1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Backpackers : les meilleures expériences à vivre
Idées de voyage

Backpackers : les meilleures expériences à vivre

Texte par

Gabby Beckford (traduit de l'anglais par Yann Champion)

Mis à jour le : 31 janvier 2020

Carte

Partir sac au dos est un moyen excitant et abordable de voyager, qui permet de rencontrer les communautés locales et de découvrir le monde qui vous entoure. Il n’existe pas de manière plus diversifiée de voyager ! Climats chauds ou froids, îles ou sommets de montagne, escapade en solo ou voyage en groupe… Gabby Beckford de Packs Light vous dévoile ses destinations et expériences favorites pour que vous puissiez réaliser tous vos rêves de baroudeur.
 

1. La légende des gorges du Saut du tigre, en Chine

Cette randonnée convient aux voyageurs qui débutent ou qui cherchent à vivre une aventure peu contraignante. Dans les gorges du Saut du tigre, vous suivrez le célèbre fleuve Jinsha (appelé aussi Yangzi) sur environ 16 km. Empruntant l’un des canyons les plus profonds au monde, ce sentier tient son nom d’une légende typiquement chinoise, selon laquelle un tigre serait parvenu à échapper à un chasseur en faisant un saut incroyable au-dessus du fleuve, large de 30 m.

2. Une nuit marquante en dortoir

Les nuits en auberge de jeunesse/hébergement partagé sont monnaie courante pour les backpackers en voyage longue durée. Passer la nuit dans un dortoir et voir quelque chose que l’on aurait préféré ne jamais voir est quasiment devenu un rite initiatique. Je me souviens clairement de cet homme ivre, en Géorgie, qui avait rapporté, au beau milieu de la nuit, un chat errant pour le faire dormir dans son lit…

appalachian_trail_usa.jpg

Parcourir le sentier des Appalaches dans son intégralité prend entre 5 et 7 mois

3. Le sentier des Appalaches, aux États-Unis

Le sentier des Appalaches, qui traverse l’État où je suis née, la Virginie, arbore des couleurs automnales comme on en voit rarement. Parcourir le sentier dans son intégralité prend entre cinq et sept mois – ce n’est pas une promenade de santé ! –, mais on peut y inclure une visite du parc national de Shenandoah, ainsi que des 13 autres États qu’il traverse, des champs de bataille de la guerre de Sécession, d’intéressantes formations rocheuses, telles que le McAfee Knob, et de nombreuses petites villes de montagne.

4. Le camp de base de l’Everest, au Népal

Gravir l’Everest, dans l’Himalaya, est un rêve pour les amateurs d’extrême. Il existe une option plus accessible, sûre et abordable, qui est de faire un trek jusqu’au camp de base de l’Everest, qui peut être rejoint au départ du Tibet ou du Népal. L’ascension jusqu’au camp, à 5 000 m d’altitude, offre des vues spectaculaires et la possibilité de découvrir la culture sherpa en côtoyant des guides expérimentés.

5. Se lier d’amitié avec d’autres baroudeurs

Vous savez ce que c’est… Vous vous arrêtez pour vous reposer et quelqu’un est déjà là. Vous commencez à discuter et de fil en aiguille, vous vous mettez à rire ensemble et à partager vos vivres comme si vous étiez amis depuis l’école. Tout le monde sait que c’est temporaire, aussi fugace que cette pause pique-nique, mais on ne peut nier que cela redonne de l’énergie ! Cette capacité à se lier instantanément d’amitié est l’un des meilleurs aspects du voyage en sac à dos.

capture.png

Vue sur les fameuses Cinque Terre, et plus précisément le village de Manarola

6. Les Cinque Terre, en Italie

Vous avez probablement déjà vu ces amoncellements de maisons colorées, que ce soit dans des magazines ou sur Instagram. Les villages côtiers des “Cinq Terres” sont reliés par un réseau de sentiers qui n’attendent que d’être découverts, notamment le plus fréquenté, le Sentiero Azzurro. Certains voyageurs ne viennent dans les Cinque Terre que pour faire des photos et boire des Aperol spritz, mais ceux qui prennent le temps d’arpenter les sentiers découvriront la région sous un tout autre jour.

7. L’avenue des volcans, en Équateur

Partant de Quito, l’avenue des volcans est un festival de sites naturels splendides, tels que le lac Quilotoa avec ses eaux vert turquoise ou les champs de lave qui émaillent la chaîne de volcans reliant le Chimborazo au Cotopaxi. La gentillesse des habitants sera la cerise sur le gâteau de votre expédition. 

8. Les pièces et billets gardés en souvenir des pays visités

Les magnets sont trop cliché, les vêtements prennent trop de place et les cartes postales s’abîment. En revanche, l’argent est un souvenir de voyage qui ne demande pas d’effort (c’est même souvent accidentel), mais qui a une valeur autant historique et culturelle que monétaire par rapport aux pays visités. Et, bien entendu, il est toujours sympathique de comparer les dessins et couleurs des pièces et billets des différents pays !

istock-153724999.jpg

Le parcours du GR20 est long de 180 km, définitivement pas pour les débutants !

9. Le GR20, en Corse

La Corse est l’endroit idéal pour les randonneurs qui veulent parcourir un sentier classique dans la campagne française. Célèbre sentier de grande randonnée, le GR20, long de 180 km, n’est définitivement pas pour les débutants, mais avec ses sommets enneigés, ses vastes cratères, ses lacs et ses forêts, c’est un vrai régal, surtout pour ceux qui parviennent au point le plus élevé du parcours, à 2 225 m d’altitude.

10. Les monts Simien, en Éthiopie

Ce trek méconnu de près de 135 km fait traverser aux voyageurs le parc national des monts Simien, en Éthiopie, site inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Prévoyez une dizaine de jours pour pouvoir vous imprégner des divers paysages avec un guide local et, si vous avez de la chance, vous pourrez y observer des primates dans leur habitat d’origine.

11. Oublier quelque chose d’extrêmement important

Vous vous lancez dans un voyage sac au dos de trois semaines et venez de vous rendre compte que vous avez oublié de prendre des chaussettes ? Ou du papier hygiénique ? Ce genre de mésaventure est inévitable… Respirez et prenez sur vous. À la fin de votre périple, il n’y a aucun doute que vous aurez plus de ressources que lors de votre départ.

capture.png

Il n’est pas difficile de comprendre ce qui a valu son nom au sentier des Dieux

12. Sentier des Dieux, Italie

Pour l’avoir parcouru, je peux vous assurer que le sentiero degli Dei mérite bien son nom de “sentier des Dieux”. Vous aurez l’impression de marcher sur le mont Olympe, domaine des dieux dans la mythologie romaine. Vous traverserez les champs de cairns laissés par les trekkeurs qui vous ont précédés (ne les imitez pas, s’il vous plaît, cela perturbe l’environnement !), passerez à côté de murs de bougainvilliers, de citronniers et de quelques chèvres et chats errants. C’est peut-être à cause de l’altitude, mais je pourrais jurer que j’ai entendu un Nessun Dorma porté par la brise.

13. L’Overland Track, en Tasmanie

Sinuant entre Cradle Mountain et le lac St Clair, ce trek de six jours est l’un des plus beaux d’Australie. Cela dit, si votre âme de baroudeur souhaite prolonger le voyage, vous pouvez explorer les multiples sentiers secondaires de l’Overland Track et séjourner dans des refuges. 

14. L’été sur la Laugavegur, Islande

Ce sentier de randonnée a été ma première expérience de backpackeuse ! Amis randonneurs débutants, je vous conseille de vous lancer à l’assaut du sentier de la Laugavegur en été. L’Islande offre une impressionnante variété de paysages à cette époque de l’année. J’y suis arrivée en août et je me souviens des champs de glace, des chemins gelés, des bassins géothermiques, des formations rocheuses d’obsidienne, des collines couvertes de mousse, des épaisses broussailles et, bien sûr, des moutons paissant çà et là.

west_coast_trail_canada.jpg

Parcourir le sentier de la Côte Ouest, au Canada, est un exploit dont ont peut tirer une grande fierté

15. Sentier de la Côte-Ouest, Canada

C’est l’une des randonnées les plus difficiles du Canada. Le sentier de la Côte-Ouest vous fera passer par des forêts, des plages, des zones boueuses, des cours d’eau et plus d’une centaine d’échelles. Prévoyez entre cinq et sept jours pour achever ce trek de 75 km qui longe la côte sud-ouest de l’île de Vancouver. Vos efforts seront récompensés par les magnifiques paysages (et le droit de vous vanter de votre exploit !)

16. Atteindre son point de rupture

Il est impossible de prétendre avoir eu une véritable carrière de backpacker si l’on n’a pas au moins une fois dans sa vie annulé prématurément un voyage ou avoir été sur le point de le faire. Que vous ayez dû faire face à une maladie qui s’est déclarée brutalement ou que vous ayez été trop présomptueux, vous retrouvant sur les rotules et en nage par une température de 30° alors qu’il vous reste encore 25 km à parcourir avant la fin de la journée… c’est un passage obligé pour tout backpacker digne de ce nom. En outre, ces histoires finissent souvent par être aussi amusantes à raconter que les victoires remportées par la suite.




Guide de voyage

Du camping au bateau stop en passant par l'échange de maison, un guide Lonely Planet avec des centaines de conseils pour préparer son départ de façon astucieuse, économique et novatrice

Paramètres des cookies