angkor accueille chaque année un nombre croissant de visiteurs, un peu d’organisation permet d’éviter les foules. Sachez aussi que l’affluence dans un temple au lever ou au coucher du soleil n’est pas due au hasard, et que suivre le mouvement en vaut la peine, au moins une fois.

Itinéraire sans affluence

Selon la coutume, Angkor Vat, qui fait face à l’ouest, se visite en fin d’après-midi, et le Bayon, orienté à l’est, dans la matinée. Le Ta Prohm, ombragé par la végétation, peut s’explorer en milieu de journée. Toutefois, inverser l’ordre n’enlève rien à la beauté des temples, et apporte un peu plus de tranquillité.
Le plus couru au lever du soleil, Angkor Vat retrouve son calme quand la plupart des groupes retournent à Siem Reap pour le petit-déjeuner. Profitez-en pour l’explorer entre 7h et 9h. Le Bayon voit défiler bien moins de visiteurs au petit matin. Le Sra Srang est habituellement assez calme, et le lever du soleil qui se reflète dans l’eau est spectaculaire. Phnom Bakheng peut constituer une bonne alternative, car le soleil apparaît derrière Angkor Vat et la fréquentation n’a rien à voir avec l’affluence au crépuscule, mais le nombre de visiteurs est désormais limité. L’atmosphère magique du Ta Prohm au petit jour compense l’absence de vue sur le soleil levant.
Perché sur la colline, le temple de Phnom Bakheng offre indéniablement les plus beaux couchers de soleil et le nombre de touristes est à présent limité à 300 à la fois. Mieux vaut venir à l’aube ou en début de matinée pour éviter l’affluence.
Rester dans l’enceinte d’Angkor Vat jusqu’au crépuscule permet de profiter du calme après le départ des visiteurs pour Phnom Bakheng vers 16h30. Le Prè Rup est prisé pour le coucher du soleil sur la campagne alentour, mais commence à être très fréquenté. Préférez le temple au sommet de Phnom Krom, qui domine le Tonlé Sap, mais n’oubliez pas le long retour en ville à la nuit tombée. Vous pouvez aussi admirer le couchant sur l’extrémité est du Baray occidental ou de l’île du Mébon oriental, un endroit généralement calme.

Horaires de visite idéaux : entre 12h et 14h et à l'aube

Le milieu de journée est la période la plus tranquille dans les sanctuaires les plus prisés, car les groupes rentrent déjeuner à Siem Reap. C’est aussi le moment le plus chaud, pénible pour visiter les temples exposés, comme le Banteay Srei ou le Bayon. Profitez-en pour découvrir les monuments ombragés, tels le Ta Prohm, le Preah Khan et le Beng Mealea, ou les bas-reliefs d’Angkor Vat. Pour les plus matinaux, une autre possibilité est de visiter les temples à l'aube, dès 5 h du matin*. Il y a déjà du monde, mais vous y serez relativement tranquilles et vous éviterez les fortes chaleurs.
L’affluence est à son comble à Angkor Vat entre 6h et 7h et de 15h à 17h, au Bayon de 8h à 10h, et au Banteay Srei en milieu de matinée et d’après-midi. Dans d’autres édifices fréquentés, comme le Ta Prohm et le Preah Khan, il est plus difficile de prévoir. Si vous voyez un parking rempli de bus, partez pour un endroit plus calme. Angkor ne manque pas de temples !
 
Photo : couloir secret à Angkor Vat, Davidlohr Bueso.
Texte original : Nick Ray, Greg Bloom (Lonely Planet)
* Remerciements à Muriel Auvray pour la suggestion