1. Accueil
  2. Magazine
  3. France
  4. 7 raisons de découvrir Belle-Île-en-Mer
France

7 raisons de découvrir Belle-Île-en-Mer

Texte par

Elodie Rothan

Mis à jour le : 5 mars 2018

Carte

Non. Nous ne vous chantonnerons pas "Belle-Île-en-Mer, Marie-Galante"... Mais nous vous entraînerons par contre sur un air de vacances dans une contrée paradisiaque ! Cette petite île bretonne offre une échappée iodée idéale pour prendre le large.
 

Pour prendre un bol de nature

Belle-Île est avant tout une destination nature ! Longue de 20 km et large de 9 km, sa taille humaine permet d'arpenter facilement son territoire, classé d'intérêt Natura 2000. Le plateau schisteux, agréablement vallonné, est parsemé de landes et bordé de falaises rocheuses... Sur ces étendues de bruyères vagabondes se nichent des espèces végétales rares ainsi qu'une faune ornithologique et marine d'une grande richesse. "Plantain holosté", "carotte gadeceau", "cuscute de godron", "linaire grecque", "asphodèles", "mouette tridactyle", "cormoran huppé", "crave à bec rouge"... Apprenez à reconnaitre ces espèces singulières en compagnie d'un expert de la Maison de la Nature !

belle-ile_329.jpg

La nature à Belle-Ile-en-Mer

Pour lézarder sur des plages sublimes

Lorsque le soleil darde ses rayons, qu'il est bon de lézarder sur l'une des 58 plages bordant l'île ! Entre hautes falaises et escarpements rocheux, le littoral dentelé offre une succession de plages paradisiaques et de criques secrètes, certaines difficiles d'accès. Sur la côte sud s'offrent les kilomètres de côte sauvage : les plages de Donnant, aux vagues vigoureuses, d'Herlin, de Dotchot, aux falaises vertigineuses, ou encore de Yeyew, couverte de galets,  s'égrènent comme autant de trésors à conquérir. Plus protégée, la côte nord abrite la plage des Grands Sables, idéale pour les loisirs nautiques, la belle Bordadoué, la Biche ou encore les ravissantes criques de Kerdonis. Faites votre choix !

belle-ile-plage-donnant.jpg

 Sur la côte sud s'offrent les kilomètres de côte sauvage : les plages de Donnant, notamment, aux vagues vigoureuses

Pour faire du bien à son corps !

Avec 90 km de sentiers côtiers faisant la boucle complète de l'île, Belle-Île invite à de grandes randonnées iodées. On parcourt ces chemins vallonnés en admirant de spectaculaires panoramas marins et en croisant de ravissantes criques secrètes. Avec de petites routes sinueuses (attention aux côtes !), l'île se prête aussi parfaitement au vélo. Les distances sont idéales. Il est aussi possible de s'offrir une promenade à cheval (ou en poney pour les plus petits), de faire le tour de l'île en bateau, de partir à la pêche, de pratiquer la voile, le kayak, le surf et, bien-entendu, la plongée sous marine. Plus étonnant, l'île possède un golf de 14 trous extrêmement réputé pour son parcours comprenant un green surplombant l'océan ! Enfin, l'île est la seule de la côte Atlantique à offrir un site de thalassothérapie : à l'hôtel Castel Clara, certifié Ecolabel, on savoure des cures et des soins de haute qualité dans un site somptueux. 

belle-ile_341.jpg

Avec 90 km de sentiers côtiers faisant la boucle complète de l'île, Belle-Île invite à de grandes randonnées iodées.

Pour découvrir un patrimoine singulier

Belle-Île vous réserve quelques visites singulières. A commencer par la Citadelle Vauban, dont l'architecture militaire en étoile domine le port du Palais. Direction ensuite la pointe de l'île - la Pointe des Poulains -, pour découvrir le site grandiose où séjourna, à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, la tragédienne Sarah Bernard. Impressionnant, le lieu accueille désormais un espace muséographique. Plus loin, sur la côte sauvage, les incroyables Aiguilles de Port Coton, immortalisées par Claude Monet en 1886, offrent une escale sauvage. Et pour un point de vue panoramique, grimpez en haut du Grand Phare, haut de 52 mètres et orné d'une lentille Fresnel. Sur la route du retour, vous croiserez enfin les deux fameux menhirs "Jean et Jeanne" qui subsistent.

belle-ile-phare.jpg

Pour un point de vue panoramique, grimpez en haut du Grand Phare, haut de 52 mètres et orné d'une lentille Fresnel.

Pour savourer des saveurs iodées

Belle-Île est aussi le royaume de la slow food, dont les saveurs locales sont hautes en iode. Les produits de la pêche sont bien sûr à l'honneur, avec un large panel de coquillages ultra frais, dont le fameux pouce-pied (l'île abrite la plus grosse population européenne de ce crustacé). Pratiquant une agriculture raisonnée, une quarantaine d'agriculteurs proposent leurs produits du terroir, dont "l'agneau du large" ou la "viande bovine des embruns". Parmi les spécialités, citons les krassens, sortes de beignets salés cuits dans la sauce, et bien entendu les délicieuses crêpes bretonnes. 

belle-ile-aiguilles-port-coton.jpg

Les toiles célèbres de Claude Monet ont révélé la beauté fascinante de ces roches dentelées, dont le nom vient de l'écume fouettée par gros temps formant de gros flocons pareils à du coton

Pour une saison très musicale !

Les amateurs de culture ne seront pas en reste. Entre le festival d'art lyrique "Lyrique en mer", la "Plage musicale en Bangor", dédié aux musiques de chambre, le "festival de Bangor", plus hétéroclite, ou encore "Belle-Île on Air" consacré aux musiques actuelles, l'été sera musical !
Avant de quitter Belle-Île, on s'offre une dernière échappée marine sur ses deux îles voisines, les petites Houat et Houedic, dont l'atmosphère de bout du monde est si délicieuse.

belle-ile_336.jpg

Se balader à Belle-Ile-en-Mer


Guide de voyage

Une collection Lonely Planet pour découvrir un pays à travers ses plus beaux itinéraires en voiture

Paramètres des cookies