1. Accueil
  2. Magazine
  3. France
  4. 15 raisons d'aller passer un séjour en Bretagne
France

15 raisons d'aller passer un séjour en Bretagne

Mis à jour le : 3 avril 2018

Carte

C'est peu dire qu'en Bretagne la nature se donne en spectacle. Et c'est bien sûr la mer qui magnétise avant tout les visiteurs. Plusieurs centaines de kilomètres de côtes y voient défiler chaos rocheux, immenses rubans de sable fin, rias et abers, falaises vertigineuses, criques secrètes et cap téméraires. On vous donne 15 bonnes raisons d'aller passer un séjour en Bretagne, à la découverte de sa diversité. 

1. Saint-Malo et Dinard 

Ville natale de Surcouf et de Jacques Cartier, Saint-Malo inclut non seulement la vieille ville, à l'intérieur des remparts, mais également, entre autres, les quartiers de Paramé (à l'est), de Rothéneuf (au nord-est) et de Saint-Servan (à l'ouest).  Vous aurez l'embarras du choix pour vous baigner. Les trois plages juste au pied des remparts (l'Éventail, Bon-Secours et le Môle, du nord au sud) sont généralement très fréquentées. Juste à l'est des rempart, la plage du Sillon est la plus célèbre. Après Saint-Malo, direction Dinard, ville voisine parfois surnommée "Nice du Nord". On vous conseille d'aller flâner du côté de la pointe de la Malouine et de la pointe du Moulinet, qui encadrent la plage de l'Ecluse, et vous laisser impressionner par les villas balnéaires à l'architecture si exubérante, juchées sur ces deux éperons rocheux qui se font face. 

adobestock_96422208.jpeg

Les remparts de Saint-Malo

2. Presqu'île de Crozon

Les amoureux de terres ultimes, de falaises écorchées, d'à-pics vertigineux, de plages sublimes léchées d'une eau turquoise, de landes multicolores, de panoramas inoubliables et de grottes marines trouveront leur bonheur dans cette étonnante presqu'île dont l'extrémité ressemble à un trident fendant la mer d'Iroise. Pour les plus sportifs, une vaste gamme d'activités nautiques et terrestres s'offrent à vous. 

adobestock_28390656.jpeg

Se balader sur l'étonnante presqu'île de Crozon dont l'extrémité ressemble à un trident fendant la mer d'Iroise

3. Aligments de Carnac

La plus grande concentration de mégalithes du monde se situe entre la presqu'île de Quiberon et le golfe du Morbihan. Ceux de Carnac, avec au total 40 hectares d'alignements, sont les plus impressionnants. Les quelque 4 000 pierres levées de tailles diverses, allant de 6m de haut environ pour le Géant du Manio à quelques dizaines de centimètres, sont disposées en longues files plus ou moins parallèles et en enceintes. Les interprétations les plus courantes voient dans la structre de l'ensemble une dimension sacrée. On vous conseille d'acheter le pass des mégalithes pour visiter, outre les aligments de Carnac, trois autres sites mégalithiques. Vous pouvez terminer votre visite par le musée de la Préhistoire. 

adobestock_110773050.jpeg

Les alignements de Carnac

4. Nantes

Tournée vers la Loire et son estuaire, vivifiée par l'influence océanique, Nantes est une ville où il est agréable de flâner. Son centre très piétonnier y est d'ailleurs pour beaucoup. La capitale des Pays de la Loire valorise son patrimoine tout en se laissant gagner par la joie de vivre. Très conviviale, elle fait une large place à l'art, aux fêtes et à la poésie urbaine, dont les meilleurs représentants restent la troupe du Royal de Luxe, les Machines de l'île et le parcours estival du Voyage à Nantes. 

adobestock_100794275.jpeg

Se balader au Hangar à Bananes à Nantes

5. Belle-Ile-en-Mer

Peu d'îles portent si bien leur nom tant il est vrai que Dame nature a été généreuse avec ce morceau de Bretagne au large de Quiberon. A de beaux paysages de campagne vallonnés, parfois boisés, succèdent des plages douces et le chaos des rochers sombres de la côte sauvage qui ont tant subjugué le peintre Claude Monet. Un sentier côtier d'une centaine de kilomètres fait le tour de Belle-Ile, laquelle compte également près de 80 km d'itinéraires cyclables, eux-mêmes propices aux randonnées à cheval. Belle-Ile est aussi réputée en matière de sports nautiques, notamment pour ses nombreux sites de plongée, comme la Basse du Palais ou le Cochon. 

adobestock_31377503.jpeg

Aiguilles de Port Coton Belle-ile-en-mer

6. Côte de Granit Rose

Ses rochers de couleur rosée ont fait sa renommée. La nature semble avoir façonné ici le littoral pour éblouir le visiteur d'un spectacle sans cesse changeant, au gré des marées, des vents et des variations de lumière. Mais la côte de Granit rose, c'est aussi des criques sauvages, des landes rases, des espaces naturels protégés à l'image des Sept-Iles, étonnante réserve ornithologique. Les marcheurs trouveront leur bonheur au fil du superbe sentier des Douaniers, qui suit la côte aux abords de Ploumanac'h.

adobestock_92114175.jpeg

Côte de granit rose, Ploumanac'h, Trégastel, Bretagne

7. Cap Fréhel et fort La Latte

Pointé vers le nord entre Saint-Malo et Saint-Brieuc, le cap Fréhel offre l'un des paysages naturels les plus grandioses du nord de la Bretagne : celui d'une langue de terre battue par les vents et couverte d'une lande rase, qui semble comme suspendue 70m au-dessus des flots. On s'y rend pour se balader et admirer le fort La Latte, un monument classé qui a tout d'un château fort.  Le plus ? Faire un détour par le cap d'Erquy, dont les landes sont protégées. Des itinéraires de randonnée permettent d'admirer ses falaises et ses rochers taillés à la serpe et ses longues grèves. 

adobestock_90250084.jpeg

Découvrir le Cap Fréhel

8. Baie de la Baule

Station balnéaire mythique, La Baule s'ouvre sur les 9 km de sable blond formés par sa baie, délimitée par Le Pouliguen au nord-ouest et Pornichet au sud. Royaume du farniente et des  sports nautiques, elle conserve quelques splendides villas de la fin du XIXème et du début du XXème siècle.  On vous conseille de choisir la plage Benoît et celle de La Baule-les-Pins plutôt que la très touristique plage de La Baule. La balade à cheval sur plage, tôt le matin ou en soirée, est un must. 

adobestock_160300887_1.jpeg

La baie de la Baule

9. Quiberon et Côte sauvage

Prendre la route de Quiberon, c'est traverser une étonnante flèche de terre sablonnause de 14 km environ, plantée de pins maritimes où la mer vous escorte de part et d'autre du parcours. A l'ouest, la Côte sauvage conjugue falaises et dunes tourmentées par les éléments. A l'est, la baie, plus sereine, et ses petits ports. En bout de course, Quiberon, à l'urbanisation quelque peu disparate, et concentrant l'activité touristique principale de la presqu'île. Point d'entrée de la presqu'île, la petite localité de Plouharnel est appréciée des surfeurs pour ses spots de renommées.

adobestock_90647551.jpeg

Quiberon et sa côte sauvage
 10. Dinan

Placée sur une colline qui domine l'estuaire de la Rance, pelotonnée à l'intérieur de ses remparts, Dinan doit son charme à son ambiance médiévale et à son petit port aux allures romantiques qui s'étire le long du fleuve. Le 3ème week-end de juillet, chaque année paire, la Fête des remparts attire des dizaines de milliers de badauds venus suivre la reconstitution d'un Dinan moyen-âgeux, avec près de 800 comédiens et 5 000 figurants costumés. Au programme : tournoi de chevalerie, défilés, bal, marché, concerts...

adobestock_68731529.jpeg

Les maisons pittoresques de Dinan

11. Marais salants de Guérande

Au coeur d'un triangle formé par Guérande, La Baule et Le Croisic s'étendent les marais salants les plus septentrionaux d'Europe : un univers magique de près de 2 000 ha, qui prend la forme d'une immense marqueterie de damiers liquides se confondant avec l'horizon. Le spectacle de la récolte du sel, dans la lueur du soleil déclinant, est un sujet d'inspiration inépuisable pour les peintres et les photographes. L'appelation "sel de Guérande" a acquis une incontestable notoriété auprès des restaurateurs. 

adobestock_118083917.jpeg

Marais salants de Guérande

12. Mont-Saint-Michel

Breton? Normand? La question ne date pas d'hier. Laissons de côté les points d'interrogations et concentrons-nous sur les certitudes : classé au patrimoine mondial depuis 1979, le Mont-Saint-Michel est unique. Sublimement mis en scène par la nature, ce décor qui évolue selon les mouvements des nuages, de la mer et du sable a séduit les moines, qui y bâtirent une abbaye contre vents et marées, avant de faire le bonheur des plus de 3 millions de visiteurs qui s'y rendent chaque année.  Le Mont est uniquement accessible par le nouveau pont-passerelle. 

adobestock_36376885.jpeg

Le Mont-Saint-Michel

13. Rennes

La capitale historique et administrative de la Bretagne arbore un visage riant, auquel les milliers d'étudiants qui arpentent ses rues (et font vivre ses nombreux bars !) ne sont pas étrangers. Rennes, de fait, n'est pas marquée par les rides que supposerait son âge vénérable. Le vieux Rennes capte d'abord l'attention : pimpantes façades à pans de bois des XVème et XVIIIème siècle, rues pavées bordées de petits restaurants et cafés... La coeur battant en est la place des Lices, le week-end, et la place du Parlement, en semaine. 

adobestock_108798210.jpeg

Maisons à Pans de bois à Rennes

14. Ile de Sein

Battu par les vents et cerné de courants imprévisibles, ce ruban de granit posé sur la mer livre quelques-uns de ses mystères pour peu qu'on lui consacre plus d'un jour. Car l'île de Sein, c'est aussi la chaleur de ses habitants, de somptueux couchers de soleil et des façades colorées qui s'égrènent le long des quais. Ambiance de bout du monde garantie.   

adobestock_34341223.jpeg

Phare de l'ile de Sein

15. Douarnenez et le cap Sizun

Douarnenez, ses trois ports restés célèbres pour la pêche à la sardine, et sa baie aux  belles étendues de sable, sont au portes du réputé et très sauvage cap Sizun. A son extrémité, la mythique pointe du Raz offre un panorama éblouissant, tandis que de minuscules ports-abris se dissimulent entre les plis de la côte déchiquetée. 

adobestock_33310878.jpeg

Port de Douarnenez

Guide de voyage

Le guide Lonely Planet qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur de la Bretagne
 

Paramètres des cookies