Équateur

Quito

© Jess Kraft / Shutterstock

Guide de Quito !

Capitale haut perchée dans les Andes, Quito jouit d’un cadre exceptionnel. Les sommets verdoyants qui l’entourent s’effacent chaque après-midi derrière la brume. Leurs flancs sont couverts jusqu’à mi-hauteur d’immeubles d’habitation modernes et de modestes maisons en ciment. Bordées de boutiques et encombrées de circulation automobile, les artères commerçantes s’apaisent le dimanche. Ouverte et décontractée, la ville marie traditions de la Sierra équatorienne et culture contemporaine.

Le centre historique est un véritable joyau. Inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco, il s’enorgueillit de monuments de l’époque coloniale et de trésors architecturaux. Loin de former un musée à ciel ouvert aseptisé, ses rues vivent au rythme du quotidien. Les voyageurs, ainsi que de nombreux habitants, fréquentent le quartier de La Mariscal. Cet ensemble compact de pensions, de restaurants et de bars est surnommé Gringolandia, ou “terre des gringos”.

Quito s’étend au fond d’une vallée andine de haute altitude, approximativement selon un axe nord-sud. Le centre historique rassemble presque tous les édifices coloniaux les plus connus. Les habitants le surnomment “El Centro”, et les touristes “la vieille ville”.

Au nord de la vieille ville se tient le Quito moderne, qui concentre les grandes entreprises et les services. On y trouve la plupart des hôtels, bars et restaurants, en particulier dans l’enclave touristique de La Mariscal (ou Mariscal Sucre).

Que faire à Quito ?

  1. Le Centro Histórico et son dédale de ruelles pavées, qui en fait l’un des plus beaux centres historiques coloniaux d’Amérique du Sud.
     
  2. La Capilla del Hombre, ancienne demeure d’Oswaldo Guayasamín, ornée de fresques monumentales.
     
  3. Un trajet en TelefériQo au-dessus du volcàn Pichincha pour une vue magnifique sur la capitale andine.
     
  4. Les œuvres des plus grands artistes équatoriens aux musées de la Casa de la Cultura Ecuatoriana Benjamín Carrión, restaurée récemment.
     
  5. Une balade dans le quartier de La Floresta, entre rues ombragées, cafés et stands de nourriture.
     
  6. Le kitsch des musées des abords de La Mitad del Mundo, qui symbolise le passage de la ligne de l’équateur.
     
  7. La vue et un bon verre de canelazo dans l’un des bars à l’esprit bohème de Guápulo.
     
  8. Une dégustation de cerveza artesanal, bière artisanale, dans une brasserie de San Blas.

Sur place

Musique, sport et culture du pub, il y’en a pour tous les goûts

#ExperienceLonely